DVD événement, critique. RIHM : Jakob Lenz. Georg Nigl (1 dvd Alpha, Bruxelles 2015)

RIHM jakob lenz opĂ©ra bruxelles critique opĂ©ra comte rendu opĂ©ra classiquenews Bruxelles dvd critique opĂ©ra classiquenewsDVD Ă©vĂ©nement, critique. RIHM : Jakob Lenz. Georg Nigl (1 dvd Alpha, Bruxelles 2015). Ce pourrait ĂȘtre l’évĂ©nement du 1er festival d’Aix conçu par Pierre Audi en ce mois de juillet 2019: ce Jakob LENZ de Wolfgang Rihm est un pur chef d’oeuvre contemporain, ici filmĂ© dĂšs 2015 Ă  Bruxelles. Produit Ă  Stuttgart en 2014, l’opĂ©ra a Ă©tĂ© repris Ă  Berlin en 2017 et fait escale donc cet Ă©tĂ© Ă  Aix. La crĂ©ation Ă  Hambourg en 1979 dĂ©voilait la maĂźtrise du jeune Wolfgang Rihm, pas encore trentenaire alors, qui a le sens de la passion, de l’efficacitĂ©, de l’intimisme aussi : l’opĂ©ra dure juste un peu plus d’1 heure. 3 hommes et un petit chƓur (6 chanteurs) expriment la lente mais progressive dĂ©chĂ©ance du hĂ©ros, sa plongĂ©e irrĂ©versible dans la folie.
CLIC D'OR macaron 200Le librettiste Michael Fröhling adapte le texte originel de BĂŒchner : en 13 tableaux, chacun en pleine nature et dans des lieux diffĂ©rents, jalonne la descente aux enfers d’un homme condamnĂ©. La production referme l’horizon cependant, en un huis clos, Ă©touffant, d’oĂč jaillit des nĂ©ons incisifs, avec sur le sol un filet d’eau qui attire toujours plus prĂšs Jakob. Comme dans les toiles du Caravage, on ne sait au juste si l’on est Ă  l’intĂ©rieur ou Ă  l’extĂ©rieur, probablement sur le site d’une cellule de soins psychiatriques : s’affairent autour du corps suppliciĂ© en souffrance de Jakob Lenz, Oberlin, le pasteur devenu responsable du centre, et aussi Kaufmann, converti en mĂ©decin plutĂŽt cynique voire sadique. Le chef murmure, cisĂšle les vagues orchestrales en ondes complices et mordantes, dĂ©voilant peu Ă  peu la folie humaine, le dĂ©rĂšglement de la raison. Chaque protagoniste tient son rĂŽle, dĂ©fend sa partie dans un jeu entre ombre et lumiĂšre, mais c’est le gouffre saisissant de la fatalitĂ© qui s’abat sur Jakob dont le baryton Georg Nigl fait un hĂ©ros inoubliable tant chant et jeu dramatique sont sublimĂ©s Ă  Ă©galitĂ©. ThĂ©Ăątre total. L’intensitĂ© du sujet est servi par des maĂźtres interprĂštes. Il Ă©tait juste de fixer la trace de cette trĂšs convaincante rĂ©ussite scĂ©nique et musicale.

Mise en scĂšne : Andrea Breth
DĂ©cors : Martin Zehetgruber
Costumes : Eva Dessecker
LumiĂšres : Alexander Koppelmann
Dramaturgie : Sergio Morabito

Jakob Lenz : Georg Nigl
Oberlin : Henry Waddington
Kaufmann : John Graham-Hall

Les 6 voix du ChƓur :
Irma Mihelič, Olga HeikkilĂ€, Maria Fiselier, Stine Marie Fischer, Dominic Große, Eric Ander

Orchestre symphonique de La Monnaie
Franck Ollu, direction
Enregistré à Bruxelles en mars 2015

1 DVD Alpha 717 – 1h13’28