DANSE. 47è PRIX de LAUSANNE : 4 – 10 fĂ©vrier 2019

lausanne-prix-de-lausanne-jeunes-danseurs-edition-2019-fevrier-annonce-palmares-sur-CLASSIQUENEWS-actualites-ballet-et-danse-classiquenewsDANSE. PRIX de LAUSANNE 2019, 47ème édition. A Lausanne (Suisse), le Concours international pour jeunes danseurs a lieu au Théâtre de Beaulieu. La 47e édition du concours international de danse débute aujourd’hui, lundi 4 février 2019 au Théâtre de Beaulieu avec en point de mire des jeunes talents de la danse, la Finale, samedi 9 février 2019. Cette année, 75 jeunes danseurs de 19 nationalités différentes participent au Concours. Les 75 participants ont été accueillis hier au Théâtre de Beaulieu. Ils passeront la semaine sous l’œil attentif de professeurs et de coachs de renom, pour travailler variations classiques et contemporaines. Vendredi 8 février 2019, ils présenteront leur travail devant les 9 membres du jury pour être sélectionnés pour la Finale (le lendemain 9 février 2019).

 
 

 

 

danseur-jeune-danseur-prix-de-lausanne-classiquenews-concours-finale-actualites-infos-musqiue-classique-danse-opera-sur-classiquenews EN DIRECT SUR LE NET… Suivez en live-streaming soit 6 heures de direct par jour, le travail des jeunes danseurs, les Ă©tapes de la compĂ©tition et le palmarès final 2019, sur ARTE Concert et sur le site du Prix de Lausanne. Les SĂ©lections du 8 et la Finale du 9 fĂ©vrier 2019 sont retransmises dans leur intĂ©gralitĂ©. Tout comme en 2018, le public peut soutenir le jeune danseur de son choix en faisant un don via la campagne de crowdfunding en ligne et en votant pour son finaliste favori. La somme rĂ©coltĂ©e sera partagĂ©e entre le laurĂ©at du Prix du public (vote de la salle) et le laurĂ©at du Prix du public web. Cette somme les aidera Ă  rejoindre l’école ou la compagnie partenaire de leur choix.

 
 

 

 

Un mot de Kathryn Bradney, directrice artistique et exécutive

« Je suis très enthousiaste quant au début de cette semaine ! Elle sera illuminée par le talent des jeunes et exceptionnels danseurs ! L’excitation sera palpable dans l’air lorsque les candidats danseront devant le jury, constitué de directeurs et de grandes stars du monde du ballet. Le Président du jury de cette année, Carlos Acosta, a remporté la médaille d’or du Prix de Lausanne en 1990 et a continué son extraordinaire carrière de danseur international. Cette semaine promet d’être une expérience inoubliable pour tous ! »

 
 

 

 

Life Time Achievement Award 2019
Hommage spécial à Marcia Haydée… Après la Finale, le Prix de Lausanne remettra le Life Time Achievement Award 2019 à l’ex danseuse Prima ballerina, Marcia Haydée. Née à Niteroi / Rio de Janeiro au Brésil, Marcia Haydée a inspiré de nombreux grands chorégraphes dont John Cranko, Maurice Béjart et John Neumeier. Elle fut Directrice du Ballet de Stuttgart de 1975 à 1996 et également Directrice du Ballet de Santiago de 1992 à 1995. Depuis 2004, elle occupe à nouveau cette place. La légendaire danseuse, qui s’est produite sur les plus grandes scènes du monde et qui a été encensée par la critique internationale, sera présente à Lausanne lors de cette 47e édition.

 
 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Prix de Lausanne 2019, 47e édition
Ouvert au public du lundi 4 au samedi 9 fĂ©vrier 2019 – Théâtre de Beaulieu

Infos & Billetterie
SĂ©lections : prixdelausanne.org/fr/concours/billetterie-programme/
Finale : complet

 
 

 

 

EN DIRECT sur INTERNET, du 4 au 10 février 2019
ArteConcert
sur le site du Prix de Lausanne

lausanne-prix-de-lausanne-jeunes-danseurs-edition-2019-fevrier-annonce-palmares-sur-CLASSIQUENEWS-actualites-ballet-et-danse-classiquenews

________________________________________________________________________________________________

 
 

 

 

RESUME de l’évĂ©nement : CrĂ©Ă© en 1973, le Prix de Lausanne est un concours international annuel pour jeunes danseurs âgĂ©s de 15 Ă  18 ans. Son objectif est de repĂ©rer, promouvoir et aider les jeunes talents. Parmi les plus prestigieuses Ă©coles et compagnies de danse du monde, plus de 70 d’entre elles sont associĂ©es au Prix de Lausanne et soutiennent ses activitĂ©s. La liste des partenaires du concours compte notamment : le Royal Ballet de Londres, l’École du Ballet de Hambourg (John Neumeier), l’École de danse du Ballet de l’OpĂ©ra national de Paris, l’AcadĂ©mie Princesse Grace de Monaco, l’AcadĂ©mie de Danse Vaganova de Saint-PĂ©tersbourg, le Ballet de Hong Kong, l’école de l’Australian Ballet ou l’école du San Francisco Ballet. 
 

 

 

danseur-jeune-danseur-prix-de-lausanne-classiquenews-concours-finale-actualites-infos-musqiue-classique-danse-opera-sur-classiquenewsLe Prix de Lausanne est un concours unique qui représente depuis plus de 46 ans une extraordinaire expérience pour une sélection annuelle de jeunes talents à haut potentiel. Il leur permet de renforcer leurs compétences, de continuer leur formation grâce à une bourse d’écolage et d’entrer dans le monde professionnel. C’est aussi l’occasion pour les professionnels de la danse de venir observer et rencontrer les candidat/e/s. Lausanne est ainsi la capitale mondiale des jeunes danseurs durant la semaine du concours.

 
 

 

 

47è Prix de Lausanne : 4 – 10 fĂ©vrier 2019

 
 

 

 

Jeunes danseurs : à quoi rêvent-ils ? Docu inédit sur France 3

france3 logo 2014docu-danse-320-406-home-tlee-france-3-reve-de-garcon,-jeunes-danseurs-documentaireFrance 3. Samedi 21 juin 2014, 15h20. Jeunes danseurs, docu. “Son rĂŞve Ă  lui…” Pour quelles raisons de jeunes garçons dĂ©cident-ils de se consacrer corps et âme Ă  la danse ? Pression familiale, vocation personnelle… Sous le regard d’une ancienne Ă©toile de l’OpĂ©ra de Paris, Patrick Dupond, trois jeunes danseurs en herbe tĂ©moignent face Ă  la camĂ©ra : aspirations, douleurs, dĂ©passement, passion… Les dĂ©fis physiques valent-ils le plaisir d’être un jour une Ă©toile de la danse ? C’est quoi son rĂŞve Ă  lui ?

france3-reve-danseur-garcons-juin-2014-580

 

 

Notre avis. Passionnante immersion dans les rêves du jeune danseur : pourquoi danser et devenir étoile ? Que peuvent le corps et l’esprit face à une « révélation » (acte I) qui si elle s’appuie sur une forte « détermination » (acte II) peut aboutir à la « consécration » (acte III)… En trois volets, les réalisateurs interrogent à Tours les rêves du jeune Edgar (8 ans), que la dureté et la trop contraignante discipline pour son jeune âge finissent par faire capituler : il ne sera pas étoile. Puis c’est à Marseille que s’épanouit malgré la douleur du corps, l’austérité d’une vie étudiante aménagée et sans pauses, la vocation et la passion d’Alban (15 ans), vraie graine de star, encore enfant et presque adulte : un adolescent qui s’accroche à sa vocation car la danse, malgré la technique et les codes stricts, ouvre une libération du corps et de l’esprit. Son témoignage est de loin l plus bouleversant. Enfin, c’est à Paris, le premier danseur à l’Opéra de Paris, François Alu (20 ans) qui, frappé par la figure de Patrick Dupond à la télé, a souhaité dès 6 ans être danseur. La vocation ne s’explique pas et c’est bien tout le mystère de l’origine du danseur. François n’a pas le physique ordinaire du danseur classique pourtant à en juger par les rares images de spectacle qui le fait paraître, il a des sauts d’une très impressionnante amplitude, un ballon spectaculaire qui rappelle combien l’exercice relève d’un sport de très haute technicité (d’où les séances de massage qui peut aider à la récupération du corps, entre deux représentations).

 

 

Alu_francois-premier danseurLe docu cible les aspirations et la réalité de la danse vécue par trois garçons, à trois âges différents. Chaque épisode est parsemé de témoignages, celui des professeurs qui accompagnent chacun des trois héros ; Patrick Dupond en témoin référence apporte son propre éclairage sur une vie d’Etoile. Le regard est sans appel, parfois amer, souvent militant et engagé, vécu donc précieux : « pour le danseur, rien n’importe plus que la scène ; et à chaque succès ou chaque échec, il faut penser à faire mieux, y puiser une nouvelle source d’apprentissage et dépassement »…
Torture et souffrance ou libération et accomplissement ? La danse classique fascine par sa haute technicité. L’idée de se dépasser et de se libérer grâce à l’expérience de la scène, porté par les saluts du public est l’autre aspect d’un art dont la quête de la grâce habite chacun des 3 jeunes danseurs ici filmés.  Si certains dénonce une école de la torture, le cas emblématique des trois sujets du reportage confirme que d’abord, il s’agit d’une décision libre et personnelle. Passionnant.

Son rĂŞve Ă  lui… Film inĂ©dit d’Olivia N’Ganga et MikaĂ«l Dinic, 52 mn, 2014. Illustrations : les jeunes danseurs du doc : Edgar (8 ans), François (20 ans).