Bruno Procopio, Le Sans-Pareil. Musiques sacrées brésiliennesCuenca, Iglesia de la Merced. samedi 11 décembre 2010 à 20h


Bruno Procopio


Le Sans-Pareil

Cuenca (Espagne)
Eglise de la Merced
Samedi 11 décembre 2010 à 20h

Musique Sacrée de Lisbonne à Rio de Janeiro, œuvres de Nunes Garcia, João Rodrigues Esteves et Pedro Avondano
Concert sera enregistré par la Radio Nacional de España.

Les interprètes du Sans-Pareil, tous issus de la nouvelle génération d’artistes, jeunes artisans des notions de clarté et de styles historiques, réussissent une fusion éclatante entre éloquence suave d’une vocalità italienne et française, et articulation souple et ample des instruments. Grâce au geste scrupuleux et dramatique du chef, directeur et fondateur du Sans-Pareil, le claveciniste Bruno Procopio, grand spécialiste de ce répertoire, le Brésil redécouvre aujourd’hui tout un pan oublié de sa riche histoire musicale, faite d’assimilation et d’emprunts au vieux continent.


Fastes brésiliens

Le programme est composé d’œuvres de la première moitié du XVIIIème portugais. Le style portugais de cette période est directement inspiré de l’écriture polyphonique italienne ciselée entre autres par Leonardo Leo, Ottavio Pitoni et Alessandro Scalatti.
La génération de compositeurs portugais ont tous étudiés en Italie. Les compositeurs brésiliens de la fin du XVIIIème et du début du XIXème siècle ont été directement influencé par les maîtres de Lisbonne, mais ils ont apportés une touche locale, dont le bel canto est déjà présent.

La musique du Brésil colonial, offre une synthèse exceptionnelle et originale de l’école luso-italienne, associant au bel canto et idiomatismes particulièrement appréciés du souverain commanditaire D.João V, roi du Portugal et du Brésil.

L’ensemble le Sans-Pareil propose une version soliste à ce programme, selon la tradition avérée des chapelles de l’intérieur du Brésil à la période coloniale. Les plus importantes chapelles du Minas Gerais, engageaient des solistes réputés, pour la plupart issus de la chapelle royale à Rio. Cette formation soliste favorise la vivacité de chaque partie en particulier celle des chœurs écrits à quatre voix.

L’ensemble comprend la soprano brésilienne Luanda Siqueira, soliste de premier plan qui participe à la volonté de l’Ensemble Sans-Pareil de ressusciter la fervente vitalité de la musique brésilienne coloniale dont le raffinement égale les oeuvres italiennes contemporaines. Bruno Procopio et son ensemble Le Sans-Pareil ont créé ce programme lors du Festival d’Edinburgh 2010 (Edinburgh. Greyfriars Kirk, le 18 août 2010. Festival
international d’Edinburgh. Musique sacrée de Lisbone à Rio de Janeiro.
Luanda Siqueira, soprano. Sacha Hatala, alto. Daniel Issa, ténor.
Geoffroy Buffière, baryton. Ensemble Le Sans-Pareil : Patrick Bismuth et
Hélène Houzel, violon. Frédéric Baldassare, violoncelle. Bruno Procopio, direction
). Le jeune chef brésilien qui vit en France est aujourd’hui le seul défenseur d’un répertoire méconnu qui commence de connaître une exceptionnelle renaissance. Il s’agit d’une musique de très grande qualité, accompagnant les évolutions de styles, entre le classicisme et le romantisme, où les modèles transmis par l’Italie et surtout la France, font rayonner leur féconde influence.

Lire notre présentation du Sans-Pareil, Bruno Procopio

Comments are closed.