Yannick Nézet-Séguin, chef d’orchestre France Musique, le 4 décembre 2008 à 14h30 puis 20h

Yannick Nézet-Séguin

Chef d’orchestre

France Musique
Le 4 décembre 2008
à 14h30

Concert en direct

Le 4 décembre 2008 à 20h

Roi de la baguette


A
32 ans, le montréalais Yannick Nézet-Séguin ne cesse d’affirmer un
tempérament prometteur qui allie force et sensibilité. Travail de la
texture et de la transparence, respect des hommes et des partitions en
tentant d’exprimer le sens et l’âme des oeuvres, le jeune maître de la
baguette poursuit sa démarche d’autant plus passionnante qu’il est en
phase de maturité et qu’il se construit un répertoire: de Weil et
Saint-Saëns, de Brukner à Mahler, sans omettre l’opéra et surtout
Wagner… Portrait du chef de choeur devenu maestro, disciple de
Giulini, admirateur de Furtwängler. Portrait.

Né à Montréal
en 1975, Yannick Nézet-Séguin dirige depuis sept ans (mars 2000)
l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal. Il prendra la direction
pour la saison 2008/2009, succédant ainsi à Valery Gergiev, du
Rotterdam Philharmonic Orchestra. Le chef le plus prometteur de la jeune génération, avec le vénézuélien Gustavo Dudamel,
a commencé de parcourir en tournée, les salles européennes en 2004. Il
a dernièrement dirigé le London Philharmonic, le National de France,
la Staatskapelle de Dresde, le Capitole de Toulouse… Infatigable,
consommateur d’orchestres, – mais avec passion et une délectation
communicative-, Yannick Nézet-Séguin dirigera en juillet 2007, la
Symphonie n°6 de Mahler à Sydney (Australie).

Choriste à 9 ans
Membre et répétiteur de
chorale, il découvre la direction musicale et décide d’être chef
d’orchestre. Sa formation, au Conservatoire de musique du Québec à
Montréal, est ensuite orientée dans ce sens. Composition, théorie,
solfège… et piano, un instrument qu’il continue d’ailleurs de jouer,
comme accompagnateur ou en musique de chambre. Yannick Nézet-Séguin
apprend à diriger comme chef de choeur à 18 ans à Montréal, sa ville
natale.

Après avoir étudier la direction chorale au Westminster
Choir College à Princeton (New Jersey), Yannick Nézet-Séguin fonde en
1995, l’ensemble vocal et instrumental La Chapelle de Montréal.
Il a
la chance de recevoir les conseils du chef italien Carlo Maria Giulini,
entre 1997 et 1998. L’humaniste lui inculque l’amour des hommes et des
oeuvres. L’ouverture vers les autres, le sens du partage et de la
communion. Le respect des musiciens, surtout, une vision tout à fait
opposée à celle d’un Toscanini. Wilhelm Furtwängler est également un
modèle vénéré: l’art du souffle et la liberté “subjective” de sa
direction l’inspirent aussi. Chercher le sens profond des notes, ne pas
simplement jouer le métronome et les indications rythmiques. Le jeune
chef canadien aimerait interpréter l’oeuvre du compositeur: Furtwängler
a en effet composé plusieurs symphonies.

Programmes France Musique
Jeudi 4 décembre 2008

A 14h30
Portraits d’orchestres: Orchestre Métropolitain du Grand Montréal
L’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal dirigé par Yannick Nézet-Séguin joue:

Kurt Weill

Symphonie n°2
Debussy
Prélude à l’après-midi d’un faune
Nino Rota
Concerto pour harpe
Jennifer Schwartz, harpe
Bruckner
Symphonie n°7 (finale)

A 20h
Concert en direct du Théâtre des Champs Elysées à Paris
Yannick Nézet-Séguin dirige l’Orchestre National de France

Georges Bizet
Symphonie en ut Majeur
Maurice Ravel
Concerto pour la main gauche
Boris Berezovsky : piano
Florent Schmitt
La Tragédie de Salomé
Orchestre National de France
Yannick Nézet-Séguin, direction

One thought on “Yannick Nézet-Séguin, chef d’orchestre France Musique, le 4 décembre 2008 à 14h30 puis 20h

  1. Pingback: Symphonies de Schumann par Yannick NĂ©zet-SĂ©guin | Classique News