Visconti: Le Guépard (1963)Arte, les 27 puis 30 novembre 2011

Luchino Visconti

Le Guépard
, 1963

Le Guépard (Il Gattopardo: film de Luchino Visconti
Avec Burt Lancaster, Alain Delon, Claudia Cardinale… Italie, 2h41mn, 1963. Palme d’or du festival de Cannes 1963.

Le Guépard (Il Gattopardo), film franco-italien de Luchino Visconti sorti en 1963, d’après le livre-éponyme de Giuseppe Tomasi di Lampedusa, reste l’œuvre la plus envoutante créée par le réalisateur italien dont le souffle dramatique doit beaucoup à sa bande originale, en majorité, plusieurs pages symphoniques et ouvertures des opéras de Verdi (avec plusieurs titres originaux composés par Nino Rota).

Palme d’or du Festival de Cannes 1963, son sujet social, politique, historique en évoquant l’avènement de l’Italie républicaine, illustre comme une allégorie universelle, la grandeur illusoire des sociétés, l’inéluctable transformation des nations et des peuples, où pèse dérisoirement le destin individuel des hommes, fussent-ils des justes, ou de bonne volonté… Le guépard est ce vieux loup aristocratique, le prince palermitain Salina (incarné par Burt Lancaster) qui assiste impuissant et détaché à la transformation de la société italienne … Rien ne dure, tout passe… Dans cette marche forcée, à l’inéluctable barbarie, seule la musique en écho et résonance au regard léonin de Burt Lancaster, recrée un rythme propre, celui essentiellement musical, d’une conscience silencieuse que la violence des épisodes rend sensible aux vibrations imperceptibles de l’expérience humaine… Confronté au tourbillon de l’histoire, le guépard, témoin et observateur ressent le climat d’une époque qui s’effrite et ressuscite simultanément. L’esprit du Guépard fait émerger une poésie inquiète et vive qui semble en dépit de tout, préserver une certaine poésie du désenchantement. Grandiose et sublime réflexion sur le temps, la vie, les hommes.

« J’épouse le point de vue de Lampedusa, et disons aussi de son personnage, le prince Fabrizio. Le pessimisme du prince Salina l’amène à regretter la chute d’un ordre qui, pour immobile qu’il ait été, était quand même un ordre. Mais, notre pessimisme se charge de volonté et, au lieu de regretter l’ordre féodal et bourbonien, il vise à établir un ordre nouveau » précise Visconti.
L’aristocrate impuissant, forcé d’accepter l’inéluctable avancée de l’histoire et du temps offre à l’acteur Burt Lancaster le rôle de sa carrière. Il fait belle figure mais ne peut s’empêcher de vivre dans le fond de son âme un déchirement et un renoncement: la scène du bal de plus de 40 mn délivre le sens de cette solitude et cette mise à mort caché par les murmures du théâtre social… le tableau a été tourné au palais Valguarnera-Gangi, à Palerme, mais l’essentiel du film est tourné au palais Chigi d’Ariccia près de Rome

Synopsis

L’action se passe en Sicile, dans les années 1860-1863. Lors du débarquement de l’armée révolutionnaire de Garibaldi à Marsala, qui vise à annexer le royaume des Bourbons à l’Italie du Nord, le prince Fabrizio Corbera de Salina quitte son domaine avec sa famille, pour son palais de villégiature dans le village de Donnafugata. Comprenant que les jours de la féodalité sont passés, il assure le mariage de son neveu Tancredi avec Angelica, la fille du riche maire libéral de Donnafugata, Don Calogero. Tancredi incarne les idéaux du futur: le jeune homme rejoint les républicains et Garibaldi…

Arte. Dimanche 27 novembre 2011 à 20h40
Rediffusion le 30 novembre 2011 à 14h45.

A 23h30, documentaire sur le roman de Giuseppe Tomasi di Lampedusa: Le Guépard, qui brosse le portrait de l’aristocratie sicilienne entre 1860 et 1910…

Comments are closed.