VIDEO, teaser. Lakmé à l’Opéra de Tours (27, 29, 31 janvier 2017)

lakme-jodie-devos-opera-de-tours-homepage-classiquenews-jodie-devos-chante-lakme-a-l-opera-de-tours-homepage-presentation-classiquenewsVIDEO, TEASER. TOURS, Opéra. Eblouissante Lakmé, les 27, 29 et 31 janvier 2017. Benjamin Pionnier, directeur de l’Opéra de Tours, frappe un grand coup en accueillant cette production de Lakmé qui dévoile tout ce qu’a de furieusement dramatique, l’ouvrage romantique orientaliste conçu par Leo Délibes et créé en 1883. Le chef en souligne par une direction souple et efficace, l’architecture concentrée et la coupe mordante éloignant tout ce qui paraît convenu ou prévisible. Sur les traces de Gounod et de Roméo et Juliette (1867 : VOIR notre reportage vidéo : Roméo et Juliette à l’Opéra de Tours) dont on retrouve ici l’esprit  juvénile d’un premier amour ardent et embrasée, Delibes en maître dramaturge, sait varier et enchaîner,  colorer et aussi dans un temps court, approfondir le profil de ses protagonistes.  Ici pourtant éprouvée et contrainte, l’indienne Lakmé, fille du brahmane (Jodie Devos, ci dessous) peut vivre un vaste et ample amour. On reste saisi par la justesse de toutes ses séquences émotionnelles en particulier dans la structure de l’acte III,  dans la continuité de ses longues scènes où se précise le diamant d’une âme éblouissante. D’acte en acte, l’héroïne prend de la consistance, éprouve, réagit, vit sa passion. C’est une héroïne forte et inflexible qui a la trempe des plus grandes amoureuses romantiques (Norma et plus tard Tosca).

 

 

lakme-julien-dran-gerald-et-jodie-devos-lakme-opera-de-tours-acte-III-CLIC-de-classiquenews

 

 

REVELATION A L’OPERA DE TOURS… Même découverte pour le personnage du soldat Gérald, jeune officier anglais, certes angélique mais à la fin totalement épris, prêt à tout quitter, pour celle qui l’aura révélé à lui-même.  Même constat pour le personnage du Brahmane, autorité politique et religieuse qui hait les anglais et comme c’est le cas des barytons verdiens, marque les esprits par des nuances imprévues (air du II) car c’est aussi un père qui aime Lakmé, sa fille, même s’il n’hésite pas à l’utiliser pour démasquer l’étranger, sujet de sa seule vengeance. Ainsi, tout n’est pas si caricatural dans ce drame en trois actes. Et le grand raffinement de l’orchestration comme le soin apporté au parcours harmonique de la partition, soulignent le grand talent de Delibes à l’opéra.
A l’heure des schématisme rapides et des catégorisations faciles, la production présentée par l’Opéra de Tours convainc idéalement en restituant Delibes par sa grande réussite à l’opéra. Dans la force et la richesse d’une partition pas seulement très esthétique : élégante certes, surtout efficace, dramatique, édifiante. Delibes, maître du ballet romantique (La Source, 1866, Coppelia, 1870, puis Sylvia, 1876)), brillant orchestrateur, démontre dans Lakme un sens du drame dans la veine tragique.  Il s’agit même a contrario de bien des opéras de la période, d’un opus sombre, inéluctable, inexorable, jusqu’à sa fin saisissante. Il n’y a qu’en peinture chez le peintre Gérôme, autre orientaliste riche en raffinement chromatique, que l’on constate un tel génie de l’action pathétique et tragique. Lakmé est une partition captivante qui ne réduit pas au duo des fleurs (Lakmé / Malika, I), et à la Scène et légende de la fille du paria, dit Air des clochettes, au II… Maître de choeur à l’Opéra de Paris, Delibes connaît tous les ressorts d’une bonne action lyrique : il le montre manifestement dans Lakmé.
CLIC D'OR macaron 200Production événement CLIC de CLASSIQUENEWS d’autant plus éloquente et captivante que l’ouvrage est servi par une distribution qui flirte avec l’excellence, ainsi l’époustouflante et troublante soprano belge Jodie Devos, vrai diamant vocal dans un rôle dont elle transmet la subtile gradation psychologique, de l’enfant à la sublime amoureuse, de la piété obéissante au père, à la lumière éblouissante de l’amour totalement vécu… Prochaine critique complète de Lakmé de Delibes à l’Opéra de Tours, sur CLASSIQUENEWS.COM.

lakme-jodie-devos-acte-III-le-sacrifice-presentation-annonce-lakme-de-Delibes-par-benjamin-pionnier-opera-de-tours-clic-de-classiquenews

________________

 

boutonreservationTOURS, Opéra. Lakmé de Delibes. Avec Jodie Devos, soprano… Benjamin Pionnier, direction. Les 27, 29 et 31 janvier 2017.

LIRE notre présentation de Lamé à l’Opéra de Tours / Illustration 1 : Jodie Devos chante Lakmé à l’Opéra de Tours © A. Nabo de Sousa / Opéra de Tours 2017 – autres photos : Gérald / Lakmé : Julien Dran et Jodie Devos © CLASSIQUENEWS 2017