Trisha Brown à Paris

BROWN-TRISHA-company-chaillot-paris-octobre-2015-582-390Paris, Chaillot. Danse.Trisha Brown : 4<13 novembre 2015. La Companie de Trisha Brown présente à Paris, une étape de la tournée des adieux de la chorégraphe qui a tant compté aux Etats-Unis à New York et à Paris. Les plus jeunes danseurs de la troupe retrouvent le temps de ce jalon parisien, une intensité et une implication qu’il ne faut pas manquer. Le salon d’Automne qui a reçu la chorégraphe plusieurs fois ne pouvait pas manquer de lui rendre hommage en accueillant ce programme à la fois emblématique et historique. Né en 1936, l’impératrice du contemporain américain, tendance post moderne, tient le haut de l’affiche du festival d’Automne 2015, mais malade et fatiguée, l’octogénaire n’a pas pu faire le déplacement jusqu’à Paris, qui présente ainsi au Théâtre national de Chaillot (4>13 novembre), plusieurs de ses pièces majeures : Solo Olos, Son of gone fishin’, Rogues, Present Tense (2003, sur les Sonates préparées de John Cage)… Soit quatre ballets divers qui traverse le spectre de son écriture conjuguant relecture des pas classiques à l’aulne du jazz (sa grande passion) et de l’improvisation. Un programme copieux et varié qui est aussi le pilier du répertoire de la Compagnie qui porte son nom. Brown a réinventé la langue chorégraphique américaine à partir d’une maîtrise incomparable du corps libre, fluide, naturel.

brown dance company trisha brownDe Brown, – assimilatrice de Graham et de Cunningham, on se souvient être marqué par sa ligne fluide et liquide qui épousait parfaitement l’arabesque dansante des corps dans une certaine production d’Orfeo de Monteverdi présentée alors à Aix sous la direction de René Jacobs : l’élan madrigalesque des scènes pastorales imaginées par le génie baroque italien semblait retrouver un feu premier et printanier grâce à l’inventivité de la chorégraphe. L’éclectisme de l’inspiration de Trisha brown est sa force, au carrefour des disciplines dont la danse est pour elle un creuset d’interactions dynamiques : peinture, musiques… l’épure et le sens de la ligne à son germe inspire Solos Olos pour 5 danseurs vêtus de blanc (1976) ; Son of Gone Fishin’ (1981, musique de Robert Ashley, extraits de son opéra Atalanta, Acts of God) retrouve la grâce de 6 corps concertants autour de la thématique estivale qui suivent un fin réseau de croisements comme une mécanique expressive où le concept fusionne avec l’émotion. Aux côtés de Present tense de 2003 (réécrit en 2014), le plus récent Rogues (2011) réunit un duo de danseurs inspirés dont le sens de l’épure touchant l’essentiel, redéfinit l’idée même de naturel et de vie miraculeuse, sans calcul ni intention : un jaillissement, la naissance de la vie. Du mouvement pur naît l’intention, l’idée de narration et non l’inverse. Entre complexité et simplicité, Trisha remodèle et réassemble les parties de la phrases chorégraphique ; elle a décortiqué chaque mouvement, chaque pas et chaque geste (poids, équilibre, élan…), repensant l’idée  même de leur enchaînement et la succession des passages, les inversant, proposant une nouvelle logique du mouvement : exactement comme les sculpteurs grecs antiques (Phidias…) ont été amené à réfléchit sur la chronologie du corps en marche quand ils ont dû reproduite l’idée d’une attitude. Quand l’art se dissimule pour produire du naturel… C’est peut-être cela la magie de la danse version Trisha Brown.

boutonreservationTrisha Brown : Solo Olos / Son of Gone Fishin’ / Rogues / Present Tense
Théâtre national de Chaillot
Dans le cadre du Salon d’Automne à Paris
Compagnie Trisha Brown
Du 4 au 13 novembre 2015

http://theatre-chaillot.fr/danse/trisha-brown

Réservation au
01 53 65 30 00

7 novembre 2015 : 10h30>17h
Une journée avec la Company Trisha Brown

4 ballets de Trisha Brown à Chaillot

Solos Olos (1976)
Chorégraphie Trisha Brown
Avec 5 danseurs

Son of Gone Fishin’ (1981 – 25 min)
Chorégraphie Trisha Brown
Musique originale Robert Ashley
Lumières John Torres / Costumes Judith Shea
Avec 6 danseurs

Rogues (2011 – 8 min)
Chorégraphie Trisha Brown
Musique originale Alvin Curran
Lumières John Torres / Costumes Kaye Voyce
Avec 2 danseurs

PRESENT TENSE (2003 – 20 min)
Chorégraphie Trisha Brown
Conception visuelle et scénographie
Elizabeth Murray
Musique originale John Cage
Lumières Jennifer Tipton
Réinterprétation des costumes Elizabeth Cannon
d’après le concept original d’Elizabeth Murray
Avec 7 danseurs
Durée 1h30 avec entracte

Comments are closed.