CRITIQUE, CONCERTS FESTIVALS 2022. Musique et MĂ©moire (29Ăš Ă©dition), ACTES I et II, les 16,17 et 18 juillet 2022. A NOCTE TEMPORIS, EMMANUEL ARAKELIAN.

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsCRITIQUE, CONCERTS FESTIVALS 2022. Musique et MĂ©moire (29Ăš Ă©dition), ACTES I et II, les 16,17 et 18 juillet 2022. A NOCTE TEMPORIS, EMMANUEL ARAKELIAN – Fleuron des festivals d’Ă©tĂ© en Franche-ComtĂ©, MUSIQUE & MÉMOIRE poursuit son compagnonnage artistique en rĂ©servant une rĂ©sidence de 3 annĂ©es aux ensembles retenus. Cette annĂ©e, c’est la 2Ăšme session pour l’ensemble sur instruments historiques, « a nocte temporis », collectif fondĂ© /dirigĂ© par le tĂ©nor lyrique Reinoud van Mechelen en complicitĂ© Ă©troite avec la flĂ»tiste Anna Besson [qui est aussi sa compagne hors scĂšne]. Temps forts de leur travail 2022 dans les Vosges du Sud, deux programmes qui soulignent ce qu’un chanteur d’opĂ©ra peut apporter Ă  l’expĂ©rience du concert baroque : l’audace dramatique et scĂ©nique, un choix de piĂšces originales permis par le goĂ»t du chanteur.

 

 

 

 

a-nocte-temporis-reinoud-van-mechelen-anna-besson-musique-et-memoire-JELIOTE-luxeuil-concert-critique-classiquenews

 

Anna Besson (flĂ»te) et Reinoud van Mechelen (chant) ressuscitent l’art lyrique du tĂ©nor lĂ©gendaire, favori de Rameau, Pierre de JĂ©liote (DR)

 

 

 

 

Samedi 16 juillet 2022, LUXEUIL-LES-BAINS, Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul. D’abord Ă©vocation du soliste favori de Rameau, Pierre de JĂ©liote, haute contre d’exception capable d’une agilitĂ© fulgurante pour les rĂŽles taillĂ©s pour lui par l’illustre Dijonais, PlatĂ©e en tĂȘte. Le tĂ©nor a la puissance, de somptueux aigus et une attention au texte, particuliĂšrement convaincants. Son expĂ©rience de la scĂšne et des productions d’opĂ©ras lui assure un mĂ©tier solide, une prĂ©sence naturelle, qui transmet aux instrumentistes ce goĂ»t de l’incarnation, qui assume aussi crĂąnement la direction de l’orchestre : le geste qui a mesurĂ© (et souvent Ă©prouvĂ© sur les planches), les enjeux dramatiques de chaque situation ainsi incarnĂ©e, inspire et pilote d’autant mieux, chaque musicien ; le temps de ce concert, l’église de Luxeuil s’est converti en temple lyrique, de quoi transfĂ©rer la fiĂšvre de la scĂšne sur les planches vosgiennes. Le parcours retrace les temps forts de la carriĂšre de JĂ©liote Ă  l’OpĂ©ra : d’abord, au commencement, Suivant de l’Amour dans Hippolyte (1733) ; puis les premiers rĂŽles (« Lieux funeste » de Dardanus ; surtout PlatĂ©e, d’un dĂ©lire comique inĂ©narrable dont le « Que ce SĂ©jour est agrĂ©able » contraste Ă  propos avec la prĂ©cĂ©dent Dardanus
), Castor (« SĂ©jour de l’éternelle paix »), sans omettre, le sublime air d’Abaris des BorĂ©ades (« Charmes trop dangereux / Que l’amour embellit la vie »)
 La valeur du cycle d’extraits lyriques est de complĂ©ter ce florilĂšge Rameau, de sĂ©quences complĂ©mentaires, tels Daphnis et Alcimadure de Mondonville (air de Daphnis, chantĂ© en languedocien), ou le trĂšs sĂ©duisant air d’IsmĂ©nias « Pourquoi cruel amour t’opposer Ă  ma gloire » d’IsmĂše et IsmĂ©nias de JB de La Borde
 Le curieux ou l’amateur pourra revivre le contenu de ce concert vosgien, grĂące au cd dĂ©jĂ  paru chez Alpha (« JĂ©liote, Haute-contre de Rameau »). On ne saurait disposer d’un hommage mieux conçu.

______________________

 

 

 

 

NOCTE-TEMPORIS-REINOUD-MECHELEN-BACH-cantates-musique-et-memoire-critique-annonce-CLASSIQUENEWS

 

 

Dimanche 17 juillet 2022, CORRAVILLERS, Ă©glise Saint-Jean Baptiste. Un mĂȘme engagement, gĂ©nĂ©reux et prĂ©cis dans le choix des airs, s’affirme dans le programme constituĂ© d’extraits de cantates de JS Bach, donnĂ© le lendemain Ă  Corravillers. Sens du texte et articulation lĂ  encore construisent et jalonnent l’action fervente du croyant, qu’il soit submergĂ© par l’inquiĂ©tude (« Erbarme dich! » / BWV 55) ou caressĂ©, bienheureux, par la grĂące de Dieu ; l’air de Simeon (« Ich habe genug » / BWV 82) totalise et exacerbe le sentiment de plĂ©nitude comme d’accomplissement et de contentement dans le parcours spirituel. Le soliste a manifestement choisi chaque air avec un goĂ»t sĂ»r et une belle intelligence dans leurs enchaĂźnements. L’arche tendue est jalonnĂ©e de stations vocales les unes plus ardentes et intenses que les autres avec toujours la facilitĂ© des aigus, la projection naturelle sur toute la tessiture qui transporte. Le programme est d’autant mieux connu qu’il a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© enregistrĂ© et publiĂ© lui aussi, soulignant ce geste lyrique et cette sĂ»retĂ© vocale qui singularisent aujourd’hui le tĂ©nor flamand. A ses cĂŽtĂ©s, la flĂ»te ciselĂ©e d’Anna Besson, comme le hautbois rayonnant de BenoĂźt Laurent apportent leur couleur et leur virtuositĂ©, tout en complicitĂ©.

 

______________________

 

 

 

 

 

 

LUXEUIL-concert-E-ARAKELIAN18JIUL22-salut

 

Emmanuel Arakelian rĂ©ussit son premier concert pour Musique & MĂ©moire dans un programme “Grand SiĂšcle” qui fait danser l’orgue de la Basilique de Luxeuil-les-Bains

 

 

 

Lundi 18 juillet 2022, LUXEUIL-LES-BAINS, Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul. Chaque Ă©dition de Musique & MĂ©moire comprend un ou plusieurs concerts qui mettent en scĂšne, l’orgue ; Ă  l’heure oĂč il devient de plus en plus rare d’écouter les piĂšces du rĂ©pertoire, comme de mesurer les ressources expressives de tel clavier historique, la programmation conçue par Fabrice Creux sait rappeler nos fondamentaux. Le concert qui fait rĂ©sonner (et chanter) l’orgue XVIIĂš de la Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul, son buffet et le cul de lampe, rĂ©cemment restaurĂ©s, relĂšve de cette action profitable.
C’est en dĂ©finitive un rĂ©cital attendu, permettant de goĂ»ter dans sa plĂ©nitude plurielle, la palette sonore et expressive du grand orgue de Luxeuil-les-Bains, perles baroques du territoire. En particulier sous les doigts, plus qu’agiles du jeune organiste Emmanuel Arakelian, soucieux de faire chanter et mĂȘme danser le sublime orgue historique basilical.
Pendant le concert, l’auditeur a tout loisir d’analyser les maints dĂ©tails exceptionnels de la sculpture qui orne son buffet (datĂ© entre 1615 et 1685, portĂ© par un atlas dans sa partie basse, et par 4 atlantes), tout autour des 3 mĂ©daillons traitĂ©s en bas relief et reprĂ©sentant, la remise des clĂ©s Ă  Saint-Pierre, mais aussi CĂ©cile, patronne des musiciens, une CĂ©cile organiste ; enfin David Harpiste.
Dans un programme complet cĂ©lĂ©brant les auteurs du XVIIĂšme, de TITELOUZE Ă  de GRIGNY, sans omettre GUILAIN qui serait probablement Marchand lui-mĂȘme, l’organiste exploite avec un sens trĂšs personnel des Ă©tagements, de l’architecture, des couleurs et dans des registrations personnelles, les immenses possibilitĂ©s de l’instrument restaurĂ© par Jean Deloye, prĂ©sent parmi l’auditoire.
Le jeu fait valoir le caractĂšre opĂ©ratique et dansant des piĂšces françaises avec chez GRIGNY, ce sens de la majestĂ© sonore idĂ©alement « Grand SiĂšcle ». Pour clore ce rĂ©cital qui rappelle combien Musique et MĂ©moire a raison de programmer le rĂ©pertoire baroque d’orgue, Emmanuel Arakelian, qui a Ă©tĂ© rĂ©cemment nommĂ© (2019) organiste titulaire (par quart) de l’orgue historique de la Basilique Saint Maximin La Sainte-Baume, offre une transcription saisissante de la Chaconne des Indes Galantes, belle Ă©vocation de l’incontournable Rameau, gĂ©nie français des LumiĂšres [lui qui fut organiste sans laisser de partitions autographes pour l'instrument], dont l’Ă©criture Ă  la fois claire et vive, est une apothĂ©ose idĂ©ale, inventive et lumineuse, un feu d’artifice qui rĂ©veille et Ă©lectrise au delĂ  des attentes, l’orgue impressionnant de Luxeuil.

 

 

 

 

__________________________

CRITIQUE, CONCERTS FESTIVALS 2022. Musique et MÉMOIRE, ACTES I et II, les 16,17 et 18 juillet 2022. A NOCTE TEMPORIS, EMMANUEL ARAKELIAN.

 

 

 

 

 

 

VOSGES DU SUD, Musique & MĂ©moire, acte I : 15, 16, 17, 18 juillet 2022

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsMUSIQUE ET MEMOIRE 2022 : ACTE I, 15 – 17 JUILLET 2022 La 29Ăš Ă©dition du premier festival de musique classique dans les VOSGES DU SUD affirme Ă  nouveau sa forte identitĂ© artistique en diffusant sur tout le territoire des 1000 Ă©tangs, une offre riche en expĂ©riences uniques. InvitĂ©s cette annĂ©es : La Fenice, a nocte temporis, Alia Mens, Doulce MĂ©moire, Les TraversĂ©es Baroques, Masques, Vesontio, les chanteurs d’oiseaux, Emmanuel ArakĂ©lian, Ronald Martin Alonso


TEMPS FORTS : le tĂ©nor Reinoud van Mechelen, avec son ensemble a nocte temporis, propose pour sa 2Ăš annĂ©e de rĂ©sidence une somptueuse production dĂ©diĂ©e Ă  JĂ©liote, haute-contre, chanteur vedette et virtuose cĂ©lĂ©brĂ© dans les opĂ©ras de Rameau ; un programme Bach trĂšs touchant ; une immersion dans les motets de Campra. L’ensemble Masques propose 4 concerts, avec en Ă©pilogue la crĂ©ation de l’oratorio La Morte Del cor Penitente de Giovanni Legrenzi, joyau lyrique sacrĂ© du plein XVIIĂš (Seicento). Fabrice Creux, fondateur et directeur artistique, a conçu la nouvelle programmation telle une suite de paysages musicaux dont la sĂ©duction tient outre Ă  l’engagement des artistes invitĂ©s, Ă  l’interaction idĂ©ale entre chaque site choisi et le programme dĂ©fendu dont il est l’écrin. Musique et MĂ©moire offre aussi de (re)dĂ©couvrir le trĂšs riche patrimoine naturel du territoire.

 

 
reinoud-mechelen-jeliote-concert-festival-musique-et-memoire-vosges-du-sud-classiquenews
 
Reinoud van Mechelen / a nocte temporis, en rĂ©sidence Ă  Musique et MĂ©moire (DR) 

  

 

PARCOURS ENCHANTEUR
DANS LES VOSGES DU SUD

 
 

 
 

musique et memoire vosges du sud classiquenews

 

 

Fabrice CREUX, évoque en quelques mots ce parcours enchanté qui vous attend cet été dans les VOSGES DU SUD :

« Suivre la voix du haute-contre favori de Rameau, chanter en roulotte dans un jardin enchantĂ©, vivre les passions amoureuses d’Adam et Ève, s’émerveiller de la rencontre de Bach avec la musique de Vivaldi, plonger au cƓur du mystĂšre d’un orgue sĂ©culaire, regarder dans un miroir entre passĂ© et prĂ©sent avec Monsieur de Sainte-Colombe et Philippe Hersant, entrer dans les profondeurs de l’humanitĂ© avec les chants d’oiseaux, dĂ©couvrir l’atmosphĂšre Ă©tonnante du monde d’avant Bach, s’étonner de la musicalitĂ© mĂ©ridionale du fulgurant sagittaire vĂ©nitien, parcourir toute les Ă©motions d’un oratorio
 Un merveilleux thĂ©Ăątre des sensibilitĂ©s baroques ouvert sur le rĂȘve de chacun. » VoilĂ  suggĂ©rĂ© l’un des cheminements de cet Ă©tĂ© parmi les plus prometteurs.

_____________________________

 

 
 

 
 

festival-musique-et-memoire-vosges-du-sud-2022

 

 

 

musique-et-memoire-100-etangs-festival-2022-classiquenews

 

Étang Ă  Ecromagny © JG Simonet

 
 

 
 

PROGRAMME DES 3 WEEK ENDS

_____________________________

ACTE 1

La Fenice, a nocte temporis, Vesontio.

Du 15 au 17 juillet 2022

 

 

Vendredi 15 juillet Ă  Belfort 21h, Ă©glise Sainte-Odile,
La Fenice, Il Sagittario Venetiano

CĂ©lĂ©bration des 350 ans de la mort d’Heinrich SCHÜTZ (1585 – 1672) – L’ensemble LaFenice rĂ©vĂšle la verve mĂ©ridionale et le colorisme vĂ©nitien du ”musicien du Verbe” : ils lui furent inculquĂ©s au cours de sa jeunesse dans la citĂ© des doges, passĂ©e auprĂšs de son pĂšre spirituel Giovanni Gabrieli, qui lui remit son anneau d’or en quittant ce monde…

 
 

 
 

Samedi 16 juillet, Ă  Luxeuil-les-Bains 21h, basilique Saint-Pierre et Saint-Paul, a nocte temporis, JĂ©liote, haute-contre de Rameau

AprĂšs Dumesny, haute-contre de Lully, a nocte temporis s’intĂ©resse au grand haute-contre de l’histoire, Pierre de JĂ©liote du BĂ©arn (nĂ© Ă  Lasseube) qui fut aussi guitariste, violoncelliste et compositeur. AprĂšs des dĂ©buts remarquĂ©s en tant que ” Suivant d’Amour ” dans le prologue d’Hippolyte et Aricie, premier opĂ©ra de Jean-Philippe Rameau (1733), JĂ©liote doit attendre la retraite de son prĂ©dĂ©cesseur, Tribou, pour chanter les premiers rĂŽles : ” Daphnis ” dans Daphnis et Alcimadure, opĂ©ra en langue occitane de Jean-Joseph CassanĂ©a de Mondonville (chantĂ© dans la langue maternelle de l’auteur en Narbonais) ; Abaris dans les rĂ©pĂ©titions des BorĂ©ades, derniĂšre oeuvre de Rameau jamais crĂ©Ă©e au XVIIIe siĂšcle en raison de la mort du compositeur. RetraitĂ©, JĂ©liote se retire dans les PyrĂ©nĂ©es. Au programme de ce concert attendu : cĂ©lĂšbres pages de Rameau, quelques airs en occitan de Mondonville, extraits de Dauvergne, La Borde, Colin de Blamont, et un air extrait de ZĂ©ilisca, opĂ©ra composĂ© par le chanteur lui-mĂȘme, agrĂ©mentĂ©s de piĂšces instrumentales, ouvertures et danses, extraites d’opĂ©ras crĂ©Ă©s par Pierre de JĂ©liote.

 
 

 
 

Dimanche 17 juillet, Ă  Faucogney 11 h, chapelle Saint-Martin,
Vesontio, Rome le 1er octobre 1639…

En 1639, le cĂ©lĂšbre violiste français AndrĂ© Maugars rĂ©dige ses impressions sur la musique exĂ©cutĂ©e alors dans les diffĂ©rentes Ă©glises de Rome… Son enthousiasme dĂ©fend « la grande libertĂ© et l’exubĂ©rance des pratiques musicales italiennes, comparĂ©es aux habitudes françaises corsetĂ©es ». Le tĂ©moignage est unique et d’un apport exceptionnel : y sont Ă©voquĂ©s la disposition des musiciens dans les Ă©glises et leur nombre, l’omniprĂ©sence des orgues d’accompagnement, l’importance des violons, l’usage exacerbĂ© du chromatisme, le gĂ©nie du ” grand Frescobaldi ”, la possible prĂ©sence du claviorganum (encore appelĂ© clavecin organisĂ©), instrument chimĂ©rique, qui tient aussi la vedette de son concert « par la couleur proprement inouĂŻe qu’il viendra lui apporter : Maugars suggĂšre d’ailleurs entre les lignes que Frescobaldi en jouait
 »

 
 

 
 

Dimanche 17 juillet, Corravillers 17 h, Ă©glise Saint-Jean Baptiste,
a nocte temporis, cantate « Ich habe genug »

Ich habe genug met en musique la poĂ©sie du cantique de SimĂ©on (colonne vertĂ©brale de l’oeuvre) : ” J’en ai assez ” n’est autre que le soulagement du vieux SimĂ©on qui, ne pouvant mourir avant d’avoir vu le Messie, raconte – l’enfant JĂ©sus dans ses bras – qu’il peut enfin s’en aller en paix. La version rĂ©alisĂ©e par a nocte temporis est celle dĂ©diĂ©e par Bach Ă  sa femme Anna Magdalena, pour voix aiguĂ« et flĂ»te allemande. Au programme Ă©galement : Meine Seele rĂŒhmt und preist de Melchior Hoffman (- longtemps attribuĂ©e Ă  Johann Sebastian Bach) ; Ich armer Mensch, ich SĂŒndenknecht, unique cantate pour tĂ©nor seul du Cantor.

_____________________________

 

 
 

 
 

VOSGES DU SUD : le Festival Musique & MĂ©moire diffuse l'excellence au Pays des 1000 Ă©tangs

 

 
 

 
 

Prochains concerts : MUSIQUE & MÉMOIRE 2022 – ACTE II : Du 18 au 24 juillet 2022

 

ACTE 2

Emmanuel Arakélian, Doulce Mémoire, a nocte temporis,
Les Traversées Baroques, Alia Mens, Ronald Martin Alonso, Olivier Spilmont
.

Du 18 au 24 juillet 22022

 

 

Lundi 18 juillet Ă  Luxeuil-les-Bains 21h, basilique Saint-Pierre et Saint-Paul,
Emmanuel Arakélian, orgue. Compositeurs du Grand SiÚcle

Charles Piroye, Jean-Adam Guilain, Johann Sebastian Bach mais aussi RĂ©gis Campo (Capriccio Ă©crite pour le grand- orgue de Mouzon), Nicolas de Grigny (versets du Veni Creator) …

DĂ©couvrir les concerts suivants 29Ăš Festival Musique et MĂ©moire 2022, ACTE II : les 20, 21, 22, 23 et 24 juillet 2022 : ici / Musique et MĂ©moire 2022 / Vosges du Sud

 

 
 

 
 

 

Festival Musique et MĂ©moire au Pays des 1000 Ă©tangs

 

 

 

 

_____________________________________

 

 

 

 

RÉSERVEZ VOS PLACES

BILLETTERIE sur le site du Festival MUSIQUE & MÉMOIRE

www.musiquetmemoire.com

////////////////

 

 

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenews

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lieux du festival dans le territoire des Vosges du sud :

musique-et-memoire-2022-lieux-du-festivals-classiquenews

 

______________

ENTRETIEN avec FABRICE CREUX, fondateur, directeur artistique - la 29Ăš Ă©dition Musique et MĂ©moire 2022 :

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsENTRETIEN avec Fabrice Creux – 29Ăš Festival Musique & MĂ©moire 2022 – Le Festival visionnaire et expĂ©rimental dans les Vosges du Sud, MUSIQUE & MÉMOIRE poursuit son exploration des rĂ©pertoires et des tempĂ©raments artistiques ; Fabrice Creux, directeur artistique et fondateur, favorise le compagnonnage et la coopĂ©ration sur la durĂ©e. AprĂšs une formidable aventure avec les Timbres, voici venu l’heure d’ « A nocte temporis », nouvel acteur d’une rĂ©sidence originale et passionnante dont le 2Ăš jalon s’écrit cet Ă©tĂ© (avec entre autres, le portrait-hommage du chanteur favori de Rameau : JĂ©liote). En invitant aussi « Masques », Musique & MĂ©moire renforce son accompagnement unique auprĂšs des jeunes formations. Ici rĂšgne l’esprit de la troupe, soit un collectif cohĂ©rent, soudĂ©, gĂ©nĂ©reux
 heureux de partager avec le public de nouvelles expĂ©riences musicales dans une ambiance familiale. Bach, Vivaldi, Sainte-Colombe, Hersant, sans omettre aussi un focus exceptionnel sur le genre oratorio (Legrenzi, Aliotti)
 sont autant d’étapes enchanteresse d’un parcours unique, pastoral et patrimonial, inscrit dans les fabuleux paysages des Vosges du Sud. PrĂ©sentation de cette Ă©dition 2022.

musique-et-memoire-cloitre-luxeuil-les-bains-classiquenews-festival-critique

 

 
 

 

CD Ă©vĂ©nement, critique. DUMESNY : « haute-contre de Lully ». R Van Mechelen – A Nocte Temporis (1 cd alpha).

Dumesny-Haute-Contre-de-Lully cd classiquenews critique annonce review cd critique classiquenews critique opera critique concertCD Ă©vĂ©nement, critique. DUMESNY : « haute-contre de Lully ». R Van Mechelen – A Nocte Temporis (1 cd alpha). Et voici un programme admirable par ses dĂ©fis et son originalitĂ©, parce qu’il engage aussi un chanteur devenu chef, et comme la contralto Natalie Stutzmann, crĂ©ateur de son propre ensemble A nocte temporis : le haute contre flamand Reinoud van Mechelen (nĂ© en 1987 Ă  Leuven) : il vient d’ĂȘtre nommĂ© artiste en rĂ©sidence au festival laboratoire Musique et MĂ©moire dans les Vosges du Sud (chaque annĂ©e en juillet, soit 3 annĂ©es d’accompagnement artistique exemplaire Ă  suivre absolument Ă  partir de juillet 2020).

On se souvient de ses dĂ©buts chez William Christie Ă  l’époque du Jardin des Voix, puis de ses prises de rĂŽles plus ou moins heureuses chez Rameau, Charpentier et autres compositeurs des premier et second Baroque Français. Aujourd’hui les dĂ©fis et essais d’hier ont Ă©voluĂ© et avec l’expĂ©rience, une claire dĂ©termination et la conscience d’un rĂ©pertoire se sont affirmĂ©s, dans la maĂźtrise plus rĂ©aliste des moyens artistiques. Il revient au chanteur chef d’avoir identifiĂ© l’itinĂ©raire d’un chanteur de premier plan, Ă  l’époque de Lully, quand ce dernier perfectionna l’opĂ©ra français au XVIIĂš pour la Cour de Louis XIV. Ses rĂŽles sont d’autant plus intĂ©ressants qu’ils illustrent aussi la derniĂšre maniĂšre de Lully dans le genre lyrique français.

 

 

 

Portrait d’un cuisinier
devenu le ténor favori de Lully

Né circa 1635 à Montauban, Louis Gaulard Dumesny, meurt quand meurt le Roi Soleil (entre 1702 et 1715) selon le texte de la notice dont la rédaction contient de nombreuses confusions voire incohérences (seule faiblesse de ce disque en tout points exemplaires).
D’abord cuisinier (chez l’intendant Foucault), Dumesny, chanteur (haute-contre / tĂ©nor), est recrutĂ© par Lully dĂšs 1675 : il chante dans les choeurs de ThĂ©sĂ©e (1675), Atys (1676), surtout Isis (1677, partition sublime rĂ©cemment ressuscitĂ©e et rĂ©Ă©valuĂ©e dans laquelle il incarne de petits rĂŽles : Triton, un nymphe / l’auditeur en pourra Ă©couter l’ouverture ici) ; il chante ensuite AlphĂ©e dans Proserpine (1680) : quadra, le chanteur perce l’affiche alors, succĂ©dant dans les premiers rĂŽles Ă  Bernard ClĂ©diĂšre (parti Ă  la retraite en 1682).
Dumesny crĂ©e les rĂŽles titres des 6 derniers opĂ©ras de Lully : PersĂ©e (1682), PhaĂ©ton (1683), Amadis (1684), Roland (1685), Renaud dans Armide (1686) et Acis et GalatĂ©e (1686). Devenu le tĂ©nor hĂ©roĂŻque emblĂ©matique de l’opĂ©ra lullyste des annĂ©es 1680, le chanteur vedette aprĂšs la mort du Surintendant, chante dans les opĂ©ras de la nouvelle gĂ©nĂ©ration : Alcide de Marais, Jason dans MĂ©dĂ©e de Charpentier, Apollon dans IssĂ© de Destouches, Octavio dans l’Europe Galante de Campra.

 

 

 

Dumesny, le chanteur qui chantait faux
et s’enivrait au champagne
pour suivre le rythme et honorer ses emplois


 

 

 

Dumesny doit son succĂšs Ă  sa voix Ă©videmment (aucune prĂ©cision convaincante sur sa tessiture exacte dans le texte citĂ©, sinon « haute-taille vers haute-contre » / ou plutĂŽt haute-taille, c’est Ă  dire tĂ©nor lĂ©ger – quoique dans dans le cas de Dumesny, les aigus restaient « trĂšs parcimonieux » / quoique il semble que « sa tessiture semble avoir montĂ© avec le temps ») ; Ă  ses dons d’acteurs, sa physionomie sĂ©duisante (grand, d’un « beau brun, bien fait »)
 de quoi susciter tous les fantasmes. Il faut nĂ©anmoins nuancer tout cela car le diapason de l’époque Ă©tait d’un ton plus bas ; surtout, le goĂ»t de la Cour de Louis XIV privilĂ©giait toujours les tessitures graves.

Seule rĂ©serve, – comble pour un chanteur : Dumesny chantait faux, ne sachant pas son solfĂšge, apprenant pour chaque production, chaque rĂŽle, note par note ; c’est Ă  dire par coeur. Pourquoi pas !

Aujourd’hui, le contre-tĂ©nor Reinoud van Mechelen affirme une toute autre musicalitĂ© ; une dĂ©termination mĂȘme qui donne de la valeur Ă  cette rĂ©surrection d’une personnalitĂ© musicale propre aux opĂ©ras de Lully dans la dĂ©cennie 1680. Pourtant le programme laisse surtout la place aux musiques post-lullystes, celle de Colasse, Marais, Charpentier, Destouches, Campra


La longĂ©vitĂ© de l’artiste, sa constance restent dĂ©licates ; dans les annĂ©es 1690, Dumesny n’y Ă©chappe pas : alcoolique, il devient gros ; d’humeur de plus inconstante, il rate de nombreux emplois, « ayant l’air d’un manant Ă  la ville ». En outre, les frasques de sa vie personnelle alimentent la chronique « people » de l’époque : cleptomane, il dĂ©trousse les artistes femmes de la troupe de l’AcadĂ©mie royale ; et ses relations passionnelles avec Marie Le Rochois (favorite de Lully) ou de La Maupin occupent les esprits parisiens, toujours voraces Ă  relayer un scandale.

CLIC D'OR macaron 200Non obstant ces petits dĂ©boires bien humains, Dumesny Ă©blouit ses prises de rĂŽles pendant plus de 20 ans, ayant dĂ©butĂ© sa carriĂšre Ă  l’opĂ©ra Ă  un Ăąge avancĂ© (40 ans). Le tĂ©nor lĂ©ger devait avoir un chant souple et tendu Ă  la fois, capable d‘un « lyrisme Ă©lĂ©giaque et de pages dramatiques », confĂ©rant Ă  ses personnages, une profondeur et un trouble certainement captivant, ce dĂšs « PersĂ©e » en 1675. VoilĂ  un premier pas vers une caractĂ©risation plus juste des chanteurs français Ă  l’époque de Lully. A quand dans la foulĂ©e, un autre opus dĂ©diĂ© au plus grand tĂ©nor lĂ©ger lui aussi (haute taille ou haute contre ?) du siĂšcle suivant, JĂ©lyote, vedette des opĂ©ras de Rameau ? On rĂȘve aussi d’un programme tout autant dĂ©fendu et engagĂ©, maĂźtrisant l’articulation et la projection de la langue de Racine. Car selon l’analyse lĂ©gitime de Bill Christie (entre autres), – clairvoyance visionnaire et malheureusement toujours polĂ©mique actuellement, le baroque français c’est surtout la maĂźtrise d’un chant français continument 
intelligible. A travers ce programme passionnant, Reinoud Van Mechelen ressuscite le profil d’un tĂ©nor lullyste aux dĂ©fis lyriques d’une indiscutable valeur. Par ses choix de rĂ©pertoire, la collection des airs d’opĂ©ras rĂ©unis, le programme est magistral. C’est donc un CLIC de CLASSIQUENEWS pour dĂ©cembre 2019.

 

 

  

 

  

 

  

CD Ă©vĂ©nement, critique. DUMESNY : « haute-contre de Lully ». R Van Mechelen – A Nocte Temporis (1 cd Alpha). EnregistrĂ© Ă  Anvers en 2018.

 

 

 
 

 

 

Programme du cd Dumesny : « haute-contre de Lully »
Reinoud Van Mechelen, chant et direction   –  A Nocte Temporis

1.‹JEAN-BAPTISTE LULLY – ISIS, LWV 54 : OUVERTURE ‹02:08
2.‹JEAN-BAPTISTE LULLY – PERSÉE, LWV 60 : CESSONS DE REDOUTER LA FORTUNE CRUELLE ‹01:37
3.‹JEAN-BAPTISTE LULLY – ARMIDE, LWV 71 : PLUS J’OBSERVE CES LIEUX, ET PLUS JE LES ADMIRE ‹03:31
4.‹JEAN-BAPTISTE LULLY – AMADIS, LWV 63 : BOIS ÉPAIS, REDOUBLE TON OMBRE ‹02:31
5.‹JEAN-BAPTISTE LULLY – ACIS ET GALATÉE, LWV 73 : FAUDRA-T-IL ENCORE VOUS ATTENDRE… ‹01:41
6.‹JEAN-BAPTISTE LULLY – ACIS ET GALATÉE, LWV 73 : RITOURNELLE ‹00:34
7.‹JEAN-BAPTISTE LULLY – ACHILLE ET POLYXÈNE, LWV 74 : PATROCLE VA COMBATTRE, ET J’AI PU CONSENTIR… ‹02:44
8.‹JEAN-BAPTISTE LULLY – MISERERE, LWV 25 ‹01:11
 

9.‹PASCAL COLLASSE – ACHILLE ET POLYXÈNE : QUAND, APRÈS UN CRUEL TOURMENT… ‹01:31
10.‹PASCAL COLLASSE – ACHILLE ET POLYXÈNE : ENTRACTE ‹01:16
11.‹PASCAL COLLASSE – ACHILLE ET POLYXÈNE : AH! QUE SUR MOI… – PRÉLUDE ‹01:16
12.‹MARIN MARAIS – ALCIDE : MON AMOUREUSE INQUIÈTUDE ‹02:46
13.‹MARIN MARAIS – ALCIDE : NE POURRAIS-JE TROUVER DE REMÈDE… ‹05:50
14.‹PASCAL COLLASSE – THÉTIS ET PELÉE : CIEL ! EN VOYANT CE TEMPLE REDOUTABLE… ‹05:03
15.‹PASCAL COLLASSE – ENÉE ET LAVINIE : J’ENTENDS D’AGRÉABLE CONCERTS… ‹03:12
16.‹HENRY DESMAREST – DIDON : INFORTUNÉ QUE DOIS-JE FAIRE?… ‹03:22
17.‹HENRY DESMAREST – DIDON : LE SOLEIL EST VAINQUEUR (INSTRUMENTAL) ‹01:35
18.‹MARC-ANTOINE CHARPENTIER – MÉDÉE, H.491 : QUE JE SERAIS HEUREUX, SI J’ÉTAIS MOINS AIMÉ !… ‹02:44
19.‹MARC-ANTOINE CHARPENTIER – MÉDÉE, H.491 : SECOND AIR POUR LES ARGIENS – SARABANDE ‹03:17
20.‹ELISABETH JACQUET DE LA GUERRE – CÉPHALE ET PROCRIS : AMOUR, QUE SOUS TES LOIS… ‹02:40
21.‹HENRY DESMAREST – THÉAGENE ET CARICLÉE : MA VERTU CÈDE AU COUP… ‹03:16
22.‹HENRY DESMAREST – LES AMOURS DE MOMUS : LIEUX CHARMANTS, RETRAITES TRANQUILLES… ‹01:42
23.‹CHARLES-HUBERT GERVAIS – MÉDUSE : AIR – SARABANDE – MENUET ‹04:11
24.‹HENRY DESMAREST – LES FÊTES GALANTES : EBBRO FAR VOGLIO IL MIO CORE… ‹02:59
25.‹HENRY DESMAREST – CIRCÉ : SOMMEIL – AH! QUE LE SOMMEIL EST CHARMANT… ‹05:32
26.‹ANDRÉ CARDINAL DESTOUCHES – AMADIS DE GRÈCE : HÉLAS! RIEN N’ADOUCIT… ‹03:35
27.‹ANDRÉ CAMPRA – L’EUROPE GALANTE : SOMMEIL – SOMMEIL, QUI CHAQUE NUIT…
 
 

VIDEO

 

https://youtu.be/b5nR_70GtnY

  
   

FESTIVALS. Musique et mémoire (Vosges du Sud) : « a nocte temporis », nouvel ensemble associé

festival musique et mĂ©moire vosges du sud classiquenews annonce concert critique prĂ©sentation festivalFESTIVALS. a nocte temporis, nouvel ensemble associĂ© de Musique et mĂ©moire (Vosges du Sud). Le premier festival estival dans les Vosges du Sud, bel ambassadeur de la vitalitĂ© culturelle sur le territoire vosgien, annonce le nouvel ensemble qui sera en rĂ©sidence pour les 3 ans Ă  venir
 « a nocte temporis » (direction artistique, Reinoud Van Mechelen), nouvel ensemble associĂ©. « AprĂšs 6 annĂ©es de collaboration d’une richesse absolue avec l’ensemble Les Timbres, le festival Musique et MĂ©moire engage en 2020 un nouveau compagnonnage artistique avec l’ensemble A nocte temporis, fondĂ© autour de la personnalitĂ© incroyable du jeune tĂ©nor belge Reinoud Van Mechelen », a prĂ©cisĂ© Fabrice Creux, directeur artistique et fondateur du Festival Musique et MĂ©moire.

 

 

VISITEZ le site du festival MUSIQUE & MÉMOIRE

  

 

VOSGES DU SUD : 26Ú Festival Musique & Mémoire (19 juil - 4 août 2019)

 

  

 

 

Approfondir

 

 

A NOCTE TEMPORIS

 

 

https://www.anoctetemporis.org/fr

https://www.youtube.com/watch?v=xhvjDEeR7CU

TEASER vidéo : a nocte temporis & Reinoud Van Mechelen
Dumesny, haute contre de Lully
Sommeil (extrait de Circé) de H. Desmarest

 
 

  

 
 

Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 

 
LIRE notre dernier compte rendu publiĂ© Ă  l’occasion de l’édition 2019 du festival Musique & MĂ©moire / COMPTE-RENDU, concert. GRANDVILLARS, Ă©glise Saint-Martin, le 20 juillet 2019. Francisco CORREA de ARAUXO (1584 – 1654). Tientos. Victoria, Morales
 Jean-Charles Ablitzer, orgue ibĂ©rique de Grandvillars, Vox Luminis :

https://www.classiquenews.com/compte-rendu-concert-grandvillars-eglise-saint-martin-le-20-juillet-2019-francisco-correa-de-arauxo-1584-1654-tientos-victoria-morales-jean-charles-ablitzer-orgue-iberique-de-gra/

 

 

Présentation du Festival Musique & Mémoire 2019 (26Ú édition) :
https://www.classiquenews.com/vosges-du-sud-26e-festival-musique-memoire-2019/

 

 

LIRE aussi notre présentation et critique du dernier cd édité par le Festival Musique & Mémoire en 2019 :
CD, événement, critique. El SIGLO DE ORO. Jean-Charles Ablitzer, orgue espagnol de Grandvillars : Cabezon, Cabanilles
 (2 cd Musique & Mémoire, oct 2018)

https://www.classiquenews.com/compte-rendu-concert-grandvillars-eglise-saint-martin-le-20-juillet-2019-francisco-correa-de-arauxo-1584-1654-tientos-victoria-morales-jean-charles-ablitzer-orgue-iberique-de-gra/

 

 

Notre présentation du Festival Musique & Mémoire 2018
http://www.classiquenews.com/festival-musique-memoire-2018-les-25-ans-2/