PARIS, Louvre : Mer 17 nov 2021. Debussy, Massenet : Inspirations antiques


couros-grece-antiquite-faune-debussy-concert-classiquenewsPARIS, Louvre : Mer 17 nov 2021. Inspirations antiques
 Autour de l’exposition au Louvre dĂ©diĂ©e Ă  l’histoire de la GrĂšce du XVIIĂš Ă  nos jours (« Paris-AthĂšnes. Naissance de la GrĂšce moderne / 1675-1919 »), le musĂ©e parisien affiche ce 17 nov Ă  l’Auditorium, un concert qui Ă©claire comment l’AntiquitĂ© grecque a inspirĂ© les compositeurs français au XIXĂš (Massenet, musique pour les Erinnyes), au XXĂš avec Debussy et Stravinsky. Illustrant le propos dĂ©veloppĂ© dans l’exposition, l’Orchestre Lamoureux et son nouveau chef Adrien Perruchon illustrent ainsi l’influence de la redĂ©couverte de la GrĂšce antique Ă  la fin du 19e siĂšcle, que ce soit Massenet Ă©crivant des intermĂšdes pour Les Érinnyes, tragĂ©die dans le style antique de Leconte de Lisle, ou bien sĂ»r Debussy, s’inspirant lui du faune de MallarmĂ© ou de la colonne des Danseuses de Delphes au Louvre.

RÉSERVEZ vos places ici
https://www.louvre.fr/en-ce-moment/evenements-activites/inspirations-antiques?utm_medium=email&utm_source=dolist&utm_campaign=newsletter_20210927_2276

Mercredi 17 nov 2021, 20h
Paris, Louvre, Auditorium

Programme

Claude Debussy
PrĂ©lude Ă  l’aprĂšs-midi d’un faune
Six Épigraphes antiques
Syrinx
La Plus que lente

Jules Massenet
Les Érinnyes : Invocation et Divertissement
Valse trĂšs lente

Igor Stravinsky
Ragtime pour onze instruments

Orchestre Lamoureux
Alexandre Perruchon, direction

VISITEZ le site du musĂ©e du Louvre et l’exposition PARIS – ATHENES
https://www.louvre.fr/en-ce-moment/expositions/paris-athenes

OrganisĂ©e Ă  l’occasion du bicentenaire de la RĂ©volution grecque de 1821, l’exposition souhaite mettre en valeur les liens unissant la GrĂšce et la culture europĂ©enne, en suivant notamment le fil des relations entre Paris et AthĂšnes.

Aux 17e et 18e siĂšcles, les ambassadeurs en route vers la Sublime Porte dĂ©couvrent en GrĂšce une province ottomane, qui intĂ©resse vivement les artistes et les intellectuels. En 1821, la guerre d’IndĂ©pendance grecque, soutenue militairement et financiĂšrement par certains pays europĂ©ens, suscite un enthousiasme populaire. LibĂ©rĂ©e en 1829, la GrĂšce proclame AthĂšnes comme capitale en 1834. InfluencĂ© par la prĂ©sence allemande et française sur son territoire, le nouvel État grec construit son identitĂ© culturelle moderne en puisant aux sources du nĂ©oclassicisme français et allemand. La dĂ©fense du patrimoine national et la collaboration europĂ©enne marquĂ©e par la crĂ©ation d’instituts archĂ©ologiques, comme l’École française d’AthĂšnes en 1846, sont Ă  l’origine d’un bouleversement des connaissances sur le passĂ© matĂ©riel de la GrĂšce.

L’exposition entend pour la premiĂšre fois croiser cette histoire de l’archĂ©ologie avec l’histoire du dĂ©veloppement de l’État grec et des arts modernes. Les fouilles de DĂ©los, Delphes ou de l’Acropole sont Ă  l’origine de la redĂ©couverte d’une GrĂšce colorĂ©e trĂšs Ă©loignĂ©e des canons du nĂ©oclassicisme. À la fin du 19e siĂšcle, les grandes expositions universelles donnent Ă  voir un nouvel art grec moderne, marquĂ© par la reconnaissance de l’identitĂ© byzantine et orthodoxe de la GrĂšce.

Paris, TCE : joyaux brĂ©siliens, Bruno Procopio dirige l’Orchestre Lamoureux

procopio-bruno-maestro-chef-d-orchestrePARIS, TCE. Musique brĂ©silienne Ă  Paris, le 4 dĂ©cembre 2016. Tubes et musique sacrĂ©e : de Villa-Lobos et Jobim Ă  Neukomm. Orchestre associĂ© du TCE ThĂ©Ăątre des Champs-ElysĂ©es, l’Orchestre Lamoureux offre un concert de musique brĂ©silienne Ă  la fois Ă©clectique et historique ; au plus large public, le programme dirigĂ© par Bruno Procopio, maestro impetuoso et charismatique, joue des standards brĂ©siliens universels et rĂ©cents : l’enivrante Bachianas Brasileiras n°5 de Villa-Lobos, Saudades do Brasil de Milhaud, sans omettre, l’irrĂ©sistible tube, ambassadeur de l’art de vivre du quartier carioca d’Ipanema, The Girl from Ipanema de Jobim
 Mais acuitĂ© personnelle du chef Procopio oblige, en liaison avec son amour pour sa culture natale et ce travail particulier dans l’interprĂ©tation des partitions classiques et romantiques, plusieurs extraits de la lĂ©gendaire Missa Pro Die Acclamationes Johannes VI, signĂ© Neukomm. C’est l’emblĂšme de la musique impĂ©riale brĂ©silienne, quand le BrĂ©sil devenu indĂ©pendant, construit son image sur une identitĂ© certes occidentale, mais singuliĂšre : Neukomm, le Mozart brĂ©silien, a fourni alors Ă  la Cour de l’Empereur du BrĂ©sil Jean VI, plusieurs partitions musicales emblĂ©matique de cet ordre politique et culturel nouveau dont tĂ©moigne Ă©videmment la Messe Ă©crite pour son couronnement et que Bruno Procopio Ă  Paris, s’ingĂ©nie dĂ©but dĂ©cembre 2016 Ă  ressusciter avec le faste, le souffle et le relief vocal, choral, instrumental requis. Sigismund Neukomm est bien connu des mĂ©lomanes car le Sazlbourgeois, Ă©lĂšve de Joseph Haydn entreprit de terminer le Requiem de Mozart laissĂ© inachevĂ© (Libera me). La partition autographe datĂ©e de 1819 fut dĂ©couverte rĂ©cemment Ă  Rio de Janeiro : elle est le fruit du travail de Neukomm installĂ© au BrĂ©sil et qui mena son travail de composition avec le plus grand compositeur local, le mulĂątre JosĂ© Mauricio Nunes Garcia. La version du Requiem de Mozart, achevĂ© par Neukomm a Ă©tĂ© enregistrĂ©e par Jean-Claude Malgoire en 2006.

 

procopio-bruno-maestro--neukomm-avril-2015-concert-orchestre-maestro-classiquenews-582-390

 

 

 

MAESTRO IMPETUOSO… Ses admirateurs connaissent l’engagement indĂ©fectible du jeune maestro franco brĂ©silien pour la juste interprĂ©tation des compositeurs brĂ©siliens ou des partitions europĂ©ennes qui recrĂ©Ă©es au BrĂ©sil nĂ©cessitent une pratique instrumentale adaptĂ©e ; ainsi Bruno Procopio a pu piloter l’interprĂ©tation entre autres de nombreux compositeurs occidentaux, tout en dirigeant les orchestres sur instruments modernes : Ă  Caracas, avec l’Orchestre Simon Bolivar ; Ă  Rio surtout, avec un partenariat trĂšs important avec l’orchestre Symphonique du BrĂ©sil (Marcos Portugal, Gossec, Sacchini, Jadin et MĂ©hul
 ces deux derniers Ă  l’honneur d’un nouveau cycle de concerts Ă©vĂ©nements de musique française Ă  Rio, les 4 et 7 octobre 2016). A Paris, dans un travail particuliĂšrement attentif avec les instrumentistes de l’Orchestre Lamoureux, Bruno Procopio peut cultiver et transmettre ce qui lui est cher : souci de l’articulation, prĂ©cision rythmique, rĂ©solution des ornements, souffle et transparence de la pĂąte orchestrale.
Le 4 dĂ©cembre 2016, le TCE Ă  Paris, avec le concours d’un chef charismatique, d’un orchestre trop rare Ă  notre goĂ»t dans les salles françaises, un programme Ă©vĂ©nement offre un bain de musique brĂ©silienne, riche et idĂ©alement dĂ©fendu.

 

 

bruno-procopio-concert-orchestre-bresil-maestro-classiquenews-2016-582

PARIS, TCE, Théùtre des Champs Elyséesboutonreservation
Dimanche 4 décembre 2016, 17h
Concert de Musique Brésilienne
Brésil populaire, Brésil sacré

L’Orchestre Lamoureux au ThĂ©Ăątre des Champs ElysĂ©es, orchestre associĂ©
Brésil populaire, Brésil sacré

Milhaud

Saudades do Brasil op. 67 (extraits)
Villa-Lobos
Bachianas Brasileiras n° 5 pour soprano et huit violoncelles

Jobim
The Girl from Ipanema

Neukomm
Missa Solemnis Pro Die Acclamationis Johannis VI

Eugénie Lefebvre,  soprano
Sacha Hatala,  mezzo-soprano
Mathias Vidal,  ténor
Arnaud Richard,  baryton-basse

ChƓur philharmonique du Coge
(Frédéric Pineau, direction)

Orchestre Lamoureux
Bruno Procopio,  direction

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

 

procopio-bruno-maestro-chef-d-orchestrePrĂ©sentation du programme sr le site du TCE / ThĂ©Ăątre des Champs ElysĂ©es : Bicentenaire de la Mission Française au BrĂ©sil
 Il y a 200 ans, en 1816, une mission artistique française est escortĂ©e Ă  Rio et Ɠuvre pour l’instauration d’écoles des Beaux-Arts dans cette rĂ©gion du monde. L’Orchestre Lamoureux cĂ©lĂšbre ce bicentenaire, sous la direction de Bruno Procopio, avec un concert parcourant les facettes de la musique brĂ©silienne.
Nous allons tout d’abord dans les rues, vers un BrĂ©sil populaire, avec les Saudades do Brasil que Darius Milhaud Ă©crit comme une suite de danse en hommage aux quartiers de Rio. Puis c’est Villa-Lobos qui touche tous les publics avec les Bachianas Brasileirasn°5, Ɠuvre la plus jouĂ©e et enregistrĂ©e du compositeur carioca. Enfin, l’Orchestre interprĂštera The Girl from Ipanema, tube planĂ©taire de Tom Jobim, l’illustre crĂ©ateur de la
Bossa Nova.
La deuxiĂšme partie du concert nous emmĂšne vers les fastes d’une cour en exode : le BrĂ©sil a vu couronner un roi europĂ©en au dĂ©but du XIXe siĂšcle, Dom JoĂŁo VI, cas unique dans l’histoire de l’Europe. Cette acclamation est cĂ©lĂ©brĂ©e par une messe en action de grĂąces, pour laquelle a Ă©tĂ© composĂ©e la Missa Solemnis pro Die Acclamationis Johannis VI.

A 16h : rencontre de 30 mn avec Bruno Procopio
Entrée libre sur présentation du billet du concert
Production Orchestre Lamoureux

CONSULTER aussi le site de l’Orchestre Lamoureux

ORCHESTRES, saison 2015 – 2016. Orchestre Lamoureux : Voyages Fantastiques par Pierre Thilloy.

lamoureux-orchestre-pierre-thilloy-nouveau-directeur-musical-et-artistiqueORCHESTRES, saison 2015 – 2016. Orchestre Lamoureux : Voyages Fantastiques par Pierre Thilloy.  Le compositeur Pierre Thilloy, nouveau directeur artistique de l’Orchestre Lamoureux a dĂ©voilĂ© ce matin (mardi 26 mai 2015) Ă  l’Ambassade de l’AzerbaĂŻdjan Ă  Paris en prĂ©sence de Monsieur l’Ambassadeur S.E.M. Elchin Amirbayov sa toute premiĂšre saison Ă  la tĂȘte du prestigieux orchestre français crĂ©Ă© en 1881 par Charles Lamoureux, heureux wagnĂ©rien et violoniste originaire de Bordeaux.

 

 

 

CLASSIQUENEWS, flash : La vie des orchestres

La premiĂšre saison de Pierre Thilloy, nouveau directeur artistique de l’Orchestre Lamoureux

 

thilloy pierrePour sa premiĂšre saison 2015-2016, Pierre Thilloy, successeur de Paul Paray, Igor Markevitch, Jean Martinon ou Yutaka Sado, propose un voyage symphonique dont le lieu de dĂ©part est  l’AzerbaĂŻdjan, qui est un peu sa terre d’adoption car il y a passé  pas mois de 5 annĂ©es Ă  l’occasion d’une trĂšs fĂ©conde rĂ©sidence musicale. Classiquenews avait rendu compte de la crĂ©ation Ă  l’OpĂ©ra de Metz en mars 2011, de l’opĂ©ra de Pierre Thilloy : Le jour des meurtres dans l’histoire d’Hamlet. Pour Lamoureux, le nouveau concepteur a Ă©laborĂ© une saison intitulĂ©e ” Voyages Fantastiques “, variĂ©e et forte, voire puissante comme sa personnalitĂ©, soit du 13 septembre 2015 (Festival de Soie et de feu, TCE, Paris) au 4 juin 2016 (Du Danube Ă  la Vlatva, Ă©glise de la TrinitĂ©) : un parcours sonore en 17 escales (dont l’une Ă  Alger pour le Festival culturel international de musique symphonique) marquĂ©es par l’esprit de curiositĂ© et l’Ă©largissement des horizons de la conscience comme des sensations dont les jalons autres ont aussi comme thĂšmes prometteurs : Tim Burton, le Bal de la Haute Couture, Jazz Ă  l’Ăąme, BĂ©bĂ© Concert, UniversitĂ© populaire symphonique… sans omettre les fameux Croque-Musique dĂ©clinĂ©s selon l’envie. Éclectique certes, ouverte, surprenante et gĂ©nĂ©reuse, voici une saison symphonique exemplaire, c’est Ă  dire populaire au sens le plus noble du terme, destinĂ©e au plus grand nombre. Chacun y trouvera instruments et rĂ©pertoires selon son goĂ»t, selon sa propre conception du concert. Nouvelle saison Ă©vĂ©nement.

 

 

DĂ©couvrez la nouvelle saison 2015 – 2016 de l’Orchestre Lamoureux, toutes les informations et les modalitĂ©s de rĂ©servation sur le site de l’Orchestre Lamoureux