CRITIQUE, CONCERTS FESTIVALS 2022. Musique et Mémoire (29è édition), ACTES I et II, les 16,17 et 18 juillet 2022. A NOCTE TEMPORIS, EMMANUEL ARAKELIAN.

Classiquenews.com

recevez l'info en continu: inscrivez vous ici

dépêches

  • champollion-jean-francois-archeologie-egypte-antiquite-opera-classiquenews-biographie

    ARTE. Sam 8 oct 2022, 20h50. Les Frères Champollion. Dans le secret des hiéroglyphes… Les frères Champollion déchiffrent enfin les hiéroglyphes, dévoilant les secrets de l’Egypte ancienne. A travers leur fabuleuse découverte, ouvrant l’accès à un continent de découvertes, les Champollion incarnent la passion française pour l’Egypte pharaonique. Il y a deux cents ans, Champollion déchiffrait les hiéroglyphes égyptiens, résolvant la plus grande énigme de l’Antiquité.
    L’épopée scientifique ainsi triomphale a été mené en réalité de concert par les deux frères Champollion. En particulier grâce au soutien et à l’aide du frère aîné, souvent placé à l’ombre du cadet. Le…

  • Paris : 2 expositions célèbrent le génie de Molière

    PARIS, EXPOSITIONS Molière, jusqu’au 15 janvier 2022. À l’automne 2022, la BnF et l’Opéra de Paris célèbrent Molière avec 2 expositions complémentaires qui éclairent le génie dramatique de Jean-baptiste Poquelin, de quoi redécouvrir les oeuvres du célèbre dramaturge. Jamais écartées des planches, rejouées et réinventées, les pièces de Jean-Baptiste traversent les siècles.
     
     

     
     
     
    « Molière, le jeu du vrai et du faux », conçue et réalisée en partenariat avec la Comédie-Française, est l’exposition inaugurale de la galerie Mansart-galerie Pigott, nouvel espace de présentation des expositions temporaires du site BnF | Richelieu, (ouvert au public depuis le…

  • Werther-opera-tours-heloise-mas-mikhael-timoschenko-charlotte-albert-critique-opera-classiquenews-opera-de-tours-vincent-boussard

    CRITIQUE, opéra. TOURS, le 30 sept 2022. MASSENET : Werther. Mas, Timoshenko, Lys. Laurent Campellone, direction / Vincent Boussard, mise en scène.   -   Cohérent et concentré, Vincent Boussard fait un Werther froid et subtil, un songe hivernal déroulé comme un cauchemar embué, épuré, surréaliste.
    L’ouvrage qui a fait le succès des ténors fameux Roberto Alagna chez DG (Pappano, 2011), Jonas Kaufmann à Paris, est à Tours mais dans la version [que nous préférons], celle pour baryton. A Lausanne (mai 2022) le ténor Jean-François Borras avait convaincu dans cette mise en scène ainsi créée en Suisse.
    Après Hamlet de Thomas, Boussard…

  • bellini denizeau biographie bleu nuit éditeur classiquenews critique livre

    CRITIQUE, livre. BELLINI par Gérard Denizeau [Bleu Nuit Éditeur, collection Horizons] – Biographie au verbe aiguisé, à la pertinence affûtée qui a le mérite de dépoussiérer la figure autant que l’écriture d’un Bellini méconnu,  insoupçonné mais très juste : « mystérieux et méchant », d’une puissance enfin dévoilée, dont le tempérament méditerranéen [sicilien né à Catane] revendique une autre voie, celle élégiaque en rien spectaculaire dont la pureté subtile se détacherait dans le paysage européen romantique, au même titre que la transparence française, ou les brûmes pâlissantes et septentrionales germaniques.
    Nouvelles facettes d’un Bellini réévalué
    Le propos est suffisamment original…

  • vevey-montreux-villazon-montag-borsarello-concert-critique-2022-classiquenews-

    CRITIQUE, concert. Vevey, le 21 sept 2022. Soirée Mozart : Hugues Borsarello (violon), Paul Montag (piano), Rolando Villazon (récitant). La 76ème édition du Septembre Musical Montreux-Vevey s’est ouverte le 19 septembre (et court jusqu’au 29), une mouture 2022 que Mischa Damev, directeur de la manifestation lémanique depuis 2019, a placé sous le signe de l’Autriche, après une première édition consacrée à la Russie. C’est donc naturellement à ses plus illustres enfants dans le domaine musical – Mozart bien sûr, mais aussi Schubert, Haydn, Bruckner, Strauss… – que le festival est dédié cette année, avec des ensembles instrumentaux (et vocaux) autrichiens …

lire toutes les dépêches

à ne pas manquer

    radio

    tous les programmes accéder au mag radio
  • France Musique. Sam 1er oct 2022. 20h. VERDI : Aïda. Salzbourg, 2022. L’opéra égyptien de Verdi, inauguré à l’ouverture du Canal de Suez, est inspiré par l’âge d’or de l’histoire pharaonique, soit le Nouvel Empire. Une somptueuse évocation historique à grand renfort de tableaux et scènes collectives spectaculaire (le défilé du victorieux Radamès, bras armé de Pharaon,…) auxquels participe l’égyptologue français Auguste Mariette : d’où le grand réalisme historique de la partition et la vraisemblance du livret. En dramaturge affûté, admirateur de Shakespeare et Schiller, Verdi n’oublie pas d’approfondir le noeud d’une intrigue essentiellement psychologique…
    Le général Radamès (ténor héroïque)…

  • France Musique, Sam 1er, 8 oct 2022, 14h. GLENN GOULD : 40 ans de la disparition / Portraits de famille par Philippe Cassard : le GLENN GOULD D’AVANT, celui qui en concert éblouissait avant de s’enfermer dans les studios… Né en 1932, décédé quelques jours après son 50ème anniversaire, le 4 octobre 1982, Glenn Gould est devenu un mythe de son vivant, surtout après son retrait de la scène en 1964, quand désormais, il enregistre tard le soir et dans la nuit, en studio, à l’écart des salles de concerts qui le stressent trop. Des livres, des films, des exégèses…


    télé

    tous les programmes accéder au mag télé
  • ARTE, Dim 9 oct 2022, 18h30. Londres, le 11 sept 2001. Hélène Grimaud joue Beethoven. Retour sur le concert donné par Hélène Grimaud au Royal Albert Hall à Londres le 11 septembre 2001, alors que la pianiste, installée à New York, venait d’apprendre la nouvelle des attentats.
    Le 11 septembre 2001, la pianiste française Hélène Grimaud se rend à Londres pour faire ses débuts aux BBC Proms, grand festival de musique classique qui se déroule chaque été dans la capitale britannique. Après la répétition générale de la matinée, la nouvelle des attentats aux États-Unis provoque une onde de choc chez…

  • ARTE, TV. Dim 2 oct, 22h30. CARUSO : Voix éternelle. Comment un gamin pauvre de Naples est-il devenu la première star mondiale de l’opéra ? Images d’archives et témoignages de spécialistes éclairent la trajectoire du ténor légendaire Enrico Caruso (1873-1921).
    Né en 1873 dans un quartier ouvrier de Naples, Enrico Caruso obtient à 27 ans, un contrat à la Scala de Milan, où il subjugue le public. Il créée Fedora de Giordano (1898), puis Toscanini et Puccini l’engagent en 1900 pour la création de La Bohème (Rodolfo)…
    Sa popularité, s’accroît grâce à l’invention récente du gramophone : en 1902 à…


    concerts et opéras

    voir notre agenda accéder au mag concerts et opéra
  • Opéra de Nice, ballet. ARAIZ, GUERIN, 30 sept – 6 oct 2022. Pour 6 représentations, l’Opéra de Nice affiche un événement chorégraphique jusqu’au 6 oct 2022. « Rhapsody »  éclaire la manière dont le chorégraphe argentin Oscar Araiz distribue le mouvement. Il a dirigé le ballet du GT Genève de 1980 à 1988 : électro libre aujourd’hui, Araiz aime capter le mystère de l’énergie primitive, première d’où naissent le geste et la danse dont il désire exprimer, dans leur développement progressif, la magie expressive, archaïque et cathartique (ainsi sin ballet contemporain pour le premier opéra du Nouveau Monde, La Purpura…

  • GENEVE, HALÉVY : la Juive. 15 – 25 sept 2022. Suite du cycle genevois dédié au grand opéra français romantique. Après les Huguenots, voici donc la Juive, drame à la française, créé en 1835, contemporain des Puritains ou de Lucia di Lammermoor. Auprès de Meyerbeer, et dans le sillon tracé dès 1829 par Rossini et son drame français Guillaume Tell, le parisien Fromental Halévy connaît avec La Juive, un éclatant succès. Le maître de Bizet (qui deviendra son gendre), fixe les éléments constitutifs de l’opéra français romantique, généreux en décors, en scène collective spectaculaire, en drame sanglant, sacrificiel, en particulier…

  • TOURS, Opéra. MASSENET : WERTHER. 30 sept – 4 oct 2022. Sous la direction de Laurent Campellone (Vincent Boussard, mise en scène), l’Opéra de Tours affiche Werther de Massenet dans la version pour baryton (et non pas pour ténor). Avec Régis Mengus dans le rôle-titre et Héloïse Mas (Charlotte), Mikhail Timoshenko (Albert)…
    Fleuron du romantisme tragique allemand conçu par Goethe, Werther inspire Massenet qui en fait un drame lyrique d’une efficacité immédiate. Passionné, entier, le jeune Werther, idéaliste suicidaire, aime Charlotte, promise à un autre. Après l’été de la rencontre, s’inscrit l’automne du doute amer, de la frustration dépressive :…

  • PARIS, TCE, ven 30 sept 2022, 20h. STRAVINSKY / Les Siècles. Le TCE affichant Stravinsky revisite son histoire inaugurale… Premier concert de la résidence des Siècles et de leur chef François-Xavier Roth dans le mythique trio des ballets de Stravinsky : triptyque légendaire qui confirme le génie orchestral de Stravinsky à Paris autour des années 1910. Le sommet étant atteint en 1913 lors de la création du Sacre du Printemps, partition et ballet révolutionnaire, transe orchestrale et scintillement de timbres qui préfigure le choc de la première guerre…
    ______________________________________
    PARIS, TCE, ven 30 sept 2022, 20h. STRAVINSKY
    Les Siècles /…

  • ON LILLE : 21, 22, 23 et 24 sept 2022. Mozart, Messiaen. L’Orchestre National de Lille, dirigé par l’américain Joshua Weilerstein (portrait con contre, DR) jouent les œuvres des jeunes Mozart et Messiaen (âgés de 22 ans) : Concerto pour hautbois et Offrandes oubliées ; « promesses de jeunesse » couplées avec la Symphonie n°2 de Johannes Brahms, la plus « heureuse » des partitions brahmsiennes, pilier du répertoire symphonique romantique.
    Messiaen, sincère catholique, exprime « l’oubli de l’homme devant le sacrifice du Christ » ; les « offrandes oubliées » évoquent le triptyque : La Croix, le péché, l’Eucharistie.…

  • ANGERS NANTES OPERA, le 22 sept 22. Du Bellay, Doulce Mémoire. Pour célébrer le 500e anniversaire de la naissance de Joachim Du Bellay, auteur majeur de la poésie Renaissance, Doulce Mémoire et Denis Raisin-Dadre rencontrent le slameur Kwal, portés par cette curiosité créative, souvent gage de pusisance et d’originalité. Doulce Mémoire sélectionne une collection de textes évocatoires, emblématiques de Joachim Du Bellay, poète originaire de Liré, ancienne commune rurale d’Anjou, qui chante sa terre et son enfance, « son authenticité mais aussi son obsession de la musicalité ».
    Doulce Mémoire conçoit un programme autour de musiques composées sur des poésies…

  • PARIS, Opéra Bastille, TOSCA. 3 sept – 26 nov 2022. C’est avant Traviata, Don Giovanni et même l’inusable Carmen que l’on croyait indépassable, l’opéra le plus joué dans le monde : Tosca. La partition composée par Puccini à l’aube naissante du XXè siècle (1900) s’inspire de la pièce éponyme de Victorien Sardou. Dans son transfert sur la scène lyrique, le drame n’a rien perdu de sa force passionnelle, de son incandescence collective. Et aux côtés des deux artistes protagonistes, rare couple artistique sur la scène, la cantatrice Floria Tosca et le peintre Mario Cavaradossi, Puccini ajoute un orchestre somptueux qui…

  • LILLE, ON LILLE : 29, 30 sept 2022., 20h. Britten, Holst. Concert inaugural prometteur : Alexandre Bloch (photo ci contre © Ugo Ponte) et les instrumentistes du National de Lille jouent le seul Concerto pour violon de Britten (1940) avec la soliste Isabelle Faust ; puis font résonner les déflagrations martiales que Holst a conçu dans le fabuleux poème symphonique « Les Planètes » (1918)… dont surtout le fascinant premier « portrait » cosmogonique, celui de « Mars » qui ouvre le cycle symphonique, composé avant 1914, expression du chaos plutôt que prémices de la guerre. Le chef Adrian Boult…

  • MUSICANCY, Château d’Ancy-le-Franc : 18 août, 11 sept 2022. 2 derniers concerts de l’édition 2022… Pour sa 19e édition, le Festival dont l’écrin est le sublime palais Renaissance d’Ancy-le-Franc, fait peau neuve et amorce un nouveau chapitre de son histoire déjà prestigieuse. Il manquait une programmation musicale à la mesure de la beauté des lieux ; c’est chose faite grâce à l’impulsion nouvelle qu’apporte au Festival, Fannie Vernaz, présidente de Musicancy : « Musicancy prend un nouvel élan avec une programmation délibérément placée sous le signe des plaisirs et de la fantaisie. Consacrée entièrement à la musique ancienne, cette 19e…

  • GSTAAD MENUHIN FESTIVAL, le 27 août 2022. Mozart : La Flûte enchantée (Tente de Gstaad). A l’été 2022, le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL fait peau neuve et s’engage pour la préservation du climat. Tout en célébrant Vienne (son thème générique en 2022), le premier festival estival en Suisse, affiche le 27 août sous la tente de Gstaad, l’opéra enchanteur de Mozart, en allemand, La Flûte enchantée (Les Talens Lyriques) – jubilation lyrique puis rituel maçonnique et drame populaire : cet été, le GSTAAD MENUHIN Festival a tout pour vous plaire. Avant de disparaître, Mozart conçoit à Vienne, le modèle d’un opéra…

  • GSTAAD MENUHIN FESTIVAL, les 26 et 27 août 2022. Giardino Armonico, La Flûte enchantée. A l’été 2022, le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL fait peau neuve et s’engage pour la préservation du climat. Tout en célébrant Vienne (son thème générique en 2022) avec Il Giardino Armonico et Patricia Kopatchinskaya (« le dernier voyage de Vivladi à Vienne / direction : Giovanni Antonini, le 26 août dans l’église de Saanen, lieu mythique et fondateur du Festival), le premeir festival estival en Suisse, affiche le 27 août sous la tente de Gstaad, l’opéra enchanteur de Mozart, en allemand, La Flûte enchantée (Les Talens Lyriques)…

  • ORANGE, Sam 6 août 2022. PONCHIELLI : La Gioconda (21h30). Gioconda serait pour le metteur en scène et directeur des Chorégies d’Orange, l’emblème type du « grand opéra ». Airs, duos, trios, grands chœurs et ballet (de la célèbre “ Ronde des Heures ”) composent une soirée lyrique qui prend des allure de grand spectacle, associant toutes les disciplines du théâtre musical : chant, théâtre, danse. Ainsi se concrétise sur les planches, un magnifique tableau de la « Grande Venise du XVIIe siècle »… Mais la séduction formelle de cette partition foisonnante doit aussi à la précision et l’efficacité de…

temps forts

    en direct sur internet

    toute la grille accéder au mag internet
  • ARTE, les 21 puis 28 août 2022. Isabelle Faust joue Brahms. Klaus Mäkela, jeune et fringuant directeur musical finnois de l’Orchestre de Paris (26 ans), qui s’est récemment distingué dans une intégrale Sibelius aussi courageuse que convaincante (Decca) joue à la Philharmonie de Paris le 10 fév 2022, le Concerto pour violon de Brahms en ré majeur (1878) avec l’irrésistible violoniste Isabelle Faust.
    Été 1877, Brahms découvre la station balnéaire de Pörtschach, (Alpes Autrichiennes). Le cadre favorise l’émergence de mélodies en une inspiration facilitée dont le climat lumineux et bienheureux lui inspire in fine sa Symphonie n°2. Une même félicité…

  • ARTE. Dim 21 août 2022, 23h50. TCHAIKOVSKY : La Dame de Pique (Baden Baden, 2022, Petrenko). Kiril Petrenko, directeur musical des Berliner Philharmoniker est un chef lyrique, transparent, précis, subtilement dramatique. Il le montre aisément lors de cette représentation de La Dame de Pique de Tchaikovsky, production présentée en avril 2022 lors du dernier festival de Pâques de Baden Baden.
    Et si La Dame de Pique était avec Eugène Onéguine, l’opéra le plus intime de Piotr Illiytch ? Révélant en réalité ses pensées les plus sombres, où chaque être impuissant mais insoumis est funambule d’un fil ténu qui peut le…

  • OperaVision, le 13 août 2022, 11h. Direct. ROSSINI : Il Viaggio a REIMS. EN DIRECT du Rossini Opera Festival de Pesaro 2022. Giocoso en un acte créé à Paris (Théâtre Italien le 19 juin 1825), Le voyage à Reims confirme le génie rossinien d’essence délirant et comique, même dans le cas d’une oeuvre circonstancielle. En 1824, quand Charles X devient roi de France, Rossini, nommé directeur du Théâtre Italien généreusement payé, écrit une nouvelle partition pour le public français. Donné en version de concert, l’œuvre est ensuite pour partie recyclée dans Le Comte Ory (1828).
     
     
     
    GALERIE DE…

  • GSTAAD MENUHIN FESTIVAL, les 26 et 27 août 2022. Giardino Armonico, La Flûte enchantée. A l’été 2022, le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL fait peau neuve et s’engage pour la préservation du climat. Tout en célébrant Vienne (son thème générique en 2022) avec Il Giardino Armonico et Patricia Kopatchinskaya (« le dernier voyage de Vivladi à Vienne / direction : Giovanni Antonini, le 26 août dans l’église de Saanen, lieu mythique et fondateur du Festival), le premeir festival estival en Suisse, affiche le 27 août sous la tente de Gstaad, l’opéra enchanteur de Mozart, en allemand, La Flûte enchantée (Les Talens Lyriques)…

  • OPERA ON LINE. WAGNER : Siegfried, le 19 août 22, 19h (LONGBOROUGH 2022, Grande-Bretagne) – Le héros Siegfried reforge l’épée brisée de son père et part en quête du plus inestimable des trésors : l’amour de la Walkyrie Brünnhilde, prise au piège d’un cercle de feu.  Siegfried est le 3ème opéra de la Tétralogie de Richard Wagner, Der Ring des Nibelungen (L’Anneau du Nibelung). Wagner a interrompu sa composition à la fin de l’acte II afin d’écrire Tristan und Isolde et Die Meistersinger von Nürnberg, pour ne revenir à Siegfried que 7 ans plus tard.

    Des éléments de ces deux…


    cinéma

    toute la grille accéder au mag cinéma
  • CINÉMA, le 22 oct 2022. CHERUBINI : Médée. En direct du Metropolitan Opera New York, dès 18h55. Dans le cadre de son programme de diffusion publique, « Live in HD », le Met de New York diffuse en direct au cinéma, l’opéra «Médée» de Luigi Cherubini, chef d’oeuvre du théâtre tragique terrifique propre à la fin du XVIIIè…
    L’opéra Médée de Luigi Cherubini créé en 1797, à l’extrémité du XVIIIè, semble résonner des tumultes révolutionnaires de la terreur, l’héroïne, Médée, incarnant cet idéal exacerbé de sacrifice et de cruauté infanticide qui vibre au diapason d’une période de l’histoire française particulièrement…

  • CINEMA, Mer 5 oct 2022 MAYERLING  … En direct du ROH Londres, fantasmes, érotisme et suicide… la liste est à l’affiche définitive, peu poétique, mais sur la scène, depuis le Royal Opera House de Londres, le ballet qui en découle force l’imagination voire l’enthousiasme. D’après la vie rocambolesque de l’héritier des Habsbourg, le prince Rodolphe, Kenneth MacMillan écrit en 1978 son ballet d’après la vie et la mort tragico sublime de Rodolphe, âme désespérée et noire avec sa maîtresse Mary Vetsera, à … Mayerling.
    Le faste étouffant de la cour austro-hongroise des années 1880 plante le décor d’un suspense dramatique…

  • CINEMA, Opéra en direct. VERDI : Rigoletto. Le 29 janv 2022, 18h55. Enfin un nouveau direct du Met (New York Metropolitan Opera), la nouvelle production de l’opéra que Verdi a conçu d’après Victor Hugo (Le Roi s’amuse) : Rigoletto. La production de Bartlett Sher transpose l’action dans la République de Weimar (décors et costumes créant une ambiance d’inspiration Art Déco, propre aux années 1920).  Le baryton Quinn Kelsey incarne pour la première fois au Met le rôle-titre, celui du nain sarcastique et acide qui sera pris à son propre piège (formidable emploi pour un baryton soucieux de jouer autant que…

  • Cinéma. En direct du Met de New York, sam 23 oct 2021, 18h55 : « COMME UN FEU DEVORANT RENFERME DANS MES OS / FIRE SHUT UP IN MY BONES » de Terence Blanchard, compositeur et jazzman. La création lyrique pourrait bien être l’événement espéré, soulignant la reprise d’activité du Met de New York. L’opéra en création est le premier opéra composé par un un afro-américain pour la scène new yorkaise. L’action mise en musique par le trompettiste et musicien de jazz aborde des sujets d’actualité : abus sexuels, homosexualité, racisme, droits des minorités,…
    Pour son deuxième opéra, Terence Blanchard …

  • CINÉMA. DUNE version 2021 : prochaine sortie du film réalisé par Denis VILLENEUVE en 2019… Après le légendaire film signé David Lynch, et malgré les bouderies de la critique, devenu mythique, voici annoncée la version de Denis Villeneuve (PREMIER CONTACT, BLADE RUNNER 2049). Le film a été tourné en décors naturels en Hongrie et en Jordanie et devrait sortir en septembre 2021, suite à son report covid oblige, initialement prévu en décembre 2020. Le roman fantastique féerique terrifique de Frank Herbert inspire ainsi une nouvelle réalisation cinématographique où le profil du jeune acteur franco-américain Timothée Chalamet, mémorable interprète de The…


    expos

    toute la grille accéder au mag concerts et expos
  • PARIS, EXPOSITIONS Molière, jusqu’au 15 janvier 2022. À l’automne 2022, la BnF et l’Opéra de Paris célèbrent Molière avec 2 expositions complémentaires qui éclairent le génie dramatique de Jean-baptiste Poquelin, de quoi redécouvrir les oeuvres du célèbre dramaturge. Jamais écartées des planches, rejouées et réinventées, les pièces de Jean-Baptiste traversent les siècles.
     
     

     
     
     
    « Molière, le jeu du vrai et du faux », conçue et réalisée en partenariat avec la Comédie-Française, est l’exposition inaugurale de la galerie Mansart-galerie Pigott, nouvel espace de présentation des expositions temporaires du site BnF | Richelieu, (ouvert au public depuis le…

  • EXPO, Clermont-Ferrand. « COSTUMER le siècle des Lumières », jusqu’au 20 août 2022. Dans son titre « Costumer le Siècle des Lumières », l’exposition conçue par le directeur de l’Opéra de Clermont-Ferrand (Clermont Auvergne Opéra / CAO), Pierre Thirion-Vallet, affiche clairement ses intentions : à travers une sélection de costumes de ses productions maison, évoquer la formidable épopée de la mode au XVIIIè, mais aussi préciser ce qui inspire metteurs en scène et costumiers, confrontés à l’opéra des Lumières…
    Le parcours qui s’offre à vous pour l’été, jusqu’au 20 août 2022, et en accès gratuit, est d’une rare pertinence :…

  • CLERMONT-FERRAND. Exposition Costumer le siècle des Lumières, jusqu’au 20 août 2022. La ville de Clermont-Ferrand a confié à “Clermont Auvergne Opéra” le soin de réaliser une exposition en partenariat avec le Musée d’Art Roger Quilliot et le CNCS de Moulins. Ainsi, l’exposition “COSTUMER LE SIECLE DES LUMIERES” est accessible à l’Opéra de Clermont-Ferrand jusqu’au 20 août (entrée gratuite) et regroupe près d’une quarantaine de costumes d’opéra signés Renato Bianchi (Comédie Française), Christian Lacroix et Véronique Henriot (Clermont Auvergne Opéra).
    Le costume français au XVIIIème siècle fascine par sa grâce, son originalité, sa sensualité. Il évolue constamment au cours de cette…

  • Exposition « L’Opéra à Odysséa ». Saint-Jean-de-Monts : 10 juill – 28 août 2022  -  Quand les costumes d’Angers Nantes Opéra sortent de scène… 2 expos à visiter pendant l’été. L’opéra à Odysséa (Saint-Jean de Monts). L’Opéra à Odysséa / St-Jean de Monts. Au Palais des congrès Odysséa à Saint-Jean de Monts, s’exposent cet été plus d’une centaine de costumes et d’éléments de décors tous réalisés par Angers Nantes : soit 120 costumes, 70 chapeaux, 30 perruques, accessoires, bijoux et éléments de décors racontent près d’une vingtaine d’opéras créées ces dernières saisons par les ateliers de costumes et de décors…

  • PARIS, Exposition : « SAINT-SAËNS, un esprit libre » : 25 juin – 10 oct 2021. Le Palais Garnier à PARIS, à travers la Bibliothèque Musée de l’Opéra célèbre le centenaire de la mort (1921 – 2021) du plus grand romantique français de la seconde moitié du XIXè : Camille Saint-Saëns (1835 – 1921), jamais couronné par le Prix de Rome ni reconnu à sa juste valeur par les institutions étatiques ; aux côtés de Massenet, Saint-Saëns offre un visage différent du romantisme à la française grâce à son sens du drame (ses opéras Samson et Dalila ou Ascanio récemment…


CRITIQUE, CONCERTS FESTIVALS 2022. Musique et Mémoire (29è édition), ACTES I et II, les 16,17 et 18 juillet 2022. A NOCTE TEMPORIS, EMMANUEL ARAKELIAN.

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsCRITIQUE, CONCERTS FESTIVALS 2022. Musique et Mémoire (29è édition), ACTES I et II, les 16,17 et 18 juillet 2022. A NOCTE TEMPORIS, EMMANUEL ARAKELIAN – Fleuron des festivals d’été en Franche-Comté, MUSIQUE & MÉMOIRE poursuit son compagnonnage artistique en réservant une résidence de 3 années aux ensembles retenus. Cette année, c’est la 2ème session pour l’ensemble sur instruments historiques, « a nocte temporis », collectif fondé /dirigé par le ténor lyrique Reinoud van Mechelen en complicité étroite avec la flûtiste Anna Besson [qui est aussi sa compagne hors scène]. Temps forts de leur travail 2022 dans les Vosges du Sud, deux programmes qui soulignent ce qu’un chanteur d’opéra peut apporter à l’expérience du concert baroque : l’audace dramatique et scénique, un choix de pièces originales permis par le goût du chanteur.

 

 

 

 

a-nocte-temporis-reinoud-van-mechelen-anna-besson-musique-et-memoire-JELIOTE-luxeuil-concert-critique-classiquenews

 

Anna Besson (flûte) et Reinoud van Mechelen (chant) ressuscitent l’art lyrique du ténor légendaire, favori de Rameau, Pierre de Jéliote (DR)

 

 

 

 

Samedi 16 juillet 2022, LUXEUIL-LES-BAINS, Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul. D’abord évocation du soliste favori de Rameau, Pierre de Jéliote, haute contre d’exception capable d’une agilité fulgurante pour les rôles taillés pour lui par l’illustre Dijonais, Platée en tête. Le ténor a la puissance, de somptueux aigus et une attention au texte, particulièrement convaincants. Son expérience de la scène et des productions d’opéras lui assure un métier solide, une présence naturelle, qui transmet aux instrumentistes ce goût de l’incarnation, qui assume aussi crânement la direction de l’orchestre : le geste qui a mesuré (et souvent éprouvé sur les planches), les enjeux dramatiques de chaque situation ainsi incarnée, inspire et pilote d’autant mieux, chaque musicien ; le temps de ce concert, l’église de Luxeuil s’est converti en temple lyrique, de quoi transférer la fièvre de la scène sur les planches vosgiennes. Le parcours retrace les temps forts de la carrière de Jéliote à l’Opéra : d’abord, au commencement, Suivant de l’Amour dans Hippolyte (1733) ; puis les premiers rôles (« Lieux funeste » de Dardanus ; surtout Platée, d’un délire comique inénarrable dont le « Que ce Séjour est agréable » contraste à propos avec la précédent Dardanus…), Castor (« Séjour de l’éternelle paix »), sans omettre, le sublime air d’Abaris des Boréades (« Charmes trop dangereux / Que l’amour embellit la vie »)… La valeur du cycle d’extraits lyriques est de compléter ce florilège Rameau, de séquences complémentaires, tels Daphnis et Alcimadure de Mondonville (air de Daphnis, chanté en languedocien), ou le très séduisant air d’Isménias « Pourquoi cruel amour t’opposer à ma gloire » d’Ismèe et Isménias de JB de La Borde… Le curieux ou l’amateur pourra revivre le contenu de ce concert vosgien, grâce au cd déjà paru chez Alpha (« Jéliote, Haute-contre de Rameau »). On ne saurait disposer d’un hommage mieux conçu.

______________________

 

 

 

 

NOCTE-TEMPORIS-REINOUD-MECHELEN-BACH-cantates-musique-et-memoire-critique-annonce-CLASSIQUENEWS

 

 

Dimanche 17 juillet 2022, CORRAVILLERS, église Saint-Jean Baptiste. Un même engagement, généreux et précis dans le choix des airs, s’affirme dans le programme constitué d’extraits de cantates de JS Bach, donné le lendemain à Corravillers. Sens du texte et articulation là encore construisent et jalonnent l’action fervente du croyant, qu’il soit submergé par l’inquiétude (« Erbarme dich! » / BWV 55) ou caressé, bienheureux, par la grâce de Dieu ; l’air de Simeon (« Ich habe genug » / BWV 82) totalise et exacerbe le sentiment de plénitude comme d’accomplissement et de contentement dans le parcours spirituel. Le soliste a manifestement choisi chaque air avec un goût sûr et une belle intelligence dans leurs enchaînements. L’arche tendue est jalonnée de stations vocales les unes plus ardentes et intenses que les autres avec toujours la facilité des aigus, la projection naturelle sur toute la tessiture qui transporte. Le programme est d’autant mieux connu qu’il a déjà été enregistré et publié lui aussi, soulignant ce geste lyrique et cette sûreté vocale qui singularisent aujourd’hui le ténor flamand. A ses côtés, la flûte ciselée d’Anna Besson, comme le hautbois rayonnant de Benoît Laurent apportent leur couleur et leur virtuosité, tout en complicité.

 

______________________

 

 

 

 

 

 

LUXEUIL-concert-E-ARAKELIAN18JIUL22-salut

 

Emmanuel Arakelian réussit son premier concert pour Musique & Mémoire dans un programme “Grand Siècle” qui fait danser l’orgue de la Basilique de Luxeuil-les-Bains

 

 

 

Lundi 18 juillet 2022, LUXEUIL-LES-BAINS, Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul. Chaque édition de Musique & Mémoire comprend un ou plusieurs concerts qui mettent en scène, l’orgue ; à l’heure où il devient de plus en plus rare d’écouter les pièces du répertoire, comme de mesurer les ressources expressives de tel clavier historique, la programmation conçue par Fabrice Creux sait rappeler nos fondamentaux. Le concert qui fait résonner (et chanter) l’orgue XVIIè de la Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul, son buffet et le cul de lampe, récemment restaurés, relève de cette action profitable.
C’est en définitive un récital attendu, permettant de goûter dans sa plénitude plurielle, la palette sonore et expressive du grand orgue de Luxeuil-les-Bains, perles baroques du territoire. En particulier sous les doigts, plus qu’agiles du jeune organiste Emmanuel Arakelian, soucieux de faire chanter et même danser le sublime orgue historique basilical.
Pendant le concert, l’auditeur a tout loisir d’analyser les maints détails exceptionnels de la sculpture qui orne son buffet (daté entre 1615 et 1685, porté par un atlas dans sa partie basse, et par 4 atlantes), tout autour des 3 médaillons traités en bas relief et représentant, la remise des clés à Saint-Pierre, mais aussi Cécile, patronne des musiciens, une Cécile organiste ; enfin David Harpiste.
Dans un programme complet célébrant les auteurs du XVIIème, de TITELOUZE à de GRIGNY, sans omettre GUILAIN qui serait probablement Marchand lui-même, l’organiste exploite avec un sens très personnel des étagements, de l’architecture, des couleurs et dans des registrations personnelles, les immenses possibilités de l’instrument restauré par Jean Deloye, présent parmi l’auditoire.
Le jeu fait valoir le caractère opératique et dansant des pièces françaises avec chez GRIGNY, ce sens de la majesté sonore idéalement « Grand Siècle ». Pour clore ce récital qui rappelle combien Musique et Mémoire a raison de programmer le répertoire baroque d’orgue, Emmanuel Arakelian, qui a été récemment nommé (2019) organiste titulaire (par quart) de l’orgue historique de la Basilique Saint Maximin La Sainte-Baume, offre une transcription saisissante de la Chaconne des Indes Galantes, belle évocation de l’incontournable Rameau, génie français des Lumières [lui qui fut organiste sans laisser de partitions autographes pour l'instrument], dont l’écriture à la fois claire et vive, est une apothéose idéale, inventive et lumineuse, un feu d’artifice qui réveille et électrise au delà des attentes, l’orgue impressionnant de Luxeuil.

 

 

 

 

__________________________

CRITIQUE, CONCERTS FESTIVALS 2022. Musique et MÉMOIRE, ACTES I et II, les 16,17 et 18 juillet 2022. A NOCTE TEMPORIS, EMMANUEL ARAKELIAN.

 

 

 

 

 

 

MUSIQUE & MÉMOIRE 2022 : Legrenzi par les Masques, concert de clôture ce 31 juil 2022

VOSGES DU SUD. Dim 31 juil 2022. LEGRENZI par les Masques. Festival Musique & Mémoire, 29e édition, ACTE III : Au cours de la dernière semaine de concerts, l’ensemble Masques revient à Musique & Mémoire : sous la direction du québécois Olivier Fortin, les musiciens de Masques cisèlent un geste expressif spécifiquement ciselé chez Bach et Teleman, avant l’exceptionnel dramatisme du Vénitien Legrenzi… dont la recréation de l’oratorio « La Morte del cor penitente » (1671) exprime les vertiges d’une âme croyante en quête de son salut…

masque-olivier-fortin-festival-concerts-critique-classiquenews-bach-teleman-legrenzi

 

 

 

Olivier Fortin (en pull bleu) et les musiciens de MASQUES (DR)

 

 

 

————————————————

Legrenzi : La Morte del cor penitenteboutonreservation
Dimanche 31 juillet 2022, 21h
LUXEUIL, basilique St-Pierre St-Paul

Billetterie en ligne en suivant ce lien :
https://www.vostickets.fr/Billet?ID=CULTURE_70

Réservation au 06 40 87 41 39 ou festival@musetmemoire.com
www.musetmemoire.com

 

 

 

Compositeur du plein Seicento, le vénitien Giovanni Legrenzi (1626-1690) est un auteur prolifique, à l’église, à l’opéra, pour l’oratorio et la musique instrumentale. Explorant tous les genres musicaux de son époque, prenant la relève de Gabrieli et de Monteverdi et jouissant en son temps d’une réputation enviable auprès de ses contemporains, il reste surtout connu comme compositeur d’opéras.

Tous les grands compositeurs ont étudié ses partitions – Bach a écrit une ” Fugue sur un thème de Legrenzi ”, BWV 574. C’est dire la qualité de ses partitions.

Au XVIIè (avant Vivaldi), les oratorios connaissent à Venise, un essor considérable, grâce entre autres à l’activité des Hôpitaux / Ospedale et habitations pour pauvres (jeunes filles) qui portaient une attention particulière à l’éducation musicale des orphelins. Le genre emprunte des éléments stylistiques dérivés de l’opéra : récitatifs, ariosos, arias, sinfonias d’introduction, divisions en deux sections qui correspondent aux actes de l’opéra.

Des 8 oratorios connus de Legrenzi, trois nous sont parvenus. Parmi eux, La morte del cor penitente (La mort du cœur pénitent), est un oratorio de chambre probablement écrit en 1671. Legrenzi décrit le développement spirituel d’un ” pêcheur ”, personnage central de l’œuvre, qui doit payer sa dette à Dieu en prenant à cœur les commandements moraux de la pénitence afin de restaurer son honneur, souillé par ses méfaits. Du pèlerinage de la croix jusqu’à la lumière final, le pénitent se repent afin d’accéder, enfin, à la rédemption. La partition dessine un labyrinthe de l’âme, parcours au souffle ardent, celui d’un esprit en quête de dépassement puis de salut par épreuves spirituelles.

 

 

 

____________________

17 h > répétition publique
Réservation conseillée
Par téléphone au 06 40 87 41 39.
Du mardi au vendredi de 9 h à 12 h
et de 14 h à 17 h et le samedi de 10 h à 12 h

____________________

 

 

 

Ensemble Masques
Olivier Fortin, clavecin et direction
Sophie Gent, violon
Tuomo Suni, violon
Kathleen Kajioka, alto
Mélisande Corriveau, viole de gambe
Benoit Vanden Bemden, contrebasse
Raffaele Giordani, ténor
Hana Blažíková, soprano
Silvia Frigato, soprano
Wiliam Shelton, contre-ténor
Manuel Nunez Camélino, ténor
Romain Bockler, basse
André Heinrich, luth
Manon Papasergio, harpe

Benoît Colardelle, lumières

 

 

 

 

 

 

___________________________

 

ENTRETIEN avec Olivier Fortin, directeur des Masques à propos de son travail à Musique & Mémoire et plus particulièrement de la recréation de l’oratorio de Legrenzi : La Morte del cor penitente…

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Pourquoi avoir choisi cette partition de Legrenzi ? D’une manière générale, qu’est ce qui vous séduit dans l’écriture de ce compositeur ?

fortin-olivier-masques-festival-musique-et-memoire-2022-concerts-critique-classiquenews-annonce-oratorio-legrenziOLIVIER FORTIN : La musique italienne du 17ème siècle constitue pour les interprètes un riche laboratoire d’exploration de l’expression des sentiments : relation entre le texte et la musique, enchainements harmoniques, rythme… Legrenzi, dans l’oratorio La Morte del Cor Penitente, utilise avec une grande maîtrise ces divers éléments, exprimant les tourments de l’âme avec une rhétorique musicale qui transporte l’auditeur dans un monde certes troublé mais prenant. Nous avons, avec l’Ensemble Masques, beaucoup joué la musique allemande du 17ème siècle, notamment Rosenmüller, contemporain de Legrenzi et qui, de passage en exil à Venise où vécut Legrenzi, utilise des principes similaires dans sa musique. Nous avons un faible pour cette musique qui de façon directe, sans filtre, parle, raconte, exprime toujours quelque chose.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Un moment / des moments forts dans la partition de cet oratorio ?

OLIVIER FORTIN : Tout est beau dans cette oeuvre et nous avons pour l’occasion un casting de rêve : le ténor Raffaele Giordani et la soprano Cristina Fanelli (tous deux italiens) ainsi que la soprano Hana Blazikova avec laquelle nous travaillons depuis de nombreuses années. D’autres voix se joignent à ces trois solistes dès la fin de la première partie, moment à partir duquel des madrigaux et choeurs ponctuent l’oeuvre jusqu’à sa fin. À la basse continue, une très belle équipe dont la jeune Manon Papasergio qui joue la harpe et le lirone, et bien sûr le reste des cordes de l’Ensemble Masques complète le plateau, une formidable équipe !

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Vous êtes familiers du Festival Musique & Mémoire : quelle est la singularité du Festival selon vous ? Qu’avez vous aimé proposer et jouer ainsi d’année en année ?

OLIVIER FORTIN : Il s’agit en fait de notre seconde participation au festival. J’admire la confiance de son directeur artistique, Fabrice Creux, qui laisse aux artistes qu’il invite une véritable liberté. Pouvoir travailler et créer une oeuvre telle que cet oratorio de Legrenzi en est la preuve. On a plutôt tendance de nos jours à nous demander des oeuvres plus connues – et pas nécessairement meilleures – afin de plaire au public. En cela, il fait aussi confiance à son public qui est au rendez-vous. C’est une chose rare et précieuse qui est, de surcroît, dans la région d’implantation de notre ensemble, la Bourgogne-Franche-Comté.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Vous jouez cette année le dramatisme de Bach (Bach Burlesque), Telemann (Telemann théâtral), et donc l’oratorio de Legrenzi. Comment ses écritures se répondent-elles et en quoi stimulent-elles le geste interprétatif de votre ensemble « Masques » ?

OLIVIER FORTIN : Cette année, nous jouons en effet un répertoire tourné vers le théâtre musical. Bach dans ses cantates profanes (cantate du café et cantate des paysans) joue la comédie. Telemann, dans ses suites « Les Nations » et « Don Quichotte » fait rire et réagir le public sans l’intervention de la voix… Pour ce qui est du Legrenzi, l’accompagnement des chanteurs dans une musique hautement expressive demande un investissement constant des musiciens. L’investissement, l’engagement, l’exploration… c’est ce qui porte notre ensemble !

 

 

 

Propos recueillis en juillet 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

29è FESTIVAL Musique & Mémoire 2022

___________________________

ACTE III : Du 27 au 31 juillet 2022
L’oratorio de Legrenzi est l’un des temps forts de la dernière session du 29è Festival Musique & Mémoire dans les Vosges du Sud ; la recréation de l’œuvre, commande du Festival, marque aussi la clôture de cette édition événement.

ACTE III : Du 27 au 31 juillet 2022
Les Chanteurs d’oiseaux, l’Ensemble Masques sont les protagonistes de ce dernier volet de concerts musicaux. 5 programmes enchanteurs dans les Vosges du Sud, au Pays des 1000 étangs…

 

 

 

Mercredi 27 juillet, 21h
Ecomusée du Pays de la Cerise, Fougerolles
Syrinx, un air d’envol
Compagnie Les Chanteurs d’Oiseau

 

 

 

Jeudi 28 juillet, 21h
Eglise Saint-Martin, Ecromagny
Le monde avant Bach
Ensemble Masques
Olivier Fortin

 

 

 

Vendredi 29 juillet, 21h
Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul, Luxeuil-les-Bains
Bach burlesque
Ensemble Masques
Olivier Fortin

 

 

 

Samedi 30 juillet,17h
Eglise Notre-Dame de l’Assomption, Servance
Le Théâtre musical de Telemann
Ensemble Masques
Olivier Fortin

 

 

 

Dimanche 31 juillet, 21h
Basilique Saint-Pierre, Luxeuil-les-Bains
Oratorio La Morte Del cor Penitente (Legrenzi)
Ensemble Masques
Olivier Fortin

 
 

 

 

Brochure / Programme numérique en suivant ce lien :
https://musetmemoire.com/wp-content/uploads/2022/03/bochure-BD.pdf

Billetterie en ligne en suivant ce lien :
https://www.vostickets.fr/Billet?ID=CULTURE_70

Réservation au 06 40 87 41 39 ou festival@musetmemoire.com
www.musetmemoire.com

 

 

 

 

 

 

VOSGES DU SUD, Festival Musique & Mémoire, 15 – 31 juillet 2022

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsMUSIQUE ET MEMOIRE 2022 : 15 – 31 JUILLET 2022 La 29è édition du premier festival de musique classique dans les VOSGES DU SUD affirme à nouveau sa forte identité artistique en diffusant sur tout le territoire des 1000 étangs, une offre riche en expériences uniques. Invités cette années : La Fenice, a nocte temporis, Alia Mens, Doulce Mémoire, Les Traversées Baroques, Masques, Vesontio, les chanteurs d’oiseaux, Emmanuel Arakélian, Ronald Martin Alonso…

TEMPS FORTS : le ténor Reinoud van Mechelen, avec son ensemble a nocte temporis, propose pour sa 2è année de résidence une somptueuse production dédiée à Jéliote, haute-contre, chanteur vedette et virtuose célébré dans les opéras de Rameau ; un programme Bach très touchant ; une immersion dans les motets de Campra. L’ensemble Masques propose 4 concerts, avec en épilogue la création de l’oratorio La Morte Del cor Penitente de Giovanni Legrenzi, joyau lyrique sacré du plein XVIIè (Seicento). Fabrice Creux, fondateur et directeur artistique, a conçu la nouvelle programmation telle une suite de paysages musicaux dont la séduction tient outre à l’engagement des artistes invités, à l’interaction idéale entre chaque site choisi et le programme défendu dont il est l’écrin. Musique et Mémoire offre aussi de (re)découvrir le très riche patrimoine naturel du territoire.

reinoud-mechelen-jeliote-concert-festival-musique-et-memoire-vosges-du-sud-classiquenews

Reinoud van Mechelen / a nocte temporis, en résidence à Musique et Mémoire (DR)

PARCOURS ENCHANTEUR
DANS LES VOSGES DU SUD

 

 

musique et memoire vosges du sud classiquenews

 

 

Fabrice CREUX, évoque en quelques mots ce parcours enchanté qui vous attend cet été dans les VOSGES DU SUD :

« Suivre la voix du haute-contre favori de Rameau, chanter en roulotte dans un jardin enchanté, vivre les passions amoureuses d’Adam et Ève, s’émerveiller de la rencontre de Bach avec la musique de Vivaldi, plonger au cœur du mystère d’un orgue séculaire, regarder dans un miroir entre passé et présent avec Monsieur de Sainte-Colombe et Philippe Hersant, entrer dans les profondeurs de l’humanité avec les chants d’oiseaux, découvrir l’atmosphère étonnante du monde d’avant Bach, s’étonner de la musicalité méridionale du fulgurant sagittaire vénitien, parcourir toute les émotions d’un oratorio… Un merveilleux théâtre des sensibilités baroques ouvert sur le rêve de chacun. » Voilà suggéré l’un des cheminements de cet été parmi les plus prometteurs.

_____________________________

 

 

 

festival-musique-et-memoire-vosges-du-sud-2022

 

 

 

musique-et-memoire-100-etangs-festival-2022-classiquenews

 

Étang à Ecromagny © JG Simonet

 

 

PROGRAMME DES 3 WEEK ENDS

_____________________________

ACTE 1

La Fenice, a nocte temporis, Vesontio.

Du 15 au 17 juillet 2022

 

 

Vendredi 15 juillet à Belfort 21h, église Sainte-Odile,
La Fenice, Il Sagittario Venetiano

Célébration des 350 ans de la mort d’Heinrich SCHÜTZ (1585 – 1672) – L’ensemble LaFenice révèle la verve méridionale et le colorisme vénitien du ”musicien du Verbe” : ils lui furent inculqués au cours de sa jeunesse dans la cité des doges, passée auprès de son père spirituel Giovanni Gabrieli, qui lui remit son anneau d’or en quittant ce monde…

 

 

Samedi 16 juillet, à Luxeuil-les-Bains 21h, basilique Saint-Pierre et Saint-Paul, a nocte temporis, Jéliote, haute-contre de Rameau

Après Dumesny, haute-contre de Lully, a nocte temporis s’intéresse au grand haute-contre de l’histoire, Pierre de Jéliote du Béarn (né à Lasseube) qui fut aussi guitariste, violoncelliste et compositeur. Après des débuts remarqués en tant que ” Suivant d’Amour ” dans le prologue d’Hippolyte et Aricie, premier opéra de Jean-Philippe Rameau (1733), Jéliote doit attendre la retraite de son prédécesseur, Tribou, pour chanter les premiers rôles : ” Daphnis ” dans Daphnis et Alcimadure, opéra en langue occitane de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (chanté dans la langue maternelle de l’auteur en Narbonais) ; Abaris dans les répétitions des Boréades, dernière oeuvre de Rameau jamais créée au XVIIIe siècle en raison de la mort du compositeur. Retraité, Jéliote se retire dans les Pyrénées. Au programme de ce concert attendu : célèbres pages de Rameau, quelques airs en occitan de Mondonville, extraits de Dauvergne, La Borde, Colin de Blamont, et un air extrait de Zéilisca, opéra composé par le chanteur lui-même, agrémentés de pièces instrumentales, ouvertures et danses, extraites d’opéras créés par Pierre de Jéliote.

 

 

Dimanche 17 juillet, à Faucogney 11 h, chapelle Saint-Martin,
Vesontio, Rome le 1er octobre 1639…

En 1639, le célèbre violiste français André Maugars rédige ses impressions sur la musique exécutée alors dans les différentes églises de Rome… Son enthousiasme défend « la grande liberté et l’exubérance des pratiques musicales italiennes, comparées aux habitudes françaises corsetées ». Le témoignage est unique et d’un apport exceptionnel : y sont évoqués la disposition des musiciens dans les églises et leur nombre, l’omniprésence des orgues d’accompagnement, l’importance des violons, l’usage exacerbé du chromatisme, le génie du ” grand Frescobaldi ”, la possible présence du claviorganum (encore appelé clavecin organisé), instrument chimérique, qui tient aussi la vedette de son concert « par la couleur proprement inouïe qu’il viendra lui apporter : Maugars suggère d’ailleurs entre les lignes que Frescobaldi en jouait… »

 

 

Dimanche 17 juillet, Corravillers 17 h, église Saint-Jean Baptiste,
a nocte temporis, cantate « Ich habe genug »

Ich habe genug met en musique la poésie du cantique de Siméon (colonne vertébrale de l’oeuvre) : ” J’en ai assez ” n’est autre que le soulagement du vieux Siméon qui, ne pouvant mourir avant d’avoir vu le Messie, raconte – l’enfant Jésus dans ses bras – qu’il peut enfin s’en aller en paix. La version réalisée par a nocte temporis est celle dédiée par Bach à sa femme Anna Magdalena, pour voix aiguë et flûte allemande. Au programme également : Meine Seele rühmt und preist de Melchior Hoffman (- longtemps attribuée à Johann Sebastian Bach) ; Ich armer Mensch, ich Sündenknecht, unique cantate pour ténor seul du Cantor.

_____________________________

 

 

 

VOSGES DU SUD : le Festival Musique & Mémoire diffuse l'excellence au Pays des 1000 étangs

 

 

 

 

 

ACTE 2

Emmanuel Arakélian, Doulce Mémoire, a nocte temporis,
Les Traversées Baroques, Alia Mens, Ronald Martin Alonso, Olivier Spilmont
.

Du 18 au 24 juillet 22022

 

 

Lundi 18 juillet à Luxeuil-les-Bains 21h, basilique Saint-Pierre et Saint-Paul,
Emmanuel Arakélian, orgue. Compositeurs du Grand Siècle

Charles Piroye, Jean-Adam Guilain, Johann Sebastian Bach mais aussi Régis Campo (Capriccio écrite pour le grand- orgue de Mouzon), Nicolas de Grigny (versets du Veni Creator)

 

 

Mercredi 20 juillet à Lure 21h, parc botanique de l’abbaye,
Doulce Mémoire, Chanter en roulotte

DOULCE MÉMOIRE propose un concert Renaissance donné sur une roulotte déployée en petit théâtre sur tréteaux, comme à l’époque des troupes itinérantes. Dans un registre franchement joyeux, le répertoire abordé, plein de grâce et de saveurs, est composé de chansons et de musiques inspirées des danses de la Renaissance , évoquant le cadre du Val de Loire et de ses châteaux Renaissance, Chenonceau, Chambord, Azay-le-Rideau, etc. Prévoir une chaise pliante, une chilienne ou un transat.

 

 

Jeudi 21 juillet à Saint-Barthélemy 21h, église,
a nocte temporis, Quis ego domine

Petits motets de Campra et Salomon – Après plusieurs programmes de cantates profanes françaises, a nocte temporis aborde la musique sacrée en formation de chambre. Avant de se tourner vers l’Opéra, le prêtre originaire d’Aix en Provence, André Campra excelle dans la musique religieuse. En témoignent ses petits motets pour voix d’hommes mis en parallèle avec ceux méconnus de François-Joseph Salomon. Création / Commande du Festival Musique et Mémoire.

 

 

Vendredi 22 juillet à Lure 21h, église Saint-Martin,
Les Traversées Baroques, Bonaventura Aliotti, Il Trionfo della Morte

Composé et créé en 1677 par Bonaventura Aliotti (1640-1690), ce « Dialogo »/ dialogue souligne les tourments d’Adam et Ève confrontés à la tentation, que fragilise aussi leur passion amoureuse. Récitatifs courts, duos, airs, chœurs et arias accompagnati, sont autant de joyaux lyriques qui expriment les vertiges et la fragilité de l’âme humaine. Le drame d’Aliotti illustre le genre de l’histoire sacrée ”, ou dialoghi sacri, proche de l’oratorio, indissociable de l’ordre religieux des Oratoriens créé au XVIe siècle autour de Saint Philippe Néri. Les religieux en leur oratoire aimaient y commenter des textes sacrés entrecoupés de pièces polyphoniques de courte durée. Peu à peu, les pièces s’étoffent, deviennent drames et fresque vivante et spectaculaire, comme en témoigne le chef d’oeuvre d’Aliotti, reconstitué par Musique et Mémoire.

 

 

Samedi 23 juillet Héricourt 17h, église luthérienne, Alia Mens, Bach / Vivaldi : Concerto pour violon en Mi Majeur et Cantate BWV 56 de J.S. Bach /
Nisi Dominus, Vivaldi. JS Bach fut marqué dès sa jeunesse par la furià inventive des Concertos italiens de Vivaldi. La notion de construction est le fil rouge de ce programme. Lisible dans la musique de Bach, elle innerve la foi luthérienne qui insiste sur la nécessité de construire une forteresse (Ein Feste Burg), un rempart contre l’adversité. Ainsi la Cantate Wiederstehe doch der Sunde exhorte à cette résilience : « sois fort, fais face au pêché avant qu’il ne te distille son poison ». Le psaume de Vivaldi (Nisi Dominus), dit que si Dieu n’est pas présent, la construction est vaine.

 

 

Dimanche 24 juillet à Melisey 11h, chœur roman,
Ronald Martin Alonso, Dialogues (Saint-Colombe / Hersant)

Voyage inédit, dans un dialogue sans paroles où les sonorités de la viole et les affects se mêlent pour conter des histoires, réveiller des émotions intenses, passant d’une profonde tristesse à la joie vibrante. Du XVIIè au XXIè, de Sainte-Colombe à Philippe Hersant (grand amateur de Baroque français), un miroir entre passé et présent à travers un instrument qui a su revenir à la vie.

 

 

Dimanche 24 juillet à Faucogney 17h, chapelle Saint-Martin,
Olivier Spilmont, clavecin – Partitas (Bach) – Partitas BWV 826 et 828
Préludes et fugues du Clavier Bien Tempéré – Le programme aborde un grand cycle de Suites que Johann Sebastian Bach nommait comme son premier Opus et peut-être comme le plus important écrit pour le clavier. Ces Suites particulièrement développées ont été les premières à être éditées par le compositeur. Toutes les influences sont présentes et réalisent la synthèse des goûts, français, italiens et allemands. Défendu par le seul clavecin, le programme interroge encore le principe de construction dans l’œuvre de JS BACH, ses partitas étant tout aussi impressionnantes que ses grandes fresques, Passions ou grandes Cantates.

_____________________________

 

 

 

Festival Musique et Mémoire au Pays des 1000 étangs

 

 

 

 

 

ACTE 3

Les Chanteurs d’Oiseaux, Ensemble Masques.

Du 27 au 31 juillet 2022

 

 

Mercredi 27 juillet à Fougerolles 21h, écomusée du Pays de la Cerise,
Les Chanteurs d’Oiseaux, Syrinx, un air d’envol
Syrinx désigne à la foi l’organe sonore des oiseaux et aussi la flûte de pan, instrument emblématique de l’Amérique Andine. Il porte en lui également le parfum de l’Antiquité. Les oiseaux sont les guides et les maitres du premier univers sonore quand l’intelligence humaine fabrique des instruments et se montre sensible à la construction musicale… Premiers inspirateurs de la musique humaine, les oiseaux occupent la première place de ce programme qui est une rencontre entre ancien et nouveau monde, entre l’Amérique précolombienne et Pierre Hamon, et la fantaisie unique des chanteurs d’oiseaux, Jean Boucault et Johnny Rasse, sous le signe tutélaire de l’oiseau.

 

 

Jeudi 28 juillet à Écromagny 21h, église Saint-Martin,
Ensemble Masques, Le monde avant Bach

Quel est ce monde d’avant JS BACH, dans lequel vécurent de nombreux musiciens qui exercèrent une influence sur le Cantor de Leipzig. L’ensemble Masques jette un coup d’oeil à ces fondations pour y découvrir une atmosphère étonnante de ce monde d’” avant ” Bach.

 

 

Vendredi 29 juillet à Luxeuil-les-Bains 21h, basilique Saint-Pierre et Saint-Paul,
Ensemble Masques, Bach burlesque
Composées, la première, pour le divertissement des clients du célèbre café Zimmermann et l’autre pour la fête organisée à l’occasion du 36e anniversaire de Carl Heinrich von Dieskau, surintendant des impôts, deux cantates mettent en scène – telles des opérettes miniatures – des personnages pittoresques, leurs préoccupations, leurs intérêts. L’ensemble Masques dévoilent la verve du Bach humoristique qui amuse en mettant en musique des protagonistes aux caractéristiques humaines connues de tous. Deux pièces instrumentales viennent compléter ce programme.

 

 

Samedi 30 juillet à Servance 17 h, église Notre-Dame de l’Assomption,
Ensemble Masques, Le Théâtre musical de Telemann
Au programme, les Ouvertures-Suites théâtrales de Telemann, inspirées par son amour de la musique française et jouées dans une formation chambriste assumée par les Masques : un musicien par partie.

 

 

Dimanche 31 juillet à Luxeuil-les-Bains 21 h, basilique Saint-Pierre et Saint-Paul, Ensemble Masques, Oratorio La Morte Del cor Penitente (Legrenzi)
Giovanni_LegrenziCompositeur prolifique, Giovanni Legrenzi (1626-1690) excelle dans tous les genres et dans toutes les formes : l’église et l’opéra, la musique de chambre et les oratorios. Célébré, il assure la relève des plus grands : Gabrieli et Monteverdi et demeure un modèle pour tous, dont JS BACH… (Fugue sur un thème de Legrenzi ”, BWV 574). Récitatifs, ariosos, arias, sinfonias d’introduction et divisions en deux sections qui correspondent aux actes des opéras, les oratorios de Legrenzi sont des modèles du genre. Des 8 composés, seuls 3 nous sont parvenus. La morte del cor penitente (La mort du cœur pénitent), oratorio de chambre, probablement écrit en 1671, exprime le développement spirituel d’un ” pêcheur ”, personnage central de l’œuvre, qui doit payer sa dette à Dieu en prenant à cœur les commandements moraux de la pénitence afin de restaurer son honneur, assurer son salut. Du pèlerinage de la croix jusqu’à la lumière, le pénitent se repent afin d’accéder, à la rédemption finale.

_____________________________________

 

 

 

 

RÉSERVEZ VOS PLACES

BILLETTERIE sur le site du Festival MUSIQUE & MÉMOIRE

www.musiquetmemoire.com

////////////////

 

 

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenews

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lieux du festival dans le territoire des Vosges du sud :

musique-et-memoire-2022-lieux-du-festivals-classiquenews

 

______________

ENTRETIEN avec FABRICE CREUX, fondateur, directeur artistique - la 29è édition Musique et Mémoire 2022 :

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsENTRETIEN avec Fabrice Creux – 29è Festival Musique & Mémoire 2022 – Le Festival visionnaire et expérimental dans les Vosges du Sud, MUSIQUE & MÉMOIRE poursuit son exploration des répertoires et des tempéraments artistiques ; Fabrice Creux, directeur artistique et fondateur, favorise le compagnonnage et la coopération sur la durée. Après une formidable aventure avec les Timbres, voici venu l’heure d’ « A nocte temporis », nouvel acteur d’une résidence originale et passionnante dont le 2è jalon s’écrit cet été (avec entre autres, le portrait-hommage du chanteur favori de Rameau : Jéliote). En invitant aussi « Masques », Musique & Mémoire renforce son accompagnement unique auprès des jeunes formations. Ici règne l’esprit de la troupe, soit un collectif cohérent, soudé, généreux… heureux de partager avec le public de nouvelles expériences musicales dans une ambiance familiale. Bach, Vivaldi, Sainte-Colombe, Hersant, sans omettre aussi un focus exceptionnel sur le genre oratorio (Legrenzi, Aliotti)… sont autant d’étapes enchanteresse d’un parcours unique, pastoral et patrimonial, inscrit dans les fabuleux paysages des Vosges du Sud. Présentation de cette édition 2022.

musique-et-memoire-cloitre-luxeuil-les-bains-classiquenews-festival-critique

– art 2

JUILLET 2021 : GSTAAD, MUSIQUE & MÉMOIRE, 1001 NOTES : 3 festivals de juillet incontournables

lac-de-vassiviere-creuse-festival-1001-NOTES-classiquenewsFESTIVALS D’ÉTÉ 2021 : GSTAAD, MUSIQUE & MÉMOIRE, 1001 NOTES, PRADES : 4 festivals de juillet incontournables. En juillet débute la saison des festivals d’été. Cette année, suivez notre sélection et laissez vous séduire par l’offre prometteuse, ouverte, éclectique de 3 festivals de juillet : le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL en Suisse (du 16 juillet au 4 sept : destination “LONDRES“), Musique & Mémoire (du 16 juillet au 1er août 2021), perle des Vosges du Sud), enfin dans le Limousin, 1001 NOTES, du 24 juillet au 7 août, dont la diversité égale le sens des métissages surprenants. Et aussi, dans les Pyrénées Orientales, le Festival de Prades dès le 30 juillet (et jusqu’au 13 août), comme revivifié grâce à la nouvelle direction artistique du chef Pierre Bleuse… VOIR ici les 4 FESTIVALS de juillet 2021 : sélection classiquenews des Festivals de l’été 2021.

______________________________________________________________________________

 

 

 

GSTAAD-photo-classiquenews-eglise-chruch-saanen-juillet-2018-copyright-classiquenews-concert-presentation-GSTAAD-Menuhin-festivalGSTAAD MENUHIN FESTIVAL (SUISSE), «  LONDON », du 16 juillet au 4 septembre 2021. Après le choc du Brexit et son retour aux frontières comme au tout insulaire, le temps de la découverte et de l’ouverture s’impose cet été à Gstaad. Christoph Muller, directeur général du Festival fondé il y a plus de 60 ans par le légendaire Yehudi Menuhin « le « violon du siècle ») explore les capitales européennes : après Paris, Vienne, voici Londres. GSTAAD, SAANEN et plusieurs site du Saanenland : Gstaad Menuhin Festival : 65è édition «  LONDON », du 16 juillet au 4 septembre 2021 – Présentation du GSTAAD MENUHIN FESTIVAL ici

______________________________________________________________________________

 

 

 

 

musique-et-memoire-2021-festial-vosges-du-sud-classiquenewsMUSIQUE ET MÉMOIRE : EXCELLENCE MUSICALE DANS LES VOSGES du SUD. Du 16 juillet au 1er août 2021…
Nouveaux horizons musicaux et projet artistique inédit réalisé avec la complicité des ensembles a nocte temporis (nouvel ensemble associé, après Les Timbres), Faenza, La Rêveuse, le Caravansérail, Masques, Les Meslanges, Les Surprises, de la violoniste Alice Julien-Laferrière, du comédien Jean-Denis Monory, du flûtiste Pierre Hamon, du claveciniste Yoann Moulin, des organistes Jean-Charles Ablitzer, Jean-Luc Ho et Yves Rechsteiner… Superbe et somptueuse exploration à venir. Présentation et programmation détaillée des 3 week ends 2021 ici 

______________________________________________________________________________

 

 

 

1001 Notes visuel 2021  festival 1001 notes 2021 programme concerts1001 NOTES ( LIMOUSIN). Du 24 juillet au 7 août 2021. Porté par son dynamique directeur Albin de la Tour, le Festival estival à quelques encablures de Clermont-Ferrand soigne la vitalité de sa programmation, offrant comme nul part ailleurs et dans un esprit à la fois convivial et festif, les interactions entre artistes et spectateurs. Depuis la crise sanitaire, le Festival a démontré une capacité de résilience admirable, jouant la carte de la créativité et de l’interaction, proposant plusieurs concerts sur le net (e-concerts), comme alternative salvatrice,… EN LIRE PLUS ici : Festival 1001 NOTES 2021

______________________________________________________________________________

 

 

 

PRADES-FESTIVAL-CASALS-pierre-Bleuse-festival-2021-annonce-critique-classiquenewsPRADES revivifié ! Du 30 juillet au 13 août 2021. L’été 2021 marque un nouveau chapitre dans l’histoire du Festival Catalan, fondé par Pablo Casals. Le chef Pierre Bleuse reprend la direction artistique, dès cet été 2021, insufflant au premier Festival des Pyrénées Orientales, une nouvelle énergie et des projets particulièrement prometteurs. En inscrivant Prades parmi les grands Festivals européens de l’été comme le Gstaad Menuhin Festival, Pierre Bleuse regroupe autour de lui, les tempéraments musicaux les plus originaux, soulignant le caractère unique du site de l’Abbaye de Saint-Michel de Cuxa. Transmission, pédagogie, ouverture …

______________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

EN AOÛT 2021…

______________________________________________________________________________

 

 

 

BACH-EN-COMBRAILLES-aout2021-annonce-critique-concerts-classiquenewsEn août, notre coup de cœur va au Festival BACH en COMBRAILLES, du 7 au 14 août 2021. EN LIRE PLUS ici : Festival BACH EN COMBRAILLES 2021. Même en jauge réduite pour cet été 2021, le Festival BACH en COMBRAILLES est un incontournable. La musique de Jean-Sébastien Bach y respire, s’y déploie, diffuse une puissance d’autant plus intense qu’elle est en adéquation avec les lieux du festival du Puy de Dôme (63), dans le territoire des Combrailles, principalement depuis l’église de Pontaumur et son orgue à tuyaux inauguré en 2004, désormais coeur historique de l’association Jean-Sébastien Bach en Combrailles, fondée en 1998. Sous l’impulsion fédératrice de son directeur artistique, Vincent Morel, la programmation de cet été promet d’être aussi contrastée qu’engagée…

______________________________________________________________________________

 

 

 

FESTIVAL MUSIQUE & MÉMOIRE 2021 : La légende Dumesny par A nocte temporis (23 juil 2021)

musique-et-memoire-2021-festial-vosges-du-sud-classiquenewsFESTIVAL MUSIQUE & MÉMOIRE 2021 : La légende Dumesny par A nocte temporis (23 juil 2021)  -   Après avoir proposé en 2020 une programmation allégée en raison de la crise sanitaire, le festival Musique et Mémoire, fleuron estival dans les Vosges du sud, revient en 2021 à son format habituel en explorant de nouveaux horizons musicaux avec un projet artistique inédit réalisé avec la complicité des ensembles Artifices, Faenza, La Rêveuse, le Caravansérail, Masques, Les Meslanges, Les Surprises, du flûtiste Pierre Hamon, du claveciniste Yoann Moulin, des organistes Jean-Charles Ablitzer, Jean-Luc Ho et Yves Rechsteiner… A noter, 2021 marque le début de la résidence de l’ensemble a nocte temporis, fondé autour de la personnalité du ténor belge Reinoud Van Mechelen qui chante et dirige. L’artiste présente à Musique & Mémoire en juillet prochain, à l’acte II de la programmation, 3 programmes : Dumesny / haute-contre de Lully donc (le 23 juil à LURE), Ma belle brunette (le 24 juil, Saint-Barthélémy), puis The Dubhlinn Gardens (le 25 juil, Fresse)… C’est ainsi l’amorce d’un compagnonnage artistique prometteur, à suivre indiscutablement. L’édition 2021 de Musique & Mémoire fête aussi avec gourmandise le renouveau de l’orgue historique de la basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains, qui a retrouvé toute sa superbe, après à une importante campagne de restauration (concert l’héritage de Rameau, dim 1er août / Yves Rechsteiner et l’ensemble Les Surprises),… voilà quelques pépites d’une aventure musicale sans pareille à vivre au cœur des Vosges du Sud…

Dumesny_haute-contre-de-Lully_Alpha-420x420DUMESNY, haute-contre de Lully. D’abord cuisinier comme son père pour l’intendant Foucault, Louis Gaulard Dumesny marque la scène lyrique française dans les opéras de Lully de 1675 à 1699. Il chante d’abord dans les choeurs de Thésée (1675), Atys (1676), Isis (1677). Comme soliste il révèle sa voix d’or dans Alphée (Proserpine, 1680) ; puis les personnages majeurs des opéras de Lully dont il crée les 6 derniers ouvrages : Persée (1682), surtout Phaéton (1683), Amadis (1684), Roland (1685), Acis (Acis et Galatée, 1686). Après la mort de Lully, Dumesny / Dumesnil s’impose toujours comme Jason (Médée) de Charpentier, Alcide de Marais, Octavio dans l’Europe Galante de Campra. Chanteur, acteur autant que danseur, Daumesnil n’avait qu’un défaut : maîtrisant mal le solfège, il chantait faux mais apprenait par coeur, note à note, chacun de ses personnages. A la fin de sa carrière, porté sur l’alcool, il buvait une bouteille de champagne par acte pour se maintenir !

Dumesny, haute-contre à fort tempérament

L’individu est sanguin, caractériel et l’alcool n’aide pas. Il collectionne aussi les aventures amoureuses avec les chanteuses de la troupe de l’Opéra (Marie Le Rochois ou La Maupin…). Pire, Daumesnil était cleptomane, en particulier amateur de bijoux féminins. Les chanteuses et danseuse de la troupe ont pâti du défaut de l’artiste devenu manant ivrogne à la ville, gros et libidineux. Sa voix demeure légendaire, aux aigus choisis et parcimonieux ; agiles, coulants, victorieux… Haute-taille ou haute contre, Daumesnil, doté d’une belle habileté dans le médium, a la voix qui s’élève avec le temps a contrario de ses contemporains ; il incarne l’âge d’or du chant baroque français au XVIIè. Dans le cd qu’il lui a consacré Reinould van Machelen chante les rôles clés du haute contre Daumesnil : Persée, Renaud (Armide), Amadis, Acis (Acis et Galatée), mais aussi Alcide (Marais), Achille (Achille et Polyxène de Colasse), Jason (Médée de Charpentier)…

FESTIVAL MUSIQUE & MÉMOIRE 2021, du 16 juillet au 1er août 2021: lire ici notre présentation générale : http://www.classiquenews.com/festival-musique-et-memoire-du-16-juillet-au-1er-aout-2021/
L’ensemble créé par le chanteur Reinoud van Mechelen, a nocte temporis, est le nouvel ensemble associé du Festival Musique & Mémoire. Le programme dédié au haute-contre de Lully, DUMESNY a lieu ven 23 juil 2021, 21h – LURE église Saint-Martin. VOIR ici la programmation complète du Festival Musique et Mémoire 2021 (28è édition)
https://musetmemoire.com/2021/02/03/programme-2021/

Les 3 week ends de découvertes musicales et d’évasion
dans les Vosges du Sud :

Avant-première dimanche 11 juillet 2021, 17h / Quatuor Antarès
ACTE I, WEEK END I : ven 16, sam 17, dim 18 juillet 2021 (avec La Rêveuse)
ACTE II, WEEK END II : mer 21, ven 23, sam 24, dim 25 juillet 2021 (a nocte temporis)
ACTE III, WEEK END III : mer 28, jeu 29, ven 30, sam 31 juillet, dim 1er août 2021 (JC Ablitzer, Les Meslanges, Les Surprises…)

https://musetmemoire.com/2021/02/03/programme-2021/
 

 

 

Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2021 : ouverture de la Billetterie !

VOSGES DU SUD : 27è festival Musique & MémoireVOSGES DU SUD : Festival MUSIQUE & MÉMOIRE, 16 juil – 1er août 2021 : ouverture de la billetterie ! La programmation conçus par Fabrice Creux (fondateur, directeur artistique) promet des événements exceptionnels qui font du premier festival estival vosgien, la scène baroque à suivre absolument. Diversité des styles et des formations, originalité des œuvres présentées, compagnonnage artistique et résidence d’artistes permettant au festivalier de suivre sur la durée l’approche des ensembles… le Festival Musique & Mémoire a montré qu’il savait se renouveler tout en favorisant l’émergence et la surprise, la découverte et le partage, la fidélité et l’ouverture… Cette année, à l’image du visuel très poétique de la 28 ème édition 2021 – des bulles multicolores, Musique & Mémoire propose une affiche éclectique, légère, haute en couleurs et riche en manières… l’aventure artistique qui s’offre aux festivaliers au coeur des Vosges du Sud se déroule à partir du dim 11 juillet (ouverture), puis dès le 16 juillet, en 3 actes / week ends, avec la complicité des ensembles a nocte temporis (nouvel ensemble associé), Artifices, Faenza, La Rêveuse, le Caravansérail, Masques, Les Meslanges, Les Surprises, du flûtiste Pierre Hamon, du claveciniste Yoann Moulin, des organistes Jean-Charles Ablitzer, Jean-Luc Ho et Yves Rechsteiner…

________________________________________________________________________________________________

 

 

 musique et memoire vosges du sud classiquenews

 

 

 Ouverture des réservations à partir du mardi 1er juin

Réservation obligatoire pour tous les concerts, nombre de place limité en raison du protocole sanitaire – Port du masque et désinfection des mains obligatoires.
Accès aux lieux et placement conformes aux règles sanitaires en vigueur.

Programme complet en cliquant ici
https://musetmemoire.com/2021/02/03/programme-2021/

 

 

Par correspondance / PLACEMENT ZONE A
Du mardi 1er juin au vendredi 2 juillet

Téléchargez le coupon de réservation en cliquant ici:
https://musetmemoire.com/wp-content/uploads/2021/05/coupon-de-réservation-Musique-et-Mémoire-2021.pdf

 

 

Par téléphone au 06 40 87 41 39 / PLACEMENT ZONE B
A partir du mardi 29 juin
Du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h et le samedi de 10 h à 12 h.

 

 

A l’entrée des concerts
Des billets sont mis en vente dans la limite des places disponibles, 40 mn avant le début des concerts (placement hors zone).

Bulletin d’adhésion à l’association Musique et Mémoire, en cliquant ici :
https://musetmemoire.com/wp-content/uploads/2021/02/bulletin-dadhésion-2021.pdf

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

CONCERT D’OUVERTURE
_______________________________________

50e anniversaire de la Maison de la Négritude et des Droits de l’Homme
Dimanche 11 juillet, 17h
Eglise St Laurent, Champagney

Quatuor Antarès
Ruggero Capranico, premier violon
Dania Draga, second violon
Agnès Domergue, alto
Cécile Nicolas, violoncelle

Programme : œuvres de
Joseph Boulogne, Chevalier de Saint-George (1739-1799)
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Joseph Haydn (1732-1809)

La Maison de la Négritude et des Droits de l’Homme trouve son origine dans l’histoire même de Champagney. Elle rappelle que les habitants de ce village condamnèrent l’esclavage des Noirs dans l’article 29 de leur cahier de doléances, le 19 mars 1789.

Saint-georges chevalier de saint georges mozart negre portrait conert critique operaLe concert donné par le quatuor Antarès, en avant-première du festival Musique et Mémoire 2021, met en lumière l’œuvre de Joseph Boulogne, chevalier de Saint-George (1747-1799), abolitionniste et musicien remarquable, fils d’un planteur et d’une esclave, il fut en son temps aussi célèbre que Mozart., œuvrant pour la liberté et l‘égalité des hommes.
Réservation obligatoire au 06 40 87 41 39

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

LIRE aussi notre présentation générale du Festival MUSIQUE & MEMOIRE 2021, coup de cœur CLASSIQUENEWS  ici :

 

 

FESTIVALS 2021 : la jauge à 5000 festivaliers ; l’été se profile et devrait être festif !!

FESTIVALS 2021 : la jauge à 5000 festivaliers ; l’été se profile enfin car la Ministre de la culture (Roselyne Bachelot, bien silencieuse actuellement) depuis le 18 fév dernier vient de confirmer qu’il sera possible de tenir festival sous réserve d’y accueillir au maximum 5000 personnes, mais assises, en plien air et à bonne distance. La mesure est adaptable à nombre de festivals d’été ; mais elle est plus contraignante pour les grandes machines ; masqués, distanciés, assis (la mesure était déjà appliquée l’été dernier), les festivaliers 2021 pourront retrouver concerts, programmes, expériences festives dans le partage et la convivialité. L’annonce s’est concrétisée après une consultation avec les festivals de musique actuelle ; gageons qu’elle sera applicable aux festivals de musique classique qui attire beaucoup moins de foules compactes (et debout). Les prochains jours devaient être décisifs : l’embellie est au bout du tunnel et les festivals de l’été voient enfin une sortie de secours. Oui l’été sera festif. Gardons espoir.

 
 

 
 

festival-1001-notes-4-aout-2020-critique-classiquenews-bar-buvette-plein-air-festival-deconfinement-classiquenews

 

Le Festival 1001 NOTES dans le Limousin avait dès l’été dernier, sut appliquer les mesures sanitaires aujourd’hui requises pour l’été 2021 (DR)
_____________________________________________________________________________________

 
 

 
 

PROCHAIN RENDEZ VOUS ATTENDU : le 8 avril 2021 : la ministre a annoncé la tenue d’un colloque pour identifier des tests et expériences afin de déployer partout où cela est possible la réouverture des festivals de l’été 2021. Une perspective optimiste qui donne enfin un cap ; a contrario des mesures de couvre feu et de confinements partiels ici et là (Nice et Dunkerque…) imposés à une population éprouvée…

_____________________________________________________________________________________
 

 
 

 

Découvrez ici les 4 Festivals coups de coeur de classiquenews pour l’été 2021 :

vezere-festival-de-la-vezere-festivals-2019-musqiue-classique-selection-classiquenewsETE 2021 – Les Festivals à suivre particulièrement. Les mesures sanitaires ayant réduit drastiquement l’activité des spectacles depuis fin octobre dernier (29 oct 2020), la menace d’un nouveau confinement et pour le moment le couvre feu généralisé laisse espérer que le moment venu, les festivaliers pourront enfin profiter du plein air et des concerts, dans le temps retrouvé du partage et de la musique. Avec un enthousiasme certainement décuplé. Pour mieux préparer ce moment attendu, inéluctable, voici notre sélection des festivals et événements de l’été à venir à suivre particulièrement. C’est là que le mélomane avisé saura retrouver (avec application stricte des gestes barrières – comme ce fut le cas à l’été 2020) les délices du monde d’hier. Du moins souhaitons le. Consultez ici nos coups de coeur et les programmations à suivre absolument (page réactualisée en permanence selon les communiqués et informations que nous recevons). Notre première sélection, distingue 4 Festivals estivals : Musique & Mémoire dans les Vosges du Sud et le Gstaad Menuhin Festival en Suisse, Prades renouvelé grâce à Pierre Bleuse et 1001 NOTES dans le Limousin… VOIR les 4 FESTIVALS DE l’ETE 2021 à suivre absolument

 
 

 
 

FESTIVAL MUSIQUE ET MÉMOIRE : du 16 juillet au 1er août 2021

musique-et-memoire-2021-festial-vosges-du-sud-classiquenewsMUSIQUE ET MÉMOIRE : VOSGES du SUD. 16 juil – 1er août 2021… Programme 2021 à venir. Après avoir proposé en 2020 une programmation allégée en raison de la crise sanitaire, le festival Musique et Mémoire reviendrait en 2021 à son format habituel en explorant de nouveaux horizons musicaux avec un projet artistique inédit réalisé avec la complicité des ensembles a nocte temporis (nouvel ensemble associé, après Les Timbres), Faenza, La Rêveuse, le Caravansérail, Masques, Les Meslanges, Les Surprises, de la violoniste Alice Julien-Laferrière, du comédien Jean-Denis Monory, du flûtiste Pierre Hamon, du claveciniste Yoann Moulin, des organistes Jean-Charles Ablitzer, Jean-Luc Ho et Yves Rechsteiner… Superbe et somptueuse exploration à venir. Consultez régulièrement le site du Festival pour découvrir la programmation estivale et identifier les concerts que vous ne souhaitez pas manquer.

INFOS & RESERVATIONS
https://musetmemoire.com

 

 

 

FESTIVAL MUSIQUE & MÉMOIRE
programmation complète 2021
Du 16 juil au 1er août 2021
_____________________________________________________________________________________

 
Les 3 week ends de découvertes musicales et d’évasion
dans les Vosges du Sud :

Avant-première dimanche 11 juillet 2021, 17h / Quatuor Antarès
ACTE I, WEEK END I : ven 16, sam 17, dim 18 juillet 2021
ACTE II, WEEK END II : mer 21, ven 23, sam 24, dim 25 juillet 2021
ACTE III, WEEK END III : mer 28, jeu 29, ven 30, sam 31 juillet, dim 1er août 2021

Découvrir toute la programmation, tous les concerts sur le site du Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2021 :
https://musetmemoire.com/2021/02/03/programme-2021/

 

 

LIRE aussi notre présentation détaillée du Festival MUSIQUE & MEMOIRE 2021
http://www.classiquenews.com/festival-musique-memoire-2021-16-juillet-1er-aout-2021/

 

 

 

_____________________________________________________________________________________

vezere-festival-de-la-vezere-festivals-2019-musqiue-classique-selection-classiquenewsETE 2021 – Les Festivals à suivre particulièrement. Les mesures sanitaires ayant réduit drastiquement l’activité des spectacles depuis fin octobre dernier (29 oct 2020), la menace d’un nouveau confinement et pour le moment le couvre feu généralisé laisse espérer que le moment venu, les festivaliers pourront enfin profiter du plein air et des concerts, dans le temps retrouvé du partage et de la musique. Avec un enthousiasme certainement décuplé. Pour mieux préparer ce moment attendu, inéluctable, voici notre sélection des festivals et événements de l’été à venir à suivre particulièrement. C’est là que le mélomane avisé saura retrouver (avec application stricte des gestes barrières – comme ce fut le cas à l’été 2020) les délices du monde d’hier. Du moins souhaitons le. Consultez ici nos coups de coeur et les programmations à suivre absolument (page réactualisée en permanence selon les communiqués et informations que nous recevons). Notre première sélection, distingue 4 Festivals estivals : Musique & Mémoire dans les Vosges du Sud et le Gstaad Menuhin Festival en Suisse, Prades renouvelé grâce à Pierre Bleuse et 1001 NOTES dans le Limousin… CONSULTEZ ICI notre sélection des Festivals 2021

 

 

 

 

 

FESTIVALS été 2021 : notre sélection des festivals de l’été 2021

vezere-festival-de-la-vezere-festivals-2019-musqiue-classique-selection-classiquenewsETE 2021 – Les Festivals à suivre particulièrement. Les mesures sanitaires ayant réduit drastiquement l’activité des spectacles depuis fin octobre dernier (29 oct 2020), la menace d’un nouveau confinement et pour le moment le couvre feu généralisé laisse espérer que le moment venu, les festivaliers pourront enfin profiter du plein air et des concerts, dans le temps retrouvé du partage et de la musique. Avec un enthousiasme certainement décuplé. Pour mieux préparer ce moment attendu, inéluctable, voici notre sélection des festivals et événements de l’été à venir à suivre particulièrement. C’est là que le mélomane avisé saura retrouver (avec application stricte des gestes barrières – comme ce fut le cas à l’été 2020) les délices du monde d’hier. Du moins souhaitons le. Consultez ici nos coups de coeur et les programmations à suivre absolument (page réactualisée en permanence selon les communiqués et informations que nous recevons). Notre première sélection, distingue 4 Festivals estivals : Musique & Mémoire dans les Vosges du Sud et le Gstaad Menuhin Festival en Suisse, Prades renouvelé grâce à Pierre Bleuse et 1001 NOTES, festival généreux, ouvert, pleinaririste dans le Limousin…

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

musique-et-memoire-2021-festial-vosges-du-sud-classiquenewsMUSIQUE ET MÉMOIRE : EXCELLENCE MUSICALE DANS LES VOSGES du SUD. Du 16 juillet au 1er août 2021…
Programme 2021 à venir. Après avoir proposé en 2020 une programmation allégée en raison de la crise sanitaire, le festival Musique et Mémoire reviendrait en 2021 à son format habituel en explorant de nouveaux horizons musicaux avec un projet artistique inédit réalisé avec la complicité des ensembles a nocte temporis (nouvel ensemble associé, après Les Timbres), Faenza, La Rêveuse, le Caravansérail, Masques, Les Meslanges, Les Surprises, de la violoniste Alice Julien-Laferrière, du comédien Jean-Denis Monory, du flûtiste Pierre Hamon, du claveciniste Yoann Moulin, des organistes Jean-Charles Ablitzer, Jean-Luc Ho et Yves Rechsteiner… Superbe et somptueuse exploration à venir.
INFOS & RESERVATIONS
https://musetmemoire.com

 

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

GSTAAD Menuhin Gstaad Festival & Academy 2021 : cap to LONDON !

GSTAAD-photo-classiquenews-eglise-chruch-saanen-juillet-2018-copyright-classiquenews-concert-presentation-GSTAAD-Menuhin-festival«  LONDON », du 16 juillet au 4 septembre 2021. Après le choc du Brexit et son retour aux frontières comme au tout insulaire, le temps de la découverte et de l’ouverture s’impose cet été à Gstaad. Christoph Muller, directeur général du Festival fondé il y a plus de 60 ans par le légendaire Yehudi Menuhin « le « violon du siècle ») explore les capitales européennes : après Paris, Vienne, voici Londres. GSTAAD, SAANEN et plusieurs site du Saanenland : Gstaad Menuhin Festival : 65è édition «  LONDON », du 16 juillet au 4 septembre 2021. Musiques de Dowland, Purcell et Haendel, Elgar, Britten, Queen et les Beatles, sans omettre le fulgurant Thomas Adès (création mondiale)… artistes invités en 2021 : Daniel Hope (qui ouvrira les feux avec trois soirées hautes en couleurs), Julia Fischer, Thomas Hampson, The King’s Singers, Khatia Buniatishvili (dans Tchaïkovski), Chick Corea (qui célébrera ses 80 ans sous la Tente), Isabelle Faust, Bertrand Chamayou, Patricia Kopatchinskaja, Fazil Say, Hélène Grimaud ou encore Maria João Pires… ; Valery Gergiev et son orchestre du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, l’orchestre du Festival : Gstaad Festival Orchestra sous la direction de par Jaap van Zweden (dans Brahms, Dvořák et Elgar – sublime Concerto pour violoncelle sous l’archet de Sol Gabetta) … temps fort : «I puritani» de Bellini en version de concert (avec l’Orchestre de la Suisse Romande, Lisette Oropesa et Javier Camerana dans les rôles titres) et un concert de clôture du City Light Symphony Orchestra. INFOS & RÉSERVATIONS :
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/london

 

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

PRADES : LE NOUVEAU DÉPART

PRADES-FESTIVAL-CASALS-pierre-Bleuse-festival-2021-annonce-critique-classiquenewsDu 30 juillet au 13 août 2021. L’été 2021 marque un nouveau chapitre dans l’histoire du Festival Catalan, fondé par Pablo Casals. Le chef Pierre Bleuse reprend la direction artistique, dès cet été 2021, insufflant au premier Festival des Pyrénées Orientales, une nouvelle énergie et des projets particulièrement prometteurs. En inscrivant Prades parmi les grands Festivals européens de l’été comme le Gstaad Menuhin Festival, Pierre Bleuse regroupe autour de lui, les tempéraments musicaux les plus originaux, soulignant le caractère unique du site de l’Abbaye de Saint-Michel de Cuxa. Transmission, pédagogie, ouverture (Demos) ancrées sur le territoire ; émulation grâce à la rencontre entre le nouvel Orchestre de musique de chambre du Festival et deux ensembles professionnels partenaires : le Quintette Klarthe et le Quatuor Dutilleux ; éclectisme et nouveaux genres musicaux (nouveau « club » de musique)… sont quelques uns des piliers du nouveau Prades, porté par son bouillonnant directeur artistique. Invités à Prades en 2021 : Sol Gabetta, Vladimir Spivakov, Josef Pons, Anastasia Kobekina, Gauthier et Renaud Capuçon, Elisabeth Leonskaja, le trio éphémère événement composé pour le festival 2021, d’Isabelle Faust / Sol Gabetta / Bertrand Chamayou ; l’ensemble Smoking Josephine… et aussi une création du compositeur colombien Daniel Arango Prada. Du 30 juillet au 13 août 2021
INFOS & RÉSERVATIONS :
https://prades-festival-casals.com/5178-2/

TEASER VIDEO FESTIVAL DE PRADES 2021

 

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

1001 NOTES, ELDORADO FESTIF DANS LE LIMOUSIN

1001 NOTES festival concerts 2019 logo vignetteDu 24 juillet au 7 août 2021. Porté par son dynamique directeur Albin de la Tour, le Festival estival à quelques encablures de Clermont-Ferrand soigne la vitalité de sa programmation, offrant comme nul part ailleurs et dans un esprit à la fois convivial et festif, les interactions entre artistes et spectateurs. Depuis la crise sanitaire, le Festival a démontré une capacité de résilience admirable, jouant la carte de la créativité et de l’interaction, proposant plusieurs concerts sur le net (e-concerts), comme alternative salvatrice, bénéfique pour les artistes, bénéfique pour les mélomanes. Un cas de libération par la musique grâce à internet (cycle d’e concert : « Aux notes citoyens »). Prochaines dates et programmation estivale à venir.

Programmation du festival 2021
INFOS & RESERVATIONS
https://festival1001notes.com

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Luxeuil les Bains (Franche Comté) : inauguration de l’orgue de la Basilique

orgue-luxeuil-les-bains-concert-JC-ABLITZER-concert-classiquenews-culture-70LUXEUIL LES BAINS, dim 4 oct 2020, 16h30. Inauguration de l’orgue. Après une longue campagne de restauration menée par les facteurs d’orgues Jean Deloye et Michel Formentelli, la Ville de Luxeuil-les-Bains, en partenariat avec Culture 70, organise l’inauguration de l’orgue historique de la basilique Saint-Pierre et Saint-Paul par l’organiste Jean-Charles Ablitzer, fidèle artiste associé au Festival Musique et Mémoire. C’est dans le cadre du Festival fondé et dirigé par Fabrice Creux que chaque été, les festivaliers peuvent apprécier un concert de musique baroque au pied du buffet, véritable écrin décoratif.
Édifié en 1617 et agrandit en 1685, l’orgue de Luxeuil les Bains fait partie des plus anciens de Franche-Comté. Le buffet d’orgue, imposante œuvre en chêne du XVIIe siècle, qui reçoit un très ambitieux programme sculpté, est porté par un atlas reposant au sol. Chaque panneau, séparés par des atlantes, est orné d’un médaillon : au centre, le Christ remettant les clefs à saint Pierre accompagné de saint Paul ; à droite, sainte Cécile jouant de l’orgue, patronne des musiciens et à gauche, le Roi David jouant de la harpe.
De 1974 à 1980, les facteurs Jean Deloye et Philippe Hartmann opèrent une reconstruction complète. Ils restituent à ce magnifique instrument son aspect originel et une disposition sonore dans le style classique. L’instrument est doublement classé au titre des monuments historiques, en 1846 pour son buffet et en 1972 pour sa partie instrumentale.

————————————————————————————————————————————————–

Dimanche 4 octobre, 16h30boutonreservation
Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul, Luxeuil-les-Bains
Récital inaugural de l’orgue historique par Jean-Charles Ablitzer
Concert inaugural gratuit

En raison de la crise sanitaire, le nombre de places est limité / Réservation obligatoire au 03 84 93 90 09, cabinet@luxeuil-les-bains.fr – Port du masque obligatoire

PLUS D’INFOS sur le site culture70 :
http://culture70.fr/newsletter/orgue-historique-de-luxeuil-les-bains-0

L’inauguration de l’orgue de la Basilique de Luxeuil les Bains fait partie d’un vaste plan de restauration et de valorisation des orgues en France Comté. A précédé récemment, l’inauguration de l’orgue de l’église Saint-Martin de Grandvillars, superbe instrument de facture espagnole (inauguré au printemps 2018), dont un disque superlatif « Siglo de Oro » a été enregistré par Jean-Charles Ablitzer. Lire ici notre annonce et critique du cd Siglo de Oro / JC ABLITZER – CLIC de CLASSIQUENEWS, paru en fév 2019 :
https://www.classiquenews.com/cd-evenement-annonce-siglo-de-oro-jean-charles-ablitzer-2-cd-festival-musique-memoire-2018/

FESTIVALS 2020. 27è Festival MUSIQUE & MEMOIRE (Vosges du Sud), Entretien avec Fabrice Creux

thumbnail_Musique et Mémoire 2020 150 DPIFESTIVALS 2020. 27è Festival MUSIQUE & MÉMOIRE (Vosges du Sud, 70). Fabrice Creux, directeur artistique et fondateur du premier Festival de musique dans les Vosges, annonce une programmation riche de promesses et de nouveaux défis artistiques. La 27è édition qui aura lieu à l’été 2020 (du 17 juillet au 2 août 2020) reste fidèle aux valeurs qui depuis sa création, singularisent et distinguent le Festival : exploration et prise de risques. C’est aussi sur le plan humain et artistique, de nouvelles aventures et rencontres qui font de Musique & Mémoire, une remarquable pépinière de talents dont le festivalier mesure chaque année, l’avancement du travail… A partir de l’été 2020, les spectateurs pourront suivre le geste d’un nouvel ensemble, bénéficiaire d’une résidence exceptionnelle : A nocte temporis. Soucieux de diffuser les programmes et favoriser la découverte, le festival sait rayonner sur le territoire (cette année entre autres, grâce aux médiathèques partenaires en Haute-Saône). Enfin, Musique & Mémoire cultive le goût de l’orgue : l’instrument roi lui inspire à chaque édition, une offre particulière, restituant le clavier dans son lieu patrimonial et dans son contexte musical… Entretien avec Fabrice Creux.

________________________________________________________________________________________________

 

 

creux-fabrice-musique-et-memoire-festival-Fabrice-Creux,-directeur-artistiqueCNC CLASSIQUENEWS : Vous avez déjà dévoilé une grande partie de la 27è édition 2020 du Festival Musique & Mémoire. On remarque la forte présence de programmes spécifiques et des talents les plus engagés de la nouvelle génération d’interprètes. Audace artistique et forts tempéraments sont-ils de fait les caractères distinctifs du Festival ?

FABRICE CREUX : Le festival Musique et Mémoire a un goût prononcé pour l’exploration des répertoires, mais aussi (et surtout) pour la découverte des nouvelles générations d’interprètes. J’ai souvent qualifié cet événement de la scène baroque de festival « laboratoire » et je crois que l’édition 2020 en sera une parfaite illustration.

Ainsi, année après année, le festival s’est taillé une identité forte permettant au territoire réinvesti, de diffuser l’idée et l’expérience d’une aventure humaine et culturelle désormais incontournable dans le paysage des festivals de l’été.

Musique et Mémoire est porté par cette idée forte et génératrice de porter au-devant du public un projet artistique exigeant lui permettant de découvrir des artistes très engagés dans leur choix artistique.

________________________________________________________________________________________________

 

 

CNC CLASSIQUENEWS : De quelle manière le territoire et les paysages des Vosges du Sud influencent-ils le fonctionnement du Festival ?

VOSGES DU SUD : le Festival Musique & Mémoire diffuse l'excellence au Pays des 1000 étangsFABRICE CREUX : C’est une question essentielle, car le festival Musique et Mémoire repose sur une relation consubstantielle avec son territoire. Chaque production musicale est choisie en fonction d’un écrin architectural, ce qui est important pour que l’œuvre musicale s’exprime pleinement. Les paysages magnifiques des Vosges du Sud, empreints d’une poésie particulière, apportent aussi une dimension sensible marquante. L’enchevêtrement contrapuntique des mondes végétal, minéral et aquatique confère aux lieux une atmosphère particulière, propice au recueillement et à l’écoute. Une mélodie surgit enchâssée dans son écrin instrumental. Des voix s’entrelacent en une sublime polyphonie. Ici, l’âme baroque exprime toute sa quintessence…

________________________________________________________________________________________________

 

 

CNC CLASSIQUENEWS : Après Les Timbres, collectif en résidence pendant 6 années, votre choix se porte dès l’été 2020 et pour 3 années sur l’ensemble A Nocte temporis. Pour quelles raisons avez vous choisi la tribu de jeunes musiciens réunis autour du contre-ténor flamand Reinoud van Mechelen ? Sur quels répertoires et quels dispositifs allez vous travailler ensemble ?

FABRICE CREUX : Le compagnonnage artistique que nous avons vécu pendant 6 années avec l’ensemble Les Timbres fut d’une richesse inouïe : 19 programmes en création, 28 concerts, 7 projets de médiation. Après cette aventure tellement marquante, la question d’une nouvelle orientation s’est posée rapidement et il m’a semblé important d’opter pour un ensemble à la configuration différente. C’est la raison pour laquelle, nous avons eu envie de proposer à l’ensemble a nocte temporis de tenter un partenariat au long cours avec nous.
Dumesny-Haute-Contre-de-Lully cd classiquenews critique annonce review cd critique classiquenews critique opera critique concertCet ensemble fondé autour de la personnalité merveilleuse du jeune ténor belge Reinoud Van Mechelen rayonne déjà avec une force incroyable au firmament de la scène baroque actuelle. Son projet artistique est d’une grande diversité avec des propositions tournées vers le grand répertoire, mais aussi au carrefour du folk et de la musique baroque. Pour cette première année de collaboration, a nocte temporis proposera 3 programmes très différents :

Le premier rendra hommage au célèbre haute-contre Louis Dumesny, créateur de la plupart des opéras de Lully.

A nocte temporis présentera ensuite un nouveau programme créé pour Musique et Mémoire proposant un florilège d’airs et brunettes allant de la chanson la plus touchante jusqu’à l’air à boire le plus exalté !
Enfin, le troisième programme, The Dubhlinn Gardens, s’attachera à faire le lien entre la musique traditionnelle irlandaise et la musique baroque du XVIIIe siècle.
En 2020, le festival Musique et Mémoire prolonge sa collaboration avec la médiathèque départementale de la Haute-Saône en présentant un nouveau cycle de découvertes, dans 9 médiathèques du département de la Haute-Saône.
A cette occasion, la flûtiste de l’ensemble a nocte temporis, Anna Besson, présentera son projet autour de la musique irlandaise du XVIIIe siècle : « The Dubhlinn Gardens ».

________________________________________________________________________________________________

 

 

CNC CLASSIQUENEWS : Y a t il d’autres programmes présentés en 2020 que vous aimeriez aussi commenter et pourquoi ?

FABRICE CREUX : Je suis tenté de réponde tous ! Mais je dois dire que les retrouvailles avec l’orgue historique de la basilique St Pierre de Luxeuil-les-Bains dont l’origine de la construction remonte au début du XVIIe siècle, qui vient de bénéficier d’une importante campagne de travaux, me réjouissent particulièrement. Quel bonheur de réentendre cet instrument régénéré, au buffet somptueux, dans 2 programmes magnifiques : Messe pour les Principales Festes (1699) de Nicolas de Grigny par Jean-Luc Ho et l’ensemble Les Meslanges / L’héritage de Rameau par Yves Rechsteiner et l’ensemble Les Surprises.

 

 

Propos recueillis en janvier 2020

________________________________________________________________________________________________

 

 

FESTIVAL MUSIQUE ET MÉMOIRE, édition 2020, 27è édition, du 17 juillet au 2 août 2020. 14 concerts événements dans les Vosges du Sud
https://musetmemoire.com

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

LIRE aussi notre annonce dépêche : Nouvel ensemble associé au Festival Musique & Mémoire 2020, A nocte temporis / Reinould van Mechelen (article d’oct 2019)
https://www.classiquenews.com/festivals-musique-et-memoire-vosges-du-sud-a-nocte-temporis-nouvel-ensemble-associe/

______________________________

VIDEO
Voir notre reportage vidéo du 26è Festival Musique & Mémoire : La Fenice, Vox Luminis, Jean-Charles Ablitzer
https://www.classiquenews.com/festival-musique-et-memoire-2019-la-fenice-vox-luminis-jean-charles-ablitzer/
musique-et-memoire-festival-2019-26eme-edition-reportage-video-classiquenews-582Le 26è Festival Musique et Mémoire poursuit son exploration des répertoires entre XVIè et XVIIè avec La Fenice et Jean Tubéry ; il met aussi en scène le formidable orgue ibérique de Grandvillars, récemment inauguré, que joue l’organiste Jean-Charles Ablitzer (Tientos de Arauxo) auquel répondent les voix uniques, célestes, de VOX LUMINIS, interprètes du Requiem de Victoria – reportage © studio classiquenews.tv / Réalisation : Philippe-Alexandre PHAM (juillet 2019)

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

APPROFONDIR


Festival MUSIQUE & MÉMOIRE

LIRE notre dernier compte rendu publié à l’occasion de l’édition 2019 du festival Musique & Mémoire / COMPTE-RENDU, concert. GRANDVILLARS, église Saint-Martin, le 20 juillet 2019. Francisco CORREA de ARAUXO (1584 – 1654). Tientos. Victoria, Morales… Jean-Charles Ablitzer, orgue ibérique de Grandvillars, Vox Luminis :

https://www.classiquenews.com/compte-rendu-concert-grandvillars-eglise-saint-martin-le-20-juillet-2019-francisco-correa-de-arauxo-1584-1654-tientos-victoria-morales-jean-charles-ablitzer-orgue-iberique-de-gra/

 

 

 

Présentation du Festival Musique & Mémoire 2019 (26è édition) :
https://www.classiquenews.com/vosges-du-sud-26e-festival-musique-memoire-2019/

 

 

 

LIRE aussi notre présentation et critique du dernier cd édité par le Festival Musique & Mémoire en 2019 :
CD, événement, critique. El SIGLO DE ORO. Jean-Charles Ablitzer, orgue espagnol de Grandvillars : Cabezon, Cabanilles… (2 cd Musique & Mémoire, oct 2018)

https://www.classiquenews.com/compte-rendu-concert-grandvillars-eglise-saint-martin-le-20-juillet-2019-francisco-correa-de-arauxo-1584-1654-tientos-victoria-morales-jean-charles-ablitzer-orgue-iberique-de-gra/

 

 

 

Notre présentation du Festival Musique & Mémoire 2018
http://www.classiquenews.com/festival-musique-memoire-2018-les-25-ans-2/

 

________________________________________________________________________________________________

FESTIVALS. Musique et mémoire (Vosges du Sud) : « a nocte temporis », nouvel ensemble associé

festival musique et mémoire vosges du sud classiquenews annonce concert critique présentation festivalFESTIVALS. a nocte temporis, nouvel ensemble associé de Musique et mémoire (Vosges du Sud). Le premier festival estival dans les Vosges du Sud, bel ambassadeur de la vitalité culturelle sur le territoire vosgien, annonce le nouvel ensemble qui sera en résidence pour les 3 ans à venir… « a nocte temporis » (direction artistique, Reinoud Van Mechelen), nouvel ensemble associé. « Après 6 années de collaboration d’une richesse absolue avec l’ensemble Les Timbres, le festival Musique et Mémoire engage en 2020 un nouveau compagnonnage artistique avec l’ensemble A nocte temporis, fondé autour de la personnalité incroyable du jeune ténor belge Reinoud Van Mechelen », a précisé Fabrice Creux, directeur artistique et fondateur du Festival Musique et Mémoire.

 

 

VISITEZ le site du festival MUSIQUE & MÉMOIRE

  

 

VOSGES DU SUD : 26è Festival Musique & Mémoire (19 juil - 4 août 2019)

 

  

 

 

Approfondir

 

 

A NOCTE TEMPORIS

 

 

https://www.anoctetemporis.org/fr

https://www.youtube.com/watch?v=xhvjDEeR7CU

TEASER vidéo : a nocte temporis & Reinoud Van Mechelen
Dumesny, haute contre de Lully
Sommeil (extrait de Circé) de H. Desmarest

 
 

  

 
 

Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 

 
LIRE notre dernier compte rendu publié à l’occasion de l’édition 2019 du festival Musique & Mémoire / COMPTE-RENDU, concert. GRANDVILLARS, église Saint-Martin, le 20 juillet 2019. Francisco CORREA de ARAUXO (1584 – 1654). Tientos. Victoria, Morales… Jean-Charles Ablitzer, orgue ibérique de Grandvillars, Vox Luminis :

https://www.classiquenews.com/compte-rendu-concert-grandvillars-eglise-saint-martin-le-20-juillet-2019-francisco-correa-de-arauxo-1584-1654-tientos-victoria-morales-jean-charles-ablitzer-orgue-iberique-de-gra/

 

 

Présentation du Festival Musique & Mémoire 2019 (26è édition) :
https://www.classiquenews.com/vosges-du-sud-26e-festival-musique-memoire-2019/

 

 

LIRE aussi notre présentation et critique du dernier cd édité par le Festival Musique & Mémoire en 2019 :
CD, événement, critique. El SIGLO DE ORO. Jean-Charles Ablitzer, orgue espagnol de Grandvillars : Cabezon, Cabanilles… (2 cd Musique & Mémoire, oct 2018)

https://www.classiquenews.com/compte-rendu-concert-grandvillars-eglise-saint-martin-le-20-juillet-2019-francisco-correa-de-arauxo-1584-1654-tientos-victoria-morales-jean-charles-ablitzer-orgue-iberique-de-gra/

 

 

Notre présentation du Festival Musique & Mémoire 2018
http://www.classiquenews.com/festival-musique-memoire-2018-les-25-ans-2/

CRITIQUE, CONCERT. GRANDVILLARS, église Saint Martin, le 20 juillet 2019. Tomás Luis de VICTORIA (1548-1611) : Requiem, officium defunctorum. Vox Luminis

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsCRITIQUE, CONCERT. GRANDVILLARS, église Saint Martin, le 20 juillet 2019. Tomás Luis de VICTORIA (1548-1611) : Requiem, officium defunctorum. Vox Luminis. À la source d’un genre riche en représentants à chaque siècle, et bien avant ceux de Mozart (désarmant, sincère … autobiographique ?), Berlioz (spectaculaire et spatial), Verdi (opératique mais si fraternel)… éblouit, tel un gemme tombé du ciel, celui lumineux et solaire de l’espagnol Tomás Luis de Victoria (1548 – 1611), maître de la polyphonie Renaissance. Autant ses successeurs, exprimeront les souffrances des pêcheurs, l’incertitude du croyant, la figure effrayante de la mort inflexible, autant Victoria illuminé lui-même par la grâce de la révélation, peint au cours de ce sommet de la ferveur daté de 1603 (pour les funérailles de l’impératrice douairière Marie de Habsbourg), les champs célestes du Paradis… ceux promis pour les justes, mais aussi l’extase des élus, la béatitude bienheureuse qu’offrent et diffusent les sphères divines. L’auditeur est comme aspiré vers des hauteurs de plus en plus vertigineuses à peine concevables.

 

 
 

 

VERTIGES ET SENSATION DES HAUTEURS RÉVÉLÉES

 

 

Mais c’est davantage qu’une représentation abstraite et plus qu’une opération de lévitation, car Vox Luminis par la rondeur de la sonorité collective, la maîtrise des nuances, expriment aussi la tendresse d’un état de bien-être inouï. L’ensemble à l’articulation enveloppante et pourtant aussi détaillée, plus intelligible que certains anglais, révèlent la force poétique des textes, entre imploration et tendresse, comme l’impressionnante architecture de la partition, de l’ombre et son mystère, à la lumière des hauteurs révélées.

victoria tomas luis polyphonie 1603 Officium defunctorum critique dossier concert classiquenewsDu chœur de l’église Saint-Martin encore ancrés au sol et résolus en une disposition en miroir, jusqu’à la tribune au dessus du porche occidental : voix des anges plutôt que chœur implorant, les chanteurs de Vox Luminis expriment l’essence même de cette écriture faite splendeur et lumière. Comme le Livre des morts de l’Egypte ancienne (et clé de voûte de toute la croyance populaire dans l’Antiquité égyptienne), c’est une traversée d’abord inquiète et intranquille puis immédiatement resplendissante qui nous est réservée. Vox Luminis réalise finalement une promesse exaucée, celle du dernier voyage dont il font une fabuleuse expérience : de la nuit à l’aube des bienheureux. Les fabuleux passeurs sont nos guides pour une musique divine (au sens propre du terme). Ils achèvent le voyage dans les hauteurs, sur la tribune du porche, enveloppés dans les ondes célestes qui offrent confort et félicité.

Au final, Vox Luminis nous fait entendre la richesse d’une partition parfaitement construite, synthèse et grand œuvre personnelle, comme le sera la Messe en si de Bach (que l’ensemble a interprété l’année dernière pour Musique & Mémoire : voir notre reportage vidéo Vox Luminis chante JS BACH au 25è festival Musique et Mémoire). En un contrepoint sensible, apportant dans cette fresque inspirée qui tend à l’éther, Jean-Charles Ablitzer fait sonner le somptueux orgue ibérique de l’église de Grandvillars, ajoutant à la réalisation, une caractérisation elle aussi bienheureuse. Mais aussi « efficace » car il faut bien accompagner les chanteurs pendant leur pérégrination, du chœur terrestre à la tribune occidentale, céleste. Du grand art, en complicité.

Debout le public sidéré applaudit chaleureusement les chanteurs et leur chef (Lionel Meunier) en un nouvel accomplissement qui est aussi une première absolue pour les interprètes. Création et commande du festival Musique et Mémoire, ce concert demeurera mémorable pour les festivaliers. Il est vrai que le directeur Fabrice Creux a ce don rare de choisir les interprètes, les oeuvres et les lieux, au bon moment. Voilà qui fait de Musique et Mémoire l’écrin d’expériences musicales aussi décisives, autant pour le public que pour les artistes. En 2019, le festival dans les Vosges du Sud nous promet bien d’autres (re) decouvertes prometteuses… A suivre.

 

 
 

 

________________________________________________________________________________________________

CRITIQUE, CONCERT. GRANDVILLARS, église Saint Martin, le 20 juillet 2019. Tomás Luis de VICTORIA (1548-1611) : Requiem, officium defunctorum. Vox Luminis. Prochains concerts Musique & Mémoire 2019 : WEEK END II ou “Acte II” : ALIA MENS joue JS BACH, du vendredi 25 juillet au dimanche 28 juillet 2019. Nouveau cycle de concerts incontournables dans les Vosges du sud, cet été.

 

 
 

 

REPORTAGE VIDEO. JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et Mémoire 2018 (25è édition)

musique-et-memoire-2018-vignette-carre-classiquenews-coup-de-coeur-festival-evenementVIDEO, reportage. MUSIQUE & MÉMOIRE, 25è édition : 13-29 juillet 2018. LABORATOIRE BAROQUE VISIONNAIRE… Peu à peu, le Festival Musique & Mémoire (Vosges du Sud) a révélé des conditions exceptionnelles pour favoriser l’émergence et l’approfondissement de gestes artistiques défricheurs, exigeants. C’est le bénéfice d’une ligne artistique qui fonde son action auprès des artistes dans le sens d’un compagnonnage inédit… des résidences qui se déclinent pour chaque ensemble invité et donc associé, à 3 années de recherche, d’expérimentation, de consolidation. L’écriture suprême de Jean-Sébastien Bach y tient une place en or – phénomène singulier en France : rares les festivals qui poursuivent sur le long terme, un questionnement continu sur l’œuvre de Jean-Sébastien. VOIR notre reportage vidéo JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et Mémoire 2018 (25è édition)

 

 

 

 
______________________________________

 

LIRE aussi nos autres critiques comptes rendus des concerts FESTIVAL MUSIQUE & MEMOIRE 2019 :

 

COMPTE-RENDU, concert. LURE, église Saint-Martin, le 19 juillet 2019 (ouverture du 26è Festival Musique et Mémoire) : Giovanni GABRIELLI : Incoronazione a Venetia (Venise 1615). La Fenice, Jean Tubéry. LABORATOIRE VÉNITIEN…

 

 

COMPTE-RENDU, concert. GRANDVILLARS, église Saint-Martin, le 20 juillet 2019. Francisco CORREA de ARAUXO (1584 – 1654). Tientos. Victoria, Morales… Jean-Charles Ablitzer, orgue ibérique de Grandvillars, Vox Luminis.

 

 
 

 

COMPTE-RENDU, concert. GRANDVILLARS, église Saint-Martin, le 20 juillet 2019. Francisco CORREA de ARAUXO (1584 – 1654). Tientos. Victoria, Morales… Jean-Charles Ablitzer, orgue ibérique de Grandvillars, Vox Luminis.

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsCOMPTE-RENDU, concert. GRANDVILLARS, église Saint-Martin, le 20 juillet 2019. Francisco CORREA de ARAUXO (1584 – 1654). Tientos. Victoria, Morales… Jean-Charles Ablitzer, orgue ibérique de Grandvillars, Vox Luminis. Au mérite du Festival Musique & Mémoire revient l’originalité de ce programme qui dévoile ce qu’ailleurs on écarte pour cause de focus trop « musicologique » : la verve en diable d’un auteur espagnol au carrefour du XVIè et du XVIIè, soit Francisco CORREA de ARAUXO (1584 – 1654) dont l’oeuvre avait été en partie révélée dans le très bon coffret discographique publié par le Festival en mars dernier : coffret 2 cd / EL SIGLO DE ORO. Jean-Charles Ablitzer, orgue espagnol de Grandvillars : Cabezon, Arauxo, Cabanilles… (2 cd Musique & Mémoire, oct 2018) – CLIC de CLASSIQUENEWS printemps 2019. En réalité rien de pontifiant ni de spécialisé : les spectateurs et festivaliers ont pu se délecter d’un exceptionnel récital engageant l’acoustique du lieu, la caractère de l’orgue, en adéquation parfaite avec la musique choisie.

Orgue et spiritualité de l’Espagne baroque

Cet après midi (17h), nous retrouverons l’orgue ibérique de Grandvillars, inauguré l’année dernière, et aussi l’organiste Jean-Charles Ablitzer qui en a piloté le chantier. Au final, l’instrument remarquable vient compléter le riche patrimoine d’orgues sur le territoire des Vosges du Sud, et se montre parfaitement adapté au choix du compositeur et des partitions abordées ; les fameux Tientos dont 9 ici sont issus de son recueil publié en 1626. S’y libère une fantaisie libre qui frappe par son invention, qu’il s’agisse de la main gauche et de la main droite, Arauxo ayant toujours le souci des ruptures, des contrastes ; son écriture fourmille d’idées et de schémas imprévus, où s’affirment les vocalises infinies (pour les 2 claviers) comme ce goût irrépressible des accents harmoniquement dissonants. Après l’atelier vénitien, celui flamboyant, sensuel, majestueux de Giovanni Gabrielli, incarné par La Fenice / Jean Tubéry (concert à Lure, ouverture de ce 26è Festival Musique & Mémoire, la veille au soir : vendredi 19 juillet 2019), voici l’éblouissante virtuosité expérimentale d’Arauxo, prêtre et compositeur, organiste à Séville et Ségovie, probablement d’origine portugaise.
La verve et l’imagination de ce prodigieux conteur indiquent un tempérament hors normes qui permet de mesurer les ressources saisissantes de l’orgue ibérique ainsi magnifié, d’autant que le jeu de Jean-Charles Ablitzer répond aux défis de partitions surprenantes : précis et nuancé, virtuose et détaillé, il sait surtout indiquer le sens et la direction de pièces moins pédagogiques ou démonstratives que l’on veut bien le dire : des pièces de caractère, vrais défis pour l’interprète, dont il faut trouver le liant unificateur, le flux organique naturel pour en résoudre la succession d’épisodes très différents. Rond et percutant, aussi facétieux et inspiré que le compositeur lui-même, Jean-Charles Ablitzer offre l’illusion d’un concert aux épreuves résolues, entre expression et intention, comme si nous assistions à un concert d’improvisations en Espagne au temps d’Arauxo. Eloquente résurrection.

POITIERS, TAP : Vox Luminis réenchante Bach et SchützLe bel écrin de l’église Saint-Martin de Grandvillars assure une acoustique idéale pour ce type de répertoire : orgue et voix. Car les 9 tientos d’Arauxo ponctuent un itinéraire spirituel composé de pièces magistrales signées Victoria et surtout Morales dont on demeure frappé par la piété à la fois austère et majestueuse (dernier épisode extrait de son Officium Defunctorum : Parce mihi, Domine, / Nihil enim sunt dies mei : « Epargne-moi Seigneur, car mes jours ne sont rien »). Si Victoria nous laisse apercevoir la lumière des béatitudes célestes, Morales ne cache rien de la terreur profonde qui réduit l’homme à la poussière et à la vacuité. Il faut absolument lire et approfondir la haute spiritualité de ses vers pour apprécier dans toute leur clarté onctueuse, le verbe articulé, le geste sonore d’une superbe cohérence collective de Vox Luminis.

« Si j’ai péché, que t‘ai je fait, à toi,
l’observateur attentif de l’homme ?
Pourquoi m’as tu pris pour cible,
pourquoi te suis à charge ?
Ne peux-tu tolérer mon offense,
passer sur ma faute ?
Car bientôt je serai couché dans la poussière,
tu me chercheras,
et je ne serai déjà plus. »

La foi baroque espagnole s’impose ainsi par son réalisme cru (vers tirés du Livre de Job), son dénuement, son mysticisme tissé dans l’humilité et la vanité, un souffle qui est touché par la grâce et, déjà, simultanément l’insigne du renoncement (comme pour compenser l’orgueil de la prière). Vox Luminis ferme les interventions chorales par ce sublime énoncé qui renvoie à nos propres expériences intimes : une intonation saisissante de sincérité, et dans la nef du vaisseau de Grandvillars, dans sa résonance idéale, la concrétisation musicale d’une conscience incandescente, presque rasserénée : l’imploration se fait dans la réalisation vocale, acte de tendresse, et déjà volonté d’apaisement. Par la magie des lieux, l’engagement des interprètes, la qualité propre d’un superbe orgue, le concert s’inscrit parmi les grands moments de Musique & Mémoire. Et pourtant, le programme qui suit à 21h dans le même lieu allait franchir un jalon supplémentaire.

________________________________________________________________________________________________

COMPTE-RENDU, concert. GRANDVILLARS, église Saint-Martin, le 20 juillet 2019. Francisco CORREA de ARAUXO (1584 – 1654). Tientos. Victoria, Morales… Jean-Charles Ablitzer, orgue ibérique de Grandvillars, Vox Luminis.

________________________________________________________________________________________________

 

CD : El Siglo de Oro (Jean-Charles Ablitzer / Festival Musique & Mémoire, 2018)

ablitzer-jean-charles-siglo-de-oro-cd-festival-musique-et-memoire-cd-critique-annonce-cd-orgue-par-classiquenewsCD, événement, critique. El SIGLO DE ORO. Jean-Charles Ablitzer, orgue espagnol de Grandvillars : Cabezon, Cabanilles… (2 cd Musique & Mémoire, oct 2018). En 2 cd, remarquablement édités (livret et illustrations de grande valeur, détaillant les qualités de l’instrument ibérique récemment inauguré à Grandvillars, en oct 2018), le coffret à l’initiative du festival Musique & Mémoire souligne l’œuvre de défricheur de l’organiste Jean-Charles Ablitzer (par ailleurs artiste associé du Festival des Vosges du sud) ; sa recherche sur l’organologie élargit toujours les champs de connaissances comme elle ne cesse de poser des questions sur la manière d’interpréter une très riche littérature musicale. S’agissant de l’orgue ibérique, voici un jalon indiscutable qui lève le voile sur la diversité des écritures comme l’originalité de la facture instrumentale à l’époque de Charles Quint et de ses successeurs… Lire notre critique intégrale du cd El Siglo de oro (Jean-Charles Ablitzer / Festival Musique & Mémoire, 2018)

VOSGES DU SUD : 26è Festival MUSIQUE & MÉMOIRE (19 juillet – 4 août)

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsVosges du Sud, 26è FESTIVAL MUSIQUE ET MEMOIRE : 19 juillet – 4 août 2019. C’est le festival estival le plus original et le plus passionnant au nord de la Loire (ils ne sont pas nombreux et d’autant plus méritants) et dans le grand Est, en Franche-Comté ou dans les VOSGES DU SUD plus précisément. Inscrit dans le territoires des 1000 étangs, un paradis méconnu accordant forêts éternelles et musique classique, en une équation inoubliable. Depuis ses débuts, le Festival Musique et Mémoire sait développer l’audace et la fidélité, réservant aux ensembles les plus engagés, une résidence de 3 années pour approfondir un geste musical, affiner l’interprétation d’un répertoire ou d’un compositeur, ciseler le travail chambriste, l’écoute et l’expérimentation entre musiciens, et surtout le partage à l’adresse du public, heureux de participer à l’élaboration des programmes, stimulé à suivre ainsi la maturation des sensibilités. L’édition 2019 de Musique et Mémoire répond à tout cela, répondant avec délices et souvent de manière surprenante aux attentes du public. Car l’esprit de découverte et la curiosité sont toujours là, intactes et préservées après plus de 25 années de programmation.

 

 

Musique et Mémoire 2019 se déroule ainsi autour de 3 WEEK ENDS : 20-21 puis 27-28 juillet, enfin 3-4 août 2019 : une occasion idéale pour organiser votre séjour en Franche-Comté.

 

 

 

 

 

NOS 4 TEMPS FORTS 2019

________________________________________________________________________________________________

 

 

Parmi les temps forts 2019, distinguons entre autres :

 

 

 

1 – VENDREDI 19 JUILLET 2019

 

Concert d’ouverture de la Fenice avec un programme haut en couleursmonteverdi claudio portrait
COURONNEMENTS A VENISE / Incoronazione a Venezia
Messe de couronnement dans la Venise des Doges (Ven 19 juillet, Eglise St-martin de Lure, 21h). Ensemble La Fenice, Jean Tubéry.
Musiques des Gabrieli et de Monteverdi à Venise en 1615…
A 17h, répétition ouverte au public

 

 
2 – SAMEDI 20 JUILLET 2019

SUBLIME ORGUE DE GRANDVILLARSCollaboration Jean-Charles Ablitzer (orgue) / Vox Luminis pour une valorisation du merveilleux orgue espagnol de Grandvillars / SOL Y SOMBRA (soleil et ombre) : un programme en clair obscur, aux contrastes caravagesques, l’orgue de Jean-Charles Ablitzer et les voix éthérées, allusives, magiciennes de l’ensemble Vox Luminis (Lionel Meunier, direction), déjà invité au Festival l’an dernier (Eglise St-Martin de Grandvillars, sam 20 juillet, 18h et 21h). Musiques de Victoria et Arauxo.

 

________________________________________________________________________________________________

 
 

  

 
3 – VENDREDI 26 et SAMEDI 27 JUILLET 2019

spilmont-olivier-by-nicolas-maget-classiquenews-festival-musique-et-memoire-juillet-2017-JS-BACHPoursuite du parcours Jean-Sébastien Bach par Alia Mens
Vendredi 26 et samedi 27 juillet 2019 (3è année de résidence).
Récital d’Olivier Spilmont, clavecin (Suites Françaises, le 26 juil, Gd Salon de l’Hôtel de Ville de Lure, 21h)
Labyrinthe : Cantates de Leipzig en un labyrinthe de 3 cantates, un chanteur par partie, où règne, énigmatique et mystérieuse la plus doloriste et inquiétante « Meine Seufzer, meine Tränen » (Sam 27 juil, Basilique St-Pierre de Luxeuil-les-Bains, 21h)

 

 

________________________________________________________________________________________________

 
 

  

 
 

4 – WEEK END LES TIMBRES : 2,3,4, 5 AOÛT 2019

 

Enfin, le meilleur pour la fin, la dernière année de résidence (2 dans l’histoire dules-timbres-portrait-noi-et-blanc-classiquenews festival, pour un campagnonage unique) du jeune ensemble envoûtant LES TIMBRES, ven 2, sam 3, dim 4 août 2019. C’est un miracle musical de péosie chambriste et d’entente collective comme il en existe peu ailleurs. Ainsi le joyeux trio enchanteur : Yoko Kawakubo, Myriam Rignol, Julien Wolfs (violon, viole de gambe, clavecin) propose What is life (William Byrd, le ven 2 août, Eglise luthérienne d’Héricourt, 21h) ; Inventions à 2 violons (avec Maite Larburu, 2è violon), et Inventions avec 2 violes de gambe (avec Pau Marcos Vicens, 2è viole de gambe), Inventions à 4 mains (avec Marie-Anne Dachy, clavecin), puis L’art de la fugue qui réunit les 6 instrumentistes solistes, sam 3 août, Chapelle Saint-Martin de Faucogney, 15h.
Le dimanche 5 août, place aux individualités : Suites par Myriam Rignol (11h, chœur roman de Melisey), Sonate et Partita par Yoko Kawakubo (15h, Eglise ND de l’Assomption de Château-Lambert), enfin Variations Goldberg pr Julien Wolfs – enfin, réunion des 3 solistes des Timbres dans Sonates en trio (17h30, Eglise ND de l’Assomption de Servance).

 

 
 

 
 

RESERVEZ VOTRE PLACE
boutonreservation

VOSGES DU SUD : le Festival Musique & Mémoire diffuse l'excellence au Pays des 1000 étangs

 

 


VIDEO TEASER
évasion dans les VOSGES DU SUD

https://www.youtube.com/watch?v=vW50y5VJwiY 

________________________________________________________________________________________________

 

Toutes les infos, les modalités de réservations
sur le site du festival MUSIQUE & MEMOIRE 2019 :

https://musetmemoire.com

musique et memoire festival 2019 programmation annonce critique coup de coeur temps forts festivals musique classique classiquenews

________________________________________________________________________________________________

 

MUSIQUE ET MÉMOIRE EN VIDÉO :

 

 

 

REPORTAGE VIDEO Festival Musique & Mémoire 2018 : Pour les 25 ans du Festival, Vox Luminis réalise la Messe en si de Jean-Sébastien Bach

 

REPORTAGE. JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et Mémoire 2018 from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Les éditions précédentes :

 

 

 

Festival 2013

 

Festival Musique et Mémoire 2013 : Les 20 ans from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Festival 2015 : Les Timbres, l’opéra dans tous ses états

 

GRAND REPORTAGE : Festival Musique et Mémoire 2015 / Les Timbres from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2016 : Les 400 ans de FROBERGER

 

REPORTAGE. Le Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2016 : les 400 ans de Froberger from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2017 : ALIA MENS interprète Cantates et Concertos de JS BACH

 

REPORTAGE, vidéo. Festival MUSIQUE & MÉMOIRE : ALIA MENS joue JS BACH (juil 2017). from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

VOSGES DU SUD : 26è Festival MUSIQUE & MÉMOIRE (19 juillet – 4 août)

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsVosges du Sud, 26è FESTIVAL MUSIQUE ET MEMOIRE : 19 juillet – 4 août 2019. C’est le festival estival le plus original et le plus passionnant au nord de la Loire (ils ne sont pas nombreux et d’autant plus méritants) et dans le grand Est, en Franche-Comté ou dans les VOSGES DU SUD plus précisément. Inscrit dans le territoires des 1000 étangs, un paradis méconnu accordant forêts éternelles et musique classique, en une équation inoubliable. Depuis ses débuts, le Festival Musique et Mémoire sait développer l’audace et la fidélité, réservant aux ensembles les plus engagés, une résidence de 3 années pour approfondir un geste musical, affiner l’interprétation d’un répertoire ou d’un compositeur, ciseler le travail chambriste, l’écoute et l’expérimentation entre musiciens, et surtout le partage à l’adresse du public, heureux de participer à l’élaboration des programmes, stimulé à suivre ainsi la maturation des sensibilités. L’édition 2019 de Musique et Mémoire répond à tout cela, répondant avec délices et souvent de manière surprenante aux attentes du public. Car l’esprit de découverte et la curiosité sont toujours là, intactes et préservées après plus de 25 années de programmation.

 

 

Musique et Mémoire 2019 se déroule ainsi autour de 3 WEEK ENDS : 20-21 puis 27-28 juillet, enfin 3-4 août 2019 : une occasion idéale pour organiser votre séjour en Franche-Comté.

 

 

 

 

 

NOS 4 TEMPS FORTS 2019

________________________________________________________________________________________________

 

 

Parmi les temps forts 2019, distinguons entre autres :

 

 

 

1 – VENDREDI 19 JUILLET 2019

 

Concert d’ouverture de la Fenice avec un programme haut en couleursmonteverdi claudio portrait
COURONNEMENTS A VENISE / Incoronazione a Venezia
Messe de couronnement dans la Venise des Doges (Ven 19 juillet, Eglise St-martin de Lure, 21h). Ensemble La Fenice, Jean Tubéry.
Musiques des Gabrieli et de Monteverdi à Venise en 1615…
A 17h, répétition ouverte au public

2 – SAMEDI 20 JUILLET 2019

SUBLIME ORGUE DE GRANDVILLARSCollaboration Jean-Charles Ablitzer (orgue) / Vox Luminis pour une valorisation du merveilleux orgue espagnol de Grandvillars / SOL Y SOMBRA (soleil et ombre) : un programme en clair obscur, aux contrastes caravagesques, l’orgue de Jean-Charles Ablitzer et les voix éthérées, allusives, magiciennes de l’ensemble Vox Luminis (Lionel Meunier, direction), déjà invité au Festival l’an dernier (Eglise St-Martin de Grandvillars, sam 20 juillet, 18h et 21h). Musiques de Victoria et Arauxo.

 

 

__________

 

 

3 – VENDREDI 26 et SAMEDI 27 JUILLET 2019

spilmont-olivier-by-nicolas-maget-classiquenews-festival-musique-et-memoire-juillet-2017-JS-BACHPoursuite du parcours Jean-Sébastien Bach par Alia Mens
Vendredi 26 et samedi 27 juillet 2019 (3è année de résidence).
Récital d’Olivier Spilmont, clavecin (Suites Françaises, le 26 juil, Gd Salon de l’Hôtel de Ville de Lure, 21h)
Labyrinthe : Cantates de Leipzig en un labyrinthe de 3 cantates, un chanteur par partie, où règne, énigmatique et mystérieuse la plus doloriste et inquiétante « Meine Seufzer, meine Tränen » (Sam 27 juil, Basilique St-Pierre de Luxeuil-les-Bains, 21h)

 

 

__________

 

 

 

4 – WEEK END LES TIMBRES : 2,3,4, 5 AOÛT 2019

 

Enfin, le meilleur pour la fin, la dernière année de résidence (2 dans l’histoire dules-timbres-portrait-noi-et-blanc-classiquenews festival, pour un campagnonage unique) du jeune ensemble envoûtant LES TIMBRES, ven 2, sam 3, dim 4 août 2019. C’est un miracle musical de péosie chambriste et d’entente collective comme il en existe peu ailleurs. Ainsi le joyeux trio enchanteur : Yoko Kawakubo, Myriam Rignol, Julien Wolfs (violon, viole de gambe, clavecin) propose What is life (William Byrd, le ven 2 août, Eglise luthérienne d’Héricourt, 21h) ; Inventions à 2 violons (avec Maite Larburu, 2è violon), et Inventions avec 2 violes de gambe (avec Pau Marcos Vicens, 2è viole de gambe), Inventions à 4 mains (avec Marie-Anne Dachy, clavecin), puis L’art de la fugue qui réunit les 6 instrumentistes solistes, sam 3 août, Chapelle Saint-Martin de Faucogney, 15h.
Le dimanche 5 août, place aux individualités : Suites par Myriam Rignol (11h, chœur roman de Melisey), Sonate et Partita par Yoko Kawakubo (15h, Eglise ND de l’Assomption de Château-Lambert), enfin Variations Goldberg pr Julien Wolfs – enfin, réunion des 3 solistes des Timbres dans Sonates en trio (17h30, Eglise ND de l’Assomption de Servance).

 

 

RESERVEZ VOTRE PLACE :

boutonreservation

 

VOSGES DU SUD : le Festival Musique & Mémoire diffuse l'excellence au Pays des 1000 étangs


VIDEO TEASER
évasion dans les VOSGES DU SUD

https://www.youtube.com/watch?v=vW50y5VJwiY 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Toutes les infos, les modalités de réservations
sur le site du festival MUSIQUE & MEMOIRE 2019 :

https://musetmemoire.com

musique et memoire festival 2019 programmation annonce critique coup de coeur temps forts festivals musique classique classiquenews

________________________________________________________________________________________________

MUSIQUE ET MÉMOIRE EN VIDÉO :

 

 

 

REPORTAGE VIDEO Festival Musique & Mémoire 2018 : Pour les 25 ans du Festival, Vox Luminis réalise la Messe en si de Jean-Sébastien Bach

 

REPORTAGE. JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et Mémoire 2018 from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Les éditions précédentes :

 

 

 

Festival 2013

 

Festival Musique et Mémoire 2013 : Les 20 ans from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Festival 2015 : Les Timbres, l’opéra dans tous ses états

 

GRAND REPORTAGE : Festival Musique et Mémoire 2015 / Les Timbres from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2016 : Les 400 ans de FROBERGER

 

REPORTAGE. Le Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2016 : les 400 ans de Froberger from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2017 : ALIA MENS interprète Cantates et Concertos de JS BACH

 

REPORTAGE, vidéo. Festival MUSIQUE & MÉMOIRE : ALIA MENS joue JS BACH (juil 2017). from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2019 : 19 juillet – 4 août 2019

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsVosges du Sud, 26è FESTIVAL MUSIQUE ET MEMOIRE : 19 juillet – 4 août 2019. C’est le festival estival le plus original et le plus passionnant au nord de la Loire (ils ne sont pas nombreux et d’autant plus méritants) et dans le grand Est, en Franche-Comté ou dans les VOSGES DU SUD plus précisément. Inscrit dans le territoires des 1000 étangs, un paradis méconnu accordant forêts éternelles et musique classique, en une équation inoubliable. Depuis ses débuts, le Festival Musique et Mémoire sait développer l’audace et la fidélité, réservant aux ensembles les plus engagés, une résidence de 3 années pour approfondir un geste musical, affiner l’interprétation d’un répertoire ou d’un compositeur, ciseler le travail chambriste, l’écoute et l’expérimentation entre musiciens, et surtout le partage à l’adresse du public, heureux de participer à l’élaboration des programmes, stimulé à suivre ainsi la maturation des sensibilités. L’édition 2019 de Musique et Mémoire répond à tout cela, répondant avec délices et souvent de manière surprenante aux attentes du public. Car l’esprit de découverte et la curiosité sont toujours là, intactes et préservées après plus de 25 années de programmation.

 

 

Musique et Mémoire 2019 se déroule ainsi autour de 3 WEEK ENDS : 20-21 puis 27-28 juillet, enfin 3-4 août 2019 : une occasion idéale pour organiser votre séjour en Franche-Comté.

 

 

 

 

 

NOS 4 TEMPS FORTS 2019

________________________________________________________________________________________________

 

 

Parmi les temps forts 2019, distinguons entre autres :

 

 

 

1 – VENDREDI 19 JUILLET 2019

 

Concert d’ouverture de la Fenice avec un programme haut en couleursmonteverdi claudio portrait
COURONNEMENTS A VENISE / Incoronazione a Venezia
Messe de couronnement dans la Venise des Doges (Ven 19 juillet, Eglise St-martin de Lure, 21h). Ensemble La Fenice, Jean Tubéry.
Musiques des Gabrieli et de Monteverdi à Venise en 1615…
A 17h, répétition ouverte au public

 
 
 

2 – SAMEDI 20 JUILLET 2019
 
SUBLIME ORGUE DE GRANDVILLARSCollaboration Jean-Charles Ablitzer (orgue) / Vox Luminis pour une valorisation du merveilleux orgue espagnol de Grandvillars / SOL Y SOMBRA (soleil et ombre) : un programme en clair obscur, aux contrastes caravagesques, l’orgue de Jean-Charles Ablitzer et les voix éthérées, allusives, magiciennes de l’ensemble Vox Luminis (Lionel Meunier, direction), déjà invité au Festival l’an dernier (Eglise St-Martin de Grandvillars, sam 20 juillet, 18h et 21h). Musiques de Victoria et Arauxo.

 

 

3 – VENDREDI 26 et SAMEDI 27 JUILLET 2019
 
spilmont-olivier-by-nicolas-maget-classiquenews-festival-musique-et-memoire-juillet-2017-JS-BACHPoursuite du parcours Jean-Sébastien Bach par Alia Mens
Vendredi 26 et samedi 27 juillet 2019 (3è année de résidence).
Récital d’Olivier Spilmont, clavecin (Suites Françaises, le 26 juil, Gd Salon de l’Hôtel de Ville de Lure, 21h)
Labyrinthe : Cantates de Leipzig en un labyrinthe de 3 cantates, un chanteur par partie, où règne, énigmatique et mystérieuse la plus doloriste et inquiétante « Meine Seufzer, meine Tränen » (Sam 27 juil, Basilique St-Pierre de Luxeuil-les-Bains, 21h)

 

 

 

4 – WEEK END LES TIMBRES : 2,3,4, 5 AOÛT 2019

 

Enfin, le meilleur pour la fin, la dernière année de résidence (2 dans l’histoire dules-timbres-portrait-noi-et-blanc-classiquenews festival, pour un campagnonage unique) du jeune ensemble envoûtant LES TIMBRES, ven 2, sam 3, dim 4 août 2019. C’est un miracle musical de péosie chambriste et d’entente collective comme il en existe peu ailleurs. Ainsi le joyeux trio enchanteur : Yoko Kawakubo, Myriam Rignol, Julien Wolfs (violon, viole de gambe, clavecin) propose What is life (William Byrd, le ven 2 août, Eglise luthérienne d’Héricourt, 21h) ; Inventions à 2 violons (avec Maite Larburu, 2è violon), et Inventions avec 2 violes de gambe (avec Pau Marcos Vicens, 2è viole de gambe), Inventions à 4 mains (avec Marie-Anne Dachy, clavecin), puis L’art de la fugue qui réunit les 6 instrumentistes solistes, sam 3 août, Chapelle Saint-Martin de Faucogney, 15h.
Le dimanche 5 août, place aux individualités : Suites par Myriam Rignol (11h, chœur roman de Melisey), Sonate et Partita par Yoko Kawakubo (15h, Eglise ND de l’Assomption de Château-Lambert), enfin Variations Goldberg pr Julien Wolfs – enfin, réunion des 3 solistes des Timbres dans Sonates en trio (17h30, Eglise ND de l’Assomption de Servance).

 

 

 

RESERVEZ VOTRE PLACE
boutonreservation

 

 

VOSGES DU SUD : le Festival Musique & Mémoire diffuse l'excellence au Pays des 1000 étangs


VIDEO TEASER
évasion dans les VOSGES DU SUD

https://www.youtube.com/watch?v=vW50y5VJwiY 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Toutes les infos, les modalités de réservations
sur le site du festival MUSIQUE & MEMOIRE 2019 :

https://musetmemoire.com

musique et memoire festival 2019 programmation annonce critique coup de coeur temps forts festivals musique classique classiquenews

 
 
 

________________________________________________________________________________________________

MUSIQUE ET MÉMOIRE EN VIDÉO :

 

 

 

REPORTAGE VIDEO Festival Musique & Mémoire 2018 : Pour les 25 ans du Festival, Vox Luminis réalise la Messe en si de Jean-Sébastien Bach

 

REPORTAGE. JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et Mémoire 2018 from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Les éditions précédentes :

 

 

 

Festival 2013

 

Festival Musique et Mémoire 2013 : Les 20 ans from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Festival 2015 : Les Timbres, l’opéra dans tous ses états

 

GRAND REPORTAGE : Festival Musique et Mémoire 2015 / Les Timbres from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2016 : Les 400 ans de FROBERGER

 

REPORTAGE. Le Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2016 : les 400 ans de Froberger from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2017 : ALIA MENS interprète Cantates et Concertos de JS BACH

 

REPORTAGE, vidéo. Festival MUSIQUE & MÉMOIRE : ALIA MENS joue JS BACH (juil 2017). from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

ENTRETIEN avec Fabrice CREUX et Jean-Charles Ablitzer… L’orgue ibérique de Grandvillars

ablitzer-jean-charles-siglo-de-oro-cd-festival-musique-et-memoire-cd-critique-annonce-cd-orgue-par-classiquenewsENTRETIEN avec Fabrice CREUX et Jean-Charles Ablitzer… le premier est fondateur du Festival dans les Vosges du sud, Musique & Mémoire ; le second est organiste renommé. Les deux partagent une même passion pour l’orgue. Une communauté de goût et de valeurs qui explique l’essor de l’orgue dans les Vosges, en Franche-Comté précisément où ils se retrouvent et œuvrent pour l’enrichissement instrumental dans le territoire. Jean-Charles Ablitzer coopère régulièrement au Festival Musique & Mémoire, offrant de somptueux récitals qui met « l’orgue en scène », association souvent féconde entre le clavier et les instruments, le clavier et aussi les voix… En mars 2019, le Festival Musique & Mémoire édite le premier recueil discographique qui met en avant le nouvel orgue ibérique de l’église Saint-Martin de Grandvillars. Interprète de la riche littérature pour l’orgue au Siècle d’or, Jean-Charles Ablitzer sait explorer et exploiter toutes les ressources expressives et esthétiques du joyau instrumental ainsi magnifié. Entretien avec Fabrice Creux et Jean-Charles Ablitzer à propos de l’orgue récemment inauguré (juin 2018) et du cd El Siglo de Oro qui en découle (CLIC de CLASSIQUENEWS de mars 2019)…

 

 
 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

CLASSIQUENEWS / CNC : Comment ce nouvel enregistrement s’inscrit au sein du Festival Musique et Mémoire ?

Fabrice CREUX : Depuis 2006, le festival Musique et Mémoire s’est engagé dans un compagnonnage au long cours avec Jean-Charles Ablitzer permettant de valoriser pleinement le travail de recherche porté par cet organiste chercheur aux qualités musicales unanimement reconnues.
C’est donc tout naturellement, que nous avons souhaité porter à la connaissance de la communauté musicale, le fruit de ses nombreuses explorations des répertoires en réalisant plusieurs productions discographiques réalisées sur des instruments historiques :

Auch auff Orgeln
Michaël Praetorius (1572-1621), motets et danses
transcriptions de Johann Woltz (1617), Jean-Charles Ablitzer et Friedrich Wandersleb
Orgue historique Esaias Compenius 1610 du château de Frederiksborg (Danemark)

Gröningen 1596
Célèbre rencontre d’organistes
Hieronymus Praetorius (1560-1629), Hans Leo Hassler (1564-1612) et Michaël Praetorius (1572-1621)
Orgue historique Fritzsche (1622) / Treutmann (1728) de l’église St. Levin de Harbke(Allemagne, Saxe-Anhalt)

Sebastián Aguilera de Heredia (1561-1627)
L’œuvre d’orgue
Orgue historique Juan de Apecechea (1684) reconstruit en 2006 par Claudio Rainolter et Christine Vetter de l’église San Salvador de Salvatierra de Esca (Espagne, province d’Aragon)

Nourrie par un travail éditorial inspiré de l’artisanat d’art, chaque publication est richement mise en scène afin de rechercher la meilleure adéquation entre la réalisation musicale et l’objet qui la porte.
Rareté et exigence du contenu musical, design de l’objet, richesse des textes et des illustrations… Tout concourt à faire de chaque publication un objet unique et précieux.

Ce nouvel enregistrement est avant tout un « coup de cœur » pour le magnifique orgue espagnol de l’église Saint-Martin de Grandvillars construit par les facteurs d’orgues Joaquín Lois Cabello – Christine Vetter.

A l’issue de l’inauguration en juin 2018 par Jean-Charles Ablitzer, il nous a semblé indispensable de contribuer au rayonnement de cet instrument par une réalisation discographique.

Cette réalisation s’inscrit pleinement dans l’esprit du festival, qui depuis sa création s’attache à défendre des répertoires musicaux singuliers dans un contexte sonore adapté.

________________________________________________________________________________________________

CLASSIQUENEWS / CNC : Quelles sont les qualités de l’instrument que le programme du double cd met en avant ?

Jean-Charles ABLITZER : La réalisation technique et sonore de l’orgue de Grandvillars repose sur un concept évolutif de la facture d’orgues espagnole, de l’époque Renaissance à l’avènement du Baroque. De nombreux instruments historiques nous renseignent sur cette évolution. Adoption du sommier chromatique avec coupure de tous les jeux en basse et dessus, installation de jeux d’anches placés horizontalement à l’extérieur du buffet, apparition de jeux nouveaux. Bien souvent les orgues de l’époque Renaissance ont été « réformés » dès la seconde moitié du XVIIe siècle. Il s’agissait alors de modifier certaines parties mécaniques et de procéder à l’ajout de nouveaux jeux afin d’adapter ces instruments au goût baroque. Sur le plan sonore, le « fond ancien » subsistait pourtant. Ce processus a servi de modèle à la construction de l’orgue de Grandvillars, lequel présente des éléments purement Renaissance et d’autres typiques de l’époque baroque.
Le programme du double CD  a été élaboré pour illustrer ce concept et mettre en valeur les qualités sonores de l’orgue de Grandvillars, lui-même basé sur cette évolution historique. D’où la pertinence de présenter les écoles du nord et du sud de l’Espagne qui se sont succédées de la fin du XVe siècle au tout début du XVIIIe. Chaque compositeur est ainsi servi par un univers sonore qui lui est propre. Cette palette sonore élargie constitue une véritable originalité dans la démarche de construction d’un orgue typé et sans compromis, en regard de la réalité historique, ce que le double album illustre parfaitement. Ce survol stylistique permet également de proposer une recherche pertinente dans le domaine de la registration, suivant les époques, les compositeurs espagnols étant avares de conseils sur ce plan. Le meilleur guide reste donc la spécificité sonore des jeux copiés sur les modèles historiques et les possibilités de mélanges qu’ils offrent. S’y ajoute le souci constant de servir au mieux la musique dans sa structure rythmique et mélodique, tout en respectant les équilibres nécessaires entre les contrastes sonores. Enfin, l’enjeu était de faire entendre toutes les possibilités sonores de cet orgue à travers les différentes formes d’écriture, du tiento lleno (plein, sans contraste sonore) aux pièces pour demi-registres (dont la partie haute ou basse est contrastée) jusqu’aux batailles descriptives, imitant même le roulement de tambour produit par des basses profondes faisant intervenir une dissonance entre deux notes à un demi-ton d’intervalle (effet non indiqué par le compositeur bien sûr mais faisant appel à l’imagination de l’interprète)… 

 

SUBLIME ORGUE DE GRANDVILLARS

 

 

________________________________________________________________________________________________

CLASSIQUENEWS / CNC : Pendant le festival Musique et Mémoire, Jean-Charles Ablitzer occupe une place a part ; pouvez vous en préciser les enjeux et les apports ? Les formes de concert, comme les artistes avec lesquels il se produit (par exemple en 2019…)?

Fabrice CREUX : La musique baroque a fait l’objet depuis près de quarante ans d’un intense mouvement de redécouverte d’œuvres inconnues et des principes d’interprétation historiquement informés (recherche des manuscrits originaux, des instruments d’époque, des effectifs d’origine, du style d’interprétation…).
Ce mouvement de retour au baroque s’est attaché tout particulièrement à retrouver le son originel. Pour Philippe Beaussant, c’est la « recherche du son, de la couleur du son, de la vérité du son, de la vérité sonore d’une œuvre » qui importe vraiment.
Dans les années 70, alors que le répertoire d’orgue ancien se jouait sur des instruments inadaptés et que les instruments antérieurs au XVIIIe siècle sont meurtris, quelques organistes « pionniers » redonnent vie à un patrimoine oublié. Ils explorent les répertoires en redécouvrant les principes d’interprétation et révèlent au public des pages majeures de la mémoire musicale.

Ainsi, grâce à la restauration scrupuleuse des orgues d’époque et la construction d’instruments typés, les organistes ont retrouvé progressivement les sonorités adaptées aux différentes littératures européennes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.

C’est dans ce contexte que Jean-Charles Ablitzer a initié à Belfort et Grandvillars la construction d’instruments aux esthétiques sonores affirmées :
• Orgue italien (Gérald Guillemin, 1979), église Saint-Odile de Belfort
• Orgue nordique (Marc Garnier, 1984), temple Saint-Jean de Belfort
• Orgue espagnol (Joaquín Lois Cabello – Christine Vetter, 2018), église Saint-Martin de Grandvillars.

Le festival Musique et Mémoire s’est toujours attaché  à mettre en situation les répertoires associés à ce patrimoine exceptionnel en créant un écrin dramatique adapté à chaque univers sonore où les voix, les instruments, la mise en lumière font écho aux émouvantes musiques de Correa de Arauxo, Frescobaldi, Praetorius, Buxtehude, Bach….

Ainsi, cet été nous valoriserons à nouveau l’orgue espagnol de Grandvillars avec deux concerts successifs proposant une immersion dans l’univers de deux géants de la musique espagnole : Tomás Luis de Victoria (Requiem, Vox Luminis) et Francisco Correa de Arauxo (Tientos, Jean-Charles Ablitzer).

A travers ces deux programmes, il nous a semblé essentiel de permettre aux mélomanes de mieux comprendre dans quel contexte artistique se situe cet instrument dont le répertoire appartient à une période extraordinaire de rayonnement culturel de l’Espagne en Europe (Le Siècle d’Or).

 

 

________________________________________________________________________________________________

CLASSIQUENEWS / CNC : En quoi les concerts d’orgue apportent-ils des éléments différents à une programmation traditionnelle ?
 
Fabrice CREUX : Compte-tenu de son histoire, l’orgue est évidemment un instrument singulier, comparable à nul autre. Pour autant, la place qu’il occupe dans l’histoire de la musique et plus particulièrement aux époques défendues par le festival est absolument essentielle. Les plus grands compositeurs ont écrit pour l’orgue, au premier rang d’entre eux, l’immense Johann Sebastian Bach !
Comment alors imaginer un projet artistique dédié à la musique ancienne qui ignorerait ce patrimoine ?  C’est évidemment inconcevable. Aussi, profitant de la richesse du patrimoine local, nous avons tout naturellement donné à sa littérature une place de choix dans chaque programmation, permettant aux auditeurs d’en apprécier la beauté.

 

 

________________________________________________________________________________________________

CLASSIQUENEWS / CNC : Quels sont les aspects de ce double cd qui vous ont particulièrement captivé ?


Jean-Charles ABLITZER : L’enregistrement d’un double CD était nécessaire pour pouvoir offrir un choix de pièces illustrant tous les styles d’écritures ainsi que l’ensemble des grandes écoles d’orgue en Espagne. Il est clair que ces deux disques ne sont pas faits pour être écoutés in extenso, mais ils offrent la possibilité de voyager dans le temps, de comparer des styles de composition. Ils permettent de comprendre l’évolution de l’écriture et font découvrir l’art de la « mise en son », voire l’« orchestration » à travers la registration choisie pour certaines pièces. Il faut se rappeler que ces formes d’écriture peuvent aussi être traduites par d’autres instruments que ceux à clavier (harpe, luth ou ensembles instrumentaux). Le côté un peu « encyclopédique» d’un tel  survol musical n’est possible qu’à travers l’enregistrement, car seule cette forme de diffusion  permet de donner une vision d’ensemble de la musique espagnole dédiée à l’orgue. La démarche est différente de celle du concert, mais l’auditeur a aussi la possibilité d’« organiser » le programme d’écoute à sa guise, grâce à la commande des plages à distance.
L’autre aspect très séduisant de cette publication tient au fait que l’on peut découvrir dans le livret  la beauté de l’instrument à travers les photos remarquables qui y sont publiées, le témoignage original des facteurs d’orgues sur l’engagement qu’ils mettent dans leur travail. L’ensemble, instrument, interprétation, travail éditorial, met en avant une réalisation collective, dans laquelle chacun a donné le meilleur de lui-même.

 

 

Propos recueillis en mars 2019

 

 

 grandvillars-orgue-concert-jean-claude-ablitzer-classiquenews-critique-cd-el-siglo-de-oro-concert-festivals-critique-classique-news

 

 
 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

LIRE aussi notre CRITIQUE DU CD EL SIGLO DE ORO / Jean-Charles Ablitzer / CLIC DE CLASSIQUENEWS de mars 2019

ablitzer-jean-charles-siglo-de-oro-cd-festival-musique-et-memoire-cd-critique-annonce-cd-orgue-par-classiquenewsCD, événement, critique. El SIGLO DE ORO. Jean-Charles Ablitzer, orgue espagnol de Grandvillars : Cabezon, Cabanilles… (2 cd Musique & Mémoire, oct 2018). En 2 cd, remarquablement édités (livret et illustrations de grande valeur, détaillant les qualités de l’instrument ibérique récemment inauguré à Grandvillars, en oct 2018), le coffret à l’initiative du festival Musique & Mémoire souligne l’œuvre de défricheur de l’organiste Jean-Charles Ablitzer (par ailleurs artiste associé du Festival des Vosges du sud) ; sa recherche sur l’organologie élargit toujours les champs de connaissances comme elle ne cesse de poser des questions sur la manière d’interpréter une très riche littérature musicale. S’agissant de l’orgue ibérique, voici un jalon indiscutable qui lève le voile sur la diversité des écritures comme l’originalité de la facture instrumentale à l’époque de Charles Quint et de ses successeurs…
 

 

________________________________________________________________________________________________

 

LIRE aussi notre ANNONCE du El Siglo de Oro :
CD événement, annonce. SIGLO DE ORO, Jean-Charles Ablitzer (2 cd Festival Musique & Mémoire 2018).

Emblématique de sa recherche musicale à partir de la facture des orgues historiques, le festival Musique & Mémoire publie le nouveau disque de Jean-Charles Ablitzer qui joue sur l’orgue espagnol Joaquín Lois Cabello – Christine Vetter (2018) de l’église St. Martin de Grandvillars (France, Territoire-de-Belfort). La volonté de rendre compte des possibilités saisissantes de l’instrument ainsi réalisé (inauguré au printemps 2018) est au cœur d’un programme qui sous le titre du Siècle d’or, Siglo de oro, cible l’apogée culturel et musical des Habsbourg, quand Cabezon et Cabanilles livraient la musique d’une dynastie soucieuse de sa grandeur comme de l’expression de sa propre spiritualité. Doué de qualités surprenantes, « l’orgue ibérique, avec ses sonorités flamboyantes et contrastées, invente ses formes caractéristiques tels que le tiento, les diferencias ou encore la batalla. » Le programme est d’autant plus convaincant qu’il est l’objet d’une remarquable édition en 2 cd et un livret de 72 pages. C’est une claire manifestation de l’interaction entre l’ancrage dans un territoire, l’essor de la facture d’orgue qui s’y est implanté et la complicité de longue date entre le Festival Musique & Mémoire (fleuron des festivals d’été) et l’organiste Jean-Charles Ablitzer. LIRE notre critique développée du cd Siglo d’oro par Jean-Charles Ablitzer dans le mag cd dvd livres de classiquenews.com

 

 

Illustrations de l’entretien croisé Fabrice Creux / Jean-Charles Ablitzer : © Michel Gantner 2019 / Festival Musique & Mémoire