Symphonie avec orgue de Camille Saint-Saëns à Tours puis Lille

saint saens camille portrait pour classiquenews camille-saint-sans-1TOURS, LILLE: ST-SAËNS, Symphonie avec orgue. 11-12, 23-24 novembre 2017. La dernière Symphonie de Saint-Saëns tient l’affiche à TOURS puis LILLE, défendue in loco par deux chefs de première importance. Composée en 1885-1886, la Symphonie avec orgue est le dernier opus symphonique d’envergure conçu par Saint-Saëns, qui répond alors à une commande passée par la Société Philharmonique de Londres où elle est créée en mai 1886 sous la direction de l’auteur alors quinquagénaire. La première parisienne a lieu l’année suivante en 1887 avec un succès fracassant. Classique, romantique, néo mozartien et Beethovénien, comme ramélien militant, Saint-Saëns a le génie de l’innovation formelle et il le prouve encore dans une partition au souffle inédit qui frappe par sa majesté et sa poésie. Dédié à Liszt qui venait de s’éteindre (juillet 1886), – et qui fut un grand ami et un soutien indéfectible pour Saint-Saëns (pour la création de son opéra Samson entre autres, à Weimar…), l’opus avec orgue est donc la 3è Symphonie de l’auteur qui épuisé après sa conception, la considérait comme son offrande la plus aboutie au genre symphonique et concertant. 4 cors, 3 trombones, batterie et tuba, présence centrale et admirablement dosée de l’orgue, l’effectif requis incarne idéalement cet esprit de grandeur et de raffinement qui caractérise l’écriture de Camille Saint-Saëns.

saint_saens_orgue concerto pour orgue symphonie pour orgue par classiquenews saint saens concert presentation 02PLAN. Les 4 mouvements sont soudés 2 à 2 : Allegro, Andante / Scherzo,Finale. L’orgue rayonne dans les mouvements 2 et 4, ainsi que le piano. Comme Franck et Liszt, le principe cyclique s’applique au classicisme très équilibré de la forme, assurant l’unité profonde d’un épisode à l’autre, où s’expose le même motif en métamorphose. Le rôle des deux claviers se fond dans la masse, timbres parmi les autres, enrichissant sans exposition spécifique, la grande richesse de couleurs. L’orgue n’est donc pas un soliste qui brille, mais une teinte parmi les autres qui complète très subtilement le riche nuancier orchestral.
D’emblée, dès l’Allegro initial, la somptuosité solennelle et recueillie du thème initial se développe sur le tapis trépidant des cordes, matelas bondissant, sourd et actif qui rappelle le « Dies irae » grégorien.
Le Poco Adagio qui suit sans rupture introduit la majesté grandiose mais subtile de l’orgue. L’introspection cultivée par les cordes, s’amplifie encore grâce aux bois, auxquels répondent graves et énigmatiques, suspendus et voluptueux cors et trombones.
Le Scherzo en ut mineur (tonalité du premier mouvement) cultive l’énergie nouvelle des cordes que ponctue les gammes ascendantes du piano (trio). Enchaîné, le Finale ouvre l’espace par un accord puissant de l’orgue (ut majeur) ; entre grandiose et intimisme, Saint-Saëns conclut sa dernière Symphonie en une apothéose éblouissante de lumière à partir du motif déjà écouté du Dies irae.
Le souffle de l’écriture grâce à une orchestration très aboutie évite les lourdeurs et l’emphase pourtant possible par l’effectif et la présence (saint-sulpicienne) de l’orgue. Rien de convenu ni de démonstratif dans la langue de Saint-Saëns qui demeure constamment intérieur, mesuré, pudique, retenu.

 

 

——————–

boutonreservationTOURS, Grand théâtre / Opéra
Samedi 11 novembre 2017, 20h
Dimanche 12 novembre 2017, 17h

Thierry Escaich, orgue
Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire / Tours
Benjamin Pionnier, direction

En Couplage :
Claude Debussy : Nocturnes (Nuages, Fêtes, Sirènes)
Francis Poulenc : Concerto pour orgue
Thierry Escaich : Baroque song (2007)

Conférence préliminaire les 11 novembre à 19h, 12 novembre à 16h
Salle Jean Vilar – entrée gratuite sous réserve de places libres

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.operadetours.fr/jeux-d-orgue-11-12-nov

 

 

 

————————

 

LILLE, Auditorium Nouveau Siècleboutonreservation
Jeudi 23 novembre 2017, 20h
Vendredi 24 novembre 2017, 20h
Orchestre national de Lille
Alexandre Bloch, direction
Olivier Latry, orgue

En couplage :
Tanguy
Concerto pour orgue et orchestre
Messiaen
Les Offrandes oubliées

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.onlille.com/saison_17-18/concert/grandes-orgues/

 

 

Comments are closed.