Pour Noël, Les Vêpres solennelles d’un Confesseur, de Mozart

NOËL sur France Musique, aujourd’hui, 16h : Les Vêpres d’un confesseur. Noël avec Mozart for ever… Les Vêpres solennelles d’un confesseur. L’opus K 339 est la seconde immersion dans le genre sacré des Vêpres. En 1780, le jeune Mozart livre son dernier ouvrage sacré pour la Cour de Salzbourg, dont le prince-archevêque, l’iindigne Colloredo, son patron, le traitant de « gamin », l’humiliant en public, recevra sa démission. Très soucieux d’articulation expressive du texte, Mozart se montre comme dans l’opéra, un orfèvre du verbe musical. C’est d’abord l’exaltation urgente et lumineuse du Psaume d’ouverture, le 109, « Dixit Dominus », d’une saisissante énergie pour le choeur. Le Beatus Vir fait alterner en vertigineux contrastes, versets choraux imitatifs puis épisodes de solistes. Puis le Paume « Laudate Pueri » affirme sa couleur archaïsante, en stile antico, avec une section fugato comprenant quintes ascendantes et septièmes diminuées qui citent évidemment le souffle choral des oeuvres de prédécesseurs admirés : Haendel et Bach. Enfin le Laudata Dominum, dernier volet de cette fresque humaine et collective, permet au soprano solo d’éblouir en un arioso réellement inspiré dans la grâce. L’équilibre, les saisissants contrastes expressifs; l’alternance subtilement calibrée des séquences chorales de pure doxologie et de sections solistes plus individualisées attestent au début des années 1780, de l’immense génie mozartien, classique et profond, mûr et poétique. Inclassable par sa justesse et sa sincérité de ton.

joyeux noel 2016 avec mozart classiquenews record coffret cd musique classique classiquenews

 

 

logo_francemusique

Dimanche 25 décembre 2016, 16h. France Musique dans le cadre d’un nouveau volet de son magazine hebdo (« la tribune des critiques »), s’interroge en les comparant, sur la meilleure version enregsitrée des Vêpres solennelles d’un Confesseur. + d’infos sur France Musique

 

 

Comments are closed.