PARIS, exposition. Mozart, une passion française

Mozart une passion française, exposition annonce présentation par classiquenewsPARIS, EXPOSITION :Mozart, Une passion française,20 juin – 24 septembre 2017. Bibliothèque-musée de l’Opéra. MOZART et les français… La Bibliothèque nationale de France et l’Opéra national de Paris présentent une exposition événement, consacrée à Wolfgang Amadeus Mozart : l’enfant, adolescent et ses premiers voyages en France, jusqu’à la gloire du musicien accompli et mûr, puis son apothéose posthume sur les diverses scènes lyriques nationales. Quel est la nature de la relation de la France et de Mozart, du vivant du compositeur puis après sa mort ? À travers une sélection de 140 pièces, dont certaines inédites, issues pour la plupart des collections de la Bibliothèque nationale de France, l’exposition retrace les grandes étapes de la reconnaissance du compositeur par le public français : fascination d’abord, pour la précocité de l’enfant prodige ; adaptation, ensuite, de ses œuvres au goût français ; célébration, enfin, d’un génie musical à nul autre pareil. De l’enfant surdoué, – adulé par les cours européennes dont à l’instigation du père Leopold, les monarques et les princes à Paris et à Versailles, jusqu’au musicien libre, conscient de sa valeur et de sa singularité, l’exposition brosse le portrait d’un génie de la musique qui s’est définit aussi, aux côtés de son écriture et de sa sensibilité, dans le rapport fécond, difficile, entre incompréhension ou estime, avec ses contemporains français.

IMAGES / IMAGINAIRES DE MOZART

MOZART : The New complete Edition 2251763, 1766 puis 1778 : Mozart vint 3 fois à Paris ; il fallut attendre 1793, soit deux après sa mort pour que l’Opéra de Paris affiche la création en France des Noces de Figaro, pourtant adapté du français Beaumarchais ; puis c’est un pastiche bricolé selon le goût de l’Egypte, « Les mystères d’Isis » en 1801 d’après La Flûte Enchantée de 1791, qui frappe les esprits parisiens (Opéra de paris)… 1805, l’Opéra de Paris crée Don Juan d’après Don Giovanni… « Mozart, l’ami commun », « l’homme ordinaire aux dons extraordinaire », le frère, le poète du désir et du cœur humain, … toujours Mozart est découvert mais défiguré selon l’image et le fantasme déconcertant, enchanteur que le compositeur suscite dans l’imaginaire de ceux qui produisent ses œuvres… Quelle image Mozart suscite-t-il dans l’esprit des français, de son vivant et jusqu’à aujourd’hui ?
Un somptueux catalogue fait paraître la silhouette élégante, chorégraphique (position des pieds ?) d’un gentilhomme baroque, plutôt pénétré par l’esprit des Lumières, en « or » sur noir. Le beau livre retrace la réception en France des œuvres de Mozart, de son vivant jusqu’à nos jours. Ponctué d’illustrations évocatrices de l’univers du compositeur (costumes d’époque, portraits des plus grands interprètes mozartiens, scénographies et décors somptueux, du XIXe siècle à nos jours), le livre comprend les contributions de spécialistes de l’œuvre et de musicologues éminents, une présentation des manuscrits de Mozart conservés à la Bibliothèque, dont le prestigieux manuscrit de Don Giovanni (remis par la mezzo légendaire et romantique, Pauline Viardot, proche de Berlioz, Chopin, Saint-Saëns, qu’elle avait acquis en 1855), et un entretien exclusif avec la cantatrice romaine Cecilia Bartoli, évoquant son rapport à l’œuvre et ses interprétations des héros mozartiens (« interpréter Mozart aujourd’hui » : à travers les personnages de Cherubino, Despina, mais aussi Fiordiligi et Dorabella, Vitellia, … Donna Anna, Donna Elvira dans Don Giovanni, jusqu’à Cecilio, Sifare (ses deux derniers dévolus à l’origine par Mozart pour des castrats) …
Mozart sur France MusiqueL’intérêt majeur de l’exposition parisienne concerne la mise en avant des partitions autographes de Mozart dans les collections nationales, dont les legs Charles Malherbe de 1911, et surtout, le don de la cantatrice Pauline Viardot déjà cité du manuscrit de Don Giovanni à la bibliothèque du Conservatire dont Ambroise Thomas était alors directeur, en 1892, offrande généreuse d’un trésor inestimable pour le saint des saints, et présenté dès lors comme une relique sacralisant davantage l’héritage de Mozart.

Fidèle au parcours muséographique, le catalogue offre un aperçu des costumes créés pendant le XXè, de la scénographie depuis le XVIIIè ; des mises en scène des opéras mozartiens à l’Opéra de Paris, scène où sont créés tour à tour les grandes partitions lyriques de Mozart, depuis le XIXè, jusqu’aux lectures contemporaines dont celles récentes de Michael Haneke (Don Giovanni, 2006), Robert Carsen (La Flûte, 2014), Teresa De Keersmaker (Cosi fan tutte, Palais Garnier, 2017)…

_______________________

Mozart une passion française, exposition annonce présentation par classiquenewsExposition « Mozart. Une passion française » présentée par la Bibliothèque nationale de France, sur le site de la Bibliothèque-musée de l’Opéra, Paris, Palais Garnier, du 20 juin au 24 septembre 2017. + d’infos :
http://editions.bnf.fr/mozart-une-passion-française

PARIS : Mozart et la France s'exposent au Palais Garnier

Comments are closed.