MOZART : Lucio Silla depuis La Monnaie de Bruxelles

mozart_portraitARTE, Dimanche 21 janvier 2018. 00h20 : MOZART : Lucio Silla au théâtre de la Monnaie de Bruxelles. Alors qu’il a banni de la ville éternelle ses adversaires politiques, Lucio Silla, dictateur de Rome, souhaite épouser la fille de l’un de ses plus farouches ennemis, éprise d’un sénateur en exil. L’homme d’État devra faire preuve de clémence pour ramener l’ordre dans une ville chamboulée. Au théâtre de la Monnaie de Bruxelles, Tobias Kratzer met en scène cette œuvre de jeunesse de Mozart (composée à 16 ans !), dont les motifs et thématiques seront repris dans son dernier opéra, La clémence de Titus. Dans les rôles titres, le ténor Jeremy Ovenden et la soprano Lenneke Ruiten. L’ouvrage bien que porté par le génie d’un adolescent surdoué de 16 ans, exprime tous les tourments du sentiment amoureux. Tout en respectant le cadre souvent assêchant de l’opéra seria (ses formules mécaniquement successives : récitatifs seccos puis arias avec orchestre), Mozart sait varier, colorer, nuancer comme aucun autre compositeur des années 1770, la langue musicale inféodée aux vertiges de la passion. Dans Lucio Silla, le jeune compositeur se taille une réputation grandissante ; il opère aussi sa propre réforme du genre seria, plus tard illustrée par Idomeneo (grande amplification du tissu orchestral), puis surtout son dernier opéra écrit l’année de sa mort, 1791, La Clémence de Titus. 

 

 

Comments are closed.