Livres. Compte rendu critique. Paweł Gancarczyk: La Musique et la révolution de l’imprimerie, les mutations de la culture musicale au XVIe siècle (Éditions Symétrie).

musiqe revolution de l imprimerie editions symetrie les mutations de la culture musicale au XVI eme 16 eme siecle critique livres classiquenewsLivres. Compte rendu critique. Paweł Gancarczyk: La Musique et la révolution de l’imprimerie, les mutations de la culture musicale au XVIe siècle (Éditions Symétrie). L’auteur analyse les changements fondamentaux qui concerne l’écriture musicale  de la fin XVè au début du XVIIè. Non sans raison, il s’agit de mettre en parallèle, la révolution actuelle suscitée par internet et les réseaux sociaux, et l’essor de l’imprimerie au XVè, précisément appliquée à la musique. Diffusion élargie, avènement d’un nouveau “marché” comptant ses clients, ses éditeurs (dont le premier entre tous, Petrucci à Venise, hélas vite concurrencé…), son répertoire (où se distinguent Frottole, chansons, motets, messes, sans omettre les recueils intentionnellement didactiques et pédagogiques destinés à la pratique des amateurs…), ses foyers de production (Venise, Nuremberg, Paris, Lyon…), ses mécènes aussi…. toutes les composantes qui ont cours encore aujourd’hui, composent un paysage qui se précise de page en page (à travers les 6 chapitres idéalement documentés et complémentaires l’un à l’autre dans l’ordre de lecture).

Très appréciées, les reproductions en exemples des exemplaires manuscrits et imprimés proposant à l’appui du texte et des thématiques argumentées, un complément particulièrement éloquent : en reproduisant les page de titre ou les frontispices, éditeur et auteur offrent aux lecteurs l’occasion de mieux comprendre et mesurer les avancées essentielles qui marquent l’histoire de l’écriture musicale au XVIè.

CLIC D'OR macaron 200Mais l’analyse va plus loin et fouille les pistes de son investigation, révélant de nouvelles données qui alimentent la richesse de l’évocation et nuancent considérablement notre propre connaissance du phénomène. L’imprimerie influence progressivement la façon de composer (élaboration des pages de titres, des cycles de partitions conçus comme une totalité thématisée ayant sa propre cohérence…) – mêmes les auteurs dont entre autres Banchieri-, appellent à prendre en compte les attentes des “clients”-…, comme elle assoit et organise aussi un nouveau statut pour le compositeur, celui de créateur reconnu, recherché, apprécié, donc “acheté”. Avec le développement du marché de la partition, s’impose alors une nouvelle économie assurant la nouvelle notoriété du compositeur dont le nom tel Lassus, Palestrina, Marenzio suscitent les ventes. A travers l’image de certains artistes reconnus pour leur talent, s’impose ainsi la notion de signature, de personnalité, c’est à dire d’individualisation de la musique qui créée désormais la côte d’un artiste musicien, comme celle que nous connaissons pour les peintres et les plasticiens : les lettrés, l’églises, les princes recherchent une manière, un style (le XVIè n’est-il pas justement dans l’histoire simultanée à la musique, celle de la peinture, le siècle du maniérisme, c’est à dire au delà des querelles esthétiques, la période où naît un nouveau discours qui analyse et reconnaît la notion d’écriture et de styles personnels différents, à présent identifiables ?

A cela s’ajoute d’autres nouveaux comportements, tel l’hommage (dédicace) aux bienfaiteurs mécènes qui financent tel ou tel édition : la politique s’invite également dans cette pièce qui connaît alors, durant tout le XVIème siècle, un élan fondateur, préparant les grandes révolutions à venir. D’ailleurs, l’auteur, comme s’il souhaitait lancer son prochain chantier de recherche (non sans raison et légitimité) précise l’urgence de livrer les mêmes analyses sur le marché de l’édition musicale pour le XVIIè, au moment où se développe l’esthétique baroque. Voilà donc un texte fondamental qui appelle sa suite…

Livres. Compte rendu critique. Paweł Gancarczyk: La Musique et la révolution de l’imprimerie, les mutations de la culture musicale au XVIe siècle (Éditions Symétrie). Traduction de Wojciech Bońkowski. 256 pages – ISBN 978-2-36485-034-7 – Série Anciens & Modernes. Prix indicatif : 35 €. CLIC de classiquenews de novembre 2015.

Sommaire indicatif

Prologue. Du parchemin au papier
Chapitre 1. La naissance et le développement de l’imprimerie musicale
Chapitre 2. Typologie et importance de la production imprimée
Chapitre 3. De l’imprimeur au lecteur
Chapitre 4. L’imprimerie et le marché musical
Chapitre 5. L’importance de l’imprimerie pour la culture musicale
Chapitre 6. Les compositeurs face au nouveau médium
Épilogue. De l’imprimerie au manuscrit

Comments are closed.