Jean-Philippe COLLARD joue Schumann et Chopin

format raisins festivals 2017 vignette grand carre sur classiquenewsFORMAT RAISINS. SCHUMANN, CHOPIN : Jean-Philippe Collard, piano, le 16 juillet 2017, 17h. Le rĂ©cital du pianiste français est l’un des grands Ă©vĂ©nements de cette cinquiĂšme Ă©dition du festival Format Raisins. Pour de multiples raisons. Le gĂ©nie des oeuvres, l’immensitĂ© de son talent, son intelligence humaine et musicale, la force de son point de vue, les liens avec son actualitĂ© discographique… CLASSIQUENEWS a rendu compte de la rĂ©ussite de son dernier album SCHUMANN, entre conviction et rare sens poĂ©tique Ă  la cohĂ©sion magistrale. PrĂ©sent sur les plus grandes scĂšnes musicales, interprĂšte de notoriĂ©tĂ© internationale, Jean-Philippe Collard nous propose ici un rĂ©cital en forme de diptyque, autour de deux compositeurs, romantiques certes tous les deux, mais que tout oppose. La passion chez Schumann, la confidence d’un homme qui ne pense qu’à la musique chez Chopin

 

collard jean philippe piano presentation classiquenewsLa Fantaisie opus 17, une oeuvre capitale du Romantisme, nous emmĂšne dans l’intimitĂ© profonde et complexe du compositeur, amoureux fou de Clara Wieck, plus tard son Ă©pouse mais totalement inaccessible Ă  l’époque de la composition de cette Fantaisie. Cri d’amour, hymne Ă  la nuit, mais aussi parfois clartĂ© et espĂ©rance constituent des contrastes saisissants que Jean-Philippe Collard a abordĂ© nous dit-il « Ă  la maniĂšre d’un comĂ©dien, portĂ© par quelque chose qui nous sublime », une dĂ©claration d’amour frĂ©missante, oeuvre d’une beautĂ© « supra-terrestre ». Les derniĂšres mesures de l’Arabesque, de la mĂȘme pĂ©riode, d’emblĂ©e d’une superbe polyphonie, donnent Ă  entendre l’un des plus merveilleux Ă©pilogues qui soit.

IntĂšgre, sincĂšre et libre, Jean-Philippe Collard – alors qu’on ne compte plus les interprĂ©tations de rĂ©fĂ©rence de ce compositeur – aborde Chopin, aprĂšs des annĂ©es de recherche, de façon totalement personnelle, passionnĂ© qu’il est par le sentiment amoureux et par la communication que le discours musical  instaure avec le public. De la 2Ăšme Sonate, Jean-Philippe Collard tĂ©moigne : ‘’ C’est une page extrĂȘmement passionnĂ©e …

 

FORMAT RAISINS / RĂ©cital de piano
Jean-Philippe Collard joue Schumann et Chopin

 

 

… Je suis touchĂ© non seulement par sa couleur sombre, mais surtout par la lumiĂšre qui s’en dĂ©gage. Le second motif de la Marche funĂšbre est paradisiaque ! ‘’
La QuatriĂšme Ballade, l’une des oeuvres les plus ambitieuses du compositeur, pensĂ©e comme un rĂ©cit, mais un rĂ©cit au sens inaccessible, vaut par la beautĂ© de ses thĂšmes, la somptuositĂ© des harmonies, et tĂ©moigne d’une imagination constamment renouvelĂ©e. Ballades, Ă©tudes, impromptus, mazurkas, nocturnes, polonaises, prĂ©ludes, rondos, scherzos, sonates, valses, variations… le gĂ©nie parfaitement Ă©quilibrĂ© de FrĂ©dĂ©ric Chopin dont le nom est immĂ©diatement associĂ© Ă  l’instrument dont il est la figure, pour ainsi dire le synonyme, se dĂ©ploie totalement dans les deux oeuvres que nous propose ici Jean-Philippe Collard.

 

 

Programme

 

Robert Schumann :
Arabesque, opus 18 en do majeur (1839)
Fantaisie opus 17 (1836)

Entr’acte

Frédéric Chopin:
DeuxiÚme sonate, dite Sonate funÚbre, en si bémol mineur, opus 35 (1839) (la Marche date de 1837):
Grave – Doppio movimento
Scherzo
Marche funĂšbre: lento Finale: presto

Frédéric Chopin:
QuatriĂšme Ballade, en fa majeur, opus 52 (1842)

 

 

 


RÉSERVEZ VOTRE PLACE

 

 

 

 

———————-

 

 

 

 

+ D’INFOS sur le festival FORMAT RAISINS 2017, toute la programmation du 5 au 23 juillet 2017 : LIRE notre prĂ©sentation gĂ©nĂ©rale

 

 

format raisins festival vla de loire sur classiquenews presentation et temps forts 2017

 

Comments are closed.