Eloge de la folie par Le Baroque Nomade (création 2014)

video_eloge_folie_baroque_nomade_2014Présentée au dernier festival Jean de La Fontaine Château-Thierry en juin 2013, la nouvelle production du Baroque Nomade dirigée par le flûtiste et chef d’orchestre Jean-Christophe Frisch s’intitule Eloge de la Folie.

Le spectacle s’appuie sur l’expérience avérée et sur les traitements appliqués aux cas de folie à l’époque baroque et même avant : fidèle à ses pérégrinations souvent surprenantes, Le Baroque Nomade fait un tour du monde et recueille les diverses croyances pour traiter concrètement les fous. A Alep (Syrie), les médecins édifient le Bimaristan en 1354 : on y soigne les possédés par une cure musicale qui après avoir tempérer les esprits déréglés, leur permet une réinsertion bénéfique ; en devenant lui-même musicien, le sujet séduit l’auditoire grâce à sa nouvelle maîtrise et son humanité reconquise.
La musique, la danse et la transe (dont cette tarentelle magicienne exhutoire) sont partout le long du bassin méditerranéen, des exercices salvateurs.
Folie communicante, la possession ébranle tout le corps et permet de parler aux dieux … Les londoniens se délectent en auditoires concentrés, de la folie humaine et de la représentation des passions hystériques et chancelantes… le public mélomane apprécie en particulier la tarentelle ou la danse de Saint-Guy, et les folies qu’on dit d’Espagne.
L’Eloge de la folie interroge la relation de la folie et de la musique à travers le temps. En s’associant aux instrumentistes de tradition orientale et baroque, mais aussi grâce à la coopération spectaculaire du danseur originaire du Cameroun, Merlin Nyakam, Le Baroque Nomade signe dans Eloge de la folie, l’un de ses meilleurs spectacles, d’autant plus décisif qu’il est présenté en 2014 à l’occasion de sa saison musicale anniversaire marquant les 20 ans de l’ensemble créé par Jean-Christophe Frisch. CLIP VIDEO 2013 © classiquenews.com 2013

Comments are closed.