DVD. Inoubliable Lulu de Barbara Hannigan (Bel Air classiques)

BAC109 cover-Lulu RectoDVD. Berg : Lulu. Barbara Hannigan (La Monnaie, Bruxelles, 2012). On attendait encore une mise en scĂšne dĂ©calĂ©e, dĂ©jantĂ©e du perturbateur et souvent rien que provocateur Krzysztof Warlikowski : de facto sa Lulu dont il fait une frustrĂ©e de la danse classique, est prĂ©visible et guĂšre rĂ©ellement mordante : certes noire et sombre mais pas fulgurante. Et souvent confuse Ă  force de dĂ©baller un fatras de rĂ©fĂ©rences au cinĂ©ma, sans omettre, signature anecdotique Ă  laquelle on n’Ă©chappe plus: la prĂ©sence de ses lavabos en email blanc, emblĂšme du polonais, angoissĂ© Ă  l’idĂ©e d’ĂȘtre oubliĂ© du dĂ©but Ă  la fin !
Heureusement, la force et la violence restructurantes de la production bruxelloise prĂ©sentĂ©e Ă  La Monnaie en octobre 2012, frappent grĂące Ă  la direction de Paul Daniel (ciselĂ©e en un classicisme introspectif captivant) Ă  laquelle l’incarnation magistrale de la soprano Barbara Hannigan apporte la figure passionnante de sa fĂ©minitĂ© lascive, animale, fĂ©line d’une portĂ©e irrĂ©sistible : une autre Lulu qui a le physique et le trouble vocal aussi dĂ©lirant dĂ©chirant que la française Patricia Petibon. Autre Lulu anthologique Ă  l’OpĂ©ra de GenĂšve rĂ©cemment… La diva Hannigan dĂ©jĂ  mĂ©morable et visuellement marquante dans Written on skin de George Benjamin Ă  Aix 2012 (dĂ©cidĂ©ment une grande annĂ©e pour la soprano canadienne), incarne cette Lulu protĂ©iforme, fĂ©line, ingĂ©nue, adolescente et femme, Lilith et nymphe, monstre adorable Ă  laquelle elle offre une prĂ©sence millimĂ©trĂ©e : danseuse amĂšre aux figures dĂ©sĂ©quilibrĂ©es, miroir de ses dĂ©rangements intĂ©rieurs. D’autant que le chef remplaçant quasiment au pied levĂ© Lothar Koenings, Paul Daniel se montre d’une sobriĂ©tĂ© fluide, dĂ©ployant un somptueux tapis orchestral pour une diva actrice indiscutable. Saluons aussi parmi une distribution en rien bancale : L’Eventreur de Henschel et la claire virilitĂ© de l’Alwa de Charles Workman… Vocalement et orchestralement, la production de Lullu version La Monnaie s’impose donc car le trouble qu’incarne le phĂ©nomĂšne Hannigan demeure inoubliable. A Ă©couter et voir de toute urgence.

CLIC_macaron_2014Berg : Lulu. OpĂ©ra en trois actes d’aprĂšs Franck Wedekind : Erdgeist et Die BĂŒchse der Pandora. TroisiĂšme acte par Friedrich Cerha. Production enregistrĂ©e en octobre 2012 Ă  La Monnaie de Bruxelles. 1 dvd Bel Air classiques. Parution : le 23 septembre 2014.
Lulu, Barbara Hannigan ‱ GrĂ€fin Geschwitz, Natascha Petrinsky ‱ Theatergarderobiere, Gymnasiast & Groom, Frances Bourne ‱ Maler & Neger, Tom Randle ‱ Dr. Schön & Jack The Ripper, Dietrich Henschel ‱ Alwa, Charles Workman ‱ Schigolch, Pavlo Hunka ‱ TierbĂ€ndiger & Athlet, Ivan Ludlow ‱ Prinz, Kammerdiener & Marquis Albrecht Kludszuweit, Albrecht Kludszuweit, Claude Bardouil ‱ Theaterdirektor & Bankier, RĂșni Brattaberg ‱ Mutter, Mireille Capelle ‱ Eine FĂŒnfzehnjĂ€hrige, Anna Maistriau ‱ Kunstgewerblerin, Beata Morawska ‱ Journalist, BenoĂźt De Leersnyder ‱ Polizeikommissar, Medizinalrat & Professor, Gerard Lavalle ‱ Diener, Charles Dekeyser ‱ Dance, Rosalba Torres Guerrero, Claude Bardouil. Orchestre symphonique de la Monnaie. Paul Daniel,  direction musicale ‱ Krzysztof Warlikowski,  mise en scĂšne ‱ Malgorzata Szczesniak, dĂ©cors et costumes ‱ Felice Ross, lumiĂšres ‱ Christian Longchamp, dramaturgie ‱ Claude Bardouil,  chorĂ©graphie ‱ Denis GuĂ©guin, vidĂ©o ‱ Rosalba Torres Guerrero,  danse et Ă©criture des solos

Comments are closed.