Décès. Le pianiste français Aldo Ciccolini s’est éteint dans la nuit de samedi 31 janvier 2015 à l’âge de 89 ans

Décès. Le pianiste français Aldo Ciccolini s’est éteint dans la nuit de samedi 31 janvier 2015 à l’âge de 89 ans. D’origine italienne le pianiste Aldo Ciccolini est décédé dans le nuit de samedi 31 janvier au dimanche 1er février à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

ciccolini ALDO  piano ©-Bernard-MarAgé de 89 ans, Aldo Ciccolini était né à Naples le 15 août 1925. A presque 90 ans, il était le plus âgés des grands pianistes actuels. Couronné par de nombreux prix, devenu professeur au Conservatoire dès 1947, Aldo Ciccolini remporte le fameux Concours Marguerite Long-Jacques Thibaud à Paris en 1949 (ex aequo avec Ventsislav Yankoff), où il décide de se fixer. Comme le chef Alain Lombard, Aldo Ciccolini à l’égal de Samson François ou François-René Duchable, est un interprète sensible et inspiré des compositeurs français : Saint-Saëns, Ravel et Debussy. Passeur des connus, Lisztéen autant que Beethovénien, il sait aussi s’intéresser aux mésestimés dont il dévoile le génie oublié : Erik Satie, Charles Valentin Alkan (récemment ressuscité par la pianofortiste Natalia Valentin), Déodat de Séverac, Emmanuel Chabrier, Alexis de Castillon, Massenet, Tailleferre… Autant de tempéraments français, le plus souvent romantiques, qui méritaient assurément d’être remis à la page. Naturalisé français en 1971, sincère, pudique, réservé, d’une finesse qui se découvre au fil de l’écoute, le pianiste laisse un important legs discographique : le jeu d’Aldo Ciccolini a marqué l’histoire du clavier français.  Parmi ses élèves, on remarque toute une génération de nouveaux talents : Akiko Ebi, Pascal Le Corre, Géry Moutier, Jean-Yves Thibaudet, Artur Pizarro, Marie-Josèphe Jude, Nicholas Angelich…

Illustration : Aldo Ciccolini © B Martinez

Comments are closed.