Compte-rendu, concert. Piano au Jacobins. Toulouse, le 26 septembre 2017. R. Schumann. J. Brahms.  F. Chopin.  Danae Dörken, piano. 

danae_doerken_profilCompte-rendu, concert. Piano au Jacobins. Toulouse, le 26 septembre 2017. R. Schumann. J. Brahms.  F. Chopin.  Danae Dörken, piano. Toute souriante et heureuse de jouer aux Jacobins, la toute jeune Danae Dörken a facilement séduit le public de piano aux Jacobins. Elle est bien à l’aise dans les évocation sylvestres de Schumann. Piano souple et élégant. Les Klavierstücke de Brahms la découvre plus appliquée qu’inspirée mais toujours elle offre cette impression bien  agréable que tout lui est facile. On ne peut vraiment pas reprocher à une si jeune artiste ( 26 ans) un léger manque de maturité. En ce qui concerne son interprétation de la sonate da Chopin, les nuances sont belles, les phrasés intéressants; les couleurs variées.

Danae Dörken, une bien aimable pianiste

Les tempi sont élégants et cette sonate avance avec facilité sans soucis techniques. Par contre le travail sur la structure, la construction sur l’ ensemble par un enchaînement des mouvements cohérent pourrait être développé. Il n’est pas facile pour une jeune pianiste de s’attaquer à ces pièces si célèbres bien connues (et appréciées) sous des doigts prestigieux. Mais vraiment cette artiste mérite d’être suivie pour ce plaisir immense qui l’habite de jouer pour le public. C’est avec beaucoup de grâce qu’elle offre ses bis au public qui lui a fait un beau succès.

——————————

Compte rendu concert. Piano au Jacobins. Toulouse, Cloître des Jacobins, le 26 septembre 2017. Robert Schumann ( 1810-1856) : Scènes de la forêt Op.82 ; Johannes Brahms ( 1833-1897) ;  Klavierstücke Op. 119 ; Frédéric Chopin ( 1810-1852) : Sonate n° 3 en si mineur Op. 58 ; Danae Dörken, piano. Retrouvez Danae Dörken, dans le reportage vidéo du GSTAAD MENUHIN Festival & Academy réalisée par Classiquenews à l’été 2016

Comments are closed.