CD événement, présentation. SILAS BASSA : DUALITA (1 cd PARATY)

BASSA silas cd dualita cd presentation announce review cd critique cd par classiquenews label paraty3f7d3b_23065300bc3846e5b386a03b3d9cb7f7~mv2CD événement, présentation. SILAS BASSA : DUALITA (1 cd PARATY). ENERGIE électrique, APPEL au MYSTERE… Après un précédent album “Oscillations” (également publié par le label Paraty), le pianiste argentin, retrouve avec grâce ce jeu pétillant et stimulant de l’ambivalence féconde : oscillations, pulsions premières, et ici “dualité” qui sait électriser le geste défricheur… Ce qui frappe immédiatement dans le geste et la pensée de Silas Bassa c’est sa grande culture, sa sensibilité aiguë et une liberté recréative dans ses associations musicales. Son piano élargit les chemins traditionnels, « ose » défricher, assembler, débattre. La musique est langage, mieux, elle est pensée. Voici sous les doigts de l’interprète et du compositeur, un piano conscience, un piano monde qui a conçu un parcours d’une rare pertinence. Les différents de jalons de ce récital pianistique qui invite aussi la voix poétique (Le Gibet d’Aloysius Bertrand dit par Nita Klein, en préambule à Ravel)… Tout cela est minutieusemeent calibré, relevant d’un jeu d’équilibre où miroitent les effets mêlés fusionnés, entre textes et musique. Toujours ce qui prime ici, c’est le sens profond de la musique, la signification des enchaînements, et au détour d’une succession particulièrement stimulante, le miracle d’une révélation (voyez comment du Bertrand récité au Gibet de Ravel, surgit l’à propos (ré)conciliateur de « Réminiscence », point d’équilibre et de pleine conscience de ce programme remarquablement composé.

D’abord, en « ouverture », (1) Regard du Père (Vingt regards sur l’Enfant Jésus) de Messiaen rappellerait la présence divine : appel et proclamation sourde, grave au Mystère de plus de 7 mn.
Puis 2, Kleinstücke (petite pièce) de Silas Bassa, travaille la résonance et la progression des notes répétées; elle prolonge l’atmosphère d’envoûtement sonore et spirituel tissée par Messiaen : ses scintillements emperlés, dans le repli et la pudeur, semblent commenter et cultiver l’éveil qui est né à travers l’étoffe du Messiaen qui précède.
Puis, l’étude n°9 de Philip Glass affirme une même conscience élargie, à la fois sombre et énigmatique, dans un scintillement pulsionnel ouvragé, ciselé dans sa série de variations harmoniques souvent imprévisibles.

 

 

 

Silas Bassa : le piano qui pense le monde

 

bassa-silas-presentation-cd-dualita-clic-de-classiquenews-homepage-582-homepage-classiquenews-critique-cd

 

 

L’enchaînement des parties (18 au total dans ce nouveau programme) éclaire un cheminement évidemment personnel qui offre de réécouter des pièces de son cru (« Kleinstück » donc, « Santa Fe », « Réminiscence », « Eternità »… comme des jalons d’un voyage intime voire initiatique) et quelques perles du répertoire baroque, classique et romantique : du Prélude n°22 de JS Bach (13) au Gibet du Gaspard de la Nuit de Ravel : véritable jubilation fantastique confinant à une déconstruction abstraite (11). Sa place dans le chapelet d’épisodes fait surgir son incandescence secrète.
Silas Bassa semble égrainer chaque séquence selon un choix très concerté ; chacune de ses propres partitions synthétisant de façon sonore et émotionnelle, ce qui a précédé ; ainsi l’énergie canalisée de « Santa Fe » commente et résume à la fois tout ce que l’auditeur a écouté, éprouvé dans le cycle des 4 sections précédentes enchaînées ; Santa Fe palpite, déconstruit puis reconstruit (comme la formidable énergie pulsionnelle de l’Etude n°12 de Glass qui suit (14) ; vitalité du vivant, puis pensée d’une nouvelle architecture : le chaos primitif, la matière brute, bientôt transformés sous le filtre créateur du concepteur ; de la gangue naît le diamant en ses facettes patiemment taillées. La Dualità dont nous parle le pianiste, compositeur et architecte, façonne un captivant parcours. Sa playlist est un foisonnant kaléidoscope qui est rituel et célébration de l’instant, mais aussi pensée critique et intelligence expérimentale sur la forme musicale. CLIC_macaron_2014Aspirant à l’équilibre (qui est « notre vraie nature »), le pianiste pense le monde et le sens de nos vies (de fait, la couverture n’évoque-t-elle pas le penseur de Rodin ?). Voici assurément l’un des disques les plus passionnants de l’artiste hors normes. A suivre… grande critique complète dans le mag cd dvd livres de classiquenews. CD élu “CLIC” de classiquenews de janvier 2018. – illustration : © P Aguirre. EN LIRE + sur le site de SILAS BASSA

 

 

_______________

 

AGENDA

 

Silas Bassa est en concert (lancement de son disque « Dualità » édité par PARATY) à Paris les 26 janvier puis 9 février 2018 – programme de son disque Dualità, Bal Blomet, 20h30, 33 rue Blomet 75015 PARIS / infos : 01 45 66 95 49. RESERVEZ

 http://www.balblomet.fr/events/dualita-silas-bassa-piano/

 

 

 

BASSA-CD-presentation-par-classiquenews-OScillations-silas-bassa-cd-paraty-presentation--FACEBOOK

 

 

 

Comments are closed.