CD, « découverte », annonce. Julius REUBKE : SONATEN intégrale (Rubackyté, Vernet, 1 cd Ligia)

CD, « découverte », annonce. REUBKE : SONATEN intégrale (Rubackyté, Vernet, 1 cd Ligia). La Sonate en si bémol montre l’exaltation radicale de Julius Reubke : tempérament proche de Liszt, sorte d’âme foudroyée plutôt tourmentée, traversée comme le beau-père et ami de Wagner d’éclairs et spasmes mystiques, puis sublimée par l’expérience de révélations surnaturelles. C’est comme si le compositeur écrivait au delà de la virtuosité, toujours appelé derrière ce qui est sensible et connu, vers l’inconnu enivrant. Mais le compositeur mort trop jeune, n’a guère eu le temps de développer une écriture qui promettait justement par sa radicalité expressive et ses audaces formelles…

julius-reubke-1834-1858-sonaten-integrale-de-loeuvre-vernet-rubackyteRéserve : pour nous la mécanique Fazioli, lourde et épaisse, affirme un son épais et grave, aux basses décuplées qui alourdissent cet élan toujours tenté, cultivé, projeté. IL est vrai que par essence la musique du montagnard Julius Reubke (1834-1858) n’a pas la clarté du plan et développement d’un Liszt architecte ; et les visions certes poétiques de Reubke se perdent en contrastes foisonnants et éclatement multidirectionnel de la forme en constante instabilité. De fait la grande versatilité flexible de la pianiste Muza Ruckyté ressucite les grandes virtuoses romantiques (cf les photos du livret), en particulier dans le mouvement central où le jeu de l’interprète donne corps et chair à un élan de plus en plus habité voire spirituel qui semble se libérer peu à peu de sa gangue terrestre. Du reste c’est bien dans l’Andante sostenuto que la digitalité trouve des résonances et accents virtuoses d’une réelle cohésion poétique (seule réserve pour le choix du piano à la mécanique, pour nous trop présente, dont la matière contredit l’aspiration à l’éther que manifeste la construction de la pièce). Que donne dans son ensemble ce récital dédié à l’intégrale Reubke ? A suivre… Grande critique à venir dans le mag cd dvd livres de classiquenews.

.

————————————

CD, “découverte”, annonce. JULIUS REUBKE (1834-1858) : Sonaten (Intégrale de l’œuvre) Vernet, Rubackyté / 1 cd LIGIA DIGITAL / LIDI0104332

Sonate pour piano en si bémol majeur

Mazurka en mi majeur

Scherzo en ré mineur

Trio en mi bémol majeur

Adagio en mi mineur

Sonate pour orgue en ut mineur « Psaume 94 »

Muza Rubackyté, piano / Olivier Vernet, orgue F. Ladegast / H. Eule – Nikolaikirche, Leipzig

Comments are closed.