CD CRITIQUE. ATTRACTION. Duo Contrastes (1CD  Klarthe, 2015)

duo contrastes attraction gastinel gengembre violon marimba cd klarthe critique cd review cd classiquenews la critique cd par classiquenews 3149028066326CD CRITIQUE. ATTRACTION. Duo Contrastes (1CD  Klarthe, 2015). Leur attraction explicite violon / marimba se manifeste clairement dans la première pièce qui donne le titre du programme, « Attraction » d’Emmanuel Séjourné, un jeu entre pause contemplative et pur jaillissement d’un irrépressible groove [rythme). Saluons l’entente et la complicité du duo d’instrumentistes, Eric Lacrouts, violon  et Damien Petitjean, marimba. L’ardente ivresse presque métallique du violon et la précision percussive des lames de bois du marimba, au timbre à la fois velouté et mordant. L’accord cordes animales / lames végétales compose et inspire ici une colonie de compositeurs contemporains dont la plupart ont spécialement écrit pour notre duo.

Attraction électrique

Les 5 duos complices de Gastinel (2007) explorent toutes les ressources possibles de cet aliage sonore et instrumental en soi improbable et offre aux deux solistes ce qui est l’objet réel du disque: la constitution d’un répertoire propre (au lieu de sempiternelles et parfois maladroites transcriptions). De fait le compositeur répond dans ces 5 pièces courtes aux demandes des instrumentistes ; il alterne maints climats et caractères en 5 séquences plutôt contrastées. D’abord l’éloquente versatilité interchangeable des deux instruments: mélodisme du marimba et sons percussifs du violon, et vice versa; puis violence d’ostinatos saillants portant la rage des cordes ; suspension planante quasi improvisée puis barbarie brute organisée autour du sol primordial, note clé qui oriente et conditionne tout le cycle (« Farouche »).
La virtuosité en partage et en dialogue des deux instrumentistes musiciens de l’orchestre de l’Opéra national de Paris, se réalise dans ces passages abrupts ou tortueux qui éreintent leur élasticité expressive sans pourtant sonner creux, artificiel ni démonstratif (style : “voyez comme on joue bien ensemble et comme nos deux instruments s’écoutent et se répondent à merveille”).
Avouons notre préférence pour l’opus de Jean-Claude Gengembre : Suite de danses (2011), claire référence à JS Bach, habile citation détournée et jeux de nuances aux titres facétieux et poétiques: « imprévisible Chaconne »,  « Pavane fanée »…
Enfin la plus récente « Violimba » (2013), belle invention d’une grille rythmique permanente où se disputent et s’entrechoquent les deux instrumentistes en une vivacité musclée trépidante. S’appuyant sur la motricité percussive du marimba, le compositeur Gérard Pérotin réalise un éclatement sonore traversé d’irrisations et d’éclairs dont est généreux, jusqu’à la transe joyeuse, ce duo plutôt convaincant. Duo électrique. Toutes les partitions nouvelles de ce programme sont éditées chez Klarthe.

——————————————————————————————————————————————————

CD CRITIQUE. ATTRACTION. Duo Contrastes: Eric Lacrouts, violon  et Damien Petitjean, marimba. Pièces inédites composées pour le duo Contrastes par Gastinel, Gengembre, Pérotin, Séjourné (1CD  Klarthe, enregistrement réalisé en fev  2015)

Comments are closed.