Les 150 ans de Richard Strauss : concert et docu.

strauss richard maestro chef d orchestreArte. Mercredi 11 juin 2014,20h50. SoirĂ©e Richard Strauss : concert et docu.  Pour les 150 ans de Richard Strauss (ce 11 juin 2014 : il est nĂ© Ă  Munich le 11 juin 1864), Arte dĂ©die une soirĂ©e spĂ©ciale au compositeur bavarois, gĂ©nie du poème symphonique et de l’opĂ©ra au passage des deux siècles, 19è/20è : un crĂ©ateur immense aussi sĂ©duisant que contradictoire voire rĂ©prĂ©hensible car ses agissements pendant le rĂ©gime nazi ne finissent pas de susciter d’inĂ©vitables interrogations, prĂ©fĂ©rant rester dans l’Allemagne barbare plutĂ´t que comme certains s’en Ă©loigner. Le brahmsien osa et avec quelle inventivitĂ© fĂ©conde, combiner Mozart et … Wagner, recherchant dans tous ses opĂ©ras, la fusion idĂ©ale entre drame théâtral et Ă©criture musicale, renouvelant la langue lyrique avec un sens du naturel et de la fluiditĂ© inĂ©galĂ©e Ă  son Ă©poque.

 

 

 

première partie de programme

arte_logo_2013Concert Ă  Dresde pour les 150 ans : Christian Thielemann dirige au Semperoper de Dresde, la Staatskapelle de Dresde dans un cycle comprenant des extraits symphoniques et lyriques : Elektra, Le Chevalier Ă  la rose, Feuersnot et surtout perles orchestrales nĂ©obaroques : l’ouverture de HĂ©lène l’Égyptienne et en particulier le final de DaphnĂ© qui narre musicalement la mĂ©tamorphose de la nymphe aimĂ©e d’Apollon en laurier, selon la lĂ©gende fĂ©erique et fantastique lĂ©guĂ©e par Ovide entre autres.

 

 

seconde partie de programme

arte_logo_2013La Femme sans ombre de Richard StraussDocumentaire de Reinhold Jaretszky : portrait de Richard Strauss en” gĂ©nie controversĂ©”. Bilan sur sa carrière pendant le rĂ©gime hitlĂ©rien : Strauss compositeur germanique vivant incontournable ne fut-il qu’instrumentalisĂ© par les nazis ou chercha-t-il sciemment Ă  pactiser avec le diable pour recueillir privilèges et statuts officiels? Sa complicitĂ© avĂ©rĂ©e alors avec le chef Clemens Krauss lui aussi complaisant vis Ă  vis du rĂ©gime hitlĂ©rien ajoute au trouble… NommĂ© prĂ©sident de la Chambre de musique du Reich dès 1933, adoubĂ© par Hitler, auteur d’hymnes de pure obĂ©issance (comme celui pour les Jeux Olympiques de 1936), Strauss mĂŞme s’il dĂ©missionna de sa charge prĂ©sidentielle, prit parti pour son librettiste juif, Zweig, au moment de la crĂ©ation de La Femme silencieuse en 1935 (sous la direction de Karl Böhm)… Le documentaire offre un large spectre d’analyse, soulignant combien le gĂ©nie de l’artiste fut grand, mais plus douteuses ses errances politiques et culturelles… A chacun de se faire son propre jugement. L’immense stature du compositeur dans la première moitiĂ© du XXè s’affirme elle de façon indiscutable.

 

Arte. Mercredi 11 juin 2014,20h50. Soirée Richard Strauss : concert et docu.

Comments are closed.