MARIA BY CALLAS sur ARTE (Tom Volf, 2017)

callas-maria-by-callas-ARTE-critique-tele-streaming-opera-classiquenews-MARIA-CALLASARTE, dim 18 juil 2021, 22h45. MARIA BY CALLAS. En 2017, Tom Volf pour les 40 ans de la mort de la diva (décédée à Paris en 1977), lui dédie un film portrait qui lève le voile sur bien des secrets de sa vie comme de sa carrière. Artiste perfectionniste, femme amoureuse au destin hors du commun, Maria Callas incarne l’idéal lyrique : une interprète hors du commun pour laquelle chanter, c’est jouer. Le chanteur est un acteur : “Maria by Callas” est le récit où Callas dévoile Maria, révélant une personnalité aussi enflammée que vulnérable. Photo : Maria by Callas (DR)

La plus grande cantatrice du XXe siècle est née Anna Maria Sophia Cecilia Kalogeropoulos à New York, en 1923 ; fille de commerçants grecs, arrivée aux États-Unis quelques mois avant sa naissance, Maria révèle sa sensibilité artistique, bientôt encouragée par sa mère, Evangelina, qui rêve de gloire pour sa benjamine, la pousse à développer ses talents vocaux, espérant qu’elle devienne, un jour, “une grande chanteuse”.
En 1937, sa mère, séparée de son mari, rentre en Grèce. Ayant échoué au concours d’entrée du Conservatoire d’Athènes, Maria évincée suivra des cours particuliers.

Ainsi en 1939, », Maria rejoint la classe de chant de l’éminente soprano Elvira de Hidalgo. Formé à l’école de l’excellence et de la discipline, CALLAS sort de sa crysalide, est recherchée par les plus grandes maisons d’opéra ; les médias, déjà hystériques, faisant commerce du moindre sensationnel, s’affoleront de chacune de ses déclarations… C’est que la chanteuse est une femme de tête et d’esprit, d’un charisme humain égal à son génie artistique…

Bientôt Callas rattrape Maria : la carrière de la diva adulée impose son rythme inhumain à la femme. Assaillie à sa descente d’avion par une nuée de reporters, en duplex à la télévision américaine, au bras du richissime Aristote Onassis, sur scène dans Madame Butterfly de Puccini ou Norma de Bellini, à la Scala de Milan ou à Garnier… : Callas / Maria est écartelée entre sa vie personnelle et sa statut de légende vivante de l’opéra.

Le portrait documentaire de Tom Volf retrace le destin d’une chanteuse lyrique d’exception, aussi adulée que critiquée. Fruit de trois ans de recherches, son film hommage, raconté en voix off par Fanny Ardant, réunit archives inédites ou rares : photos de famille, enregistrements audio, lettres, témoignages, extraits de représentations ou d’interviews. Le document met en lumière la tragique dualité entre la femme, timide et modeste, et l’artiste, géniale, monstre de travail, en quête de perfection, fière et passionnée . .. »Il y a deux personnes en moi, disait-elle. J’aimerais être Maria, mais il y a aussi la Callas. J’essaie de m’entendre avec les deux.”

Avec :

Maria Callas
Vittorio De Sica (Vittorio De Sica)
Aristotle Onassis (Aristote Onassis)
David Frost (David Frost)
Edward R. Murrow (Edward R. Murrow)
Elvira de Hidalgo (Elvira de Hidalgo)
Rudolf Bing (Rudolf Bing)
Fanny Ardant (voix de Maria Callas)
Eva Mattes

VOIR un extrait sur ARTE.TV

https://www.arte.tv/fr/videos/102209-000-A/maria-by-callas/