STREAMING opéra : Toby Spence chante Mort à Venise de Britten à l’Opéra du Rhin

benjamin_britten_vieuxSTREAMING, Opéra. Dim 18 avril 2021. BRITTEN : Mort à Venise. L’Opéra national du Rhin (OnR) a filmé sa nouvelle production signée du collectif « Clarac-Deloeuil > le Lab », annulée en février, mais cependant captée. A voir sur le site de l’OnR dès le 18 avril 2021. Le 17 avril sur certaines chaînes de télévision (*)

Après les coups d’éclats de la jeunesse – Peter Grimes, Billy Budd – partitions proches de la comédie mais parfois sombres et toujours tendues vers le mystère, le britannique Benjamin Britten au début des années 1970, mettre en musique le chef d’œuvre de Thomas Mann : Mort à Venise (Death in Venice). L’ouvrage sera son dernier opéra. La librettiste Myfanwy Piper adapte cette réflexion crépusculaire sur l’art où le protagoniste, un écrivain malade et condamné (Gustav von Aschenbach) a la révélation de la beauté à Venise, alors qu’une épidémie (de Choléra) rappelle à tous les habitants de la cité lacunaire combien est fragile la condition humaine. Son errance dans la Cità devient labyrinthe initiatique jalonné de rencontres magiques voire énigmatiques…
Britten invente un monde lunaire, à la fois onirique et létal qui mêle visions érotiques et fantasmatiques d’Aschenbach et séduction du jeune homme, Apollon moderne, sujet de l’admiration de l’esthète qui se sait mourir… et qui juste avant d’expirer a cette vision voluptueuse et salvatrice de la beauté aux pouvois transcendants voire rédempteurs.

________________________________________________________________________________________________

 

 

Avec
Gustav von Aschenbach : Toby Spence
Les 7 personnages : Scott Hendricks

Mise en scène : Jean-Philippe Clarac et Olivier Deloeuil
Direction musicale : Jacques Lacombe.

VOIR Mort à Venise de BrittenBritten
sur le site de l’Opéra national du Rhin
à partir du 18 avril 2021 :
https://www.operanationaldurhin.eu/fr/spectacles/saison-2020-2021/opera/abgesagt-der-tod-in-venedig

Opéra en deux actes
Livret de Myfanwy Piper d’après Thomas Mann
Créé à The Maltings, Snape, le 16 juin 1973
Le spectacle devait être donné du 12 février au 2 mars 2021.
Il a été capté les 10 et 12 février à Strasbourg
Il fera ensuite l’objet d’une diffusion sur France 3 Grand Est (date de programmation à venir)

________________________________________________________________________________________________

 

 

TELE. Diffusée par les chaînes régionales selon le planning suivant :
• Le 17 avril à 20 h 45 sur vià Vosges et Canal 32
• Le 17 avril à 22 h 30 sur vià Moselle
• le 18 avril à 20 h 45 sur Alsace 20.
Par ailleurs, si vous disposez d’une box internet pour recevoir les chaînes sur votre téléviseur, le programme sera également accessible au niveau national sur le canal 30.

________________________________________________________________________________________________

 

 

LIRE notre dossier BRITTEN : Mort à Venise

Leighton_brittenBritten traite après Visconti, le sujet rédigé par Thomas Mann. Le désir de l’adulte pour l’enfant, son regard contemplatif provoque ici une résolution inverse. Le sujet désiré n’est pas sacrifié. Rongé par le remords et la culpabilité, c’est l’adulte désirant qui succombe à la terrible vérité de ses fantasmes pédophiles. En esthète impuissant, Aschenbach reste fasciné, “médusé” au sens propre, par la beauté apollinienne du garçon Tadzio. L’adorateur semble écartelé entre l’aspiration à la beauté et la crudité charnelle qui compose aussi sa coupable attraction. En décidant de se taire toujours, Aschenbach semble avoir choisi l’autodestruction et l’anéantissement. Chaque silence dicté par le remords, quand paraît le jeune adolescent, est semblable à un coup de poignard. Et chaque regard désirant se retourne contre lui : il se transforme en lente agonie.
Britten a remarquablement illustré l’évolution de la contemplation vécue par Aschenbach, en ses débuts spirituelle et esthétique, ensuite confusément trouble et sexuelle (le cauchemar de la Bacchanale dans lequel Aschenbach rêve qu’il rejoint Tadzio) : l’apollinien, le bacchique… au final, dans une vision pessimiste, l’idéalisme et le spirituel sont corrompus par le poison du désir…

Golo Mann : de Doktor Faustus à “Death in Venice”

Avant de mourir en 1955, Thomas Mann aurait reconnu que, si son Doctor Faustus devait être porté à l’opéra, il n’y aurait qu’un musicien capable de le faire : Benjamin Britten. Or depuis janvier 1971, le compositeur qui se sait condamné, -il souffre d’une insuffisance de l’aorte : endocardite-, souhaite écrire un dernier opéra, “pour Peter”.
Britten a bien connu l’un des fils Mann, Golo, à Brooklyn, pendant son “exil américain”. Les deux hommes se retrouvent et Golo Mann, lui souffle l’idée d’adapter” Mort à Venise” que Visconti réécrit pour le cinéma.
EN LIRE PLUS dossier complet MORT A VENISE de Benjamin Britten
http://www.classiquenews.com/britten-mort-a-venise/

________________________________________________________________________________________________

 

 

Rappel SYNOPSIS

(Acte I) – Scène I : Aschenbach solitaire traverse le cimetière de Munich. Sa femme est morte et sa fille vient de se marier. Un voyageur lui rappelle la fascination pour Venise. Il décide de s’y rendre.

Scène II : arrivée dans Venise, transfert crépusculaire vers le Lido.
Scène IV : accueil du directeur de l’Hôtel des Bains au Lido. Au moment du dîner, Aschenbach voit pour la première fois le jeune Tadzio : des sonorités orientales et mystérieuses qui rappellent le Gamelan, expriment la beauté foudroyante du garçon et l’impossibilité pour son adorateur d’exprimer aucun mot. C’est la musique qui évoque le choc de la vision.
Scène V : sur la plage du Lido. Aschenbach continue d’être traversé par son désir pour le jeune éphèbe. Il programme de partir mais une erreur d’enregistrement de ses bagages retarde son départ. Peu à peu, le climat étouffant de Venise se précise.

(Acte II) – Scène VIII : après s’être rendu chez le barbier, Aschenbach a la confirmation que Venise est le foyer d’une épidémie de choléra. Laquelle est tenue secrète par les autorités de la ville.
De fait, le vieil homme succombe à la maladie comme il est terrassé par l’ivresse des sens que lui a causé, la beauté révélée de l’adolescent polonais, et la confusion et la folie qui se sont emparées de lui.
Scène XIV : Aschenbach sur la plage du Lido contemple à nouveau son idole. Il assiste au départ de la famille inquiète face à la diffusion du choléra. Aschenbach se morfond sur sa chaise, seul. Il meurt sur les accords de l’hymne à Apollon. Les résonances incantatoires et célestes du vibraphone semblent l’emporter.
Peter Pears indique l’importance que revêt “Death in Venice” pour Britten, lui-aussi aux portes de la mort lorsqu’il compose son opéra : l’ouvrage résume la quête artistique et personnelle du compositeur, en ce sens, la partition peut-être considérée comme son testament…

STREAMING opéra. R. STRAUSS : Ariadne auf Naxos en direct d’ANVERS

Richard Strauss, un "génie contesté"STREAMING, opéra chez soi. STRAUSS : Ariadne auf Naxos, Opéra des Flandres, dim 14 fév 2021, 20h. Mais pourquoi Ariane se désespère sur son rocher de l’île de Naxos ?Celle qui fut aimée par Thésée, lequel lui doit d’avoir pu s’échapper du labyrinthe et de son monstre, le minautore, est comme Armide et Alcina, une amoureuse loyale, trahie et abandonnée. L’Opéra d’Anvers diffuse en live streaming, l’opéra néo baroque de Richard Strauss, Ariane à Naxos, inspiré de la mythologie, mais dans sa première partie, le prologue (avant le drame antique proprement dit) présente sur la scène la troupe des artistes en répétition et en divagation : troupe mêlée de comédiens buffons italiens et solistes très sérieux choisis pour tenir les rôles d’Ariane, l’amante délaissée par Thésée et qui se morfond, suicidaire, désespérée sur l’île de Naxos, jusqu’à ce qu’elle rencontre le pétillant Bacchus / Dyonisos, dieu du vin et des plaisirs qui par son ivresse irrésistible permet la métamorphose qui sauvera Ariane…
Dans le prologue, Strauss et son librettiste Hugo von Hoffmansthal imaginent le compositeur en proie aux doutes de la création, qui revêt ici les habits d’un Mozart juvénile, d’une ardente énergie comme un jeune démiurge, conquérant, enthousiaste mais trop inexpérimenté, à l’énergie irrationnelle voire trop naïve… (superbe rôle pour une mezzo hofmannsthal Hugo_von_Hofmannsthal richard strausstravesti). De surcroît, la partition imaginée par Richard Strauss et son librettiste le poète Hugo von Hofmmansthal, abordent le défi de l’opéra, à la fois théâtre et chant, où les disciplines convoquées ballet, orchestre, chanteurs et comédiens, entre comédie et tragédie, sont repensées, réévaluées. Musique ou paroles, orchestre ou texte, chant ou théâtre ? Qu’est ce qui prime réellement ? L’équilibre est fragile et les deux créateurs, dans l’esprit préservé des baroques français, surtout de Molière, renouvellent l’approche de l’opéra au début du XXè siècle.

La production aversoire, annulée sur les planches, revit ici grâce à sa proposition en streaming, diffusée dès 20h

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

ARIANE A NAXOS / Ariadne auf Naxos
STRAUSS / HOFMANNSTHAL
Opéra en un acte avec prologue, 1916

LIVE STREAMINGstrauss richard
Dimanche 14 février 2021
Opera Ballet Vlaanderen / Anwerpt
Opéra des Flandres à Anvers
En version de concert
Alejo Pérez, direction
Orchestre Symphonique de l’Opéra des Flandres
Opera Ballet Vlaanderen Symphony Orchestra
A VOIR sur le site de l’Opéra de Flandres
www.operaballet.be

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

PRIMADONNA, ARIADNE : Carla Filipcic-Holm
DER TENOR, BACCHUS : Michael Weinius
ZERBINETTA : Lisa Mostin
HARLEKIN : Leon Košavić
SCARAMUCCIO : Stefan Adriaens*
TRUFFALDIN : Goran Jurić
BRIGHELLA : Daniel Arnaldos°
DER KOMPONIST : Raehann Bryce-Davis
EIN MUSIKLEHRER : Werner Van Mechelen
DER TANZMEISTER/BRIGHELLA : Denzil Delaere
DER HAUSHOFMEISTER : Freek De Craecker
DER PERRÜCKENMACHER : Thierry Vallier*
LAKAI : Onno Pels*
DER OFFIZIER : Davy Smets*
NAJADE : Elisa Soster° / DRYADE : Raphaële Green / ECHO : Chia Fen Wu*

°Member young ensemble Opera Ballet Vlaanderen
*Chorus member Opera Ballet Vlaanderen

Opera Ballet Vlaanderen Symphony Orchestra

Live online from Opera Antwerp
Sun 14 feb 8 pm
and available until 28 february

Tickets : €10 | www.operaballet.be

EN DIRECT : La Clémence de Titus à Genève

MOZART-1790-le-derneir-mozart-photo-de-pedro-par-CLASSIQUENEWS-dossier-special-dernier-Mozart-et-exposition-Mozart-a-parisSTREAMING, opéra. MOZART : Clémence de Titus, en direct, le 19 fév 2021, 20h. Le GTG Grand Théâtre de Genève diffuse en direct sa nouvelle production mozartienne, La Clémence de Titus, mise en scène par le suisse Milo Rau. La direction de l’impétueux maestro russe Maxim Emelyanychev devrait faire fouetter les cordes et s’alanguir les héroïnes de ce drame politique et amoureux, en particulier les personnages opposés : Vitelia, l’intriguante haineuse prête à tuer l’empereur en manipulant Sesto / Sestus ; surtout l’angélique et tendre Servilia grâce à laquelle le miracle de la métamorphose s’accomplit ; ainsi la terrible et machiavélique Servilia renonce et pardonne ; Titus diffuse sa clémence… l’humanité dont rêve Mozart se réalise et s’affirme dans l’amour fraternel. Une préfiguration de la fraternité beethovénienne à venir (Fidelio et finale de la Symphonie n°9 avec son ode à la joie de Schiller). Reste le personnage de Publius, sage dans l’ombre de Titus, qui lui souffle et lui inspire sa grandeur d’âme, la distance du souverain philosophe.
Que vaudra cette nouvelle production du dernier seria de Mozart, écrit l’année de sa mort, 1791, quand il achève simultanément son autre chef d’œuvre, La Flûte enchantée ?
Ainsi La Clémence de Titus au verbe ciselé (sobriété expressive des recitatifs dont la coupe et la vérité valent Racine), porté par un orchestre incandescent (l’incendie du Capitole) est une partition bouleversante. L’empereur Titus fait l’expérience amère de la trahison et de la solitude, mais sait pardonner à tous ceux qui l’ont trahi ; sa clémence devient l’emblème du politique vertueux. Le cœur de Vitelia incarne la haine changée en amour.. un miracle émotionnel dont seul l’opéra sait nous exprimer la sincérité.

Opéra diffusé en direct
Vendredi 19 février 2021, 20h
sur le site de RTS Play et GTG Digital.
https://www.gtg.ch/en/digital/

LA CLÉMENCE DE TITUS – W.A. Mozart
Nouvelle production du Grand Théâtre de Genève
Mise en scène : Milo Rau
Direction musicale : Maxim Emelyanychev

________

Le metteur en scène suisse Milo Rau fait ses débuts dans le monde lyrique avec cette production à l’invitation d’Aviel Cahn, directeur du Grand Théâtre de Genève.
Dans La Clémence de Titus, il fait le procès des élites politiques et culturelles du XVIIIè siècle soi-disant tolérantes qui trouvent dans l’art un moyen de sublimer la violence symbolique exercée et de se pardonner leurs dérives.
La scénographie d’Anton Lukas fait alterner les lieux opulents du pouvoir (palais et galerie d’art) et un monde post-apocalyptique (favelas et camp de réfugiés) en présence de caméras et de projecteurs sur scène dans un concept vidéo signé Moritz von Dungern qui attise le regard critique.
Le jeune chef russe spécialiste du baroque, Maxim Emelyanychev, dirige depuis le pianoforte pour la première fois l’Orchestre de la Suisse Romande et le trio vocal formé par le ténor suisse Bernard Richter (Tito), la mezzo russe Anna Goryachova (Sesto) et la soprano italienne Serana Farnoccchia (Vitellia).