CD événement, critique. LAURENT CABASSO : Toccatas de Jean-Sébastien BACH (1 cd PARATY records, 2019)

CABASSO laurent JS BACH Toccatas PARATY records cd reviex critique CLASSIQUENEWS teaser reviewCD Ă©vĂ©nement, critique. LAURENT CABASSO : Toccatas de Jean-SĂ©bastien BACH (1 cd PARATY records, 2019)Laurent Cabasso trace un chemin de vie de maĂźtre. Ses enregistrements de Schumann, Prokofiev, Beethoven, Schubert, Liszt, accumulent les plus prestigieuses distinctions. Sous la tutelle spirituelle de ses maĂźtres (DĂ©sirĂ© N’Kaoua, Yvonne Loriod, Jean Hubeau, Ventsislav Yankoff, Christian Ivaldi. Nikita Magaloff, György Sebok, György Sandor et Norbert BraĂŻnin, Maria Curcio-Diamand), le pianiste aborde sereinement les 7 Toccatas de Jean-SĂ©bastien Bach, comme on revient habiter une forteresse mĂ©diĂ©vale que tous les pianistes visitent, mais que peu parviennent Ă  prendre. De mĂȘme que la doctrine luthĂ©rienne, assimilĂ©e de maniĂšre naturelle, a permis Ă  Bach d’exprimer sa foi Ă  travers une lecture et une interprĂ©tation autonome des Écritures, il semble que Laurent Cabasso s’exprime dans une langue vernaculaire. Son secret? On n’interprĂšte pas Bach, c’est Bach qui s’accommode d’une direction pour dĂ©gager sa dimension, se faisant ainsi pĂšre des siĂšcles. Dans cet enregistrement remarquable Ă©ditĂ© par Paraty, il vient encore une fois illuminer nos vies.

Dans ses 7 toccate (BWV 910-916), Ɠuvres de jeunesse, J. S. Bach fait alterner des sections courtes, cultivant une Ă©criture virtuose mĂȘlant gammes rapides, trilles, usant librement du fugato, Ă  la maniĂšre d’un ricercare. La Toccata est une forme stylistique qui vise Ă  mettre en valeur les caractĂ©ristiques de l’instrument dans un geste improvisĂ©. A ce jeu, Laurent Cabasso sait dĂ©peindre toute l’impĂ©tuositĂ© du jeune J. S. Bach, parvenant Ă  extirper les multiples qualitĂ©s Ă©tonnantes de l’instrument qu’il a choisi, l’”opus 102” de Stephen Paulello. Son disque s’ouvre magistralement par la Toccata en sol majeur BWV 916, offrant un ciselage lumineux, plein de fraĂźcheur. AprĂšs l’éclat, la clartĂ© et la longueur unique des sons de cet instrument fabuleux nous rĂ©vĂšlent la prĂ©sence de la voix humaine. L’interprĂšte semble ainsi relayer une parole profonde. C’est notamment dans l’Adagio de la Toccata en do mineur BWV 911 qu’on reste subjuguĂ© par cette cantabilitĂ .

Les cordes parallĂšles de l’instrument lui permettent de faire sonner le mĂ©dium grave sans battements, ce qui confĂšre une prĂ©sence immĂ©diate Ă  l’harmonie. Du reste, on peut se demander si certains maĂźtres du passĂ©, telles Rosalyn Tureck ou Tatiana NikolaĂŻeva, auraient conservĂ© leur choix dĂ©libĂ©rĂ© de donner tant de puissance compacte aux valeurs longues dans les pages contrapuntiques de J. S. Bach, si elles avaient bĂ©nĂ©ficiĂ© des possibilitĂ©s d’un tel piano. A l’écoute de Laurent Cabasso, les registres se rĂ©pondent comme danse et contredanse, sans insistance, de maniĂšre aĂ©rienne. La fugue de la Toccata en sol mineur BWV 915 est remarquable de ce point de vue. DĂ©fait d’une austĂ©ritĂ© surajoutĂ©e, son jeu s’enrichit des libertĂ©s hĂ©ritĂ©es des clavecinistes, variant rythmes, phrasĂ©s de deux en deux, ornementations et articulations mobiles, lui permettant de prĂ©luder de maniĂšre ailĂ©e, comme les instruments Ă  archet, ce que les thĂ©oriciens de l’Ă©poque appelaient l’imitatio violonistica. Ses choix audacieux rĂ©vĂšlent une lecture authentique. Tandis qu’il propose un trait accĂ©lĂ©rĂ©, typique du cembalo, pour conclure brillamment la fugue magistrale de la Toccata en mi mineur BWV 914 et prendre ainsi congĂ© de ses auditeurs, il fait au contraire le choix de dĂ©tendre le dernier trait en triples croches du rĂ©citatif de la toccata en fa# mineur BWV 910, que d’autres joueraient en rafales zĂ©brantes et Ă©chevelĂ©es, dĂ©montrant que c’est bien l’évasion de l’esprit Ă©vanescent qui doit introduire la profonde mĂ©ditation dans l’Adagio qui suit immĂ©diatement.

Dans ce disque, Laurent Cabasso catalyse la fiĂšvre crĂ©atrice du jeune J. S.Bach, explorant toute la diversitĂ© qui germe dans l’esprit du jeune gĂ©nie, tout en rassemblant chaque Toccata dans une rĂ©flexion sonore et formelle. Il rĂ©pond ainsi Ă  l’idĂ©e leibnizienne de l’identitas in varietate. Critique par notre rĂ©dacteur Arnaud PĂ©resse

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

CD événement, critique. LAURENT CABASSO : Toccatas de Jean-Sébastien BACH (1 cd PARATY records, 2019)

 

 

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

LIRE aussi notre annonce du CD JS BACH / Laurent Cabasso : 7 Toccatas (1 cd Paraty)

https://www.classiquenews.com/cd-evenement-critique-laurent-cabasso-toccatas-de-jean-sebastien-bach-1-cd-paraty-records-2019/

CD événement, critique. LAURENT CABASSO : Toccatas de Jean-Sébastien BACH (1 cd PARATY records, 2019)

CABASSO laurent JS BACH Toccatas PARATY records cd reviex critique CLASSIQUENEWS teaser reviewCD Ă©vĂ©nement, critique. LAURENT CABASSO : Toccatas de Jean-SĂ©bastien BACH (1 cd PARATY records, 2019) – D’abord il y a le choix de l’instrument qui a aussi commandĂ© le choix du lieu d’enregistrement : le sublime piano (aux cordes parallĂšles) du seul et unique facteur français encore en activitĂ©, Stephen Paulello : son fameux modĂšle « Opus 102 », aussi impressionnant en taille qu’en potentialitĂ© musicale : longueur sonore, intensitĂ© durable, timbre clair et lumineux, idĂ©al pour le relief, la lisbilitĂ© voire le mordant de l’écriture polyphonique d’un Bach jeune donc conquĂ©rant et brillant. Mais non moins profond.
Ensuite le rĂ©pertoire choisi pour ce programme prolonge le travail prĂ©cĂ©dent initiĂ© par l’incontournable Glenn Gould sur la planĂšte Jean-SĂ©bastien Bach : les 7 toccatas sont des oeuvres pleines d’une juvĂ©nilitĂ© ardente et souveraine (Bach n’a pas atteint ses 25 ans) ; Laurent Cabasso, fidĂšle au texte, souligne tout ce qui est en germe ici, le fourmilelment des idĂ©es comme la cohĂ©rence architecturale qui sous tend chaque piĂšce ; ce que le jeune Bach inaugure et prĂ©figure : la construction dramatique, le chant, une narration qui allie Ă©loquence, rhĂ©torique, incarnation et abstraction, 
 tout ce qu’il dĂ©veloppera dans cantates, Passions, Partitas et Suites. Les 7 Toccatas prĂ©figurent tout cela.
Au delĂ  de son toucher nuancĂ©, de son phrasĂ© naturel, Cabasso, interprĂšte fidĂšle et Ă©vident chez Bach, restitue la force intĂ©rieure et la profonde cohĂ©rence structurelle des Toccatas. Ici rĂšgne surtout l’art de toucher le clavier, de faire corps avec lui, tout en respirant et en suggĂ©rant une Ă©criture qui tant certes Ă  l’éloquence discursive, mais aussi Ă  l’abstraction la plus poĂ©tique et le plus mystĂ©rieuse dont la virtuositĂ© et la vitalitĂ© interpellent l’auditeur et inspirent l’interprĂšte. RĂ©cital Ă©vĂ©nement.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CD événement, critique. LAURENT CABASSO : Toccatas de Jean-Sébastien BACH (1 cd PARATY records, 2019)

________________________________________________________________________________________________

 

 

PLUS D’INFOS sur le site de l’éditeur PARATY records
http://paraty.fr/en/sortie-cd-bach-complete-toccatas-laurent-cabasso/

 

TEASER Laurent Cabasso joue les 7 Toccatas de JS BACH :
https://youtu.be/4788xqE62x0

 

SCEAUX : récital de Laurent Cabasso, piano

Schubertiade de Sceaux Logo copiable logo 2018CABASSO-Laurent-1-crédit-Damien-Boisson-Berçu-classiquenews-portrait-piano-critique-concert-festival-la-schubertiade-de-sceauxSCEAUX, La Schubertiade, 14 et 15 nov. Laurent Cabasso, piano. Le premier concert de la nouvelle saison 2020 2021 de la Schubertiade Ă  Sceaux invite le pianiste Laurent Cabasso, tempĂ©rament poĂ©tique d’une Ă©vidente Ă©loquence. L’instrumentiste fait paraĂźtre Ă  l’automne 2020 un nouveau cd dĂ©diĂ© aux 7 Toccatas de JS Bach (cd Paraty Ă  venir d’ici mi novembre 2020), perles mĂ©connues que le canadien Glenn Gould avait abordĂ© avec l’intelligence textuelle qui lui est propre.  A Sceaux, dans les murs de l’HĂŽtel de ville, Laurent Cabasso associe JS Bach, Ă  Beethoven (Sonate n°16) et Schubert, compositeur emblĂ©matique du cycle musical (Sonate n°20 D 959).

Laurent Cabasso associe la Toccata en rĂ© majeur BWV 912 de JS BACH) Ă  deux Ɠuvres majeures pour le clavier : la Sonate n°16 op. 31 n°1 en sol majeur de Beethoven (Ă©crite peu aprĂšs le testament de Heiligenstadt, texte confession bouleversante oĂč Ludwig Ă©voque la souffrance que lui inflige la perte de l’ouĂŻe), et la Sonate n°20 D959 de Schubert, l’une des 3 Sonates composĂ©es moins de deux mois avant sa mort. « Dans cette sonate, notre rapport au temps est modifiĂ©, comme suspendu. Tout a Ă©tĂ© dit sur la douloureuse mĂ©lancolie de l’andantino ; je m’extasie devant la modernitĂ© de sa partie centrale, son ĂąpretĂ©, ses dissonances incroyables, ses Ă©lans, ses soubresauts, et surtout, la maniĂšre avec laquelle Schubert nous ramĂšne au thĂšme initial, avec ces quatre notes rĂ©pĂ©tĂ©es et lancinantes qui en accentuent la fragilitĂ© comme la dĂ©solation. Tout cela est bouleversant », prĂ©cise Laurent Cabasso.
Schubertienne, la sonate de Beethoven qui se sait sourd, est pourtant heureuse, lumineuse, pastorale, suscitant mĂȘme la rĂȘverie. La Toccata de Bach est une Ɠuvre pleine de fantaisie et de surprise

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

Samedi 14 novembre 2020 Ă  17h30boutonreservation
Dimanche 15 novembre Ă  17h.
RĂ©cital de Laurent Cabasso, piano

J-S. Bach : Toccata en ré majeur BWV 912
Beethoven : sonate n° 16
Schubert : sonate n°20 D959

Toutes les infos, les programmes, sur le site de la Schubertiade de Sceaux
http://www.schubertiadesceaux.fr/edition-2020-2021/

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

Prochain concert à Sceaux : samedi 5 décembre 2020
Amatis Piano Trio, Trio Atanassov
Haydn: Trio  ; Beethoven : Trio op.1 n°1 – variations sur l’air de Mozart « Bei MĂ€nnern, welche Liebe fĂŒhlen » pour violoncelle et piano – Trio «A l’archiduc».

Concert Ă  la Mairie de Sceaux
122 rue Houdan 92330 Sceaux
https://www.sceaux.fr/

Renseignements
06 72 83 41 86 – schubertiadesceaux@orange.fr