Janacek: L’Affaire Makropoulos, 1926. Caurier,Leiser – Angers Nantes OpĂ©ra. Mai, juin 2010. Reportage vidĂ©o 2/2

Angers Nantes Opéra
Leos Janacek
L’Affaire Makropoulos
, 1926
jusqu’au 15 juin 2010 


L’Affaire Makropoulos de Leos Janacek (2/2)

Pour clore sa saison lyrique 2009-2010, Angers Nantes OpĂ©ra propose Ă  partir du 27 mai et jusqu’au 15 juin 2010, une nouvelle production: L’affaire Makropoulos de Leos Janacek. Pour son avant dernier opĂ©ra, le compositeur tchĂšque choisit d’adapter la comĂ©die de son compatriote Karel Capek. A la fin de sa carriĂšre, Janacek offre une oeuvre en miroir, mi comique mi tragique dont le personnage principal, Emilia Marty, sorte d’immortelle insatisfaite, exprime sa propre vision de la condition humaine.Dans ce 2Ăš volet vidĂ©o, Jean-Paul Davois (directeur gĂ©nĂ©ral d’Angers Nantes OpĂ©ra), les metteurs en scĂšne Patrice Caurier et Moshe Leiser, Kathryn Harries (Emilia Marty) et Mark Shanahan (chef d’orhestre) commentent la complexitĂ© fascinante de l’avant dernier opus lyrique de Janacek: une fresque comique et tragique qui doit son attraction entre autres Ă  la flamboyance linguistique du livret (rĂ©digĂ© par le compositeur d’aprĂšs Karel Capek) et l’orchestration gĂ©niale de la partition…


sommaire des vidéos

L’Affaire Makropoulos de Janacek, nouvelle production prĂ©sentĂ©e par
Angers Nantes Opéra, du 27 mai au 15 juin 2010. Reportage vidéo 1
 
 
affaire makropoulos opera angers nantes<br /><br />
operaL’Affaire Makropoulos de
Janacek, nouvelle production présentée par Angers Nantes Opéra, du 27
mai au 15 juin 2010. Reportage vidĂ©o 2 

 
 

 


Oeuvre en miroir et comédie noire

Que cherche-t-elle? Qui est-elle? Le sait-elle réellement? Emilia Marty
subjugue et hypnotise tous les hommes qui croisent son chemin. La
séductrice qui est aussi cantatrice, à qui tout sourit et qui ne compte
plus ses soupirants comme ses amants, ne cesse de varier les masques.
Son rĂŽle est de paraĂźtre et de jouer.
Pour autant la sirÚne irrésistible qui incarne toutes les femmes,
passées, présentes et à venir, est prisonniÚre de son statut. Son
Ă©ternitĂ© l’use, la fatigue, toujours sĂ©duire, toujours manipuler, sans
ĂȘtre vraiment.
Mais pourquoi alors chanter, se maquiller, se déguiser? Paraßtre sans
Ăąge, c’est n’en avoir aucun. C’est ĂȘtre personne.
La Voyageuse sans attaches capitule et sa derniÚre expérience terrestre
devient une quĂȘte d’authenticitĂ©.
Jusqu’au dĂ©voilement final oĂč retrouvant le secret d’une nouvelle
Ă©ternitĂ©, Emilia renonce pourtant, et rĂ©vĂšle sa part d’humanitĂ©.
A travers ce clown triste et déchirant, Janacek souligne ce qui fait le
prix et le sens d’une vie terrestre: la vĂ©ritĂ© plutĂŽt que l’immortalitĂ©;
l’amour plutĂŽt que la sĂ©duction et le mensonge.

La nouvelle production présentée par Angers Nantes Opéra saisit toutes
les facettes du chef d’oeuvre de Janacek, crĂ©Ă© en 1926.

A la fois limpide et juste, la mise en scĂšne de Patrice Caurier et Moshe
Leiser, scénographes familiers désormais, à Nantes et à Angers, se met
au service d’une oeuvre flamboyante qui bĂ©nĂ©ficie aussi d’une
distribution exceptionnelle (oĂč rayonne dans le rĂŽle clĂ© d’Emilia Marty,
la soprano britannique Kathrin Harries, qui fut sur la mĂȘme scĂšne, une
Kostelnicka irrĂ©sistible dans Jenufa… du mĂȘme Janacek.

A Nantes puis Ă  Angers, les spectateurs peuvent aussi dĂ©couvrir l’oeuvre
de l’Ă©crivain Karel Capek grĂące Ă  l’exposition intitulĂ©e “Vie, mort
et miracles de Karel Capek”

  
 



Angers
Nantes Opéra

nouvelle production
Mark Shanahan, direction
Patrice Caurier et Moshe Leiser, mise en scĂšne

Nantes, Théùtre Graslin
Les 27, 29 mai puis 1er, 3 et 6 juin 2010

Angers, le Quai
Les 13 puis 15 juin 2010

 

Janacek: L’Affaire Makropoulos, 1926. Caurier,Leiser – Angers Nantes OpĂ©ra. Mai, juin 2010. Reportage vidĂ©o 1/2

Angers Nantes Opéra

Leos Janacek
L’Affaire Makropoulos
, 1926

jusqu’au 15 juin 2010

 

 

 

 

 

 

 


L’Affaire Makropoulos de Leos Janacek (1/2)

Pour clore sa saison lyrique 2009-2010, Angers Nantes
OpĂ©ra propose Ă  partir du 27 mai et jusqu’au 15 juin 2010, une nouvelle
production: L’affaire Makropoulos de Leos Janacek.
Pour son avant dernier opĂ©ra, le compositeur tchĂšque choisit d’adapter la comĂ©die de son compatriote Karel Capek. A la fin de sa carriĂšre, Janacek offre une oeuvre en miroir, mi comique mi tragique dont le personnage principal, Emilia Marty, sorte d’immortelle insatisfaite, exprime sa propre vision de la condition humaine.Dans ce premier volet vidĂ©o, Jean-Paul Davois (directeur gĂ©nĂ©ral d’Angers Nantes OpĂ©ra), les metteurs en scĂšne Patrice Caurier et Moshe Leiser, Kathryn Harries (Emilia Marty) et Mark Shanahan (chef d’orhestre) commentent la complexitĂ© fascinante de l’avant dernier opus lyrique de Janacek: une fresque comique et tragique qui doit son attraction entre autres Ă  la flamboyance linguistique du livret (rĂ©digĂ© par le compositeur d’aprĂšs Karel Capek) et l’orchestration gĂ©niale de la partition… 

 

 



sommaire des vidéos
L’Affaire Makropoulos de Janacek,
nouvelle production présentée par
Angers Nantes OpĂ©ra, du 27 mai au 15 juin 2010. Reportage vidĂ©o 1 

 

 


affaire makropoulos opera angers nantes<br /> operaL’Affaire Makropoulos de
Janacek, nouvelle production présentée par Angers Nantes Opéra, du 27
mai au 15 juin 2010. Reportage vidéo 2

 

 

 


 

 

 



Oeuvre en miroir et comédie noire

Que cherche-t-elle? Qui est-elle? Le sait-elle réellement? Emilia Marty subjugue et hypnotise tous les hommes qui croisent son chemin. La séductrice qui est aussi cantatrice, à qui tout sourit et qui ne compte plus ses soupirants comme ses amants, ne cesse de varier les masques.
Son rÎle est de paraßtre et de jouer. Pour autant la sirÚne irrésistible qui incarne toutes les femmes,
passĂ©es, prĂ©sentes et Ă  venir, est prisonniĂšre de son statut. Son Ă©ternitĂ© l’use, la fatigue, toujours sĂ©duire, toujours manipuler, sans ĂȘtre vraiment.
Mais pourquoi alors chanter, se maquiller, se dĂ©guiser? ParaĂźtre sans Ăąge, c’est n’en avoir aucun. C’est ĂȘtre personne. La Voyageuse sans attaches capitule et sa derniĂšre expĂ©rience terrestre devient une quĂȘte d’authenticitĂ©.
Jusqu’au dĂ©voilement final oĂč retrouvant le secret d’une nouvelle Ă©ternitĂ©, Emilia renonce pourtant, et rĂ©vĂšle sa part d’humanitĂ©. A travers ce clown triste et dĂ©chirant, Janacek souligne ce qui fait le prix et le sens d’une vie terrestre: la vĂ©ritĂ© plutĂŽt que l’immortalitĂ©; l’amour plutĂŽt que la sĂ©duction et le mensonge.

La nouvelle production prĂ©sentĂ©e par Angers Nantes OpĂ©ra saisit toutes les facettes du chef d’oeuvre de Janacek, crĂ©Ă© en 1926.

A la fois limpide et juste, la mise en scĂšne de Patrice Caurier et Moshe Leiser, scĂ©nographes familiers dĂ©sormais, Ă  Nantes et Ă  Angers, se met au service d’une oeuvre flamboyante qui bĂ©nĂ©ficie aussi d’une distribution exceptionnelle (oĂč rayonne dans le rĂŽle clĂ© d’Emilia Marty, la soprano britannique Kathrin Harries, qui fut sur la mĂȘme scĂšne, une
Kostelnicka irrĂ©sistible dans Jenufa… du mĂȘme Janacek.

A Nantes puis Ă  Angers, les spectateurs peuvent aussi dĂ©couvrir l’oeuvre de l’Ă©crivain Karel Capek grĂące Ă  l’exposition intitulĂ©e “Vie, mort et miracles de Karel Capek”.



Angers
Nantes Opéra

nouvelle production
Mark Shanahan, direction
Patrice Caurier et Moshe Leiser, mise en scĂšne

Nantes, Théùtre Graslin
Les 27, 29 mai puis 1er, 3 et 6 juin 2010

Angers, le Quai
Les 13 puis 15 juin 2010