SHANGHAI. 2Ăšme Festival Baroque

stern david chef opera fuoco atelier lyrique et compagnie review compte rendu classiquenewsShanghai (Chine), 2Ăšme Festival Baroque. Les 18 , 19, 20 dĂ©cembre 2015. David Stern dirige Alcina de Haendel (temps fort, le 18). Festival baroque de Shangai, an II. La musique europĂ©enne baroque s’exporte en Chine : qui pourrait douter aujourd’hui que l’Empire du milieu ne soit pas l’avenir du baroque, son prochain Eldorado ? Comme le Japon fut et demeure la terre des romantiques (combien de mĂ©lomanes y sont aficionados des rĂ©citals de piano comme des concerts symphoniques ?), augurons que la chine demain Ă  travers ses grandes mĂ©tropoles et leurs auditoriums et salles de concert souvent pharaoniques, grĂące aux millions de potentiels amoureux du Baroque, ne devienne la terre d’élection de la musique baroque. Des artisans y travaillent et au coeur de ce mouvement nouveau, de grands projets culturels alliant diffusion et transmission. Le chef David Stern s’engage totalement pour la rĂ©ussite de ce partage entre les continents : la 2Ăšme Ă©dition du Festival Baroque de Shangai a lieu en dĂ©cembre 2015 : les 18, 19 et 20 dĂ©cembre 2015 prĂ©cisĂ©ment. Avec comme temps fort, Alcina le 18 janvier 2015.

opera-fuoco-logo-2015Les jeunes chanteurs de sa troupe lyrique OPERA FUOCO, confrontĂ©s aux dĂ©fis de l’articulation et de l’interprĂ©tation vocale ont travaillĂ© pour l’occasion le chef d’oeuvre de Haendel, celui londonien, ardent dĂ©fenseur de l’opĂ©ra italien, Alcina. En mĂȘlant fĂ©erie et hĂ©roĂŻsme, Haendel revisite la lyre passionnelle et fantastique de L’Arioste (Roland furieux, Orlando Furioso) oĂč l’enchanteresse amoureuse Ă©prise de son cher chevalier Ruggiero, dĂ©sespĂšre, succombe, renonce : rien ne peut vaincre l’amour. Les enchantements et la magie n’ont aucune prise sur la force des sentiments sincĂšres. En forçant Renaud Ă  l’aimer, Alcina se trompe sur elle-mĂȘme : rien ne dure sur des mensonges. Car Roger/Ruggiero s’il demeure aux cĂŽtĂ©s de la magicienne, ne l’aime pas : il est envoĂ»tĂ©. Comme toutes les crĂ©atures rĂ©unies sur l’üle d’Alcina


 

 

 

Directeur artistique du Festival baroque de Shanghai, David Stern joue Alcina de Haendel

OPERA FUOCO Ă  Shanghai

 

 

OPERA FUOCO, David Stern : chanter Gluck et BerliozDavid Stern, fin interprĂšte, trĂšs soucieux de l’intelligibilitĂ© des situations comme de la caractĂ©risation des profils psychologiques, affirme un tempĂ©rament lyrique passionnant. En plus des couleurs dramatiques de l’orchestre, le chef, fondateur d’OPERA FUOCO et directeur artistique du Festival Baroque de Shanghai souligne la force et aussi le dĂ©sespoir qui s’inscrivent au cƓur de chaque protagoniste : la solitude et les vertiges amers serrent le coeur et l’ñme des deux hĂ©ros : Alcina et Roger. Au moment oĂč la France reçoit le choc du premier opĂ©ra de Rameau (Hippolyte et Aricie de 1733), Handel crĂ©e devant l’audience londonienne son seria Alcina en 1735.

Milanesi raffaellaA l’origine le rĂŽle de Ruggiero Ă©tait tenu par un castrat (Carestini), il est aujourd’hui chantĂ© par une mezzo (rĂŽle travesti). Le drame assimile le goĂ»t vĂ©nitien pour les travestissements, les identitĂ©s troubles, le croisement des sexes, une scĂšne qui mĂȘle l’illusion et le songe, la folie et des gouffres plus sombres. Car c’est tout le monde idĂ©al mais artificiel d’Alicia sur son Ăźle qui y est menacĂ© puis dĂ©truit ; inspirĂ© de L’Arioste, Handel dĂ©peint un monde dĂ©senchantĂ©, forcĂ© Ă  la rĂ©alitĂ©. Une magicienne (Alcina) bien qu’amoureuse, y Ă©prouve peu Ă  peu les limites de son pouvoir dĂ©risoire ; un homme pourtant chevalier (Ruggiero) apprend le goĂ»t amer et aigre de la solitude et du dĂ©senchantement ; les forces initiales sont mises Ă  mal lorsque Bradamante (la fiancĂ©e de Ruggiero) dĂ©barque sur l’üle, sous l’identitĂ© fausse de Ricciardo, un aventurier dont s’éprend la propre sƓur d’Alcina, Morgana. AU couple de dĂ©part rĂ©pondent deux autres : Ruggiero/Bradamante, Ricciardo/Morgana


En vĂ©ritĂ© l’amour sincĂšre a dĂ©sarmĂ© Alcina : Ă©prise au delĂ  de sa magie du beau chevalier, la magicienne a perdu tout pouvoir et doit accepter d’ĂȘtre vaincue.

Parmi les grands moments de la partition, offrant pour chacun des protagonistes, une séquence particuliÚrement expressives :

  • La lamentation d’Alcina
  • Le grand air de Ruggiero faisant ses adieux Ă  l’illusion magique
  • L’utlime trio rĂ©unissant Alcina, Bradamante, Ruggiero

Le rĂŽle d’Alicia offre une incarnation passionnante pour toute les grandes sopranos lyriques et coloratoure. Toutes dont la palus rĂ©cente RenĂ©e Fleming s’y sont confrontĂ©es aux dĂ©fis de la langue haendĂ©liennes.

Desandre mezzo opera fuoco Lea-DesandreA Shanghai aux cĂŽtĂ©s de la soprano ardente et sensuelle, Rafaella Milanesi (portrait ci dessus) les jeunes chanteurs trĂšs prometteurs de l’Atelier Lyrique d’OPERA FUOCO dĂ©fendent chacun leur personnage : Lea Desandre (mezzo, portrait ci-contre), Sahy Ratianarinaivo (tĂ©nor) et Alexandre Artemenko (baryton)
 trois voix intenses et dĂ©jĂ  trĂšs fortement caractĂ©risĂ©es que les familiers d’Opera Fuoco ont pu suivre lors des derniĂšres sessions de travail et des derniers concerts qui en ont dĂ©coulĂ© (Kiss me Kate de Cole Porter, programme romantique français de Gluck Ă  Berlioz
)

De sorte que c’est l’interprĂ©tation affĂ»tĂ©e et subtile de la passion baroque, dĂ©fendue par de jeunes interprĂštes trĂšs impliquĂ©s qui s’affirme ainsi Ă  Shangai, grĂące Ă  la volontĂ© d’un chef audacieux et charismatique, David Stern.

 

 

 

 

OPERA FUOCO, David Stern : chanter Gluck et BerliozAlcina de Haendel Ă  Shanghai
Le 18 décembre 2015, 20h
Shanghai Symphony Hall
1380 Fuxing Zhong Lu, near Baoqing Lu

distribution
Alcina – Raffaella Milanesi
Ruggiero – Lea Desandre
Bradamente – AngĂ©lique Noldus
Morgana – DaphnĂ© Touchais
Oberto – Natalie Perez
Oronte – Sahy Ratianarinaivo
Melisso – Alexandre Artemenko

Direction – David Stern
Orchestre – Opera Fuoco

shanghai-symphony-hall-david-stern-opera-fuoco-presentation-review-critique-classiquenews

 

Les 2 autres concerts au programme du 2Ăšme Festival Baroque de Shanghai (direction artistique : David Stern)

OPERA FUOCO, David Stern : chanter Gluck et BerliozSamedi 19 décembre 2015, 19h45
Chamber Hall
Shanghai Symphony Hall
JS Bach, Telemann, CPE Bach (Symphonie Hambourgeoise)
Mozart : Exsultate Jubilate

Gu Wenmeng, soprano
Orchestre Symphonique de Shangai, SSO
Opera Fuoco
David Stern, direction

OPERA FUOCO, David Stern : chanter Gluck et BerliozDimanche 20 décembre 2015, 19h45
Chamber Hall
Shanghai Symphony Hall
Haendel : extraits d’Hercules, Ariodante. Water Music

Alice Coote, mezzo
Opera Fuoco
David Stern, direction

 

 

Visitez le site d’OPERA FUOCO

VOIR la page dédiée à Alcina de Haendel au Festival de Shanghai