CD événement, annonce. Quatuor ARDEO : XIII (Schubert, Crumb) 1 cd Klarthe records

quatuor-ARDEO-XIII-cd-sept-2020-klarthe-annonce-critique-cd-Klarthe-recordsCD Ă©vĂ©nement, annonce. Quatuor ARDEO : XIII (Schubert, Crumb) 1 cd Klarthe records (Ă  paraĂźtre le 4 septembre 2020). L’auditeur est conduit dans l’errance de terres grises, lugubres, aux rĂ©sonances d’anĂ©antissement, de territoires oubliĂ©s et propices en Ă©blouissements : Aux origines, de Monteverdi, le court madrigal « Hor che’l ciel e la terra » Ă©tend sa dĂ©sespĂ©rance totale et dĂ©finitive. C’est une entrĂ©e en matiĂšre viscĂ©ralement inscrite dans la mĂ©moire, et qui confĂšre Ă  ce qui suit, une coloration plus profonde encore, en pleine conscience
 Ainsi Schubert explore les mĂȘmes couleurs mais avec une Ă©loquence ciselĂ©e, une articulation dĂ©tachĂ©e et sereine qui foudroie, nette et prĂ©cise : l’emblĂšme des Ardeo aujourd’hui. Ce Rosamunde ou Quatuor Ă  cordes n°13 donne le titre de l’album Ă©ditĂ© cet automne par Klarthe records ; il exprime toutes les nuances de la dĂ©sespĂ©rance profonde et comme dĂ©duite de sa chair douloureuse, tous les Ă©clats d’une Ă©nergie transcendante. Tranchante, murmurĂ©e, hallucinĂ©e surtout, la lecture s’affirme dans la maĂźtrise d’une mĂ©lancolie Ă  la fois rayonnante, lugubre et attendrie. Etonnant balancement, enivrĂ© et suspendu, du formidable « Minuetto », d’une CLIC D'OR macaron 200tristesse grise, pourtant lumineuse. Les quatre instrumentistes font dialoguer Schubert et Crumb dont ils Ă©maillent les scintillements introspectifs de rĂ©sonances baroques (Purcell), de transcriptions de lieder schubertiens qui soulignent la formidable vocalitĂ© ombrĂ©e, surnaturelle des instruments. Voici une traversĂ©e instrumentale qui dĂ©crypte l’agitation sourde de la nuit et ouvre les failles infinies d’un imaginaire inexploré  Prochaine grande critique dans le mag cd dvd livres de CLASSIQUENEWS  -  parution le 4 septembre 2020. CLIC de septembre 2020.

PLUS D’INFOS sur le site du label KLARTHE records