POSCAST / Entretien avec Raymond Duffaut, président du Centre Français de Promotion Lyrique

duffaut-raymond-centre-francais-de-promotion-lyriquePOSCAST. Raymond Duffaut présente les missions du CFPL et la création de l’opéra de Martin Matalon : L’ombre de Venceslao (d’après Copi – mise en scène de Jorge Lavelli). CLASSIQUENEWS était présent à la conférence de presse (octobre 2015) annonçant la prochaine production lyrique porté par le CFPL Centre Français de Promotion Lyrique : L’Ombre de Venceslao, opéra de Martin Matalon, en création à partir d’octobre 2016 (d’après Copi, mise en scène de Jorge Lavelli). Notre grand reporter opéra Pedro Octavio Diaz interroge Raymon Duffaut, président du Centre Français de Promotion Lyrique : missions du CFPL, enjeux et objectifs de la création L’Ombre de Venceslao

 

 

 

 

Les PODCAST de CLASSIQUENEWS.COM : les acteurs majeurs du classique s’expriment

RAYMOND DUFFAUT : les clefs de la passion

 

Raymond Duffaut est l’une des figures les plus importantes du milieu lyrique en France. A la fois directeur artistique des Chorégies d’Orange et de l’Opéra d’Avignon, il est à l’initiative du Centre Français de Promotion Lyrique. Cette association a pour but de mutualiser les moyens de production et de réalisation dans les maisons d’opéra et promouvoir aussi les nouveaux talents par des incursions dans tous les répertoires. Nous rencontrons Raymond Duffaut pour la nouvelle production du CFPL : “L’ombre de Venceslao”, première création lyrique de l’association et début opératique pour le compositeur Martin Matalon. La mise en scène et l’adaptation du livret par Jorge Lavelli consacrent le premier projet international du CFPL. Raymond Duffaut a répondu à nos questions portant sur le CFPL, son engagement international et cette passionnante nouvelle production.

 

 

Entretien avec Raymond Duffaut, président du Centre Français de Promotion Lyrique (CFPL)
by Classiquenews Classiquenews on Mixcloud

Création. L’Ombre de Venceslao de Martin Matalon d’après Copi

matalonRennes, Opéra. L’Ombre de Venceslao de Matalon. Les 12, 14 et 16 octobre 2016. Après Le Voyage à Reims de Rossini (2008-2010) puis Les Caprices de Marianne de Sauguet (2014-2016), le CFPL Centre français de promotion lyrique produit un nouveau spectacle en tournée, lancée dès le 12 octobre 2015 (à l’Opéra de Rennes, les 12,14 et 16 octobre 2015) et jusqu’en janvier 2018 (à Montpellier) soit 8 lieux d’accueil coproducteurs après Rennes (Toulon, Reims, Avignon, Clermont, Toulouse, Bordeaux et donc Montpellier), autant de théâtres lyriques soucieux de travailler ensemble et cette fois au service d’une création contemporaine : L’Ombre de Venceslao composé par Martin Matalon d’après la pièce de Copi (1977) et dans la réalisation scénique de Jorge Lavelli. Le projet favorise surtout la professionnalisation de jeunes chanteurs lyriques à travers les 21 dates de la tournée globale qui court jusqu’en 2018.

copiLavelli connaît bien le théâtre de l’uruguayen Copi (passé ensuite en Argentine) pour avoir entre autres déjà mis en scène L’Ombre de Venceslao comme pièce de théâtre (1999). Pour l’opéra de Matalon, l’homme de théâtre a adapté le texte originel et en propose une nouvelle lecture. Le sujet interroge le rapport de l’homme à la nature, à la terre aride et sauvage. Ainsi s’affirme, se précise et meurt la figure magnifique, dérisoire de Venceslao, seigneur de sa pauvreté crasse, traîne misère et pater familial, Don Quichotte ressuscité, aux gestes quotidiens qui dans la dureté de l’existence terrestre, prennent une dimension héroïque, à la fois grotesque et impériale. La survie permanente qu’impose le milieu dans lequel évoluent les personnages, dicte un régime sans confort. L’instinctif et le rudimentaire font le lit de leur aventure. Il y a peu de place pour la civilité et la culture, comme la conscience et l’autocritique salvatrice. Ces gens ne vivent pas, ils survivent.

cfpl copi l'ombre de venceslao tournee production 2015 2016 2017 presentation classiquenewsLe souffle lyrique, tragique et délirant, toujours infiniment poétique de Copi convoque des figures solitaires, telles celle du cavalier superbe et noble, indépendant (gaucho, héros de la pampa légendaire), autonome, soucieux de liberté et de conquête… son chemin croise d’autres profils de l’errance, victimes ou bourreaux dans un vaste cycle où la barbarie cynique et destructrice compense des élans de renaissance primitive. Humour, tendresse, noirceur,  – ironie aussi (par la voix éraillée du perroquet véloce et mordant), la pièce originelle a été écrite par Copi après le coup d’état du général Videla en Argentine (1977) : Copi à la fois naïf et désenchanté peint un retable universel entre ciel et enfer où l’effrayant côtoie la grâce. L’opéra qui en découle et que Rennes accueille en création dès le 12 octobre 2015, offre 5 rôles chantés particulièrement délicats entre théâtre et opéra pour une fresque criante de véracité et de sincérité.

Avec Thibaut Desplantes dans le rôle-titre (Venceslao), Estelle Poscio, Sarah Laulan, Ziad Nehme, Mathieu Gardon… Ernest Martinez Izquierdo, direction musicale.

 

 

 

boutonreservationL’ombre de Venceslao de Martin Matalon
création à l’Opéra de Rennes
Les 12, 14 et 16 octobre 2016

 

 

La Tournée L’ombre de Venceslao, autres dates à suivre :

3 décembre 2016 à l’Opéra de Toulon
28 février 2017 à l’Opéra de Reims
10 et 12 mars 2017 à l’Opéra d’Avignon
22 mars 2017 au Centre lyrique de Clermont-Auvergne
2,4, 7, 9 avril 2017 au Capitol de Toulouse
7 et 9 novembre 2017 à l’Opéra de Marseille
4 représentations à venir à Bordeaux en novembre 2017
3 représentations à venir à Montpellier en novembre 2017