JONAS KAUFMANN FATIGUÉ ?

kaufmann-jonas-tenor-dolce-vita-review-critique-cd-classiquenews-presentation-582JONAS KAUFMANN FATIGUÉ ? : après une sĂ©rie de rĂ©centes annulations (dont Les MaĂ®tres Chanteurs / Die Meistersinger von NĂĽrnberg Ă  Munich, programmĂ© du 30 septembre au 8 octobre 2016, le plus grand tĂ©nor du monde (actuel), Jonas Kaufmann semble avoir pris une sage dĂ©cision : se reposer. D’autant que les actualitĂ©s le concernant s’annoncent denses dès octobre prochain : le 7, sortie de son nouvel album, en coroner / ou latin lover « Dolce vita », hymne personnel Ă  la douceur italienne (on le voit depuis assis prenant son cafĂ© – poncif rĂ©ducteur du marketing Ă  tout crin…). En France, heureux parisiens, le tĂ©nor munichois est annoncĂ© le 13 octobre au Théâtre des Champs-ElysĂ©es puis, sur la scène de l’OpĂ©ra Bastille, dans Les Contes d’Hoffmann, du 3 au 18 novembre 2016. Un nouveau chemin lyrique parsemĂ© de dĂ©fis et de nouveaux rĂ´les dont le plus important dans l’évolution de sa carrière, de tĂ©nor de plus en plus dramatique (et tragique), sera Otello de Verdi, Ă  Londres, en juin 2017 au ROH (le 28 juin, direct dans les salles de cinĂ©ma).
S’il était absent à Paris dans les mois qui viennent…, classiquenews vous invite à vous réconforter en écoutant son nouvel album, qui contrairement à ce qui a été dit, n’est pas une erreur commerciale, ni un basculement regrettable dans le cross over, car si l’on prend le temps d’examiner le programme (combien l’ont fait réellement?), développe un vibrant hommage aux ténors légendaires qui l’ont précédé : Gigli, Caruso, Pavarotti, Mario del Monaco… étoiles mémorables de nos mémoires orphelines qui eux aussi à leur époque avaient chantonner la romance calabraise ou la chanson napolitaine… de l’opéra à la rue et aux chants de nos montagnes, il n’y a qu’un pas. Lire nos premières impressions du cd « Dolce Vita » de JONAS KAUFMANN / post du 8 août 2016 par Alban Deags pour classiquenews. A suivre.

 

 

 

LIRE aussi notre dépêche du 2 septembre 2016 : actualités de Jonas Kaufmann

 

 

 

kaufmann jonas cafe dolca vita cd review compte rendu classiquenews