QUINTETTE de CĂ©sar Franck

FRANCE MUSIQUE. Mercredi 10 aoĂ»t 2022, 20h. FRANCK : Quintette. Le Quintette en fa mineur permet Ă  Franck de revenir Ă  la musique de chambre en 1879, aprĂšs 35 ans de silence (dans ce genre). La partition est crĂ©e en janvier 1880 Ă  la SociĂ©tĂ© Nationale fondĂ©e par Saint-SaĂ«ns en 1870, ce dernier, dĂ©dicataire, jouant la partie de piano. Mais un dĂ©dicataire assez lĂ©ger, puisqu’aprĂšs le dernier accord, il dĂ©laissa assez dĂ©daigneusement le manuscrit sur le piano, comme s’il n’y prĂȘtait aucune estimation
 selon les tĂ©moignages. Le Quintette cependant inaugure en 1880 toute une sĂ©rie de piĂšces maĂźtresses , affirmant dĂ©sormais un nouvel essor de la musique de chambre française post romantique, aussi Ă©blouissante que celle germanique, illustrĂ©e dans le sillon rafraĂźchi par Franck, par Chausson, Debussy (grand admirateur du Quintette), D’Indy Ă©videmment, FaurĂ©, Schmitt
 Ravel.

PENSÉE INQUIETE, OBSESSIONNELLE

2022 : l'annĂ©e miraculeuse du Bicentenaire CĂ©sar Franck ?Pourtant Franck, alors sur le mĂ©tiers des BĂ©atitudes, y explore les ressources de la grande forme architecturale : exigence expressive, complexitĂ© structurelle, utilisant son fameux principe cyclique ; puissance aussi de la texture qui Ă©voque la rĂ©sonance de l’orgue et du grand orchestre
 ses qualitĂ©s sont multiples et se rĂ©vĂšlent au fur et Ă  mesure des Ă©coutes successives. Beaucoup ne voit Ă  torts que sa richesse Ă©paisse quand il faudrait y dĂ©celer une nouvelle Ă©tape dans la maturation de l’auteur, vers une inquiĂ©tude intime qui tourne presque Ă  l’obsession. Franck doute, s’interroge comme nulle part ailleurs, Ă  travers le chant distinct, caractĂ©risĂ© des 5 instruments.

Le Quintette dĂ©veloppe ainsi 3 parties selon une pensĂ©e toujours originale : l’introduction dramatique prĂ©ludant Ă  un dĂ©veloppement rapide / le lento « con molto sentimento », conçu comme une aria, en 3 sections / enfin l’Allegro ultime, fougueux, fiĂšvreux, intranquille voire dĂ©concertant. Serait-ce de fait, l’oeuvre qui dĂ©voile le mieux la passion exacerbĂ©e mais rentrĂ©e du « Pater Seraphicus », certes homme de foi mais aussi Ăąme tourmentĂ©e
 plus profonde et Ă©quivoque qu’il n’y paraĂźt ?

 

 

 

______________________________________

Concert donnĂ© le 26 juillet 2022 en l’Église de Verbier dans le cadre du Festival de Verbier.

Joseph Haydn
Quatuor à cordes n°27 en ré majeur Hob.III :34 op.20 n°4, «Soleil»

Dimitri Chostakovitch
Quatuor à cordes n°8 en ut mineur op 110

 

CĂ©sar Franck
Quintette pour piano en fa mineur FWV 7 

Daniil Trifonov, piano
Quatuor EbĂšne :
Pierre Colombet, violon
Gabriel Le Magadure, violon
Marie Chilemme, alto
Raphaël Merlin, violoncelle