MAGNY LE HONGRE (77). QUATUOR TALEA / Quatuors de Borodine, Dvořák, Janáček et Glazounov

excellart-musicales-val-europe-concert-nouvelle-saison-2017-2018-presentation-ruxandra-concerts-programmes-par-classiquenews-saison-concerts-2017-2018Val d’Europe. Les Musicales : Dim 10 juin 2018. Le Val d’Europe c’est une agglomération sise dans le secteur EST de Paris, désignant la ville nouvelle de MARNE LA VALLÉE (77), à seulement 35 km de la Capitale par le RER A ou la ligne à grande vitesse Interconnexion Est du TGV…, c’est désormais (surtout) une offre culturelle et musicale qui rayonne sur le territoire grâce à la saison « les Musicales du Val d’Europe », soit 7 communes qui ont pour nom Bailly-Romainvilliers, Chessy, Coupvray, Magny-le-Hongre, Serris, Villeneuve-le-Comte, Villeneuve-Saint-Denis.
En 2017 – 2018, la saison se développe ainsi en proposant 11 concerts sur 4 villes du territoire.
ruxandra-sirli-festival-saison-musicales-du-val-d-europe-presentation-annonce-par-classiquenews-concerts-programmes-festivals-musique-classique-chessy-marne-la-valleeA l’initiative de la violoniste roumaine Ruxandra Sirli, – instrumentiste inspirée autant que chevronnée, la programmation artistique sait concilier qualité et accessibilité des programmes présentés (LIRE notre grand entretien avec Ruxandra Siri, au bas de cet article présentation). Le répertoire classique est à l’honneur évidemment mais ici revisité selon les formes expressives et les dispositifs artistiques sélectionnés, le profil des artistes et interprètes invités, les lieux qui sont investis. Le principe ? 1 concert chaque mois, « thématique et sans entracte ». Avant la performance du jour, un « avant-concert » permet au public (20% de jeunes en 2016 – 2017) de se familiariser avec le programme du concert, et de découvrir les partitions choisies, celles connues associés à de vraies découvertes. Chaque rencontre offre l’occasion d’approcher artistes et interprètes dans une ambiance décomplexée et bonne enfant. Les 4 concerts à venir (17 mars, 7 avril, 19 mai et 10 juin, à Serris, Chessy, Magny le Hongre…) promettent de nouvelles surprises, accessibles pour tous, aux titres déjà oniriques : La la la, six siècles de harpe, impressions slaves… y vibrent et scintillent les timbres d’instruments magiciens tels que la flûte, la guitare, la harpe, le quatuor associé à l’accordéon, le quatuor à cordes seul (ambassadeur de l’âme slave, pour le dernier concert de la saison 2017 – 2018)…

 
 

  

 
 

MUSICALES DU VAL D’EUROPE
Dernier concert le 10 juin 2018

dimanche 10 juin 2018
Magny le Hongre
L’âme slave

QUATUOR TALEA : Quatuors de Borodine, Dvořák, Janáček et Glazounov :

L’« âme slave » profite de l’enthousiasme unanime que suscite au XIXe siècle laquatuor-talea-concert-russe-quatuor-annonce-par-classiquenews redécouverte des racines et du folklore populaires. Les élans patriotiques renforcent le sentiment des fierté nationales et la musique, portés par des compositeurs très engagés, devient l’emblème des identités revendiquées. Au-delà des enjeux politiques,  « c’est un esprit fait de liberté, d’ivresse, mais aussi de mélancolie, d’intensité et de lyrisme » qui inspirent nombre de partitions au romantisme souvent exacerbé. Entre formes classiques et folklore, le jeune Quatuor Talea (fondé en 2010) réinvente Borodine, Dvořák, Janáček et Glazounov, dont il sait exprimer la noblesse et la sincérité des écritures.

 

 

MUSICALES-DU-VAL-D-EUROPE-CONCERT-SAISON-PRINTEMPS-2018

 

 

Programme :

Antonin Dvořák, Quatuor n°12 « Américain »
Leoš Janáček, Quatuor n°1 « Sonate à Kreutzer »
Alexander Borodine, Nocturne du Quatuor n°2
Alexander Glazounov, 2 Novelettes

Quatuor Talea

RESERVEZ VOTRE PLACE

16h30 : avant concert
17h : goûter offert à tous les enfants
18h : concert du Quatuor TALEA
Informations : 09 50 54 66 64

INFOS & RESERVATIONS
Sur le site Musicales du Val d’Europe, saison 2017 – 2018
https://www.excellart.org/les-musicales/

 

 
 

————————

 

  

 
 

ENTRETIEN AVEC …

 

 

excellart-musicales-val-europe-concert-nouvelle-saison-2017-2018-presentation-ruxandra-concerts-programmes-par-classiquenews-saison-concerts-2017-2018GRAND ENTRETIEN avec Ruxandra Sirli, directrice artistique des Musicales du Val d’Europe. Pour la seconde saison musicale 2017 – 2018, Les Musicales du Val d’Europe poursuivent l’enracinement d’une offre de concerts équilibrée, ouverte, exigeante surtout accessible à l’Est de Paris, autour de Marne-la-Vallée. Immédiatement, la saison musicale incarne une programmation très cohérente, qui a le souci de l’ouverture et de la proximité avec les publics. C’est tout le défi (réussi et plutôt prometteur) de développer dans des lieux et un territoire sans tradition musicale, un cycle de découvertes et de rencontres autour des instruments et des artistes invités. Car l’objectif dépasse le seul divertissement proche et intime : il s’agit aussi de cultiver le plaisir d’écouter la musique, voire de la pratiquer… ENTRETIEN avec sa directrice artistique, la violoniste roumaine Ruxandra Sirli.

 

CLASSIQUENEWS : Comment s’inscrit votre saison musicale dans l’offre culturelle du Val d’Europe ? De quelle façon concrète, les concerts que vous proposez, complètent-ils cette offre à l’échelle du territoire ?


ruxandra-sirli-festival-saison-musicales-du-val-d-europe-presentation-annonce-par-classiquenews-concerts-programmes-festivals-musique-classique-chessy-marne-la-valleeRUXANDRA SIRLI :
Val d’Europe est un territoire en pleine expansion à 40 km à l’Est de Paris, où la musique classique n’avait pas encore de saison dédiée. ExcellArt est une association formée autour de projets d’artistes professionnels, installée dans l’agglomération valeuropéenne depuis 2016. Il nous a semblé évident de partager le répertoire classique, que nous aimons et défendons, avec nos voisins, concitoyens et amis, et de fil en aiguille un public grandissant ! Pour compléter l’offre culturelle locale, nous avons choisi, d’une part, de montrer la diversité du répertoire classique : les programmes s’étendent du XVIe siècle à nos jours, c’est un riche pan d’histoire sonore à faire découvrir et le talent des artistes invités – tous professionnels reconnus – est un puissant vecteur de transmission. D’autre part, nous avons souhaité instaurer un dialogue : avec le public de différentes générations par les présentations avant-concert, et avec les différentes structures du territoire (écoles de musique, médiathèques, salles de musiques actuelles) par le biais de partenariats et rencontres.
Nous croyons fermement que la musique classique n’est pas seulement destinée à des initiés, dans une ambiance compassée. Nos avant-concerts permettent précisément d’initier petits et grands et les concerts se déroulent dans une atmosphère de “salon de musique”, d’autant que nos lieux de représentation sont restreints et permettent de créer un lien privilégié avec le public.

 

 

 

CNC : Qu’apportez vous de nouveau par rapport aux autres formules / institutions existantes ?

RS : Les Musicales du Val d’Europe proposent chaque mois de septembre à juin, un concert classique professionnel au cœur d’une agglomération de plus de 35.000 habitants. C’est nouveau et différent pour un territoire qui était rural il y a 30 ans seulement. Notre agglomération étant devenue périurbaine, elle ne peut pas bénéficier du réseau de concerts et spectacles qui irrigue les parties rurales du département. Les salles ou théâtres proposant des concerts classiques similaires sont assez éloignés (Nota : Meaux, 15 km; Noisiel, 19 km; Coulommiers, 25 km; Paris, 40 km) et de ce fait moins accessibles pour les familles, a fortiori avec des enfants.
Nos villes bénéficiaient déjà d’une belle programmation de musiques actuelles et de théâtre, et nous sommes désormais partenaires de plusieurs communes pour compléter l’offre culturelle par la musique classique. Ainsi, les Musicales du Val d’Europe s’installent chaque mois dans un lieu différent de l’agglomération, qu’il s’agisse de salles municipales, de salles de spectacles ou d’églises. Nous sommes très fiers de compter des auditeurs de tous âges, en particulier des familles avec enfants, et de faire naître le plaisir de la musique comme le désir de la pratiquer.

 

 

 

CNC : Quel est l’attrait de chacun des 4 concerts à venir, de mars à juin 2018 ?  De quelle façon incarnent-ils la cohésion et l’unité de votre ligne artistique ?

RS : La programmation des Musicales du Val d’Europe est thématique et conçue pour raconter : une époque, un compositeur, un lieu… Elle met à l’honneur différents répertoires et formations instrumentales, en mêlant œuvres célèbres et rares dans un format de concert sans entracte.
Le 17 mars nous partons vers le continent sud-américain avec “Amériques” et le duo flûte et guitare Magalhães-Candela ; le 7 avril, l’accordéoniste Anne Niepold et le Quatuor Alfama proposeront “Lalala…”, un programme original et poétique autour des plus belles mélodies d’hier et d’aujourd’hui ; le 19 mai, six siècles de répertoire pour harpe résonneront sous les doigts de la concertiste Suzanna Klintcharova. Enfin, la saison se terminera le 10 juin par un goûter-concert avec le Quatuor Talea, qui interprète plusieurs chefs-d’oeuvre de la musique de chambre, de Dvořák et Borodine notamment, dans “Impressions slaves”. Beaucoup de diversité, donc! Surtout des moments d’émotion, de surprise et de convivialité…

 

 

 

CNC : Comment choisissez vous les programmes musicaux et les artistes ? Selon quels critères ?

RS : Le premier critère est l’excellence! Tous les artistes invités sont des professionnels reconnus. Ensuite, le parti-pris est de proposer des concerts dans chaque ville de notre agglomération, lorsque cela est possible, et donc de changer de lieu chaque mois. Nos lieux de concert sont souvent intimistes, ce qui impose le second critère : opter pour des formations instrumentales réduites. Le troisième critère est l’éclectisme voulu dans la programmation : l’univers sonore de chaque concert est différent, la thématique également, avec la volonté de faire découvrir à chaque fois des œuvres ou des instruments qui sortent de l’ordinaire. Cette présentation privilégiée des instruments – dont certains sont insolites, comme l’orgue de cristal – permet de créer un lien particulier entre artistes et auditeurs ; cette proximité permet aussi de susciter la curiosité – et parfois des vocations!

Propos recueillis en février 2018.

 

 

 

 

——————–

Liens :
VAL D’EUROPE :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Val_d%27Europe

MUSICALES VAL D’EUROPE – teaser vidéo saison 17-18
 https://www.youtube.com/watch?v=6DjDyNgKyTI 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.