Vox Suavis: La Voz del Olvido… Ana Arnaz, soprano 1 cd Aparté AP034

cd, coup de cœur été 2012
Vox Suavis. La Voz del Olvido

Le titre souligne la forte portée nostalgique et mélancolique de la sélection musicale opérée. Si elles étaient encore vivaces et préservées in loco jusqu’au milieu du XXè, les musiques traditionnelles de l’Espagne rurale, au travers des milles spécificités régionales de la Péninsule, sont aujourd’hui totalement oubliées; vaincus par l’oubli des hommes… s’il n’était quelques chantres inspirés par leur résurrection actuelle. Les trois musiciens de Vox Suavis, par ailleurs passionnés par les musiques médiévales cultivent un goût pour les timbres authentiques et finement calibrés qui égale les meilleures réalisations métissées d’un Jordi Savall. C’est dire le fini et le soin apporté dans l’accomplissement musical du présent album.


Chants de l’Espagne primitive

La maîtrise instrumentale et l’honnêteté artistique du propos font l’or de ce cd: Cantigas de amigo, Musica de tradicion oral restitue ce legs inestimable de la mémoire musicale entretenue vaille que vaille dans les campagnes ibériques. L’immersion est des plus séduisantes grâce à la subtilité des instruments associés (vièles, oud, mais aussi cornemuses et percussions). Les chants défendus à voce sola ou en duo (Dominique Vellard et l’angélique Ana Arnaz, voix frêle mais perçante, idéalement ciselée en parfait accord avec le timbre des instruments) savent enflammer la lyre populaire et traditionnel de ce fonds inépuisable, où dominent cependant, comme un axe artistique fédérateur, les 7 Cantigas de amigo, initialement conçu par Martin Codax et dont Dominique Vellard réharmonise et instrumentalise le dernier: Eno sagrado: chant à deux voix cristallisant un coeur d’amour épris, séduit par l’art dansant sur un parvis…

Simplicité, dénuement voire épuration – ni foklorisation ni dénaturation-, en particulier grâce à une vocalité sans effets ni boursoufflures de type virtuose, mais plutôt proche du texte, (O muiño, chanté a voce sola par l’impeccable Ana Arnaz: serait-elle notre muse moderne, parfaite ambassadrice de cet art du chant ancien, dépouillée des artifices de la musique savante, c’est à dire idéalement: “haute, douce, claire” ?) l’impact de la tenue interprétative surtout vocale est le principal argument de ce disque scientifiquement irréprochable, stylistiquement convaincant, musicalement enivrant. Superbe découverte.

Vox Suavis: La Voz del Olvido (La voix de l’oubli). Musique de tradition orale espagnole. Cantigas de amigo. Ana Arnaz, soprano (chant et percussions), Dominique Vellard (chant et oud), Baptiste Romain (vièles et cornemuses). 1 cd Aparté AP034 . Enregistré en mai 2011 (France). 1h05mn. Note: @@@

Comments are closed.