Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2019 : 19 juillet – 4 aoĂ»t 2019

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsVosges du Sud, 26è FESTIVAL MUSIQUE ET MEMOIRE : 19 juillet – 4 aoĂ»t 2019. C’est le festival estival le plus original et le plus passionnant au nord de la Loire (ils ne sont pas nombreux et d’autant plus mĂ©ritants) et dans le grand Est, en Franche-ComtĂ© ou dans les VOSGES DU SUD plus prĂ©cisĂ©ment. Inscrit dans le territoires des 1000 Ă©tangs, un paradis mĂ©connu accordant forĂŞts Ă©ternelles et musique classique, en une Ă©quation inoubliable. Depuis ses dĂ©buts, le Festival Musique et MĂ©moire sait dĂ©velopper l’audace et la fidĂ©litĂ©, rĂ©servant aux ensembles les plus engagĂ©s, une rĂ©sidence de 3 annĂ©es pour approfondir un geste musical, affiner l’interprĂ©tation d’un rĂ©pertoire ou d’un compositeur, ciseler le travail chambriste, l’écoute et l’expĂ©rimentation entre musiciens, et surtout le partage Ă  l’adresse du public, heureux de participer Ă  l’élaboration des programmes, stimulĂ© Ă  suivre ainsi la maturation des sensibilitĂ©s. L’édition 2019 de Musique et MĂ©moire rĂ©pond Ă  tout cela, rĂ©pondant avec dĂ©lices et souvent de manière surprenante aux attentes du public. Car l’esprit de dĂ©couverte et la curiositĂ© sont toujours lĂ , intactes et prĂ©servĂ©es après plus de 25 annĂ©es de programmation.

 

 

Musique et Mémoire 2019 se déroule ainsi autour de 3 WEEK ENDS : 20-21 puis 27-28 juillet, enfin 3-4 août 2019 : une occasion idéale pour organiser votre séjour en Franche-Comté.

 

 

 

 

 

NOS 4 TEMPS FORTS 2019

________________________________________________________________________________________________

 

 

Parmi les temps forts 2019, distinguons entre autres :

 

 

 

1 – VENDREDI 19 JUILLET 2019

 

Concert d’ouverture de la Fenice avec un programme haut en couleursmonteverdi claudio portrait
COURONNEMENTS A VENISE / Incoronazione a Venezia
Messe de couronnement dans la Venise des Doges (Ven 19 juillet, Eglise St-martin de Lure, 21h). Ensemble La Fenice, Jean Tubéry.
Musiques des Gabrieli et de Monteverdi à Venise en 1615…
A 17h, répétition ouverte au public

 
 
 

2 – SAMEDI 20 JUILLET 2019
 
SUBLIME ORGUE DE GRANDVILLARSCollaboration Jean-Charles Ablitzer (orgue) / Vox Luminis pour une valorisation du merveilleux orgue espagnol de Grandvillars / SOL Y SOMBRA (soleil et ombre) : un programme en clair obscur, aux contrastes caravagesques, l’orgue de Jean-Charles Ablitzer et les voix éthérées, allusives, magiciennes de l’ensemble Vox Luminis (Lionel Meunier, direction), déjà invité au Festival l’an dernier (Eglise St-Martin de Grandvillars, sam 20 juillet, 18h et 21h). Musiques de Victoria et Arauxo.

 

 

3 – VENDREDI 26 et SAMEDI 27 JUILLET 2019
 
spilmont-olivier-by-nicolas-maget-classiquenews-festival-musique-et-memoire-juillet-2017-JS-BACHPoursuite du parcours Jean-SĂ©bastien Bach par Alia Mens
Vendredi 26 et samedi 27 juillet 2019 (3è année de résidence).
Récital d’Olivier Spilmont, clavecin (Suites Françaises, le 26 juil, Gd Salon de l’Hôtel de Ville de Lure, 21h)
Labyrinthe : Cantates de Leipzig en un labyrinthe de 3 cantates, un chanteur par partie, où règne, énigmatique et mystérieuse la plus doloriste et inquiétante « Meine Seufzer, meine Tränen » (Sam 27 juil, Basilique St-Pierre de Luxeuil-les-Bains, 21h)

 

 

 

4 – WEEK END LES TIMBRES : 2,3,4, 5 AOĂ›T 2019

 

Enfin, le meilleur pour la fin, la dernière année de résidence (2 dans l’histoire dules-timbres-portrait-noi-et-blanc-classiquenews festival, pour un campagnonage unique) du jeune ensemble envoûtant LES TIMBRES, ven 2, sam 3, dim 4 août 2019. C’est un miracle musical de péosie chambriste et d’entente collective comme il en existe peu ailleurs. Ainsi le joyeux trio enchanteur : Yoko Kawakubo, Myriam Rignol, Julien Wolfs (violon, viole de gambe, clavecin) propose What is life (William Byrd, le ven 2 août, Eglise luthérienne d’Héricourt, 21h) ; Inventions à 2 violons (avec Maite Larburu, 2è violon), et Inventions avec 2 violes de gambe (avec Pau Marcos Vicens, 2è viole de gambe), Inventions à 4 mains (avec Marie-Anne Dachy, clavecin), puis L’art de la fugue qui réunit les 6 instrumentistes solistes, sam 3 août, Chapelle Saint-Martin de Faucogney, 15h.
Le dimanche 5 aoĂ»t, place aux individualitĂ©s : Suites par Myriam Rignol (11h, chĹ“ur roman de Melisey), Sonate et Partita par Yoko Kawakubo (15h, Eglise ND de l’Assomption de Château-Lambert), enfin Variations Goldberg pr Julien Wolfs – enfin, rĂ©union des 3 solistes des Timbres dans Sonates en trio (17h30, Eglise ND de l’Assomption de Servance).

 

 

 

RESERVEZ VOTRE PLACE
: boutonreservation

 

 

VOSGES DU SUD : le Festival Musique & MĂ©moire diffuse l'excellence au Pays des 1000 Ă©tangs


VIDEO TEASER
Ă©vasion dans les VOSGES DU SUD

https://www.youtube.com/watch?v=vW50y5VJwiY 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Toutes les infos, les modalités de réservations
sur le site du festival MUSIQUE & MEMOIRE 2019 :

https://musetmemoire.com

musique et memoire festival 2019 programmation annonce critique coup de coeur temps forts festivals musique classique classiquenews

 
 
 

________________________________________________________________________________________________

MUSIQUE ET MÉMOIRE EN VIDÉO :

 

 

 

REPORTAGE VIDEO Festival Musique & Mémoire 2018 : Pour les 25 ans du Festival, Vox Luminis réalise la Messe en si de Jean-Sébastien Bach

 

REPORTAGE. JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et MĂ©moire 2018 from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Les éditions précédentes :

 

 

 

Festival 2013

 

Festival Musique et MĂ©moire 2013 : Les 20 ans from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Festival 2015 : Les Timbres, l’opĂ©ra dans tous ses Ă©tats

 

GRAND REPORTAGE : Festival Musique et MĂ©moire 2015 / Les Timbres from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2016 : Les 400 ans de FROBERGER

 

REPORTAGE. Le Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2016 : les 400 ans de Froberger from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2017 : ALIA MENS interprète Cantates et Concertos de JS BACH

 

REPORTAGE, vidéo. Festival MUSIQUE & MÉMOIRE : ALIA MENS joue JS BACH (juil 2017). from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

REPORTAGE. JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et Mémoire 2018 (25è édition)

musique-et-memoire-2018-vignette-carre-classiquenews-coup-de-coeur-festival-evenementVIDEO, reportage. MUSIQUE & MÉMOIRE, 25è Ă©dition : 13-29 juillet 2018. LABORATOIRE BAROQUE VISIONNAIRE… Peu Ă  peu, le Festival Musique & MĂ©moire (Vosges du Sud) a rĂ©vĂ©lĂ© des conditions exceptionnelles pour favoriser l’émergence et l’approfondissement de gestes artistiques dĂ©fricheurs, exigeants. C’est le bĂ©nĂ©fice d’une ligne artistique qui fonde son action auprès des artistes dans le sens d’un compagnonnage inĂ©dit… des rĂ©sidences qui se dĂ©clinent pour chaque ensemble invitĂ© et donc associĂ©, Ă  3 annĂ©es de recherche, d’expĂ©rimentation, de consolidation. L’écriture suprĂŞme de Jean-SĂ©bastien Bach y tient une place en or – phĂ©nomène singulier en France : rares les festivals qui poursuivent sur le long terme, un questionnement continu sur l’œuvre de Jean-SĂ©bastien.

En 2017, Alia Mens rĂ©vĂ©lait des affinitĂ©s Ă©videntes, une sonoritĂ© critique aiguisant aussi l’écoute des spectateurs. A l’étĂ© 2018, c’était Vox Luminis qui rĂ©alisait aux cĂ´tĂ©s de la Messe en si, un programme mettant en perspective, le premier Magnificat de Bach avec celui de son prĂ©dĂ©cesseur Ă  Leipzig, Kuhnau. DĂ©fricheur, audacieux, le Festival dans les Vosges du Sud, conçu par Fabrice Creux, proposait aussi Ă  Vox Luminis de dĂ©fendre une cantate de Pachebel, un proche de JS Bach, dont l’écriture reste injustement minorĂ©e… Reportage spĂ©cial dĂ©diĂ© Ă  la 25 ème Ă©dition de Musique & MĂ©moire : JS Bach par Vox Luminis – bilan & perspectives du Festival par Fabrice Creux, fondateur et directeur artistique. RĂ©alisation : © studio classiquenews / Philippe-Alexandre PHAM 2019

VOSGES DU SUD : 26è Festival Musique & Mémoire 2019

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsVosges du Sud, 26è FESTIVAL MUSIQUE ET MEMOIRE : 19 juillet – 4 aoĂ»t 2019. C’est le festival estival le plus original et le plus passionnant au nord de la Loire (ils ne sont pas nombreux et d’autant plus mĂ©ritants) et dans le grand Est, en Franche-ComtĂ© ou dans les VOSGES DU SUD plus prĂ©cisĂ©ment. Inscrit dans le territoires des 1000 Ă©tangs, un paradis mĂ©connu accordant forĂŞts Ă©ternelles et musique classique, en une Ă©quation inoubliable. Depuis ses dĂ©buts, le Festival Musique et MĂ©moire sait dĂ©velopper l’audace et la fidĂ©litĂ©, rĂ©servant aux ensembles les plus engagĂ©s, une rĂ©sidence de 3 annĂ©es pour approfondir un geste musical, affiner l’interprĂ©tation d’un rĂ©pertoire ou d’un compositeur, ciseler le travail chambriste, l’écoute et l’expĂ©rimentation entre musiciens, et surtout le partage Ă  l’adresse du public, heureux de participer Ă  l’élaboration des programmes, stimulĂ© Ă  suivre ainsi la maturation des sensibilitĂ©s. L’édition 2019 de Musique et MĂ©moire rĂ©pond Ă  tout cela, rĂ©pondant avec dĂ©lices et souvent de manière surprenante aux attentes du public. Car l’esprit de dĂ©couverte et la curiositĂ© sont toujours lĂ , intactes et prĂ©servĂ©es après plus de 25 annĂ©es de programmation.

Musique et Mémoire 2019 se déroule ainsi autour de 3 WEEK ENDS : 20-21 puis 27-28 juillet, enfin 3-4 août 2019 : une occasion idéale pour organiser votre séjour en Franche-Comté.

 

 

 

 

 

NOS 4 TEMPS FORTS 2019

________________________________________________________________________________________________

Parmi les temps forts 2019, distinguons entre autres :

 

 

1 – VENDREDI 19 JUILLET 2019

Concert d’ouverture de la Fenice avec un programme haut en couleurs
COURONNEMENTS A VENISE / Incoronazione a Venezia
Messe de couronnement dans la Venise des Doges (Ven 19 juillet, Eglise St-martin de Lure, 21h). Ensemble La Fenice, Jean Tubéry.
Musiques des Gabrieli et de Monteverdi à Venise en 1615…
A 17h, répétition ouverte au public

 

 

2 – SAMEDI 20 JUILLET 2019
Collaboration Jean-Charles Ablitzer (orgue) / Vox Luminis pour une valorisation du merveilleux orgue espagnol de Grandvillars
SOL Y SOMBRA (soleil et ombre) : un programme en clair obscur, aux contrastes caravagesques, l’orgue de Jean-Charles Ablitzer et les voix éthérées, allusives, magiciennes de l’ensemble Vox Luminis (Lionel Meunier, direction), déjà invité au Festival l’an dernier (Eglise St-Martin de Grandvillars, sam 20 juillet, 18h et 21h). Musiques de Victoria et Arauxo.
3 – VENDREDI 26 et SAMEDI 27 JUILLET 2019
Poursuite du parcours Jean-SĂ©bastien Bach par Alia Mens
Vendredi 26 et samedi 27 juillet 2019 (3è année de résidence).
Récital d’Olivier Spilmont, clavecin (Suites Françaises, le 26 juil, Gd Salon de l’Hôtel de Ville de Lure, 21h)
Labyrinthe : Cantates de Leipzig en un labyrinthe de 3 cantates, un chanteur par partie, où règne, énigmatique et mystérieuse la plus doloriste et inquiétante « Meine Seufzer, meine Tränen » (Sam 27 juil, Basilique St-Pierre de Luxeuil-les-Bains, 21h)

 

 

4 – WEEK END LES TIMBRES : 2,3,4, 5 AOĂ›T 2019

Enfin, le meilleur pour la fin, la dernière année de résidence (2 dans l’histoire dules-timbres-portrait-noi-et-blanc-classiquenews festival, pour un campagnonage unique) du jeune ensemble envoûtant LES TIMBRES, ven 2, sam 3, dim 4 août 2019. C’est un miracle musical de péosie chambriste et d’entente collective comme il en existe peu ailleurs. Ainsi le joyeux trio enchanteur : Yoko Kawakubo, Myriam Rignol, Julien Wolfs (violon, viole de gambe, clavecin) propose What is life (William Byrd, le ven 2 août, Eglise luthérienne d’Héricourt, 21h) ; Inventions à 2 violons (avec Maite Larburu, 2è violon), et Inventions avec 2 violes de gambe (avec Pau Marcos Vicens, 2è viole de gambe), Inventions à 4 mains (avec Marie-Anne Dachy, clavecin), puis L’art de la fugue qui réunit les 6 instrumentistes solistes, sam 3 août, Chapelle Saint-Martin de Faucogney, 15h.
Le dimanche 5 aoĂ»t, place aux individualitĂ©s : Suites par Myriam Rignol (11h, chĹ“ur roman de Melisey), Sonate et Partita par Yoko Kawakubo (15h, Eglise ND de l’Assomption de Château-Lambert), enfin Variations Goldberg pr Julien Wolfs – enfin, rĂ©union des 3 solistes des Timbres dans Sonates en trio (17h30, Eglise ND de l’Assomption de Servance).

 

 VOSGES DU SUD : le Festival Musique & Mémoire diffuse l'excellence au Pays des 1000 étangs

 

VIDEO TEASER Ă©vasion dans les VOSGES DU SUD

https://www.youtube.com/watch?v=vW50y5VJwiY 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Toutes les infos, les modalités de réservations
sur le site du festival MUSIQUE & MEMOIRE 2019 :

https://musetmemoire.com

musique et memoire festival 2019 programmation annonce critique coup de coeur temps forts festivals musique classique classiquenews

 

 

 

 

CD événement. Kerll / Fux : Requiems. Vox Luminis, Lionel Meunier (1 cd Ricercar).

lionel-meunier_lrCD Ă©vĂ©nement, compte rendu critique. Kerll / Fux : Requiems. Vox Luminis, Lionel Meunier (1 cd Ricercar).D’emblĂ©e voici l’un de meilleurs disques de Vox Luminis, un ensemble dĂ©sormais emblĂ©matique de l’excellence vocale collective, menĂ© par le baryton-basse Lionel Meunier, directeur inspirĂ© qui a trouvĂ© rĂ©cemment Ă  Saintes, – lieu emblĂ©matique des dernières recherches de Philippe Herreweghe (et son orchestre des Champs ElysĂ©es), son modèle absolu-, un lieu d’approfondissement et mĂŞme de dĂ©fi (en juillet dernier, Vox Luminis ouvrait le festival estival de Saintes avec King Arthur de Purcell : vraie nouveautĂ© lyrique pour l’ensemble, et certainement une Ă©tape dĂ©cisive pour la maturitĂ© dramatique du collectif belge).

 

CLIC_macaron_2014De Kerl Ă  Fux : joyaux de la tradition sacrĂ©e viennoise. D’abord, louons ici le focus ainsi opĂ©rĂ© sur l’écriture de Johann Caspar Kerl (1627-1693), compositeur raffinĂ© qui doit sa formation Ă  Rome auprès des meilleurs, soit Carissimi et Frescobaldi (excusez du peu!). Figure tutĂ©laire de l’essor de la musique Ă  Munich puis Ă  Vienne (oĂą il est organiste Ă  Saint-Etienne), Kerl laisse une somme incontournable Ă  la fin du XVIIè : recueil de Messes intitulĂ© « Missae sex, sum instrumentis concertantibus » de 1689, dĂ©diĂ© Ă  l’empereur très mĂ©lomane et compositeur lui mĂŞme, Leopold Ier, – c’est Ă  dire Ă  l’époque de la peste Ă  Vienne (1679-1682) et aussi du siège de la citĂ© impĂ©riale par les turcs (1683). Soit l’une des Ă©critures les plus inspirĂ©es en une Ă©poque particulièrement dure et barbare pour la chrĂ©tientĂ© en l’Europe de l’est. D’un bout Ă  l’autre, – et mĂŞme si l’on pense aujourd’hui que la « SĂ©quence / Sequenza » (Ă©crite Ă  quatre voix soliste) serait d’une pĂ©riode autre que le reste de la partition (conçu Ă  5 parties), on reste convaincu par la profonde unitĂ© du cycle et par l’intensitĂ© de sa lecture. C’est essentiellement la plĂ©nitude recueillie et exceptionnellement opulente des chanteurs qui souligne sans dĂ©faut ce sentiment de sĂ©rĂ©nitĂ© angĂ©lique, offrant dans cette Missa pro defunctis, une approche apaisĂ©e et sublimĂ©e de la mort. MĂŞme le Dies ire Dies illa est d’une noble prestance (une section que Kerl – d’après ses propres Ă©crits-, destinait pour son office funèbre semble-t-il) et les dramatiques Quantus tremor pour basse, Tuba mireur (pour tĂ©nor), Mors stupebit pour alto (ici masculin) demeurent d’une articulation mesurĂ©e, d’une impĂ©riale tenue, d’une constante Ă©lĂ©gance (Vienne dès avant Haydn et Mozart est capitale de l’élĂ©gance). La plainte plus individualisĂ©e et presque en style direct, – implorante, incarnĂ©e du Quid sum miser pour soprano (cantus) complète intelligemment une succession de vagues collectives d’une formidable Ă©pure, d’une permanente pudeur. MĂŞme implication plus personnelle dans le Lacrimosa dies illa, Ă©galement pour soprano (cantus) d’une claire et lĂ  aussi, constante sensibilitĂ© pudique. Orfèvre et très investi dans l’intonation pieuse et pourtant active, Vox Luminis affirme enfin une pleine maĂ®trise dans l’apaisement total et cette fusion des timbres vocaux magnifiquement canalisĂ©e jusqu’à la paix ineffable du dernier Lux aeternam.

Dans la succession de la Missa de Kerl, les premières notes du Requiem pour l’Empereur / Kaiserrequiem de Fux semblent approfondir et comme accomplir l’expérience précédemment éprouvée : la continuité, le sens de la progression dramatique de Vox Luminis est d’une remarquable intelligence sonore. Exprimer la parenté évidente des deux oeuvres renforce la pertinence du programme d’en composer comme les deux volets distincts mais complémentaires d’un même retable.

 

vox luminis requiem fux kerl cd ricercar clic de classiquenews ete 2016 RIC368Plus tardif que Kerl, Johann Joseph Fux (1660-1741), lĂ©gende vivante Ă  son Ă©poque Ă  Vienne, incarne la noblesse et l’opulence au coeur du XVIIè, car il est nĂ© en 1660, soit plus de 30 ans après Kerl. ImmĂ©diatement c’est la profonde cohĂ©sion du son d’ensemble qui frappe et saisit Ă  nouveau, portĂ© davantage encore par la ductilitĂ© plastique et caressante des instruments de l’excellent ensemble concertant Scorpio collectief (fusion parfaite entre timbres instrumentaux et vocaux) : Vox Luminis comprend et exprime de l’intĂ©rieur tous les enjeux tragiques et mĂŞme angoissĂ©s d’une cĂ©lĂ©bration de la mort, et bien sĂ»r, fort heureusement, de la rĂ©surrection. La clartĂ© et la transparence inonde d’une lumière continue, intense, vibrante, la claire articulation du texte, mais aussi la succession très diversifiĂ©e (quant aux effectifs choisis) des sĂ©quences (en particulier du Dies Irae… au Pie Jesu… de la Sequenza fervente, soit le centre mĂŞme de cette fresque palpitante de près de 15 mn d’une action collective et individuelle vivante et flamboyante. Surprenante rĂ©vĂ©lation, le Dies ire, Dies illa : ferme et expressif semble annoncer directement Mozart. MĂŞme constat pour le dernier Ă©pisode : Lux aeterna, dont la première mesure se rĂ©vèle très proche du Requiem de Mozart lĂ  aussi, Ă  tel point que l’on se pose la question : Wolfgang a-t-il pu connaĂ®tre prĂ©cisĂ©ment les partitions de son prĂ©dĂ©cesseur alors qu’il menait des recherches Ă  la CathĂ©drale Saint-Etienne de Vienne ? La justesse du sentiment recueilli, la profonde tendresse qui s’en dĂ©gage aussi, le climat de certitude arienne et angĂ©lique … sont en partage chez l’un et l’autre compositeur. Le prĂ©sent enregistrement, d’une idĂ©ale rĂ©alisation, pose cette question de la filiation directe qui dĂ©termine aussi une certaine tradition viennoise dans le domaine sacrĂ©, du XVIIè au XVIIIè. De Kerl Ă  Fux circule une Ă©lĂ©gance sacrĂ©e fraternelle qui annonce – en connaissance intime de la musique, Mozart lequel serait comme la conclusion d’une boucle marquĂ©e par le sublime. Superbe rĂ©alisation. Donc CLIC de CLASSIQUENEWS de l’étĂ© 2016.

 

 

CD, compte rendu critique. KERL, FUX : Requiem. Vox Luminis. Lionel Meunier 1 cd Ricercar. EnregistrĂ© en novembre 2015. CLIC de CLASSIQUENEWS – Ă  paraĂ®tre en septembre 2016.

vox luminis lionel meunier festival musique et memoire juillet 2015Approfondir : VOIR notre reportage vidéo exclusif réalisé à Saintes pendant le festival estival 2015, où Vox Luminis présentait le Requiem impérial de Fux : Lionel Meunier explique son attachement à l’Abbaye aux Dames de Saintes et présente la ligne artistique de son ensemble Vox Luminis

 

 

 

Vox Luminis / Requiems de Kerl et de Fux
Septembre 2016 – 1 cd Ricercar – RIC 368

 

 

Fux
Vox Luminis
Zsuzsi Tóth, Kristen Wittmer, Sara Jäggi, Stefanie True – sopranos
Barnabás Hegyi, Jan Kullmann – countertenors
Olivier Berten, Robert Buckland – tenors
Lionel Meunier, Matthias Lutze – basses
Scorpio Collectief
Jacek Kurzydło, Jivka Kaltcheva – violin
Manuela Bucher – viola
Matthias Müller – violone
Kris Verhelst – organ
Jeremie Papasergio – dulciane
Simen van Mechelen, Adam Woolf – trombone
Frithjof Smith, Josué Meléndez, Lambert Colson – cornet

 

 

 

Kerll
Vox Luminis
Zsuzsi Tóth, Sara Jäggi – sopranos
Barnabás Hegyi, Jan Kullmann – countertenors
Dávid Szigetvári, Philippe Froeliger, Olivier Berten, Robert Buckland – tenors
Lionel Meunier, Matthias Lutze – basses
Bart Jacobs – organ
L’Achéron
François Joubert-Caillet
Marie-Suzanne de Loye
Andreas Linos
Lucile Boulanger

 

 

Le TAP de Poitiers accueille Vox Luminis

meunier lionel vox luminis CLASSQUENEWS.COMPoitiers, TAP. Vox Luminis réenchante les ancêtres de Bach. Le 26 avril 2016. Vox Luminis créé / mené par le baryton Lionel Meunier (depuis sa fondation à Namur en 2004) ne cesse de convaincre par la sonorité chaude, expressive et étonnamment articulé de son chœur, l’un de smeilleurs actuellement, avec Les Arts Florissants et le chœur de chambre de Namur. Le programme présenté par Vox Luminis à Poitiers met en lumière la généalogie des ancêtres de Jean-Sébastien Bach, tous excellents musiciens, pour le choeur, et fervents chrétiens devant l’Eternel. La dynastie Bach ainsi évoquée met en lumière le tempérament musical des compositeurs prédécesseurs de Jean Sébastien : Johann (1604-1673), Johann Christoph (1642-1703), Johann Michael (1648-1694) et Johann Ludwig (1677-1731). Autant d’auteurs dont JS possédait des copies ou des autographes de leurs partitions. Leurs motets confirment combien l’art musical fut une spécialité familiale, l’emblème de l’excellence artistique partagé par tous les membres d’un clan de compositeurs, une dynastie parmi les plus prolixes de l’histoire musicale. Doubles chœurs classiques, choralmottete à 5 voix, doubles choeurs asymétriques, motet à 6 vois, chanteurs tenus caché, soprano surgissant du choeur… autant de dispositifs et de formes divers démontrant la vitalité créative d’un foyer particulièrement original.

vox luminis lionel meunier copyright ola renska classiquenews 2767514_origAu programme : prédécesseurs de JS Bach, puis les Musikalische Exequiem de Schütz, sommet de la ferveur germanique du premier baroque, sur unt este que Brahms reprendra au XIXè pour son propre compte. Lionel Meunier a souvent exprimé son admiration pour Philippe Herreweghe et le Collegium vocal de Gand, un ensemble qui l’ayant marqué, a profondément inspiré son geste comme interprète et comme chef.
Vox Luminis offre ainsi un éloquent prélude à la musique pour les funérailles du prince Heinrich Posthumus von Reuss, patron et ami de Schütz rencontré à Bayreuth dès 1619. La commande en remonte du vivant du prince mécène dès 1635 : Exsequiae, signifie obsèques. C’est donc la musique pour le rituel funèbre… sur un texte luthérien sélectionné par Reuss lui-même. Les indications du compositeur d’habitude très précis et exact dans ses annotations, font mention d’un dispositif plutôt strict voire monacal : 6 chanteurs et un orgue. Vox Luminis fidèle à la tradition des recréations vivantes en propose une version personnelle où c’est le chant qui est surtout mis en avant. L’œuvre d’une durée moyenne de moins de 40 mn, s’achève (Partie III) en évoquant l’apothéose du défunt, sur un texte de Simeon puis de l’Apocalypse (la Guerre de Trente Ans impose alors ses ravages destructeurs dans toute l’Europe) ; c’est l’âme élue d’un sanctifié aux côtés de deux séraphins qui referme ce somptueux cycle sur la mort et le repos éternel.

Critique du cd Schütz / Musikalische Exequien, par notre rédacteur critique Lee Yu Wang :
” SchĂĽtz rĂ©alise ici la sĂ©pulture musicale de son patron et mĂ©cène (et probablement ami si l’on en lit les dĂ©didaces), Heinrich Reuss le Posthume, seigneur de Gera, dĂ©cĂ©dĂ© le 3 dĂ©cembre 1635: pour son office funèbre le 4 fĂ©vrier 1636, le compositeur y distille une pensĂ©e Ă©purĂ©e, sobre et monumental Ă  la fois, recueillie et digne: un idĂ©al de terreur pacifiĂ©e ou de sĂ©rĂ©nitĂ© conquise, biens prĂ©cieux en ces temps d’incertitude et de grande affliction. La Guerre de Trente dĂ©truit l’Europe du XVIIè, et la musique de l’italien SchĂĽtz, qui apprit sa langue si gĂ©niale Ă  la chaleur carissimienne, s’accomplit ici en un cycle admirablement abordĂ©. Si BenoĂ®t Haller s’autorisait un instrumentarium colorĂ© voire somptueux, Lionel Meunier et les solistes de Vox Luminis prĂ©fèrent plĂ»tot l’austĂ©ritĂ© ardente et fervente d’un continuo Ă©purĂ© (orgue et basse de viole).  Les considĂ©rations sur le/la mort opèrent une mise en terre des plus exaltantes: les voix lumineuses de l’ensemble convoquĂ© n’ayant de facto jamais aussi bien portĂ© leur nom.
Une fusion vocale prenante, et pourtant un chant incarnĂ© et individualisé portent la rĂ©ussite de cette lecture admirable. Les couleurs sombres sont claires; la vocalitĂ©, respectueuse du texte. SchĂĽtz n’avait pas inspirĂ© tel linceuil prĂ©cisĂ©ment entonnĂ©, magistralement habitĂ©. En luthĂ©rien convaincu, SchĂĽtz regarde la mort telle une libĂ©ration porteuse de paix et d’accomplissement. Tout un programme saisissant, idĂ©alement dĂ©fendu par Vox Luminis dans l’un de leurs meilleurs enregistrements. “

 

 

 

 

Vox Luminis au TAP de Poitiersboutonreservation
AncĂŞtres de JS Bach, Musikalische Exequien de SchĂĽtz
Mardi 26 avril 2016, 20h30
1h30 sans entracte
TAP Auditorium

 

 

VOIR aussi notre reportage vidĂ©o “La 3ème GĂ©nĂ©ration d’interprètes Ă  SAINTES” dont l’excellent ensemble belge VOX LUMINIS / entretien avec Lionel MEUNIER (juillet 2015)

 

 

Bach, SchĂĽtz par Vox Luminis

meunier lionel vox luminis CLASSQUENEWS.COMPoitiers, TAP. Vox Luminis réenchante les ancêtres de Bach. Le 26 avril 2016. Vox Luminis créé / mené par le baryton Lionel Meunier (depuis sa fondation à Namur en 2004) ne cesse de convaincre par la sonorité chaude, expressive et étonnamment articulé de son chœur, l’un de smeilleurs actuellement, avec Les Arts Florissants et le chœur de chambre de Namur. Le programme présenté par Vox Luminis à Poitiers met en lumière la généalogie des ancêtres de Jean-Sébastien Bach, tous excellents musiciens, pour le choeur, et fervents chrétiens devant l’Eternel. La dynastie Bach ainsi évoquée met en lumière le tempérament musical des compositeurs prédécesseurs de Jean Sébastien : Johann (1604-1673), Johann Christoph (1642-1703), Johann Michael (1648-1694) et Johann Ludwig (1677-1731). Autant d’auteurs dont JS possédait des copies ou des autographes de leurs partitions. Leurs motets confirment combien l’art musical fut une spécialité familiale, l’emblème de l’excellence artistique partagé par tous les membres d’un clan de compositeurs, une dynastie parmi les plus prolixes de l’histoire musicale. Doubles chœurs classiques, choralmottete à 5 voix, doubles choeurs asymétriques, motet à 6 vois, chanteurs tenus caché, soprano surgissant du choeur… autant de dispositifs et de formes divers démontrant la vitalité créative d’un foyer particulièrement original.

vox luminis lionel meunier copyright ola renska classiquenews 2767514_origAu programme : prédécesseurs de JS Bach, puis les Musikalische Exequiem de Schütz, sommet de la ferveur germanique du premier baroque, sur unt este que Brahms reprendra au XIXè pour son propre compte. Lionel Meunier a souvent exprimé son admiration pour Philippe Herreweghe et le Collegium vocal de Gand, un ensemble qui l’ayant marqué, a profondément inspiré son geste comme interprète et comme chef.
Vox Luminis offre ainsi un éloquent prélude à la musique pour les funérailles du prince Heinrich Posthumus von Reuss, patron et ami de Schütz rencontré à Bayreuth dès 1619. La commande en remonte du vivant du prince mécène dès 1635 : Exsequiae, signifie obsèques. C’est donc la musique pour le rituel funèbre… sur un texte luthérien sélectionné par Reuss lui-même. Les indications du compositeur d’habitude très précis et exact dans ses annotations, font mention d’un dispositif plutôt strict voire monacal : 6 chanteurs et un orgue. Vox Luminis fidèle à la tradition des recréations vivantes en propose une version personnelle où c’est le chant qui est surtout mis en avant. L’œuvre d’une durée moyenne de moins de 40 mn, s’achève (Partie III) en évoquant l’apothéose du défunt, sur un texte de Simeon puis de l’Apocalypse (la Guerre de Trente Ans impose alors ses ravages destructeurs dans toute l’Europe) ; c’est l’âme élue d’un sanctifié aux côtés de deux séraphins qui referme ce somptueux cycle sur la mort et le repos éternel.

Critique du cd Schütz / Musikalische Exequien, par notre rédacteur critique Lee Yu Wang :
” SchĂĽtz rĂ©alise ici la sĂ©pulture musicale de son patron et mĂ©cène (et probablement ami si l’on en lit les dĂ©didaces), Heinrich Reuss le Posthume, seigneur de Gera, dĂ©cĂ©dĂ© le 3 dĂ©cembre 1635: pour son office funèbre le 4 fĂ©vrier 1636, le compositeur y distille une pensĂ©e Ă©purĂ©e, sobre et monumental Ă  la fois, recueillie et digne: un idĂ©al de terreur pacifiĂ©e ou de sĂ©rĂ©nitĂ© conquise, biens prĂ©cieux en ces temps d’incertitude et de grande affliction. La Guerre de Trente dĂ©truit l’Europe du XVIIè, et la musique de l’italien SchĂĽtz, qui apprit sa langue si gĂ©niale Ă  la chaleur carissimienne, s’accomplit ici en un cycle admirablement abordĂ©. Si BenoĂ®t Haller s’autorisait un instrumentarium colorĂ© voire somptueux, Lionel Meunier et les solistes de Vox Luminis prĂ©fèrent plĂ»tot l’austĂ©ritĂ© ardente et fervente d’un continuo Ă©purĂ© (orgue et basse de viole).  Les considĂ©rations sur le/la mort opèrent une mise en terre des plus exaltantes: les voix lumineuses de l’ensemble convoquĂ© n’ayant de facto jamais aussi bien portĂ© leur nom.
Une fusion vocale prenante, et pourtant un chant incarnĂ© et individualisé portent la rĂ©ussite de cette lecture admirable. Les couleurs sombres sont claires; la vocalitĂ©, respectueuse du texte. SchĂĽtz n’avait pas inspirĂ© tel linceuil prĂ©cisĂ©ment entonnĂ©, magistralement habitĂ©. En luthĂ©rien convaincu, SchĂĽtz regarde la mort telle une libĂ©ration porteuse de paix et d’accomplissement. Tout un programme saisissant, idĂ©alement dĂ©fendu par Vox Luminis dans l’un de leurs meilleurs enregistrements. “

 

 

 

 

Vox Luminis au TAP de Poitiersboutonreservation
AncĂŞtres de JS Bach, Musikalische Exequien de SchĂĽtz
Mardi 26 avril 2016, 20h30
1h30 sans entracte
TAP Auditorium

 

 

VOIR aussi notre reportage vidĂ©o “La 3ème GĂ©nĂ©ration d’interprètes Ă  SAINTES” dont l’excellent ensemble belge VOX LUMINIS / entretien avec Lionel MEUNIER (juillet 2015)

 

 

Reportage vidéo : La 3ème génération de musiciens au Festival de Saintes 2015

logoSaintes_A3_noirReportage vidĂ©o : La 3ème gĂ©nĂ©ration de musiciens au Festival de Saintes 2015. En juillet 2015, le Festival de Saintes cultive aux cĂ´tĂ©s des tĂŞtes d’affiches et des vedettes cĂ©lĂ©brĂ©es, la diversitĂ© dĂ©fricheuse des jeunes tempĂ©raments. Cette annĂ©e, les 12 et 13 juillet 2015, CLASSIQUENEWS s’intĂ©resse Ă  trois interprètes qui portent l’Ă©lan enthousiaste de cette 3ème gĂ©nĂ©ration de musiciens qui incarnent aussi la vitalitĂ© du festival estival. Entretien avec Stephan Maciejewski, Directeur artistique et Odile Pradem-Faure, Directrice gĂ©nĂ©rale mais aussi les musiciens concernĂ©s… tels Lionel Meunier (Vox Luminis), Adam Laloum (pianiste) et RaphaĂ«l SĂ©vère (clarinette), HĂ©loĂŻse Gaillard (crĂ©atrice de l’ensemble Amarillis). © studio CLASSIQUENEWS.TV – RĂ©alisation : Philippe-Alexandre Pham

Haute-SaĂ´ne. Festival Musique et MĂ©moire : Week end 2. Bach : les origines (24,25,26 juillet 2015)

Haute-SaĂ´ne. Festival Musique et MĂ©moire : Week end Bach / Vox Luminis (24,25,26 juillet 2015).

2ème week end Musique et Mémoire
(Haute SaĂ´ne)

Ensemble en résidence : Vox Luminis, Lionel Meunier
Thématique : Bach, une famille au long cours !

 

visuel festival Musique et MĂ©moire 2015Le second week end musical du Festival Musique et MĂ©moire 2015 met Ă  l’honneur la famille Bach : les prĂ©dĂ©cesseurs de Jean-SĂ©bastien et ses fils, sont d’immenses musiciens et compositeurs que Vox Luminis rĂ©vĂ©le en pleine lumière. Fabrice Creux, directeur du festival en Haute-SaĂ´ne donne carte blanche Ă  Vox Luminis, l’ensemble vocal et instrumental dirigĂ© par la basse Lionel Meunier : dĂ©couvrir les origines du Bach mĂ»r. Jean-SĂ©bastien est lui-mĂŞme l’hĂ©ritier d’une tradition musicale familiale oĂą la continuitĂ© dans l’excellence et la ferveur, l’originalitĂ© et la profondeur, reste de mise. A travers la diversitĂ© des formes (motets, cantates…), dans le maillage raffinĂ© et complexe des sensibilitĂ©s de chaque membre de la famille, Ă©merge peu Ă  peu le gĂ©nie du plus grand compositeur du clan : Jean-SĂ©bastien. Rares les occasions de suivre pas Ă  pas Bach avant Bach. Musique et MĂ©moire permet d’explorer la maturation et l’inspiration du compositeur baroque, tout en goĂ»tant l’acoustique particulière de chaque lieu investi : HĂ©ricourt, Lure, Fresse… Nous avions quittĂ© Vox Luminis Ă  Saintes, oĂą le 12 juillet dernier, le collectif interprĂ©tait Purcell et Fux en un programme intensĂ©ment dĂ©ploratif (LIRE notre compte rendu concert Vox Luminis Ă  Saintes : Purcell, Fux…).

 

meunier lionel vox luminis CLASSQUENEWS.COMDĂ©jĂ  invitĂ© en 2012, Vox Luminis revient au festival Musique et MĂ©moire pour se consacrer en 3 concerts Ă  l’origine du gĂ©nie de Bach : de quelle tradition familiale, Jean-SĂ©bastien est il l’hĂ©ritier ? Musique et MĂ©moire rĂ©pond Ă  la question. InstallĂ© en Belgique (Namur, lieu emblĂ©matique de l’excellence chorale), Vox Luminis est nĂ© en 2014 sous l’impulsion de son fondateur, le flĂ»tiste et chanteur Lionel Meunier. La souplesse et la prĂ©cision vocale, le souci de la sonoritĂ© Ă  la fois pleine et articulĂ©e caractĂ©risent depuis ses dĂ©buts, le geste musical de Vox Luminis (Voix de lumière en latin). Qu’il s’agisse de pièces sacrĂ©es ou profanes, Vox Luminis cisèle une approche saisissante par ses nuances expressives, le sens du texte, la prĂ©Ă©minence de l’intelligibilitĂ© et un dramatisme jamais appuyĂ© : agissant, selon le rythme naturel du souffle.

 

 

vox luminis lionel meunier festival musique et memoire juillet 2015

 

 

 

Week end Bach Ă  Musique et MĂ©moire

3 concerts événements pour comprendre d’où vient Jean-Sébastien Bach

 

Vendredi 24 juillet, 21h (église luthérienne d’Héricourt) : motets de Johann, Johann Christoph, Johann Michael, Johann Ludwig Bach. Répétition publique ouverte à 17h.

Samedi 25 juillet, 21h (église Saint-Martin) : Bach, la lignée d’Arnstadt. Heinrich, Johann Michael, Johann Christoph, Jean-Sébastien Bach : cantates. Répétition publique ouverte à 18h.

Dimanche 26 juillet, 17h (église Sainte-Antide, Fresse) : Pachelbel et Bach. Cantates de jeunesse (sans récit ni choral harmonisé). Pachelbel grand mai de la famille et proche du père de Jean-Sébastien (Ambrosius) a transmis au futur Cantor de Leipzig, une maitrise exceptionnelle de la forme cantate, ce dès sa prime jeunesse. Le programme dévoile ce que doit JS Bach à l’art de Pachelbel.

 

 

RĂ©servations et informations sur le site du festival Musique et MĂ©moire

03 84 49 33 46

festival@musetmemoire.com

www.musetmemoire.com

 

Haute-SaĂ´ne. Festival Musique et MĂ©moire : Week end Bach (24,25,26 juillet 2015)

Haute-SaĂ´ne. Festival Musique et MĂ©moire : Week end Bach / Vox Luminis (24,25,26 juillet 2015).

2ème week end Musique et Mémoire
(Haute SaĂ´ne)

Ensemble en résidence : Vox Luminis, Lionel Meunier
Thématique : Bach, une famille au long cours !

 

visuel festival Musique et MĂ©moire 2015Le second week end musical du Festival Musique et MĂ©moire 2015 met Ă  l’honneur la famille Bach : les prĂ©dĂ©cesseurs de Jean-SĂ©bastien et ses fils, sont d’immenses musiciens et compositeurs que Vox Luminis rĂ©vĂ©le en pleine lumière. Fabrice Creux, directeur du festival en Haute-SaĂ´ne donne carte blanche Ă  Vox Luminis, l’ensemble vocal et instrumental dirigĂ© par la basse Lionel Meunier : dĂ©couvrir les origines du Bach mĂ»r. Jean-SĂ©bastien est lui-mĂŞme l’hĂ©ritier d’une tradition musicale familiale oĂą la continuitĂ© dans l’excellence et la ferveur, l’originalitĂ© et la profondeur, reste de mise. A travers la diversitĂ© des formes (motets, cantates…), dans le maillage raffinĂ© et complexe des sensibilitĂ©s de chaque membre de la famille, Ă©merge peu Ă  peu le gĂ©nie du plus grand compositeur du clan : Jean-SĂ©bastien. Rares les occasions de suivre pas Ă  pas Bach avant Bach. Musique et MĂ©moire permet d’explorer la maturation et l’inspiration du compositeur baroque, tout en goĂ»tant l’acoustique particulière de chaque lieu investi : HĂ©ricourt, Lure, Fresse… Nous avions quittĂ© Vox Luminis Ă  Saintes, oĂą le 12 juillet dernier, le collectif interprĂ©tait Purcell et Fux en un programme intensĂ©ment dĂ©ploratif (LIRE notre compte rendu concert Vox Luminis Ă  Saintes : Purcell, Fux…).

 

meunier lionel vox luminis CLASSQUENEWS.COMDĂ©jĂ  invitĂ© en 2012, Vox Luminis revient au festival Musique et MĂ©moire pour se consacrer en 3 concerts Ă  l’origine du gĂ©nie de Bach : de quelle tradition familiale, Jean-SĂ©bastien est il l’hĂ©ritier ? Musique et MĂ©moire rĂ©pond Ă  la question. InstallĂ© en Belgique (Namur, lieu emblĂ©matique de l’excellence chorale), Vox Luminis est nĂ© en 2014 sous l’impulsion de son fondateur, le flĂ»tiste et chanteur Lionel Meunier. La souplesse et la prĂ©cision vocale, le souci de la sonoritĂ© Ă  la fois pleine et articulĂ©e caractĂ©risent depuis ses dĂ©buts, le geste musical de Vox Luminis (Voix de lumière en latin). Qu’il s’agisse de pièces sacrĂ©es ou profanes, Vox Luminis cisèle une approche saisissante par ses nuances expressives, le sens du texte, la prĂ©Ă©minence de l’intelligibilitĂ© et un dramatisme jamais appuyĂ© : agissant, selon le rythme naturel du souffle.

 

 

vox luminis lionel meunier festival musique et memoire juillet 2015

 

 

 

Week end Bach Ă  Musique et MĂ©moire

3 concerts événements pour comprendre d’où vient Jean-Sébastien Bach

 

Vendredi 24 juillet, 21h (église luthérienne d’Héricourt) : motets de Johann, Johann Christoph, Johann Michael, Johann Ludwig Bach. Répétition publique ouverte à 17h.

Samedi 25 juillet, 21h (église Saint-Martin) : Bach, la lignée d’Arnstadt. Heinrich, Johann Michael, Johann Christoph, Jean-Sébastien Bach : cantates. Répétition publique ouverte à 18h.

Dimanche 26 juillet, 17h (église Sainte-Antide, Fresse) : Pachelbel et Bach. Cantates de jeunesse (sans récit ni choral harmonisé). Pachelbel grand mai de la famille et proche du père de Jean-Sébastien (Ambrosius) a transmis au futur Cantor de Leipzig, une maitrise exceptionnelle de la forme cantate, ce dès sa prime jeunesse. Le programme dévoile ce que doit JS Bach à l’art de Pachelbel.

 

 

RĂ©servations et informations sur le site du festival Musique et MĂ©moire

03 84 49 33 46

festival@musetmemoire.com

www.musetmemoire.com