Le ChĂąteau de Barbe-Bleue de Bartok Ă  Anvers

bartokAnvers, Vlamsopera. Bartok: Barbe-Bleue. 30 avril>10 mai 2014. L’OpĂ©ra des Flandres Ă  Anvers (Vlaams opĂ©ra) prĂ©sente une nouvelle production qui met en regard deux oeuvres vocales, prenantes et saisissantes par l’éloquence de la solitude qui s’y dĂ©ploie : Le ChĂąteau de Barbe-Bleue de Bela Bartok  et Voyage d’hiver  de Schubert.  Dans le premier ouvrage, un couple se perd en conjectures, atteignant les ultimes confins de la communication et de la comprĂ©hension mutuelle : Ă  force de vouloir connaĂźtre le passĂ© de son Ă©poux (en ouvrant symboliquement chacune de sports de son chĂąteau
), Judith ne prend-t-elle pas le risque de perdre tout avenir pour son mariage Ă  construire et Ă  vivre ? Ce qui est en jeu en dĂ©finitive c’est le renoncement au passĂ© et la promesse d’un avenir futur fondĂ© sur la confiance
 Les deux ĂȘtres rĂ©unis en sont-ils chacun capables ? La puissante intensitĂ© de l’écriture orchestrale exprime les tensions et les doutes des deux Ăąmes qui tout peut dĂ©chirer comme fusionner pour l’éternitĂ©. Ici se joue le destin d’un couple touchant par ses questionnements, bouleversant par sa fragilitĂ©.

Dans Le Voyage d’hiver de Schubert, c’est Ă  voce cola, le chant d’un amoureux errant, voyageur solitaire, tentant d’assumer l’échec de sa vie sentimentale en un dĂ©sert lugubre et gris
 Au cours de son pĂ©riple musical, le voyageur se rapproche-t-il de la mort ou d’une dĂ©livrance prĂ©sumĂ©e ?

Sur la scĂšne du Vlaamse opĂ©ra, le metteur en scĂšne hongrois KornĂ©l MundruczĂł, actif au thĂ©Ăątre et au cinĂ©ma, ose rĂ©aliser l’union improbables parfois de deux univers afin d’en proposer un ensemble scĂ©nique cohĂ©rent. Pari rĂ©ussi ?

Anvers, Vlaamsopera
Les 30 avril, 2,4,6,8,10 mai 2014

Direction musicale : Martyn Brabbins
Réalisateur : Kornél Mundruczó
Barbe-Bleue : Stefan Kocan
Judith : Asmik Grigorian
Zanger Winterreise: Toby Girling
Piano Winterreise: Severin von Eckardstein / Jef Smits

Lire aussi notre dossier spécial Le Chùteau de Barbe-Bleue de Bela Bartok (1918)