Festival de Cuenca 2016

cuenca-cathedrale-570ESPAGNE. Festival de Cuenca : 19>27 mars 2016. C’est l’un des plus anciens festivals de musique sacrĂ©e en Europe, un Salzbourg ibĂ©rique ayant lui aussi sa ville haute, ses superbes Ă©glises posĂ©es sur un pic rocher qui offre une vue vertigineuse sur la nature environnante (digne du peintre Patinir). Le Festival de Cuenca (dans la rĂ©gion de Castilla-La Mancha) qui s’appelle aussi en espagnol “Semana de musica religiosa de Cuenca” / Semaine de musique religieuse”, parce qu’il se dĂ©roule pendant la Semaine Sainte (donc sur le rythme des nombreuses processions dans la vieille ville) a tout pour plaire : le charme d’un bourg historiquement très riche ; des Ă©glises prĂ©servĂ©es intactes et d’une grande diversitĂ© dont la sublime CathĂ©drale (et ses multiples chapelles du gothique au baroque tardif), un environnement Ă©blouissant et aussi une gastronomie locale Ă  dĂ©couvrir absolument Ă  condition de connaĂ®tre Ă©videmment les bonnes adresses (et de commander sa table quelques jours avant, Semaine Sainte oblige : les espagnols convergent vers le vieux Cuenca pour y mesurer et pour y vivre cet esprit de fièvre collective et d’intense expĂ©rience musicale au temps du Festival de musique sacrĂ©e).

cabeceraSMRC2015-1Pour sa dernière Ă©dition, la directrice artistique Pilar Tomas, vĂ©ritable âme du festival a choisi l’Allemagne comme pays invitĂ©, avec le Vocalconsort de Berlin comme artiste rĂ©sident. On ne sera donc pas surpris d’y Ă©couter, en liaison avec le calendrier liturgique pascal (du lundi au samedi saint, après le week end des Rameaux), plusieurs oeuvres germaniques mĂ©diĂ©vales, renaissantes et baroques. La 55 ème Ă©dition du festival de Cuenca du 19 au 27 mars promet donc d’ĂŞtre particulièrement convaincante. Parmi nos coups de coeurs de cette Ă©dition très prometteuse : le programme Duron sublimĂ© par La Grande Chapelle et Albert Recasens le 23 mars ; Ă©videmment le programme phare dĂ©fendu en 2016 par Les Arts Florissants et William Christie : la Messe en si mineur de Bach, le lendemain 24 mars ; enfin, le concert du Samedi saint (dans la CathĂ©drale de Cuenca, le 26 mars dĂ©fendu par l’ensemble en rĂ©sidence cette annĂ©e : Vocalconsort Berlin (James Wood, direction), arche emblĂ©matique de la programmation du Festival : entre musique ancienne et crĂ©ation : Hector Parra (1976) : Breathing (crĂ©ation mondiale, commande du festival de Cuenca) puis Missa a 4 de William Byrd. Eclectique, multiple, mais singulièrement cohĂ©rente, la direction artistique Ă  Cuenca, grâce Ă  Pilar Tomas, a incarnĂ© un modèle du genre, entre pertinence, rythme, poĂ©sie et diversitĂ©. Festical incontournable, coups de coeur CLASSIQUENEWS 2016.

 

 

 

 

En voici nos 12 temps forts :

Samedi de la Passion, 19 mars 2016 (concert 1)
Eglise San Miguel, 19h
Concert Vivaldi : Salve Regina, Motet in furore, Laudate pueri
Roberta Mamelli, soprano
Modo Antiquo. Federico Maria Sardelli, direction

Dimanche des Rameaux, 20 mars 2016 (concert 2)
Eglise San Pedro
Wolfgang Rihm (1952) : Vigilia, 2006
Singer Pur
Ensemble Musikfabrik

Lundi Saint, 21 mars 2016 (concert 3)
Salla de Camara, Teatro Auditorio Ă  Cuenca, 17h
Cantates de Jean-SĂ©bastien Bach
Accademia del Piacere
Fahmi Alqhai, direction

idem (concert 4)
Eglise San Miguel, 20h30
Jean-SĂ©bastien Bach : Sonatas et Partitas pour violon
BWV 1001 Ă  1006
Christian Tetzlaff, violon

Mardi Saint, 22 mars 2016 (concert 6)
Teatro Auditorio, 20h30
Miguel de Cervantès, 1547-1616
La ConquĂŞte de Jerusalem par Godefroy de Boullon
Musiques de Guerrero, Flecha, Juan del Enzima, …
La Danserye
Capella Prolationum
Compania Antiqua Escena
Juan Sanz, mise en scène

Mercredi Saint, 23 mars 2016 (concert 7)
Eglise San Miguel, 17h
Sebastian Duron : Semana Santa en la Real Capilla, vers 1700
(Psaume, Lamentations, Villancico de Pasion…)
La Grande Chapelle
Albert Recasens, direction

Eglise de la Merced, 20h30
SOS : Songs of Suffering
Lamentation de Jérémie
Oeuvres de Lobo, Tallis, James Wood (1953)
Vocalconsort Berlin
James Wood, direction
Arnim Fries, projection vidéo

christie-bill-william-grands-motets-rameau-concerts-2014Coup de coeur de classiquenews 2016 :
Jeudi Saint, 24 mars 2016 (concert 10)
Teatro Auditorio, 20h30
KATHERINE WATSON, soprano
EMMANUELLE DE NEGRI, soprano
TIM MEAD, contre-ténor
REINOUD VAN MECHELEN, tenor
ANDRÉ MORSCH, basse
Jean-SĂ©bastien Bach : Messe en si mineur BWV 232
Les Arts Florissants
William Christie, direction

Vendredi Saint, 25 mars 2016 (concert 12)
Teatro Auditorio, 20h30
RĂ©cital Scarlatti, Vivaldi, Albinoni, Vivaldi
Giovanni Battista Ferrandini : Il pianto di Maria
Ann Hallenberg, mezzo soprano
The English Consort
Harry Bicket, direction

Samedi Saint, 26 mars 2016 (concert 13)
O Celestial Medicina
Canciones, Villanescas spirituelles de Guerrero
Armonia Concertada
Maria Cristina Kiehr, soprano
Sara Agueda, harpe double

Cathédrale de Cuenca, 20h
Hector Parra (1976) : Breathing
(création mondiale, commande du festival de Cuenca)
William Byrd : Missa a 4
Vocalconsort Berlin
James Wood, direction

Dimanche de la RĂ©surrection, 27 mars 2016 (concert 16)
Eglise de la Asuncion, Tarancon, 18h
Sebastian Duron : El Blando Susurro
Cantadas y tonadas sacras
Raquel Andueza, soprano
La Galania

Ne pas manquer aussi :
Visite acoustique au Musée du Trésor de la Cathédrale
Dimanche des Rameaux, Jeudi, Vendredi et Samedi Saint
Visiter le site du festival de Cuenca 2016, 55ème Semana de Musica Religiosa

 

 

 

 

 

cabeceraSMRC2015-1Renseignements, informations pratiques sur le site du Festival de Cuenca 2016, 55è Semana de Musica Religiosa de Cuenca (Castilla La Mancha, Espagne)

 

 

leaderboard-CUENCA-2016-55-eme-edition-2016-leaderboard-classiquenews-800

 

 

Livres. Jean-Yves Hameline : Leçons de Ténèbres (Ambronay Éditions)

lecons tenebres ambronay editions hameline vellardLivres.Jean-Yves Hameline: Leçons de TĂ©nèbres (Ambronay Éditions).  Première monographie de Jean-Yves Hameline, « Leçons de TĂ©nèbres » regroupe une documentation exceptionnelle sur le genre musical sacrĂ©, propre au rite fervent de la Sainte Sainte : partitions, livrets imprimĂ©s, Ă©ditions historiques…soit principalement les livres d’église de l’époque baroque. Pour les 3 journĂ©es les plus importantes du calendrier liturgique pascal, – Mercredi, Jeudi, Vendredi Saints -, les musiciens ont Ă©crit un cycle complet, complexe de chants et rĂ©citatifs parmi les plus envoĂ»tants de l’âge baroque.
L’enjeu interprétatif, le sens, l’histoire de la notation et les intentions des musiciens français selon l’idéologie contemporaine sont étudiés et expliqués avec précision pour permettre au lecteur, dans un premier temps essentiellement l’interprète exigeant, de réaliser pour soi et pour le concert, le rituel musical des Leçons de Ténèbres.

L’intérêt reste des côtés des aspects de l’interprétation historique (tonus lamentationem, tono lugubre, actio canendi) : de ce point de vue, la lecture des chapitres se révèle très gratifiante, offrant à l’interprète actuel le moyen de choisir sa voie entre la stricte observance au lugubre, au lamentable, à la gravité strictes du sujet et la tentation des ornementations et embellissements propres à sa sensibilité et à sa conception originale … c’est aussi parmi les développements privilégiés par l’auteur, le travail central de présentation des textes des Lamentations de Jérémie : déploration face à la Jérusalem dévastée et punie à cause des péchés de ses habitants (arrogance, vanité, orgueil…), mais aussi exhortation à davantage de vertu morale, d’humilité, d’autocritique… signification propre, interprétation au fil des siècles des pratiques musicales, mais aussi dans le traitement même des textes, esthétique et style défendus selon les compositeurs (et le courant de pensée religieuse de leurs commanditaires). C’est aussi l’évolution de l’interprétation des textes rituels des Ténèbres : en particulier, la révision des récitatifs par G.-G. Nivers en 1684, en conformité avec un courant stylistique opposé à tout ce qui encourage l’insolente et laïque mondanité des instruments et des effets purement musicaux.

 

 

 

CLIC_macaron_2014En complément, un lexique précise les termes importants de la problématique liée au sujet (d’antienne à vulgate). Complet, précis, astucieusement argumenté, mais aussi richement illustré, l’ouvrage couvre idéalement son sujet. Une mine de compréhension claire qui se révélera constructrice pour le musicien praticien, mais aussi l’auditeur curieux de comprendre les enjeux de l’une des formes les plus captivantes de la liturgie liée à la Semaine Sainte. Superbe travail éditorial. Lecture incontournable.

Livres. Jean-Yves Hameline : Leçons de Ténèbres. Le chant des Leçons de Ténèbres dans les récitatifs notés des livres d’église de l’époque baroque (Ambronay Éditions). ISBN : 978-2-918-96104-8. 272 pages. Prix éditeur TTC indicatif : 35 €. Date de parution : 16 avril 2014