METZ, crĂ©ation, danse : ” Don’t you see it coming ” d’aprĂšs Barbe-Bleue par Sara Baltzinger

sarah-baltzinger-danse-critique-classiquenewsMETZ, Arsenal. Mer 29, jeudi 30 janv 2020 : SARAH BALTZINGER prĂ©sente et crĂ©e le ballet ” Don’t you see it coming ” d’aprĂšs Barbe-Bleue. Un regard qui interroge l’identitĂ© et le destin individuel confrontĂ© Ă  l’imminence de ce qui va venir…  Messine, Sarah Baltzinger a fondĂ© sa propre compagnie de danse MIRAGE. Elle approfondit actuellement un travail spĂ©cifique sur l’appropriation du corps et sur la transmission. Son spectacle prĂ©sentĂ© en janvier 2020, s’intitule « Don’t you see it coming » / Ne le vois tu pas venir ? : en Ă©cho Ă  la fameuse incantation, Anne ma sƓur Anne, ne vois tu rien venir ? 
 Sarah Baltzinger interroge le conte de Perrault : Barbe-Bleue

 

 

boutonreservationDON’T YOU SEE IT COMING
mer 29 janvier 2020, 20h
jeudi 30 janv 2020, 19h

 

 

Danse - CrĂ©ation : voici le second volet liĂ© Ă  le recherche de Sarah Baltzinger et Guillaume Jullien sur l’hĂ©ritage et la transmission. La crĂ©ation interroge le conte Barbe Bleue de Charles Perrault, en envisage les enjeux comme « une allĂ©gorie de nos sociĂ©tĂ©s modernes ». Le danger fascine autant qu’il effraie : « la piĂšce illustre le transgressif et la façon dont s’exerce nos relations inter-personnelles ».

Sur des thĂšmes baroques, « les deux artistes, au travers d’un mariage entre le son et le geste, Ă©voquent les liens qui se font et se dĂ©font et la façon dont nous cherchons Ă  nous rĂ©vĂ©ler Ă  nous-mĂȘmes, en proie Ă  notre besoin d’appartenance et de liberté ». Comment l’individualitĂ© peut-elle s’épanouir en s’affranchissant des contraintes du corps social ? DurĂ©e : 45 mn / PiĂšce pour 1 danseuse et 1 musicien.

RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/dont-you-see-it-coming

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

création à METZ du nouveau ballet de Sarah Baltzinger
Don’t you see it coming ?

 

 

sarah-baltzinger-creation-metz-dont-you-see-what-is-coming-ballet-critique-danse-ballet-classiquenews-SARAH-20191211_c-boshua_047TRANSMETTRE ET SE LIBERER
 Le ballet en crĂ©ation Ă  Metz (intitulĂ© « Don’t you see it coming ? » ) prolonge un premier volet sur la thĂ©matique « hĂ©ritage et transmission ». PrĂ©sentĂ© au Grand thĂ©Ăątre de Luxembourg en 2018, « What doesn’t belong to us ? », duo pour deux hommes, interrogeait l’idĂ©e d’hĂ©ritage. Comment ĂȘtre Ă  soi-mĂȘme malgrĂ© ou grĂące Ă  tout ce qui nous relie au passĂ© ? Comment se rĂ©gĂ©nĂ©rer toujours ? Comment ĂȘtre aussi Ă  l’autre sans se perdre intrinsĂšquement ? VoilĂ  des questions posĂ©es qui appellent Ă  l’abstraction, interrogent l’identitĂ© ; et dans le cas du nouveau ballet de Sarah Baltzinger, « Don’t you see it coming ? » rĂ©alisent le second volet chorĂ©graphique, davantage inspirĂ© du deuxiĂšme terme : « transmission ». La chorĂ©graphe danse seule ici, sur les musiques jouĂ©es en live et composĂ©es par son complice Guillaume Jullien : Ă©lectro, techno, musique berlinoise aussi, sans omettre des Ă©clats baroques, recomposĂ©s, remixĂ©s, intĂ©grĂ©s dans un flux sonore enveloppant, souvent hypnotique qui joue sur le contraste et la notion de paradoxe ; car si le thĂšme de Barbe-Bleue transmis par le conte fugace et saisissant de Perrault, reste trĂšs actuel, et inspire le nouveau spectacle, Sarah Baltzinger sait s’éloigner du conte et s’intĂ©resse Ă  ses rĂ©sonances dans notre sociĂ©tĂ©.

 

 

DANSE SOLO PARTAGÉE

 

 

La chorĂ©graphie foisonnante et radicale, physique et poĂ©tique envisage l’appropriation contemporaine du sujet dramatique. Ce n’est pas une relecture, mais plutĂŽt un Ă©cho Ă©motionnel qui souligne dans le conte et tous ses personnages, la diversitĂ© des psychologies qui s’y mĂȘlent et s’y affrontent, s’y perdent et s’y enrichissent. La danse de Sarah Baltzinger tente d’exprimer l’état d’une conscience Ă©largie, permĂ©able et ouverte Ă  toutes les sensations afin de mesurer ce qui est jeu, sans adhĂ©rer Ă  une trame supposĂ©e ni aux prĂ©jugĂ©s Ă©tablis. Beaucoup d’élĂ©ments dans l’écriture et le langage corporels manifestent les blocage et les noeuds qui se produisent en soi et qui nous entravent. Dans le rapport de Barbe-Bleue et ses victimes, Sarah Baltzinger fait jaillir tout ce qui est Ă  l’Ɠuvre dans la relation d’un individu Ă  l’autre. Sans prĂ©juger de ce qui est « bon » ou « mĂ©chant ».

A l’Arsenal de METZ, Sarah Baltzinger bĂ©nĂ©ficie d’une rĂ©sidence propice, un nouveau temps de rĂ©flexion et d’expĂ©rimentation qui permettant la crĂ©ation des 29 et 30 janvier prochains, est le fruit de 4 mois de travail. Tout le spectacle d’une durĂ©e de 40 mn, rĂ©alise l’équation tĂ©nue, fragile entre tentation de l’abstraction et dramaturgie rythmĂ©e de sĂ©quences scĂ©niques alternĂ©es, contrastĂ©es. S’il s’agit d’un ballet rĂ©unissant deux artistes, la danseuse rĂ©alise un solo qui l’expose tout au long du spectacle, quand le musicien compositeur joue de ses platines et logiciels en live, mais dans son propre univers, soit deux mondes nettement distincts. Pourtant fusionnels, dont l’alliance fait l’unitĂ© du ballet. Il en dĂ©coule un solo partagĂ© qui dessine comme une tresse ininterrompue, une sĂ©rie de textures et de sentiments variĂ©s, entre catharsis et libĂ©ration, ressentiments et accomplissement. L’élasticitĂ© exacerbĂ©e de la danseuse, sa volontĂ© de pousser la mĂ©canique du corps aussi loin que possible, sa formidable Ă©nergie et son intensitĂ©, se nourrissent du flux sonore continu, produit en direct, et qui n’est jamais le mĂȘme, d’une reprĂ©sentation Ă  l’autre. EvĂ©nement chorĂ©graphique  à l’Arsenal de METZ.

 

 

 

 

 

 

Approfondir

________________________________________________________________________________________________

En LIRE plus sur la premier volet de la recherche de Sara Baltzinger : « What does not belong to us ? »
http://sarahbaltzinger.eu/portfolio/what-does-not-belong-to-us/

VOIR le TEASER 1 « DON’T YOU SEE IT COMING de Sarah »
https://vimeo.com/376772333

VOIR LE TRAILER 1 de « What does not belong to us «  pour deux danseurs
https://vimeo.com/279094538

WHAT DOES NOT BELONG TO US is exploring the idea of what we have to let go. In reuniting energies that can contradict each other, the purpose will be the drawing and sculpture of our emotions, as a metaphor. It is a question of what’s left, despite ourselves, as an inheritance. Like a descent, this frenetic dance is like a prayer to silence – what does not belong to us. Here, lose oneself, sign out, meet ourselves in a new dimension.

Concept and choreography : Sarah Baltzinger (FR)
Music composition : Guillaume Jullien (FR)
Performers : Theo Samsworth (EN) & Alessio Sanna (IT
Residency : Grand Théùtre du Luxembourg (LU)
Production : a.s.b.l SB Company (LU)

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

VOIR LE TRAILER 1 : Don’t you see what’s coming ?

 

 

 

 

 

DON’T YOU SEE IT COMING de Sarah Baltzinger & Guillaume Jullien // Teaser 1 from Sarah Baltzinger on Vimeo.

 METZ-cite-musicale-metz-abonnements-saison-musicale-2019-2020-classiquenews

 

 

 

LIRE aussi notre prĂ©sentation gĂ©nĂ©rale de la saison 2019 2020 de la CitĂ© musicale-METZ – les temps forts de la saison actuelle
https://www.classiquenews.com/metz-cite-musical-metz-saison-2019-2020-temps-forts/

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

Toutes les photos : METZ service de presse 2019 DR

 

METZ, Arsenal : l’Ă©crin des musiciennes

METZ-cite-musicale-metz-abonnements-saison-musicale-2019-2020-classiquenewsMETZ citĂ© musicale, ARSENAL, L’ÉCRIN DES MUSICIENNES. Comme un fil rouge tout au long de sa saison 2019 2020, la CitĂ© musicale-METZ offre un cadre exemplaire pour l’émergence des talents. Comme un compagnonnage inspirĂ©, les sensibilitĂ©s artistiques peuvent s’y Ă©panouir et prĂ©senter leurs travaux. Tout au long de cette nouvelle saison, l’Arsenal met l’accent sur l’inventivitĂ© des profils fĂ©minins ; des interprĂštes, chorĂ©graphes et compositrices engagĂ©es qui redĂ©finissent l’expĂ©rience du concert dit « classique ». autant de propositions Ă  la croisĂ©e des registres, des genres, des disciplines qui enrichissent l’offre artistique globale de l’Arsenal Ă  Metz. Jamais la musique n’a Ă©tĂ© aussi connectĂ©e aux vibrations contemporaines et ces 4 tempĂ©raments lĂ  donnent le ton pour une programmation particuliĂšrement dense et Ă©quilibrĂ©e : Vassilena Serafimova, Clara Ianotta, AĂŻcha M’Barek, Sarah Baltzinger. En complĂ©ment de cette constellation de rvs et d’Ă©vĂ©nements Ă  ne pas manquer, l’ApĂ©ro baroque du mercredi 12 fĂ©vrier, 19h “Les femmes, gĂ©nies oubliĂ©es de la musique baroque“… PrĂ©sentation de quatre musiciennes en rĂ©sidence Ă  l’ARSENAL DE METZ :

 

 

 

 

4 PARCOURS DE FEMMES Ă  l’ARSENAL de METZ 

saison 2019 2020 Cité Musicale METZ

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

VASSELINA SERAFIMOVA

 
 
serafimova-vassilena-marimba-concert-critique-classiquenews

 

 

Elle représente la percussion libre, imaginative, accessible. Virtuose du marimba, la bulgare Vasselina Serafimova (Victoires de la musique 2015) associe vitalité rythmique et fascinante palette sonore
 A METZ, Vasselina Serafimova présente 2 programmes en 2020 : TIME (création, le 9 janvier), puis Danses Hongroises (15 mais 2020). Lire ci-aprÚs.

agenda

 

 

boutonreservationTIME : jeudi 9 janvier 2020, 20h
ARSENAL, Salle de l’Esplanade
La percussionniste bulgare Vassilena Serafimova est l’une des plus grandes figures mondiales du marimba, ce xylophone africain qui s’est rĂ©pandu dans plusieurs pays d’AmĂ©rique latine. L’artiste rĂ©interprĂšte les oeuvres des compositeurs contemporains : Steve Reich, Astor Piazzolla ou encore Javier Álvarez dans une crĂ©ation visuelle et sensorielle, aux cĂŽtĂ©s du vidĂ©aste Julien Poulain. TIME instaure une vibration entre musique, images graphiques, Ă©purĂ©es et rĂ©fĂ©rences Ă  la nature : autant de tableaux proposant au public une immersion totale au sein d’un univers hors du temps. DurĂ©e : 1h.

Steve Reich : Clapping music, Nagoya Marimbas, Electric Counterpoint
Casey Cangelosi : Bad Touch
Astor Piazzolla : Verano Porteño
Javier Álvarez : Temazcal
John Psathas : One Study, One Summery

RESERVEZ ici :
https://cmm.shop.secutix.com/selection/event/date?productId=101438454776

 

________________________________________________________________________________________________

 

boutonreservationDANSES HONGROISES
Vend 15 mai 2020, 20h
Arsenal, Grande Salle

Agile et fĂ©erique, Vassilena Serafimova relĂšve les dĂ©fis du concerto pour percussion « Frozen in Time » du compositeur israĂ©lien Avner Dorman. Massif impressionnant qui mĂȘle les esthĂ©tiques et affirme une Ă©nergie tellurique. En complĂ©ment, les cĂ©lĂšbres danses symphoniques de Brahms et de Borodine. La cheffe quĂ©bĂ©coise Dina Gilbert ajoute en ouverture de concert : la Suite de Danses oĂč, « dans une orchestration stylisĂ©e, BartĂłk associait des danses de diverses provenances ethniques, rejoignant ainsi l’esprit populaire et mĂ©tissĂ© du programme ». DurĂ©e : 1h20 + entracte. Dans le cadre du temps fort : « Folklore : du savant au populaire »
RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/danses-hongroises

  

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

CLARA IANNOTTA

 
 

iannotta-carla-compositrice-metz-concert-critique-classiquenewsNĂ© Ă  Rome mais rĂ©sidente Ă  Berlin, la compositrice Clara Iannotta a le souci de son propre instrumentarium, fascinĂ© par l’invention des couleurs et des timbres : elle fabrique elle-mĂȘme certains instruments utilisĂ©s pour jouer ses partitions. C’est aussi dans l’esprit d’une conversation inventive, un partage avec les interprĂštes pour affiner au plus prĂšs de ses intentions, le geste instrumental final.

________________________________________________________________________________________________

 

 

agenda

 

 

boutonreservationREVERIES ITALIENNES
mer 5 février 2020, 20h
Arsenal Salle de l’Esplanade

Produire de nouveaux univers sonores, rĂ©inventer les formes du concert
 la quĂȘte des compositeurs contemporains italiens Clara Iannotta et Francesco Filidei, « figures de la nouvelle gĂ©nĂ©ration », s’avĂšre passionnante. L’Ensemble Linea permet la rĂ©alisation des sonoritĂ©s envisagĂ©es, « innover en transformant des objets en instruments et mettre l’inventivitĂ© au service du spectacle ». Ainsi le concert conçoit le jeu comme terreau d’expĂ©rimentation et renforce le pouvoir onirique de la musique.
DurĂ©e : 1h10 – Ensemble Linea, direction : Jean-Philippe Wurtz

Programme :
Francesco Filidei : Finito ogni gesto, Ballata 3
Clara Iannotta : D’aprùs Troglodyte Angels Clank By

RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/reveries-italiennes

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

boutonreservationMIGRANTES
mer 25 mars 2020, 20h
Arsenal Salle de l’Esplanade

mirgantes-carla-iannotta-concert-critique-classiquenewsEngagĂ© sur le front des mĂ©tissages culturels et de la crĂ©ation, l’Ensemble Linea propose dans « Migrantes », un concert abordant les thĂšmes de la migration et de l’égalitĂ© des genres. « ComposĂ© d’Ɠuvres Ă©crites par des femmes originaires d’Asie, du Moyen Orient, d’OcĂ©anie ou d’Europe, ce programme rend hommage Ă  la richesse des croisements culturels et au courage, Ă  l’humanitĂ© et Ă  la force de femmes artistes qui, partout dans le monde, tentent de faire entendre leur propre voix et celle d’une culture imprĂ©gnĂ©e de mĂ©tissages ». Clara Iannotta ouvre ce concert avec « Paw-marks in wet cement (ii) », partition sur la mĂ©moire.

DurĂ©e : 1h – Ensemble Linea, direction : Jean-Philippe Wurtz / contrebasse : Florentin Ginot

Programme :
Clara Iannotta : Paw-marks in wet cement (ii)
Zeynep Toraman : 
A gilding process that echoes back to ancient times (CrĂ©ation mondiale).
Liza Lim : The table of knowledge pour contrebasse seule
Feliz Macahis : Nouvelle oeuvre pour ensemble Création
Rebecca Saunders : Fury II pour contrebasse et ensemble

RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/migrantes

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

boutonreservationBEETHOVEN ET LA MODERNITÉ
mar 31 mars 2020, 20h
Arsenal, Salle de l’Esplanade

Clara Iannotta, poursuit sa rĂ©sidence Ă  la CitĂ© musicale-Metz, et dĂ©voile de nouveaux fragments de son travail en cours d’accomplissement. A partir des objets dont elle fait des instruments, la compositrice italienne rĂ©invente son propre spectre sonore, envisage de nouvelles passerelles entre expĂ©rimentation ludique et nouvelles Ă©critures sonores.
diotima-quatuor-beethoven-carla-iannotta-concert-critique-metz-classiquenewsComplices de ce labyrinthe aux prolongements inĂ©dits, les instrumentistes du Quatuor DIOTIMA repousse les frontiĂšres de l’exploration esthĂ©tique : « Dead wasps in the jam-jar (iii) » plonge le spectateur dans « d’insondables profondeurs oĂč le solo du violon s’étire dans des dimensions ocĂ©aniques ». Pour l’annĂ©e Beethoven 2020, dont est jouĂ© le sublime et visionnaire Quatuor n°15, les Diotima tisse les passerelles entre le prophĂšte romantique et les perspectives ouvertes Ă©noncĂ©es, permises par l’écriture de Carla Iannotta. La musique n’est-elle pas un questionnement continu qui ne cesse de rĂ©inventer les formes de l’avenir ?

DurĂ©e : 1h30 – Quatuor Diotima.

Programme :
Karol Szymanovski : Quatuor n°2
Clara Iannotta : « Dead wasps in the jam-jar » (iii)
pour quatuor Ă  cordes et Ă©lectronique
Ludwig van Beethoven : Quatuor n°15

RESERVEZ ici:
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/beethoven-et-la-modernite

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

AÏCHA M’BAREK

 
 

Danseuse et chorĂ©graphe, la tunisienne AĂŻcha M’Barek travaille avec son mari (Hafiz Dhaou) au sein de la compagnie qu’ils ont fondĂ© tous les deux. Leur travail mĂȘle l’intime et le politique, dans un regard qui demeure Ă©troitement connectĂ© avec les vibrations de l’actualitĂ©.

amour-sorcier-aicha-mbarek-machado-falla-danse-annonce-critique-classiquenews

 

 

agenda

 

 

boutonreservationL’AMOUR SORCIER
jeudi 14 mai 2020, 20h
Arsenal, Grande Salle

Le ballet conçu en 1915 par Manuel de Falla raconte comment une gitane, hantĂ©e par le fantĂŽme de son fiancĂ©, souhaite s’en libĂ©rer pour aimer librement. 10 musiciens, 6 danseurs, 1 chanteuse rĂ©activent la charge fantastique et passionnelle de cette fable Ă©pique aux accents andalous. Jean-Marie Machado, et la compagnie Cantabile, fusionnent jazz, pop, musiques traditionnelles et mĂȘme hip hop. Les musiciens offrent aux chorĂ©graphes AĂŻcha M’Barek et Hafiz Dhaou de la Compagnie CHATHA, un fabuleux tapis sonore « pour un voyage sur les deux rives de la MĂ©diterranĂ©e oĂč danses, rituels et chants distillent leurs sortilĂšges ». Chant, rythmes, jubilation chorĂ©graphique
 le spectacle est total. Manuel de Falla souhaitait Ă  l’origine que sa partition soit rĂ©alisĂ©e par une chanteuse de flamenco.

DurĂ©e : 1h15. Dans le cadre du temps fort : « Folklore : du savant au populaire » – chorĂ©graphie et mise en scĂšne : AĂŻcha M’Barek, Hafiz Dhaou / compositions et arrangements : Jean-Marie Machado (Orchestre Danzas) – PiĂšce pour 6 danseurs et un orchestre.
RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/lamour-sorcier

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SARAH BALTZINGER

 
 
sarah-baltzinger-danse-critique-classiquenews

 

 

Messine, Sarah Baltzinger a fondĂ© sa propre compagnie de danse MIRAGE. Elle approfondit actuellement un travail spĂ©cifique sur l’appropriation du corps et sur la transmission. Son spectacle prĂ©sentĂ© en janvier 2020, s’intitule « Don’t you see it coming » / Ne le vois tu pas venir ? : en Ă©cho Ă  la fameuse incantation, Anne ma sƓur Anne, ne vois tu rien venir ? 
 Sarah Baltzinger interroge le conte de Perrault : Barbe-Bleue

 

 

agenda

 

boutonreservationDON’T YOU SEE IT COMING
mer 29 janvier 2020, 20h
jeudi 30 janv 2020, 19h

Danse - CrĂ©ation : voici le second volet liĂ© Ă  le recherche de Sarah Baltzinger et Guillaume Jullien sur l’hĂ©ritage et la transmission. La crĂ©ation interroge le conte Barbe Bleue de Charles Perrault, en envisage les enjeux comme « une allĂ©gorie de nos sociĂ©tĂ©s modernes ». Le danger fascine autant qu’il effraie : « la piĂšce illustre le transgressif et la façon dont s’exerce nos relations inter-personnelles ».

Sur des thĂšmes baroques, « les deux artistes, au travers d’un mariage entre le son et le geste, Ă©voquent les liens qui se font et se dĂ©font et la façon dont nous cherchons Ă  nous rĂ©vĂ©ler Ă  nous-mĂȘmes, en proie Ă  notre besoin d’appartenance et de liberté ». Comment l’individualitĂ© peut-elle s’épanouir en s’affranchissant des contraintes du corps social ? DurĂ©e : 45 mn / PiĂšce pour 1 danseuse et 1 musicien.

RESERVEZ ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/dont-you-see-it-coming

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 METZ-cite-musicale-metz-abonnements-saison-musicale-2019-2020-classiquenews

 

LIRE aussi notre prĂ©sentation gĂ©nĂ©rale de la saison 2019 2020 de la CitĂ© musicale-METZ – les temps forts de la saison actuelle
https://www.classiquenews.com/metz-cite-musical-metz-saison-2019-2020-temps-forts/

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

Toutes les photos : METZ service de presse 2019 DR