QUATUOR MANFRED : BERLIN Paradise

manfred-quatuor-concert-critique-classiquenews-berlin-paradise-low-defPARIS, Mer 26 fĂ©v 2020 : QUATUOR MANFRED, “Berlin Paradise”. PortĂ© par les membres du Quatuor MANFRED, jamais en reste d’un risque nouveau, « Berlin Paradise » est un voyage musical Ă  Berlin pendant les annĂ©es folles, convoquant le tourbillon artistique et utopique dont l’issue irrĂ©pressible sera l’auto destruction et la folie hitlĂ©rienne. Des espoirs portĂ©s par une insouciance collective y sont avortĂ©s et accouchent de la fin de la civilisation. C’est ainsi que le meilleur de l’humanitĂ© peut si l’on n’y prend pas garde, prĂ©luder au pire
 ImaginĂ© par le Quatuor Manfred et la chanteuse Marion Rampal, avec le saxophoniste Thomas Savy, le programme interroge le rĂ©pertoire berlinois des annĂ©es 20 aux annĂ©es 40, de Kurt Weill Ă  Hollaender ; y paraissent des lĂ©gendes iconiques dĂ©sormais, allĂ©gorie d’un art de vivre aussi impertinent que fragile, Marlene Dietrich et Lotte Lenya.

Tout commence dans le Berlin mythique de la rĂ©publique de Weimar qui aura durĂ© 15 ans (1918 – 1933). La jeunesse s’émancipe contre l’ordre moral bourgeois : « les jeunes filles coupent leurs cheveux Ă  la garçonne, l’androgynie devient un critĂšre de mode, l’homosexualitĂ© est reconnue et dĂ©fendue, les utopies politiques s’affirment. Les artistes survoltĂ©s s’empressent de casser les codes, quittent le chemin tracĂ© du classicisme, investissent les cabarets, partent Ă  la dĂ©couverte du jazz, se jettent avec frĂ©nĂ©sie sur le cinĂ©ma, exaltent la liberté de pensĂ©e
. ».

Mais ce nouveau monde, telle une chimĂšre s’écroule sous le coup de la crise financiĂšre (krach de 1929) et de la grande dĂ©pression de 1930 qui s’en suit ; Berlin, trop frĂȘle rempart artistique et culturel contre l’inexorable montĂ©e du nazisme, n’est-il qu’un leurre ?
 « Comment rĂ©sister ? Pourquoi devoir cesser de croire Ă  la possibilitĂ© du bonheur ? » / NouveautĂ© discographique du Quatuor MANFRED : Bye Bye Berlin! Marion Rampal &Quatuor Manfred (Harmonia Mundi)

QUATUOR MANFRED
PARIS, Bal Blomet
26 février 2020, 20h30
RÉSERVEZ
Jazz & Music Hall
http://www.balblomet.fr/events/berlinparadise/

Marion RAMPAL (chant)
Thomas SAVY (saxophone)

CD Ă©vĂ©nement, annonce. CLAIRS DE LUNE : QUATUOR MANFRED. Nuits d’étĂ© de Berlioz, MĂ©lodies de FaurĂ© : transcriptions. Quatuor de FaurĂ© (1 cd PARATY)

CD Ă©vĂ©nement, annonce. CLAIRS DE LUNE : QUATUOR MANFRED. Nuits d’étĂ© de Berlioz, MĂ©lodies de FaurĂ© : transcriptions. Quatuor de FaurĂ© (1 cd PARATY) – Le Quatuor Manfred « ose » transcrire Ă  4 cordes seules (auxquelles rĂ©pond le chanteur soliste Jean-Paul FauchĂ©court), les mĂ©lodies de Berlioz : Les Nuits d’étĂ© en sortent sublimĂ©es. Le rĂ©sultat est un miracle de musicalitĂ© concertante et textuelle. La fine texture instrumentale restitue les couleurs de l’imaginaire berliozien, tout en prĂ©servant l’acuitĂ© et le relief du verbe poĂ©tique.
BERLIOZ FAURE CLAIRS DE LUNE CD PARATY critique annonce cd paraty critique review cd classiquenews mai juin 2019Franchise de l’émission, sincĂ©ritĂ© de l’intonation, le tĂ©nor ne calcule rien, Ă©vite toute affectation comme toute posture pour nĂ©gocier la trĂšs juste dĂ©clamation berliozienne. Les Nuits d’étĂ© forment le modĂšle absolu de la mĂ©lodie française accompagnĂ©e, et sans le concours de l’orchestre au complet, mais dans l’intimitĂ© Ă©loquente du quatuor Ă  cordes, en son Ă©conomie Ă©purĂ©e, essentielle, chaque sĂ©quence gagne une profondeur, une vĂ©ritĂ© accrue. Les Manfred rĂ©alisent ici l’un de leur meilleur album : derriĂšre la couleur berliozienne, s’écoute aussi ce qui fait leur parcours identitaire, comme un arriĂšre plan chantant : leur intĂ©grale des Quatuors de Haydn, de Schubert
 La couleur, le son, l’écoute et cet Ă©quilibre des timbres forment le plus pur halo rĂ©sonant autour de la voix soliste, riche en connotations et perspectives oniriques (pleurs et amertume sans minauderie du lamento endeuillĂ© « Sur les lagunes » ) : la mĂ©lodie atteint un sommet de la souffrance assumĂ©e, avant la profonde solitude Ă©prouvĂ©e face Ă  l’Absence (de l’aimĂ©e) de la mĂ©lodie qui suit : il faut un legato infini (aigus tenus, non vibrĂ©s, clairs et droits), et une articulation prĂ©cise et naturelle pour rĂ©ussir les dĂ©fis expressifs : Jean-Paul FauchĂ©court rĂ©ussit tout cela, dĂ©livrant une leçon de prosodie subtile et sensible. Tout s’accomplit entre allusion et Ă©vanouissement dans « Au cimetiĂšre », Ă©noncĂ© comme le dernier rĂąle d’une vie d’amour et de tendresse exaucĂ©s
 comme une vision narrĂ©e, entre rĂ©alitĂ© et songe ivre. La fusion sonore des instruments et de la voix se rĂ©vĂšle particuliĂšrement convaincante ici. La simplicitĂ© et l’articulation du chanteur font toute la valeur de sa lecture des 6 mĂ©lodies de Berlioz d’aprĂšs Gautier.

Les transcriptions de l’altiste du Quatuor Manfred, Emmanuel Haratyk saisissent par l’intelligence et l’extrĂȘme sensibilitĂ© de la conception, produisant la souplesse dĂ©taillĂ©e du geste, des options, de toutes les nuances instrumentales dont les 4 instrumentistes ont dĂ©sormais le secret. Tout relĂšve ici de l’alchimie expressive et des Ă©quilibres tĂ©nus. L’intonation et la sonoritĂ© des cordes s’avĂšrent mĂȘme miraculeuse tellement leur travail colle Ă  l’articulation de la voix. Travail d’accentuation et de correspondances instruments / voix / texte, d’une extrĂȘme dĂ©licatesse : le rĂ©sultat est saisissant : en cela « Au cimetiĂšre » est l’acmĂ© du cycle : « son clair de lune » respire la langueur enveloppante de Schubert ; diffuse l’extase empoisonnĂ©e de Wagner. La musicalitĂ© qui s’en dĂ©gage est irrĂ©sistible. Et l’espĂ©rance qui naĂźt dans « L’üle inconnue » se pare de cette mĂȘme torpeur hallucinĂ©e, couleur du rĂȘve et de l’enchantement qui unit toute l’approche.Remarquable.

CLIC D'OR macaron 200Les Nuits sont couplĂ©es avec le Quatuor de FaurĂ© : nourri Ă  la mĂȘme source, d’une vive et ardente vie intĂ©rieure, parsemĂ©e d’éclairs et de douceur triste. Comme inspirĂ© par son sujet, Emmanuel Haratyk ajoute 6 transcriptions d’aprĂšs 6 mĂ©lodies du mĂȘme FaurĂ© dont La chanson du pĂȘcheur d’aprĂšs ThĂ©ophile Gautier fait le lien avec les 6 Berlioz miraculeux qui ont prĂ©cĂ©dĂ©. Au geste allusif, introspectif ou vĂ©hĂ©ment des cordes en grĂące, rĂ©pond la voix du tĂ©nor, faite, simplicitĂ©, naturel, poĂ©sie. Magistral. D’autant plus opportun en cette annĂ©e BERLIOZ 2019 (dossier spĂ©cial classiquenews : BERLIOZ 2019 : sĂ©lection concerts festivals opĂ©ras, cd et livres BERLIOZ 2019).

________________________________________________________________________________________________

BERLIOZ FAURE CLAIRS DE LUNE CD PARATY critique annonce cd paraty critique review cd classiquenews mai juin 2019CD Ă©vĂ©nement, annonce. CLAIRS DE LUNE : QUATUOR MANFRED. Nuits d’étĂ© de Berlioz, MĂ©lodies de FaurĂ© : transcriptions. Quatuor de FaurĂ© (1 cd PARATY – enregistrement rĂ©alisĂ© Ă  Paris en mai 2018) – Parution le 31 mai 2019. Grande critique Ă  venir dans le mag cd dvd livres de classiquenews – CLIC de CLASSIQUENEWS de mai et juin 2019