CrĂ©ation de La DĂ©fense d’aimer de Wagner Ă  l’OpĂ©ra du Rhin

wagner-strasbourg-defense-d-aimer-wagner-582-594Strasbourg, OpĂ©ra du Rhin. Wagner : La dĂ©fense d’aimer : 8-22 mai 2016. En crĂ©ation française voici une nouvelle production Ă©vĂ©nement dans l’agenda lyrique du printemps 2016. Mariane ClĂ©ment met en scène, sous la direction musicale de Constantin Trinks. Plus comĂ©die Ă  l’italienne que drame germanique, La DĂ©fense d’aimer  / Das Lieberverbot est inspirĂ© de Shakespeare dont les chassĂ©s croisĂ©s et les quiproquos amoureux en Ă©prouvant les cĹ“ur, produisent une poĂ©sie Ă©motionnelle irrĂ©sistible par sa justesse et sa profondeur. Souffrance et dĂ©sir, extase et attente, aveuglement et ivresse s’y Ă©battent dans une arène et un labyrinthe enchantĂ© qui rappelle Ă©videmment Le songe d’une nuit d’Ă©tĂ©. Tyrannie sociĂ©tale encore vivace, la dĂ©fense d’aimer est une règle imposĂ© Ă  tous, emblème d’un ordre puritain soucieux de contrĂ´ler la folie ordinaire et collective. L’amour y devient le signe d’une rĂ©bellion individuelle : le moi dĂ©sirant contre l’harmonie sociale. On voit bien ce que Don Giovanni signifie ici. Mais ici se sont deux femmes, au dĂ©but au couvent, dont l’une se destinait au noviciat (Isabella) qui mène les intrigues et pilote le retour de l’amour Ă  Naples. Contre l’ordre moral, que ceux qui le proclament, n’hĂ©sitent pas enfreindre, la conscience et l’intelligence fĂ©minine rĂ©tablit le règne de l’amour, seul pacte social qui vaille la peine d’ĂŞtre amplement dĂ©fendu.

 

 

 

Synopsis

ACTE I : au couvent, les femmes prennent les armes

Après le dĂ©part du roi de Sicile pour Naples, le gouverneur  allemand Friedrich entend imposer  sur l’île un puritanisme austère face aux mĹ“urs prĂ©tendument dĂ©bauchĂ©es de ses habitants. Son  sbire Brighella, chef de la police, ferment les auberges – dont celle de Danieli -et interdit mĂŞme le Carnaval. Luzio le sĂ©ducteur et Claudio l’emprisonnĂ© ne l’entendent pas ainsi et entrent en rĂ©bellion.

Au couvent les femmes Isabella (candidate au noviciat et sĹ“ur de Claudio) et Marianna (Ă©pouse du gouverneur) dĂ©cident de rejoindre Luzio dans sa rĂ©sistance civile. Au tribunal, Brighella est dĂ©passĂ© par le jugement des affaires courantes : d’autant que la serveuse de l’auberge de Danieli, la pulpeuse et dĂ©lirante Dorella l’entreprend directement et le trouble ouvertement. Surgit le gouverneur qui s’apprĂŞtant Ă  condamner Ă  mort l’immoral Claudio,  accepte de discuter avec la sĂ©duisante Isabella. La jeune femme prend la dĂ©fense de l’amour et obtiendra la clĂ©mence pour son frère si… elle accepte de se donner au gouverneur. D’abord outrĂ©e, Isabella accepte et invite le gouverneur Ă  la rejoindre la nuit venue… le temps que Marianna, la vĂ©ritable Ă©pouse, ne presse sa place.

 

ACTE II  : au Carnaval, Friedrich puni

Dans sa geĂ´le, Claudio reçoit la visite de sa soeur et lui avoue qu’elle a bien raison d’avoir accepter de se prostituer pour lui… Mais Isabella lui fait croire qu’elle refusera, suscitant chez l’emprisonnĂ©, trouble et angoisse : tel sera son châtiment.  Pendant le Carnaval qui a Ă©tĂ© maintenu par la population rebelle, le gouverneur vient masquĂ© ainsi que le lui a demandĂ© Isabella ; Il n’a donc aucun scrupule Ă  outrepasser ses propres lois. Mais Isabella dĂ©nonce le gouverneur indigne qui est pris la main dans le sac en compagnie de son Ă©pouse Marianna…  Le peuple Ă  qui revient la vertu du pardon, accepte d’Ă©carter simplement Friedrich. De sorte que Brighella peut Ă©pouser la dĂ©lirante et insouciante Dorella ; comme, Luzio convainc aussi Isabella Ă  renoncer au noviciat. Friedrich se rĂ©concilie avec Marianna. L’amour triomphe quand le roi de Naples est de retour.

 

 

 

La DĂ©fense d’aimer de Wagner Ă  l’OpĂ©ra du Rhin
Strasbourg, du 8 au 22 mai 2016.
Puis Ă  Mulhouse, La Filature : du 3 au 5 juin 2016.