LILLE, Nouveau SiĂšcle : Daniil TRIFONOV joue JS BACH

Daniil_Trifonov-concert piano lille critique concertLILLE, Nouveau SiĂšcle, DANIIL TRIFONOV, ce soir, ven 8 avril 2022, 20h. RĂ©cital Ă©vĂ©nement . « Il maĂźtrise tout et plus encore » dĂ©clare la reine Martha Argerich Ă  propos du pianiste russe, Daniil Trifonov. Ce dernier a dĂ©clarĂ©, en hommage aux victimes ukrainiennes, que l’intĂ©gralitĂ© de son cachet Ă  Lille serait reverser pour l’Ukraine, en particulier pour les victimes de la guerre Ă  Kharkiv, ville jumelĂ©e avec Lille. Digne et exemplaire, le geste vaut d’ĂȘtre soulignĂ© et encouragĂ©. La venue de DANIIL TRIFONOV au Nouveau SiĂšcle est un Ă©vĂ©nement et ne pas manquer, ce soir Ă  partir de 20h. L’imagination flamboyante, la palette de nuances et de phrasĂ©s orfĂ©vrĂ©s, la conception architecturĂ©e, puissante, personnelle, originale font de Daniil Trifonov (avec le britannique Benjamin Grosvenor) l’un des interprĂštes pour le piano, parmi les plus captivants aujourd’hui. CLASSIQUENEWS a distinguĂ© ses prĂ©cĂ©dents cd dĂ©diĂ©s Ă  Liszt, Rachmaninov et Ă  prĂ©sent JS BACH. Le rĂ©cital de ce soir Ă  Lille vaut d’ĂȘtre Ă©coutĂ© et vĂ©cu : au programme, l’Art de la Fugue de JS Bach, ainsi que l’air miraculeux, pour une humanitĂ© rĂ©conciliĂ©e, « JĂ©sus que ma joie demeure » du mĂȘme JS BACH dans la version de Hess. Incontournable.

 

 
_______________________________________________

Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle
Vendredi 8 avril 2022 — 20h  -  ‚± 1h45 avec entracte

BILLETTERIE EN LIGNE : ACHETEZ VOS PLACES iciboutonreservation
directement sur le site de l’ON LILLE ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
ACHETEZ VOTRE PASS !
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/daniil-trifonov/

 

 

 

Programme :

JS BACH : ‹L’art de la fugue

BACH / HESS : ‹JĂ©sus que ma joie demeure

 

 
_______________________________________________

 

Quelques CD de DANIIL TRIFONOV critiqués sur CLASSIQUENEWS :

 

 

 

Silver-Age daniil trifonov scriabine straninsky prokofiev 2 cd deutsche Grammophon critique cd review CLIC de classiquenews decembre 2020CD Ă©vĂ©nement, critique. DANIIL TRIFONOV, piano : SILVER AGE / l’Âge d’argent. Scriabine, Prokofiev, Stravinsky (Gergiev, 2 cd DG Deutsche Grammophon 2019). De tous les albums du jeune Daniil Trifonov, Ă©ditĂ©s par DG, voici assurĂ©ment le plus dense, le plus personnel, portĂ© par une volontĂ© interprĂ©tative qui fait feu de tout bois. La digitalitĂ© manifeste, d’une facilitĂ© dĂ©concertante sert un plan poĂ©tique, un calibrage sonore qui rĂ©ussit Ă  concilier intensitĂ© et profondeur (en cela ses Prokofiev sont d’une maturitĂ© ahurissante). Dans chaque partition choisie, le pianiste semble rĂ©vĂ©ler l’ineffable, il ouvre des portes et envisage des perspectives jamais Ă©coutĂ©es avant lui ; c’est un alchimiste lunaire, Ă  la fois facĂ©tieux et prodigieusement musical ;…

 

 

 

trifonov daniil cd destination rachmaninov arrival piano concertos 1 3 nezet-seguin cd deutsche grammophon cd critique review classiquenewsCD Ă©vĂ©nement, critique. DANIIL TRIFONOV, piano – Destination Rachmaninov : ARRIVAL – Concertos 1 et 3. PHILADELPHIA orchestra, Yannick SĂ©guet-NĂ©zin, direction (2 cd DG Deutsche Grammophon). Voici donc un excellent double cd qui tĂ©moigne de la maturitĂ© et de l’étonnante musicalitĂ© du jeune pianiste russe Daniil Trifonov. En achevant son pĂ©riple Rachmaninov, relayĂ© par un abondant dispositif vidĂ©o, quasi cinĂ©matographique (DESTINATION RACHMANINOV), le pianiste captive littĂ©ralement par une digitalitĂ© facĂ©tieuse et virtuose, pour nous supĂ©rieure Ă  la mĂ©canique Ă©lectrique des asiatiques (Wang ou Lang Lang) : le Russe est douĂ© surtout d’une profondeur intĂ©rieure, – absent chez ses confrĂšres/soeurs, ce chant nostalgique qui fonde la valeur actuelle de ses Liszt (publiĂ©s aussi chez DG).

 

 

 

DANIIL-TRIFONOV-RACHMANINOV critique cd review cd compte rendu par classiquenews piano concertos 2 et 4 nezet seguinCd Ă©vĂ©nement, annonce. DANIIL TRIFONOV : DESTINATION RACHMANINOV / Departure (1 cd DG). Sur la couverture, dans une voiture qui pourrait ĂȘtre celle que connut le voyageur Rachmaninov lui-mĂȘme, exilĂ© russe vers l’Europe et les USA, le jeune pianiste russe Trifonov jouant avec ses doigts sur le rebords de la fenĂȘtre
 Une claire invitation au voyage, Ă  l’épopĂ©e, Ă  l’expĂ©rience d’une destinĂ©e parfois douloureuse (Rachmaninov dut quitter son pays,
 dĂ©chirure Ă  jamais ouverte et manifeste dans son Ɠuvre)


 

 

CD Ă©vĂ©nement, annonce. JS BACH : L’art de la fugue, KENNETH WEISS (clavecin Taskin 1782 – 1 cd PARATY)

WEISS-kenneth-weiss-the-art-of-the-fugue-art-de-la-fugue-cd-paraty-critique-cd-classiquenews-CLIC-de-classiquenewsCD Ă©vĂ©nement, annonce. JS BACH : L’art de la fugue, KENNETH WEISS (clavecin Taskin 1782 – 1 cd PARATY). Voici un nouvel enregistrement de l’Art de la Fugue qui s’impose par sa virtuositĂ© souveraine comme sa subtilitĂ© expressive. Le new yorkais Kenneth Weiss est un claveciniste qui convainc par sa maĂźtrise et sa profondeur. Ses prĂ©cĂ©dents cd Bach (Variations Goldberg, Le Clavier Bien-TempĂ©rĂ©, Les Partitas), ses 2 albums des sonates de Domenico Scarlatti attestent d’un tempĂ©rament souple et souvent lumineux qui sait exploiter l’instrument choisi (pour cet enregistrement le Taskin 1782 conservĂ© au musĂ©e national de la Musique de Lisbonne), en s’appuyant sur ses capacitĂ©s techniques et sonores, en construisant surtout son propre cheminement poĂ©tique, en dialogue avec ses conceptions intimes.
Bruno Procopio directeur du label Paraty a Ă©tĂ© l’élĂšve de Kenneth Weiss au CNSMDP ; il y a donc une volontĂ© manifeste de cĂ©lĂ©brer ici une sensibilitĂ© qui est d’autant plus admirĂ©e qu’elle est puissante, originale, cohĂ©rente.

Testament contrapuntique exceptionnel, produit dans les 10 derniĂšres annĂ©es de sa vie, l’Art de la fugue de JS BACH, comporte 14 fugues (ou contrepoints) et 4 canons sur un seul sujet (en rĂ© mineur). Bach y expĂ©rimente toutes les combinaisons possibles, tournant autour du thĂšme unique, le commentant, multipliant les points de vue pour mieux en rĂ©vĂ©ler la soliditĂ© et l’unicitĂ© structurelle : inversion du thĂšme, altĂ©ration rythmique, composition en miroir, augmentation et diminution, sans omettre des rĂ©fĂ©rences aux styles français, italien et proprement germanique. De nombreux thĂšmes sont introduits dans la seconde partie de l’Ɠuvre, dĂ©rivant tous du sujet original.

CLIC D'OR macaron 200Kenneth Weiss y présente une réflexion mûrie pendant le confinement 2020 : le claveciniste en souligne tous les aspects réconfortants, rassurants, harmoniques :
« Jour aprĂšs jour, je m’y suis plongĂ© pour y trouver du rĂ©confort, de l’inspiration et du sens dans ce monde plein d’incertitudes. Être dans l’Ă©merveillement constant devant l’imagination et la virtuositĂ© sans limite de Bach, tout en me mettant au dĂ©fi d’entendre, de vĂ©ritablement tout entendre, a ensoleillĂ© mon humeur et procurĂ© une grande joie. Ce fut un acte de dĂ©votion dont je chĂ©ris la mĂ©moire », prĂ©cise l’interprĂšte.

 

 

 

________________________

CD Ă©vĂ©nement, annonce. JS BACH : L’art de la fugue, KENNETH WEISS (clavecin Taskin 1782 – 1 cd PARATY – enregistrĂ© au Centro cultural de BelĂ©m au Portugal en mai 2021) – Parution : printemps 2022 – CLIC de CLASSIQUENEWS. Prochaine critique complĂšte dans le mag cd dvd livres de classiquenews.com

 

 

 

________________________

VOIR le TEASER VIDEO de l’Art de la fugue de JS BACH par Kenneth WEISS (1 cd PARATY) :

https://www.youtube.com/watch?v=PyTUthQFnD8

 

 

 

 

 

 

CD, compte rendu critique. J-S Bach : Die Kunst der fuge / L’art de la fugue. Martha Cook, clavecin (2 cd Passacaille 2013)

bach art de la fugue die kunst der fuge martha cook cd livre fayard review presentation classiquenews septembre 2015CD, compte rendu critique. J-S Bach : Die Kunst der fuge / L’art de la fugue. Martha Cook, clavecin (2 cd Passacaille 2013). Formidable lecture et surtout projet artistique voire philologique exemplaire entrepris par l’amĂ©ricaine Martha Cook et qui vit en France depuis 1980. .. A l’heure oĂč les nouvelles gĂ©nĂ©rations de baroqueux assidus manquent singuliĂšrement de sens critique comme d’audace dans leur geste, leur choix de programme et de rĂ©pertoires, leur vision de la musique en gĂ©nĂ©ral,  tout en jouant remarquablement bien, voici une approche scientifiquement passionnante qui a cherche et trouve la finalitĂ© de toute crĂ©ation musicale : son sens profond. Sur le mĂ©tier de L’Art de la fugue d’un Jean-SĂ©bastien abstrait, impressionnant et finalement mystĂ©rieux, la claveciniste audacieuse Ă©tonne par la pertinence et la finesse de son analyse concernant les partitions parvenues depuis le XVIIIĂšme siĂšcle.

 

COOK BACH art dela fugue cd passacaille review presentation sur classiquenews CLIC de septembre 2015 martha-cook-claveciniste-de-renom-en-concert-ce-soir-a_2500901_353x405pAlors qu’on le tenait pour un recueil inclassable, Ă  la structure bancale et inexpliquĂ©e, comme un cycle d’exercices moins comme un ouvrage abouti et rĂ©flĂ©chi, et comme une masse incohĂ©rente Ă  l’ordre non validĂ© par Bach, Martha Cook la visionnaire ose rĂ©tablir la valeur de la premiĂšre partition parvenue, datĂ©e vers 1740, et mĂȘme dans ses inachĂšvements, la claveciniste dĂ©montre surtout que son plan correspond Ă  un programme sĂ©mantique prĂ©cis conçu tel quel et voulu ainsi par Jean-Sebastien. La puissance de la musique baroque rĂ©side dans son Ă©loquence et sa rhĂ©torique : rien de plus vrai pour L’art de la fugue dont la partition recueille une mĂ©ditation profonde et personnelle sur la mort d’aprĂšs la lecture de l’Ă©vangile selon Luc.

 

 

Bach : retour au sens

 

bach_jean_sebastien_portrait-eisenach-haussmann-1730Les 12 fugues et deux canons sont mĂȘme agencĂ©s en deux parties Ă©gales aux correspondances retrouvĂ©es, d’une cohĂ©rence qui dĂ©concerte sur le gĂ©nie et la pensĂ©e universelle d’un Bach mĂ»r, concepteur et architecte visionnaire. Les corrections apportĂ©es par l’auteur jusqu’Ă  sa mort 10 annĂ©es plus tard  (ajout de deux fugues et de deux canons) vont dans le sens d’une prĂ©cision  et d’un enrichissement du plan originel ainsi dĂ©voilĂ©. Comme manifeste d’une priĂšre personnelle ou comme testament dĂ©votionnel, le recueil L’art de la fugue (que le titre soit ou non de Bach), renvoie Ă  la profondeur et la sincĂ©ritĂ© d’une Ă©criture certes intellectuelle, surtout perfectionniste avant toute autre. C’est un face Ă  face avec Dieu et au pied de la divinitĂ©, l’humble rĂ©flexion sur la condition humaine. Comme la manifestation de la dĂ©votion intime du director musices de Leipzig, le manuscrit fut toujours prĂ©cieusement conserve par la famille. Signe de respect pour une Ɠuvre surtout personnelle.  La corrĂ©lation avec l’Ă©vangile de Luc et la mention prĂ©cise du texte mis en musique  (14:27) est livrĂ©e par la valeur numĂ©rique des initiales JS (=27), et du nom de Bach (=14). Il s’agit donc du dictum, paraboles et exhortation finale du sermon de JĂ©sus lors de son second sĂ©jour Ă  JĂ©rusalem. Offrande des plus intimes en rĂ©flexion Ă  la parabole de la  Croix et du Sacrifice de Luther, les 16  sections ainsi agencĂ©es / rĂ©vĂ©lĂ©es par Martha Cook dans une perspective qui heurtera tous les puristes Ă©videmment, renseignent de façon inĂ©dite et imprĂ©vue sur la pensĂ©e du dernier Bach.

La sincĂ©ritĂ© comme la grande cohĂ©rence, l’exigence sur le plan du sens et de la finalitĂ© de la musique trouvent ici une interprĂšte passionnante, dont le jeu et l’Ă©criture d’un livre complĂ©mentaire paru chez Fayard  (L’art de la fugue, une mĂ©ditation en musique, Fayard Paris 2015 CLIC de classiquenews de l’Ă©tĂ© 2015) apportent un Ă©clairage lumineux sur l’un des plus grands gĂ©nies de la musique baroque.

 

 

CD, compte rendu critique. J-S Bach : Die Kunst der fuge / L’art de la fugue. Martha Cook, clavecin.  2 cd Passacaille 1014. EnregistrĂ© Ă  Nogent le Rotrou en novembre 2013.

 

fayard art de la fugue jean sebastien bach compte rendu critique classiquenews clic ete 2015LIRE aussi notre compte rendu critique complet du livre de Martha Cook Ă©ditĂ© chez Fayard : L’art de la fugue, une mĂ©ditation en musique, CLIC de classiquenews de l’étĂ© 2015. Et si Bach grand lecteur des Écritures, avait souhaitĂ© exprimer musicalement l’enseignement du Nouveau Testament, comme un vrai travail pĂ©dagogique et d’évangĂ©lisation ? Le parcours ainsi jalonnĂ© offre une formidable mĂ©ditation sur le sens de la Foi, la prĂ©sence tangible de Dieu, et comme musicien sincĂšre, l’acte musical et de composition comme un tĂ©moignage spirituel…