Concerto pour violon, L’Arbre des songes de Dutilleux

henri-dutilleux1-362x439France Musique. Dutilleux : L’Arbre des songes, mercredi 27 janvier 2016, 13h30, 20h. A 13h30 puis en direct de Salzbourg le soir du 27 janvier Ă  20h, Henri Dutilleux tient le haut de l’affiche grĂące Ă  son sublime Concerto pour violon intitulĂ© comme toujours par l’auteur, rĂ©fĂ©rence Ă  sa passion de la poĂ©sie, “L’Arbre des songes” (les derniers biographes Ă©mettent des doutes finalement sur l’appellation du Concerto pour Dutilleux lui-mĂȘme… qui aurait renoncĂ© Ă  l’appeler ainsi. Commande de Radio France, crĂ©Ă©e au ThĂ©Ăątre des Champs ElysĂ©es en mai 1985, par les dĂ©dicataires Isaac Stern et l’Orchestre National de France, la partition (en trois grandes sĂ©quences) traite allusivement, comme s’il s’agissait du rĂ©seau de branches en leurs ramifications Ă  la fois tĂ©nues et miraculeuses, d’un arbre spectaculaire qui ne se rĂ©vĂšle en dĂ©finitive qu’Ă  la fin de la piĂšce, de l’Ă©parpillement et de sa profonde et inĂ©luctable reconstruction organique…. grĂące Ă  une Ă©criture oĂč les motifs d’abords Ă©pars, construisent une vĂ©ritable cathĂ©drale sonore, de correspondances, de rĂ©itĂ©rations multiples, pour chaque cellule d’un vaste corps, s’organise, s’accouple pour ne former qu’une unitĂ© vivante.
Au dĂ©but, leur dialogue paraĂźt manquĂ©, impossible, distendu ; puis l’interaction du violon soliste suit chaque palpitation de l’orchestre au point de s’y mĂȘler comme un agent fĂ©dĂ©rateur (union du hautbois d’abord et du violon dans le magnifique mouvement lent, central). Le morceau Ă©blouit enfin par le troisiĂšme interlude et son dĂ©veloppement final qui prĂ©cise peu Ă  peu l’organisation souterraine de la totalitĂ©, l’image fourmillante, fĂ©dĂ©ratrice de l’arbre qui finit dans un Ă©clair d’une lumiĂšre Ă©blouissante. Musique de l’ombre, parfois Ăąpre mais toujours intensĂ©ment intĂ©rieure, le Concerto pour violon de Dutilleux saisit par l’intelligence de son dĂ©veloppement, ses miroitements introspectifs, clairs-obscurs scintillants, et son final ascensionnel, qui claque enfin comme un terrassement collectif. C’est l’une des plus emblĂ©matiques piĂšces du MaĂźtre français qui, disparu en mai 2013, aurait soufflĂ© en 2016 son centenaire.

 

 

 

LIRE aussi notre grand dossier Dutilleux centenaire 2016

 

 

 

 

Concert Henri Dutilleux sur France Musique, mercredi 27 janvier 2016, 20h.
Concert donné en direct du Grand Palais des Festivals de Salzbourg, dans le cadre de la Mozartwoche
Wolfgang Amadeus Mozart‹ : Symphonie n°35 en rĂ© Maj. KV 385 “Haffner”
Henri Dutilleux : ‹L’Arbre des songes, concerto pour violon et orchestre
Felix Mendelssohn Bartholdy‹ : Symphonie n° en la Maj. “Italienne”

 

 

Renaud Capuçon, violon
Orchestre Philharmonique de Vienne
Tugan Sokhiev, direction

logo_france_musique_DETOUREVoir le site de France Musique, sa page dĂ©diĂ© au Concerto pour violon L’arbre des songes d’Henri Dutilleux. Sous la direction de Tugan Sokhiev, Renaud Capuçon et l’Orchestre Philharmonique de Vienne interprĂštent la 35e Symphonie (“Haffner”) de Mozart, le Concerto pour violon et orchestre “L’Arbre des songes” d’Henri Dutilleux et la 4 Ăšme Symphonie (“Italienne”) de Felix Mendelssohn Bartholdy, en direct du Grand Palais des festivals de Salzbourg (Autriche).