En direct de Lyon, 2è Concerto pour piano de BRAHMS

BRAHMS HD pour GSTAAD reportage2018FRANCE MUSIQUE. Vend. 17 mai 2019, 20h. Pépin, Brahms, Sltakin, en direct de Lyon. Composé vingt ans après le Premier Concerto et créé par Brahms lui-même 51859), à Budapest, le Second Concerto (1878) poursuit la réussite du Premier, dans la chatoyance et l’introspection, c’est l’un des plus magistraux de l’histoire de la musique ; en quatre mouvements, son développement beethovénien lui assure la carrure et le souffle d’une symphonie. Premier mouvement majestueux ; un scherzo contrasté, rythmé ; mouvement lent poétique et mélancolique avec intro pour violoncelle solo (le chant de l’âme), enfin, finale lumineux, majestueux là encore, aux accents hongrois (avec aussi une touche d’humour). Pour en réussir les vertiges et les élans, le soliste russe Nikolaï Luganski, parfois dur et tendu, rarement énigmatique et tendre (comme peut l’être a contrario un Nelson Freire ou le français récent, Adam Laloum, très convaincant interprète des deux Concertos pour piano)…

En complément du massif brahmsien, l’élégance viennoise du classique Haydn, père de la symphonie (Symphonie « roulement de timbales » ; et création mondiale pour une œuvre signée Camille Pépin qui a choisi comme point de départ de sa nouvelle pièce le roulement de timbales de la Symphonie n° 103 de Haydn, justement. Réponse, échos, filiation et révérence, ou réinvention impertinente ?

Concert donnĂ© en direct Ă  l’Auditorium de Lyon

Camille PĂ©pin
Laniakea (CM)
Commande de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon

Joseph Haydn
Symphonie en Mi bémol Majeur HOB I : 103, Roulement de timbales

Johannes Brahms
Concerto n°2 en Si bémol Majeur Op.83

NikolaĂŻ Lugansky, piano
Orchestre National de Lyon
Leonard Slatkin, direction