MUSIQUE & CHAMPAGNE : l’expérience pétillante par ARTIE’S

Arties Musique & Champagne - 160x600PARIS, ARTIE’S, mardi 28 janv 20 : Musique & CHAMPAGNE. Dans l’écrin contemporain de l’ESPACE LEON, au cÅ“ur du Paris historique (3è ardt, rue Portefoin), ARTIE’S, l’agitateur musical poursuit ses nouvelles expériences pour vivre autrement la musique classique. Le 28 janv 2020 prochain, vivez JS BACH et LV BEETHOVEN en pétillance et légèreté, élégance et raffinement, autour du champagne avec le concours de l’œnologue Anne-Marie Chabbert. La soirée proposée et conçue par ARTIE’S propose la dégustation de 4 champagnes, en association avec les musiques de JS BACH et de Ludwig Van BEETHOVEN dont 2020 marque les 250 ans de la naissance. Autour du violoncelliste Gauthier Herrmann, les musiciens renouvellent la grande tradition musicale dans le genre de la musique de chambre, où l’intimité avec le public, la complicité entre les artistes, permettent l’éloquence musicale dans l’esprit d’une véritable conversation. Mais aux purs plaisirs sonores, ARTIE’S ajoute une autre dimension… et plusieurs surprises car d’autres compositeurs s’invitent à la soirée.
Le programme est l’occasion d’éveiller vos sens comme d’élargir votre expérience de la musique classique, à l’occasion d’une soirée exceptionnelle autour de la musique et du champagne. A l’Espace LEON, 4 instrumentistes formant quatuor à cordes soulignent l’intelligence architecturale et le raffinement contrapuntique des écritures de JS BACH et de Ludwig Van BEETHOVEN dont ils joueront plusieurs extraits du Quatuor opus 18 n°1, qui appartient au premier corpus des Quatuors beethovéniens, premier ensemble où le compositeur compile toute la science musicale héritée de Haydn et de Mozart dans le genre. Le premier des 6 Quatuors dédiés au prince Lobkowitz est esquissé dès 1799, affiné encore en 1800, publié en 1801 ; la création eut lieu à Vienne en 1800 chez le prince Lichnowsky ou le prince Lobkowitz. Le soin de l’écriture, sa durée ambitieuse, sa lumière “heureuse”, son équilibre qui prélude aux expérimentations radicales à venir… en font l’un des quatuors les plus captivants de la littérature beethovénienne. Révélant la puissance d’un génie musical en cours d’acquisition de son langage propre.

 

Mathilde-borsarello-benjamin-ducasse-champagne-beethoven-concert-critique-classiquenews

 

 

 

 

 

 MARDI 28 JANVIER 2020

________________________________________________________________________________________________

Programme :
Soirée Musique et champagne
à l’Espace Léon – Paris 3è ardt

 

4 Champagnes
Hugues Godmé, Paul Berthelot, Piot-Sévillano, Xavier Leconte

 

4 Musiciens
Mathilde Borsarello Herrmann, violon
Benjamin Ducasse, violon
Cécile Grassi, alto
Gauthier Herrmann, violoncelle

 

 

4 Partitions
Bach : Aria de la 3ème suite
Bach : Contrapunctus 1 de l’Art de la Fugue
Debussy : Extrait du Quatuor en sol mineur
Beethoven : Extraits du Quatuor opus 18 n°1
Elgar : Salut d’Amour

En présence d’Anne-Marie Chabbert – Oenologue

 

 

 Ludwig-Van-Beethoven

 

Ludwig van Beethoven : 250 ème anniversaire en 2020

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

INFOS & RÉSERVATIONS :

 MARDI 28 JANVIER 2020, 20h

 

ESPACE LEON – 3, rue Portefoin – 75003 Paris
Ouverture des portes à 19h30
Métro : Temple (ligne 3), République (lignes 5, 8, 9, 11), Arts & Métiers (lignes 3), Rambuteau
A PROXIMITÉ : Rue de Bretagne, Carreau du Temple, Place de la République

TARIF UNIQUE – 50€boutonreservation

Billetterie : https://www.billetweb.fr/arties-musique-champagne

 

 

 

 

hermann-gauthier-violoncelle-concert-critique-concert-classiquenews

 

 

Gauthier Hermann, violoncelliste et globe-trotter, fondateur d’ARTIE’S (DR)

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 espace-leon-marais-paris-arties-concert-musqiue-et-champagne

 

 

 

 

 

 

MUSIQUE & CHAMPAGNE par ARTIE’S

Arties Musique & Champagne - 160x600PARIS, ARTIE’S, mardi 28 janv 20 : Musique & CHAMPAGNE. Dans l’écrin contemporain de l’ESPACE LEON, au cÅ“ur du Paris historique (3è ardt, rue Portefoin), ARTIE’S, l’agitateur musical poursuit ses nouvelles expériences pour vivre autrement la musique classique. Le 28 janv 2020 prochain, vivez JS BACH et LV BEETHOVEN en pétillance et légèreté, élégance et raffinement, autour du champagne avec le concours de l’œnologue Anne-Marie Chabbert. La soirée proposée et conçue par ARTIE’S propose la dégustation de 4 champagnes, en association avec les musiques de JS BACH et de Ludwig Van BEETHOVEN dont 2020 marque les 250 ans de la naissance. Autour du violoncelliste Gauthier Herrmann, les musiciens renouvellent la grande tradition musicale dans le genre de la musique de chambre, où l’intimité avec le public, la complicité entre les artistes, permettent l’éloquence musicale dans l’esprit d’une véritable conversation. Mais aux purs plaisirs sonores, ARTIE’S ajoute une autre dimension… et plusieurs surprises car d’autres compositeurs s’invitent à la soirée.
Le programme est l’occasion d’éveiller vos sens comme d’élargir votre expérience de la musique classique, à l’occasion d’une soirée exceptionnelle autour de la musique et du champagne. A l’Espace LEON, 4 instrumentistes formant quatuor à cordes soulignent l’intelligence architecturale et le raffinement contrapuntique des écritures de JS BACH et de Ludwig Van BEETHOVEN dont ils joueront plusieurs extraits du Quatuor opus 18 n°1, qui appartient au premier corpus des Quatuors beethovéniens, premier ensemble où le compositeur compile toute la science musicale héritée de Haydn et de Mozart dans le genre. Le premier des 6 Quatuors dédiés au prince Lobkowitz est esquissé dès 1799, affiné encore en 1800, publié en 1801 ; la création eut lieu à Vienne en 1800 chez le prince Lichnowsky ou le prince Lobkowitz. Le soin de l’écriture, sa durée ambitieuse, sa lumière “heureuse”, son équilibre qui prélude aux expérimentations radicales à venir… en font l’un des quatuors les plus captivants de la littérature beethovénienne. Révélant la puissance d’un génie musical en cours d’acquisition de son langage propre.

 

Mathilde-borsarello-benjamin-ducasse-champagne-beethoven-concert-critique-classiquenews

 

 

 

 

 

 MARDI 28 JANVIER 2020

________________________________________________________________________________________________

Programme :
Soirée Musique et champagne
à l’Espace Léon – Paris 3è ardt

 

4 Champagnes
Hugues Godmé, Paul Berthelot, Piot-Sévillano, Xavier Leconte

 

4 Musiciens
Mathilde Borsarello Herrmann, violon
Benjamin Ducasse, violon
Cécile Grassi, alto
Gauthier Herrmann, violoncelle

 

 

4 Partitions
Bach : Aria de la 3ème suite
Bach : Contrapunctus 1 de l’Art de la Fugue
Debussy : Extrait du Quatuor en sol mineur
Beethoven : Extraits du Quatuor opus 18 n°1
Elgar : Salut d’Amour

En présence d’Anne-Marie Chabbert – Oenologue

 

 

 Ludwig-Van-Beethoven

 

Ludwig van Beethoven : 250 ème anniversaire en 2020

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

INFOS & RÉSERVATIONS :

 MARDI 28 JANVIER 2020, 20h

 

ESPACE LEON – 3, rue Portefoin – 75003 Paris
Ouverture des portes à 19h30
Métro : Temple (ligne 3), République (lignes 5, 8, 9, 11), Arts & Métiers (lignes 3), Rambuteau
A PROXIMITÉ : Rue de Bretagne, Carreau du Temple, Place de la République

TARIF UNIQUE – 50€boutonreservation

Billetterie : https://www.billetweb.fr/arties-musique-champagne

 

 

 

 

hermann-gauthier-violoncelle-concert-critique-concert-classiquenews

 

 

Gauthier Hermann, violoncelliste et globe-trotter, fondateur d’ARTIE’S (DR)

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 espace-leon-marais-paris-arties-concert-musqiue-et-champagne

 

 

 

 

 

 

Paris, salle CORTOT, ce soir : Concert Brahms

artie-s-logo-concert-annonce-evenement-critique-classiquenewsPARIS, Salle Cortot. Ce soir, ARTIE’S PIANO QUARTET. BRAHMS régénéré. Pour ce programme chambriste de haut vol, la salle Cortot offre un écrin idéal avec sa convivialité et son acoustique parfaite. Autour du Quatuor pour piano de Brahms, 
Artie’s promet de surprendre les spectateurs, grâce à la présence de Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages) « qui vont faire planer un vent de folie sur cette soirée à nulle autre pareille ! »…
 

  

 

Le 3ème et dernier Quatuor pour piano et cordes en ut mineur opus 60

 

 

Brahms-Johannes-portrait-face-500-brahmsde Brahms fait partie des Å“uvres à clé, dont en filigrane se lit la passion jamais réellement énoncée de Johannes pour celle qu’il admire entre toutes, Clara Schumann (l’Allegro initial composé en dernier, porte le thème de la lumineuse Clara). Brahms avouera même au sujet de cette partition majeure, où le poids de la sensibilité empêchée le dispute à l’exaltation la plus vive, qu’il a songé alors, pendant sa composition (1856), tel Werther, au … suicide. Propre à un temps de gravité mélancolique (dont il a le secret), Brahms n’achèvera son Quatuor pour piano qu’en …1875. 19 années d’une pensée musicale en pointillé. Preuve d’une genèse difficile, en une période de grande interrogation (son intermezzo « surnaturel »), Brahms respire large, privilégiant un flux discursif continu (sans barres de reprise d’exposition); l’ut mineur emprunte à Robert Schumann ; l’Allegro en particulier est d’esprit schumannien ; l’œuvre affirme une maturité intime au large ambitus : les souffrances du jeune Brahms – Werther sont ainsi comme résolues et exorcisées par le compositeur expérimenté de 43 ans.
Le Quatuor est créé en février 1876 (Brahms est au piano) devant le Landgraf et la princesse de Hesse, très admirateurs de la musique de Brahms.
En découle cette esthétisme de la forme dont la sincérité touche et saisit immédiatement ; sa liberté d’écriture, exprimant toutes les volutes d’un cœur ardent et fougueux, signale quant à elle, le degré de maîtrise auquel est parvenu le compositeur au milieu des années 1870.

PLAN : 4 mouvements Allegro non tropppo, Scherzo (Allegro en ut mineur), Andante, Allegro commodo. Durée approximative : 50 minutes.

 

 

 

 ARTIE'S PIANO QUARTET : BRAHMS réinventé

________________________________________________________________________________________________

PARIS, Salle CORTOTboutonreservation
jeudi 3 octobre 2019, 20h30
Concert ARTIE’S

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

 

MUSICIENS :
Jean-Michel Dayez, piano
Mathilde Borsarello Herrmann, violon
Cécile Grassi, alto
Gauthier Herrmann, violoncelle

Avec l’aimable participation du Cirque des Mirages (Yanoswki et Fred Parker)

 

 

PROGRAMME
Brahms – Quatuor op.60
Mais aussi Å“uvres de Mozart, Korngold, Piazzolla

Billetterie FNAC : 20€
Gratuit pour les -18 ans

Salle Cortot – 78 rue Cardinet – 75017 PARIS

________________________________________________________________________________________________

ARTIE-S-cecile-grassi-gauthier-herrmann-jean-michel-Dayez-Mathilde-borsarello-herrmann-brahms-concert-evenemtn-paris-3-octobre-2019-annonce-classiquenews

cortot-salle-concert-festival-annonce-critique-critique-classiquenews

 

 

UNE AUTRE IDÉE du CONCERT par ARTIE’S

 

ARTIE-S-cecile-grassi-gauthier-herrmann-jean-michel-Dayez-Mathilde-borsarello-herrmann-brahms-concert-evenemtn-paris-3-octobre-2019-annonce-classiquenewsEn réalité, ARTIE’S propose de renouveler l’expérience du concert classique, en particulier de musique de chambre dont l’intimisme favorise la rencontre et l’interaction avec les spectateurs. La participation du Cirque des Mirages, ce 3 octobre à la Salle Cortot, enrichit la perception et la réception de chaque Å“uvre… Pou réaliser la nouvelle expérience, les interprètes se réunissent autour du violoncelliste Gauthier Herrmann qui a eu l’idée de ce nouveau cycle de concerts ouverts, généreux, créatifs et surtout accessibles. « Le Cirque des Mirages, c’est une amitié de longue date avec plus de 15 ans de scène en duo. Mais c’est avant tout un univers unique emprunt de folie et de décadence, où chaque chanson est une histoire et, chaque histoire, une plongée dans les profondeurs abyssales de l’âme humaine, explique Gauthier Herrmann. Le choix de Johannes Brahms n’est pas non plus gratuit. « Ce concert commence par l’opus 60 de Brahms, qui est sans aucun doute l’une des oeuvres les plus denses du compositeur. Comme toujours avec Artie’s, nous parlons et discutons avec le public. Cette oeuvre nous permettra de parler de la mort, de la nuit et pourquoi pas du diable ou du paradis… Et cela, personne ne le fait mieux que Yanowski ! »

 

 

 

 

 

Réinventer l’accessibilité aux œuvres…

HUMOUR, ÉNERGIE, BIENVEILLANCE

Pour mieux comprendre les enjeux de ce concert atypique qui néanmoins respecte les œuvres jouées au plus haut niveau, voici 3 questions complémentaires :

 

 

 

CNC : Pourquoi abordez-vous le Quatuor avec piano de Brahms ? Que nous renseigne-t-il de Brahms et de son écriture ?

 

artie-s-logo-concert-annonce-evenement-critique-classiquenewsGauthier Herrmann : Ce choix de programme est avant tout une histoire de personnes. En effet, nous avons d’abord choisi les musiciens avant de choisir le programme. Les 4 musiciens sont partis en tournée en Inde en 2017 avec l’intégrale des quatuors avec piano de Brahms  (opus 25, 26 et 60).  Ensuite nous voulions depuis longtemps partager une scène parisienne avec Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages). La densité de l’opus 60 nous a paru une magnifique opportunité pour créer un univers commun.

 

 

 

cirque-des-mirages-concert-ARTIES-brahms-Quintette-pour-piano-brahms-concert-annonce-clic-de-classiquenews-gauthier-herrmann-violoncelle 

 Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages) – DR

 

Pouvez-vous nous présentez votre offre musicale ? Rencontre, ligne  artistique, sonorité, répertoire ?

 

Gauthier Herrmann : Artie’s est une joyeuse bande de musiciens ouverts sur le monde et sur le partage. Chaque année, nous jouons et organisons environ 80 concerts autour du monde, avec une vingtaine de musiciens. Trios, quatuors, ou orchestres de chambre, la ligne artistique est donnée par les salles, les acoustiques, les publics… et surtout notre envie de rencontrer un public large et de le rassurer quand à l’accessibilité de Mozart, Schubert et Beethoven !

 

 

 

 

Comment selon vous renouveler l’expérience du concert auprès du public d’aujourd’hui ?

 

Gauthier Herrmann : Voilà une question cruciale. Nous pensons que la vulgarisation de la musique peut prendre de nombreuses formes. Le but est de démystifier les grandes oeuvres et les compositeurs mais certainement pas d’abaisser le niveau d’exigence requis par cet art. Nul besoin d’être fin connaisseur pour être émerveillé par un quatuor de Mozart ou une symphonie de Beethoven. Pour preuve, nous jouons souvent à l’autre bout du monde (Inde, Chine, Moyen-Orient…) devant des publics d’une tout autre culture. Et cela fonctionne très bien ! Nous pensons qui si une proximité se réinstalle entre les artistes et le public, le pari de rendre la musique accessible à tous sera gagné !

Et pour cela, à chacun, son approche ; ce qui compte, c’est de le faire avec honnêteté et simplicité. Si nous devions définir la marque de fabrique Artie’s, disons que l’humour, l’énergie et la bienveillance font partie de chacun de nos concerts…

 

PLUS D’INFOS SUR ARTIE’S-GROUP.COM

Propos recueillis en septembre 2019.

 

  

 

PARIS, Salle Cortot. ARTIE’S PIANO QUARTET, le 3 oct 2019. BRAHMS réinventé

artie-s-logo-concert-annonce-evenement-critique-classiquenewsPARIS, Salle Cortot. ARTIE’S PIANO QUARTET, le 3 oct 2019. BRAHMS régénéré. Pour ce programme chambriste de haut vol, la salle Cortot offre un écrin idéal avec sa convivialité et son acoustique parfaite. Autour du Quatuor pour piano de Brahms, 
Artie’s promet de surprendre les spectateurs, grâce à la présence de Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages) « qui vont faire planer un vent de folie sur cette soirée à nulle autre pareille ! »…

Le 3ème et dernier Quatuor pour piano et cordes en ut mineur opus 60

 

 

Brahms-Johannes-portrait-face-500-brahmsde Brahms fait partie des Å“uvres à clé, dont en filigrane se lit la passion jamais réellement énoncée de Johannes pour celle qu’il admire entre toutes, Clara Schumann (l’Allegro initial composé en dernier, porte le thème de la lumineuse Clara). Brahms avouera même au sujet de cette partition majeure, où le poids de la sensibilité empêchée le dispute à l’exaltation la plus vive, qu’il a songé alors, pendant sa composition (1856), tel Werther, au … suicide. Propre à un temps de gravité mélancolique (dont il a le secret), Brahms n’achèvera son Quatuor pour piano qu’en …1875. 19 années d’une pensée musicale en pointillé. Preuve d’une genèse difficile, en une période de grande interrogation (son intermezzo « surnaturel »), Brahms respire large, privilégiant un flux discursif continu (sans barres de reprise d’exposition); l’ut mineur emprunte à Robert Schumann ; l’Allegro en particulier est d’esprit schumannien ; l’œuvre affirme une maturité intime au large ambitus : les souffrances du jeune Brahms – Werther sont ainsi comme résolues et exorcisées par le compositeur expérimenté de 43 ans.
Le Quatuor est créé en février 1876 (Brahms est au piano) devant le Landgraf et la princesse de Hesse, très admirateurs de la musique de Brahms.
En découle cette esthétisme de la forme dont la sincérité touche et saisit immédiatement ; sa liberté d’écriture, exprimant toutes les volutes d’un cœur ardent et fougueux, signale quant à elle, le degré de maîtrise auquel est parvenu le compositeur au milieu des années 1870.

PLAN : 4 mouvements Allegro non tropppo, Scherzo (Allegro en ut mineur), Andante, Allegro commodo. Durée approximative : 50 minutes.

 

 

 

 ARTIE'S PIANO QUARTET : BRAHMS réinventé

________________________________________________________________________________________________

PARIS, Salle CORTOTboutonreservation
jeudi 3 octobre 2019, 20h30
Concert ARTIE’S

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

 

MUSICIENS :
Jean-Michel Dayez, piano
Mathilde Borsarello Herrmann, violon
Cécile Grassi, alto
Gauthier Herrmann, violoncelle

Avec l’aimable participation du Cirque des Mirages (Yanoswki et Fred Parker)

 

 

PROGRAMME
Brahms – Quatuor op.60
Mais aussi Å“uvres de Mozart, Korngold, Piazzolla

Billetterie FNAC : 20€
Gratuit pour les -18 ans

Salle Cortot – 78 rue Cardinet – 75017 PARIS

________________________________________________________________________________________________

ARTIE-S-cecile-grassi-gauthier-herrmann-jean-michel-Dayez-Mathilde-borsarello-herrmann-brahms-concert-evenemtn-paris-3-octobre-2019-annonce-classiquenews

cortot-salle-concert-festival-annonce-critique-critique-classiquenews

 

 

UNE AUTRE IDÉE du CONCERT par ARTIE’S

 

ARTIE-S-cecile-grassi-gauthier-herrmann-jean-michel-Dayez-Mathilde-borsarello-herrmann-brahms-concert-evenemtn-paris-3-octobre-2019-annonce-classiquenewsEn réalité, ARTIE’S propose de renouveler l’expérience du concert classique, en particulier de musique de chambre dont l’intimisme favorise la rencontre et l’interaction avec les spectateurs. La participation du Cirque des Mirages, ce 3 octobre à la Salle Cortot, enrichit la perception et la réception de chaque Å“uvre… Pou réaliser la nouvelle expérience, les interprètes se réunissent autour du violoncelliste Gauthier Herrmann qui a eu l’idée de ce nouveau cycle de concerts ouverts, généreux, créatifs et surtout accessibles. « Le Cirque des Mirages, c’est une amitié de longue date avec plus de 15 ans de scène en duo. Mais c’est avant tout un univers unique emprunt de folie et de décadence, où chaque chanson est une histoire et, chaque histoire, une plongée dans les profondeurs abyssales de l’âme humaine, explique Gauthier Herrmann. Le choix de Johannes Brahms n’est pas non plus gratuit. « Ce concert commence par l’opus 60 de Brahms, qui est sans aucun doute l’une des oeuvres les plus denses du compositeur. Comme toujours avec Artie’s, nous parlons et discutons avec le public. Cette oeuvre nous permettra de parler de la mort, de la nuit et pourquoi pas du diable ou du paradis… Et cela, personne ne le fait mieux que Yanowski ! »

 

 

 

 

 

Réinventer l’accessibilité aux œuvres…

HUMOUR, ÉNERGIE, BIENVEILLANCE

Pour mieux comprendre les enjeux de ce concert atypique qui néanmoins respecte les œuvres jouées au plus haut niveau, voici 3 questions complémentaires :

 

 

 

CNC : Pourquoi abordez-vous le Quatuor avec piano de Brahms ? Que nous renseigne-t-il de Brahms et de son écriture ?

 

artie-s-logo-concert-annonce-evenement-critique-classiquenewsGauthier Herrmann : Ce choix de programme est avant tout une histoire de personnes. En effet, nous avons d’abord choisi les musiciens avant de choisir le programme. Les 4 musiciens sont partis en tournée en Inde en 2017 avec l’intégrale des quatuors avec piano de Brahms  (opus 25, 26 et 60).  Ensuite nous voulions depuis longtemps partager une scène parisienne avec Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages). La densité de l’opus 60 nous a paru une magnifique opportunité pour créer un univers commun.

 

 

 

cirque-des-mirages-concert-ARTIES-brahms-Quintette-pour-piano-brahms-concert-annonce-clic-de-classiquenews-gauthier-herrmann-violoncelle 

 Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages) – DR

 

Pouvez-vous nous présentez votre offre musicale ? Rencontre, ligne  artistique, sonorité, répertoire ?

 

Gauthier Herrmann : Artie’s est une joyeuse bande de musiciens ouverts sur le monde et sur le partage. Chaque année, nous jouons et organisons environ 80 concerts autour du monde, avec une vingtaine de musiciens. Trios, quatuors, ou orchestres de chambre, la ligne artistique est donnée par les salles, les acoustiques, les publics… et surtout notre envie de rencontrer un public large et de le rassurer quand à l’accessibilité de Mozart, Schubert et Beethoven !

 

 

 

 

Comment selon vous renouveler l’expérience du concert auprès du public d’aujourd’hui ?

 

Gauthier Herrmann : Voilà une question cruciale. Nous pensons que la vulgarisation de la musique peut prendre de nombreuses formes. Le but est de démystifier les grandes oeuvres et les compositeurs mais certainement pas d’abaisser le niveau d’exigence requis par cet art. Nul besoin d’être fin connaisseur pour être émerveillé par un quatuor de Mozart ou une symphonie de Beethoven. Pour preuve, nous jouons souvent à l’autre bout du monde (Inde, Chine, Moyen-Orient…) devant des publics d’une tout autre culture. Et cela fonctionne très bien ! Nous pensons qui si une proximité se réinstalle entre les artistes et le public, le pari de rendre la musique accessible à tous sera gagné !

Et pour cela, à chacun, son approche ; ce qui compte, c’est de le faire avec honnêteté et simplicité. Si nous devions définir la marque de fabrique Artie’s, disons que l’humour, l’énergie et la bienveillance font partie de chacun de nos concerts…

 

PLUS D’INFOS SUR ARTIE’S-GROUP.COM

Propos recueillis en septembre 2019.

 

 

ARTIE’S à Cortot : BRAHMS, Quatuor pour piano (opus 60)

artie-s-logo-concert-annonce-evenement-critique-classiquenewsPARIS, Salle Cortot. ARTIE’S PIANO QUARTET, le 3 oct 2019. BRAHMS régénéré. Pour ce programme chambriste de haut vol, la salle Cortot offre un écrin idéal avec sa convivialité et son acoustique parfaite. Autour du Quatuor pour piano de Brahms, 
Artie’s promet de surprendre les spectateurs, grâce à la présence de Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages) « qui vont faire planer un vent de folie sur cette soirée à nulle autre pareille ! »…

Le 3ème et dernier Quatuor pour piano et cordes en ut mineur opus 60

Brahms-Johannes-portrait-face-500-brahmsde Brahms fait partie des Å“uvres à clé, dont en filigrane se lit la passion jamais réellement énoncée de Johannes pour celle qu’il admire entre toutes, Clara Schumann (l’Allegro initial composé en dernier, porte le thème de la lumineuse Clara). Brahms avouera même au sujet de cette partition majeure, où le poids de la sensibilité empêchée le dispute à l’exaltation la plus vive, qu’il a songé alors, pendant sa composition (1856), tel Werther, au … suicide. Propre à un temps de gravité mélancolique (dont il a le secret), Brahms n’achèvera son Quatuor pour piano qu’en …1875. 19 années d’une pensée musicale en pointillé. Preuve d’une genèse difficile, en une période de grande interrogation (son intermezzo « surnaturel »), Brahms respire large, privilégiant un flux discursif continu (sans barres de reprise d’exposition); l’ut mineur emprunte à Robert Schumann ; l’Allegro en particulier est d’esprit schumannien ; l’œuvre affirme une maturité intime au large ambitus : les souffrances du jeune Brahms – Werther sont ainsi comme résolues et exorcisées par le compositeur expérimenté de 43 ans.
Le Quatuor est créé en février 1876 (Brahms est au piano) devant le Landgraf et la princesse de Hesse, très admirateurs de la musique de Brahms.
En découle cette esthétisme de la forme dont la sincérité touche et saisit immédiatement ; sa liberté d’écriture, exprimant toutes les volutes d’un cœur ardent et fougueux, signale quant à elle, le degré de maîtrise auquel est parvenu le compositeur au milieu des années 1870.

PLAN : 4 mouvements Allegro non tropppo, Scherzo (Allegro en ut mineur), Andante, Allegro commodo. Durée approximative : 50 minutes.

 

________________________________________________________________________________________________

PARIS, Salle CORTOTboutonreservation
jeudi 3 octobre 2019, 20h30
Concert ARTIE’S

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

 

MUSICIENS :
Jean-Michel Dayez, piano
Mathilde Borsarello Herrmann, violon
Cécile Grassi, alto
Gauthier Herrmann, violoncelle

Avec l’aimable participation du Cirque des Mirages (Yanoswki et Fred Parker)

 

 

PROGRAMME
Brahms – Quatuor op.60
Mais aussi Å“uvres de Mozart, Korngold, Piazzolla

Billetterie FNAC : 20€
Gratuit pour les -18 ans

Salle Cortot – 78 rue Cardinet – 75017 PARIS

________________________________________________________________________________________________

ARTIE-S-cecile-grassi-gauthier-herrmann-jean-michel-Dayez-Mathilde-borsarello-herrmann-brahms-concert-evenemtn-paris-3-octobre-2019-annonce-classiquenews

cortot-salle-concert-festival-annonce-critique-critique-classiquenews

 

 

UNE AUTRE IDÉE du CONCERT par ARTIE’S

 

ARTIE-S-cecile-grassi-gauthier-herrmann-jean-michel-Dayez-Mathilde-borsarello-herrmann-brahms-concert-evenemtn-paris-3-octobre-2019-annonce-classiquenewsEn réalité, ARTIE’S propose de renouveler l’expérience du concert classique, en particulier de musique de chambre dont l’intimisme favorise la rencontre et l’interaction avec les spectateurs. La participation du Cirque des Mirages, ce 3 octobre à la Salle Cortot, enrichit la perception et la réception de chaque Å“uvre… Pou réaliser la nouvelle expérience, les interprètes se réunissent autour du violoncelliste Gauthier Herrmann qui a eu l’idée de ce nouveau cycle de concerts ouverts, généreux, créatifs et surtout accessibles. « Le Cirque des Mirages, c’est une amitié de longue date avec plus de 15 ans de scène en duo. Mais c’est avant tout un univers unique emprunt de folie et de décadence, où chaque chanson est une histoire et, chaque histoire, une plongée dans les profondeurs abyssales de l’âme humaine, explique Gauthier Herrmann. Le choix de Johannes Brahms n’est pas non plus gratuit. « Ce concert commence par l’opus 60 de Brahms, qui est sans aucun doute l’une des oeuvres les plus denses du compositeur. Comme toujours avec Artie’s, nous parlons et discutons avec le public. Cette oeuvre nous permettra de parler de la mort, de la nuit et pourquoi pas du diable ou du paradis… Et cela, personne ne le fait mieux que Yanowski ! »

 

 

 

ARTIE'S PIANO QUARTET : BRAHMS réinventé

 

 

 

 

 

Réinventer l’accessibilité aux œuvres…

HUMOUR, ÉNERGIE, BIENVEILLANCE

Pour mieux comprendre les enjeux de ce concert atypique qui néanmoins respecte les œuvres jouées au plus haut niveau, voici 3 questions complémentaires :

 

 

 

CNC : Pourquoi abordez-vous le Quatuor avec piano de Brahms ? Que nous renseigne-t-il de Brahms et de son écriture ?

 

artie-s-logo-concert-annonce-evenement-critique-classiquenewsGauthier Herrmann : Ce choix de programme est avant tout une histoire de personnes. En effet, nous avons d’abord choisi les musiciens avant de choisir le programme. Les 4 musiciens sont partis en tournée en Inde en 2017 avec l’intégrale des quatuors avec piano de Brahms  (opus 25, 26 et 60).  Ensuite nous voulions depuis longtemps partager une scène parisienne avec Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages). La densité de l’opus 60 nous a paru une magnifique opportunité pour créer un univers commun.

 

 

 

cirque-des-mirages-concert-ARTIES-brahms-Quintette-pour-piano-brahms-concert-annonce-clic-de-classiquenews-gauthier-herrmann-violoncelle 

 Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages) – DR

 

Pouvez-vous nous présentez votre offre musicale ? Rencontre, ligne  artistique, sonorité, répertoire ?

 

Gauthier Herrmann : Artie’s est une joyeuse bande de musiciens ouverts sur le monde et sur le partage. Chaque année, nous jouons et organisons environ 80 concerts autour du monde, avec une vingtaine de musiciens. Trios, quatuors, ou orchestres de chambre, la ligne artistique est donnée par les salles, les acoustiques, les publics… et surtout notre envie de rencontrer un public large et de le rassurer quand à l’accessibilité de Mozart, Schubert et Beethoven !

 

 

 

 

Comment selon vous renouveler l’expérience du concert auprès du public d’aujourd’hui ?

 

Gauthier Herrmann : Voilà une question cruciale. Nous pensons que la vulgarisation de la musique peut prendre de nombreuses formes. Le but est de démystifier les grandes oeuvres et les compositeurs mais certainement pas d’abaisser le niveau d’exigence requis par cet art. Nul besoin d’être fin connaisseur pour être émerveillé par un quatuor de Mozart ou une symphonie de Beethoven. Pour preuve, nous jouons souvent à l’autre bout du monde (Inde, Chine, Moyen-Orient…) devant des publics d’une tout autre culture. Et cela fonctionne très bien ! Nous pensons qui si une proximité se réinstalle entre les artistes et le public, le pari de rendre la musique accessible à tous sera gagné !

Et pour cela, à chacun, son approche ; ce qui compte, c’est de le faire avec honnêteté et simplicité. Si nous devions définir la marque de fabrique Artie’s, disons que l’humour, l’énergie et la bienveillance font partie de chacun de nos concerts…

 

PLUS D’INFOS SUR ARTIE’S-GROUP.COM

Propos recueillis en septembre 2019.

 

 

ARTIE’S à Cortot : Quatuor pour piano de BRAHMS (opus 60)

artie-s-logo-concert-annonce-evenement-critique-classiquenewsPARIS, Salle Cortot. ARTIE’S PIANO QUARTET, le 3 oct 2019. BRAHMS régénéré. Pour ce programme chambriste de haut vol, la salle Cortot offre un écrin idéal avec sa convivialité et son acoustique parfaite. Autour du Quatuor pour piano de Brahms, 
Artie’s promet de surprendre les spectateurs, grâce à la présence de Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages) « qui vont faire planer un vent de folie sur cette soirée à nulle autre pareille ! »…

Le 3ème et dernier Quatuor pour piano et cordes en ut mineur opus 60

Brahms-Johannes-portrait-face-500-brahmsde Brahms fait partie des Å“uvres à clé, dont en filigrane se lit la passion jamais réellement énoncée de Johannes pour celle qu’il admire entre toutes, Clara Schumann (l’Allegro initial composé en dernier, porte le thème de la lumineuse Clara). Brahms avouera même au sujet de cette partition majeure, où le poids de la sensibilité empêchée le dispute à l’exaltation la plus vive, qu’il a songé alors, pendant sa composition (1856), tel Werther, au … suicide. Propre à un temps de gravité mélancolique (dont il a le secret), Brahms n’achèvera son Quatuor pour piano qu’en …1875. 19 années d’une pensée musicale en pointillé. Preuve d’une genèse difficile, en une période de grande interrogation (son intermezzo « surnaturel »), Brahms respire large, privilégiant un flux discursif continu (sans barres de reprise d’exposition); l’ut mineur emprunte à Robert Schumann ; l’Allegro en particulier est d’esprit schumannien ; l’œuvre affirme une maturité intime au large ambitus : les souffrances du jeune Brahms – Werther sont ainsi comme résolues et exorcisées par le compositeur expérimenté de 43 ans.
Le Quatuor est créé en février 1876 (Brahms est au piano) devant le Landgraf et la princesse de Hesse, très admirateurs de la musique de Brahms.
En découle cette esthétisme de la forme dont la sincérité touche et saisit immédiatement ; sa liberté d’écriture, exprimant toutes les volutes d’un cœur ardent et fougueux, signale quant à elle, le degré de maîtrise auquel est parvenu le compositeur au milieu des années 1870.

PLAN : 4 mouvements Allegro non tropppo, Scherzo (Allegro en ut mineur), Andante, Allegro commodo. Durée approximative : 50 minutes.

 

________________________________________________________________________________________________

PARIS, Salle CORTOTboutonreservation
jeudi 3 octobre 2019, 20h30
Concert ARTIE’S

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

 

MUSICIENS :
Jean-Michel Dayez, piano
Mathilde Borsarello Herrmann, violon
Cécile Grassi, alto
Gauthier Herrmann, violoncelle

Avec l’aimable participation du Cirque des Mirages (Yanoswki et Fred Parker)

 

 

PROGRAMME
Brahms – Quatuor op.60
Mais aussi Å“uvres de Mozart, Korngold, Piazzolla

Billetterie FNAC : 20€
Gratuit pour les -18 ans

Salle Cortot – 78 rue Cardinet – 75017 PARIS

________________________________________________________________________________________________

ARTIE-S-cecile-grassi-gauthier-herrmann-jean-michel-Dayez-Mathilde-borsarello-herrmann-brahms-concert-evenemtn-paris-3-octobre-2019-annonce-classiquenews

cortot-salle-concert-festival-annonce-critique-critique-classiquenews

 
 

 

UNE AUTRE IDÉE du CONCERT par ARTIE’S

 

ARTIE-S-cecile-grassi-gauthier-herrmann-jean-michel-Dayez-Mathilde-borsarello-herrmann-brahms-concert-evenemtn-paris-3-octobre-2019-annonce-classiquenewsEn réalité, ARTIE’S propose de renouveler l’expérience du concert classique, en particulier de musique de chambre dont l’intimisme favorise la rencontre et l’interaction avec les spectateurs. La participation du Cirque des Mirages, ce 3 octobre à la Salle Cortot, enrichit la perception et la réception de chaque Å“uvre… Pou réaliser la nouvelle expérience, les interprètes se réunissent autour du violoncelliste Gauthier Herrmann qui a eu l’idée de ce nouveau cycle de concerts ouverts, généreux, créatifs et surtout accessibles. « Le Cirque des Mirages, c’est une amitié de longue date avec plus de 15 ans de scène en duo. Mais c’est avant tout un univers unique emprunt de folie et de décadence, où chaque chanson est une histoire et, chaque histoire, une plongée dans les profondeurs abyssales de l’âme humaine, explique Gauthier Herrmann. Le choix de Johannes Brahms n’est pas non plus gratuit. « Ce concert commence par l’opus 60 de Brahms, qui est sans aucun doute l’une des oeuvres les plus denses du compositeur. Comme toujours avec Artie’s, nous parlons et discutons avec le public. Cette oeuvre nous permettra de parler de la mort, de la nuit et pourquoi pas du diable ou du paradis… Et cela, personne ne le fait mieux que Yanowski ! »

 

 

 

ARTIE'S PIANO QUARTET : BRAHMS réinventé

 

 

 

 

 

Réinventer l’accessibilité aux œuvres…

HUMOUR, ÉNERGIE, BIENVEILLANCE

Pour mieux comprendre les enjeux de ce concert atypique qui néanmoins respecte les œuvres jouées au plus haut niveau, voici 3 questions complémentaires :

 

 

 

CNC : Pourquoi abordez-vous le Quatuor avec piano de Brahms ? Que nous renseigne-t-il de Brahms et de son écriture ?

 

artie-s-logo-concert-annonce-evenement-critique-classiquenewsGauthier Herrmann : Ce choix de programme est avant tout une histoire de personnes. En effet, nous avons d’abord choisi les musiciens avant de choisir le programme. Les 4 musiciens sont partis en tournée en Inde en 2017 avec l’intégrale des quatuors avec piano de Brahms  (opus 25, 26 et 60).  Ensuite nous voulions depuis longtemps partager une scène parisienne avec Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages). La densité de l’opus 60 nous a paru une magnifique opportunité pour créer un univers commun.

 

 

 

cirque-des-mirages-concert-ARTIES-brahms-Quintette-pour-piano-brahms-concert-annonce-clic-de-classiquenews-gauthier-herrmann-violoncelle 

 Yanowski et Fred Parker (Cirque des Mirages) – DR

 

Pouvez-vous nous présentez votre offre musicale ? Rencontre, ligne  artistique, sonorité, répertoire ?

 

Gauthier Herrmann : Artie’s est une joyeuse bande de musiciens ouverts sur le monde et sur le partage. Chaque année, nous jouons et organisons environ 80 concerts autour du monde, avec une vingtaine de musiciens. Trios, quatuors, ou orchestres de chambre, la ligne artistique est donnée par les salles, les acoustiques, les publics… et surtout notre envie de rencontrer un public large et de le rassurer quand à l’accessibilité de Mozart, Schubert et Beethoven !

 

 

 

 

Comment selon vous renouveler l’expérience du concert auprès du public d’aujourd’hui ?

 

Gauthier Herrmann : Voilà une question cruciale. Nous pensons que la vulgarisation de la musique peut prendre de nombreuses formes. Le but est de démystifier les grandes oeuvres et les compositeurs mais certainement pas d’abaisser le niveau d’exigence requis par cet art. Nul besoin d’être fin connaisseur pour être émerveillé par un quatuor de Mozart ou une symphonie de Beethoven. Pour preuve, nous jouons souvent à l’autre bout du monde (Inde, Chine, Moyen-Orient…) devant des publics d’une tout autre culture. Et cela fonctionne très bien ! Nous pensons qui si une proximité se réinstalle entre les artistes et le public, le pari de rendre la musique accessible à tous sera gagné !

Et pour cela, à chacun, son approche ; ce qui compte, c’est de le faire avec honnêteté et simplicité. Si nous devions définir la marque de fabrique Artie’s, disons que l’humour, l’énergie et la bienveillance font partie de chacun de nos concerts…

 

PLUS D’INFOS SUR ARTIE’S-GROUP.COM

Propos recueillis en septembre 2019.