LIVRES, compte rendu critique. Olivier Rouvière : L’APPARITION, Essai sur les effets et enjeux du théâtre et de l’art lyrique

routière olivier l apparition dans l opéra livre review critique livres classiquenews 9782343110677fLIVRES, compte rendu critique. Olivier Rouvière : L’APPARITION, Essai sur les effets et enjeux du théâtre et de l’art lyrique. L’auteur est bien connu des lecteurs lyricophiles, curieux de décrypter la sphère opératique pour mieux en mesurer les enjeux et les possibles poétiques. On se souvient d’un très intéressant essai sur le librettiste du XVIIIè, Pietro Trapassi, musicien du verbe soit Métastase (éditions Hermann, collection musique, 2008) : l’auteur y identifiat alors tous les éléments composant l’esthétique métastasienne et la conception politique dans l’opéra métastasien : une référence (et une bible car il y recensait aussi en appendice, tous les livrets écrits par l’auguste poète officiel à Vienne).

Le texte de L’Apparition, apparemment confus par la multiplicité des pistes tracées, empruntées, élargies tout d’abord, couvre un large spectre et sait se recentrer ensuite sur son objet premier : la parole et le chant dans l’intrigue lyrique. Parole / chant … on pense inévitablement à l’équation primordiale de l’opéra à sa naissance, formulée en Italie : « recitar cantando » qui pose la question fondamentale existe-t-il une parole naturelle et signifiante à l’opéra ? Comment est-elle abordée et incarnée ? Que signifie-t-elle alors ? Dans les faits, la voix comme phénomène sonore développe son propre sujet sur la scène lyrique.

La parole, le chant
De l’incarnation à l’invocation

Trois parties argumentent la problématique. D’abord, « l’incarnation théâtrale » où sont élucidées des notions clés tels « le verbe magique », Artaud, « la catharsis / Aristote et Freud », « le paradoxe de Diderot », « le sacré » à travers Girard, Fo, Caillois…

Dans la seconde partie, l’auteur développe ce qu’il nomme « L’Invocation lyrique » : dans la parole chantée s’inscrit et se résout le drame… (« apparition du double », « le principe de dissociation de l’opéra baroque », « le chant appelle le sort », « le sacrifice gluckiste », «  le détour prophétique » dans Iphigénie…). Enfin la dernière partie (troisième) demeure la plus passionnante car elle développe l’enjeu symbolique et la signification possible des grands mythes concernés à l’opéra ; sont analysés avec beaucoup d’acuité critique : Macbeth (ou « le père impossible »), les mythes grecs antiques légués par la mythologie (Orphée, Daphné, Apollon, Dionysos), et en particulier, Turandot de Gozzi à Puccini, ou les traces de Faust et Don Juan dans The Rake’s progress de Stravinsky (qui lui même s’inspire des gravures d’après la série de tableaux du peintre William Hoggarth). Lecture nécessaire, souvent éclairante.

__________

LIVRES, compte rendu critique. Olivier Rouvière : L’APPARITION, Essai sur les effets et enjeux du théâtre et de l’art lyrique — ISBN : 978-2-343-11067-7 • février 2017 • 310 pages / EAN PDF : 9782140030062. Editions L’Harmattan, collection « Univers musical ».

Comments are closed.