La Division du monde, l’opĂ©ra oubliĂ© de Legrenzi

legrenzi divisione del mundo opera baroque opera du rhin annonce concert critique opera concerts festivals actualite musique classique par classiquenewsOPERA DU RHIN : LEGRENZI, La Divisione del mondo, 8 fev – 9 mars 2019. Aux cĂŽtĂ©s des italiens rĂ©cemment rĂ©habilitĂ©s, – grĂące aux baroqueux de la premiĂšre et deuxiĂšme gĂ©nĂ©ration- : Claudio Monteverdi et Francesco Cavalli (Ă©lĂšve et disciple du premier), le vĂ©nitien Giovanni Legrenzi (1626 – 1690) est la troisiĂšme figure majeure du XVIIĂš. 17 ouvrages lyriques dont il ne nous reste souvent que le titre, attestent d’une activitĂ© pourtant soutenue, marquĂ©e comme celles de ses prĂ©dĂ©cesseurs et confrĂšres, d’une plasticitĂ© Ă©loquente. Heureusement, totalement documentĂ©e, – la manuscrit a Ă©tĂ© prĂ©servĂ©, La divisione del mondo est crĂ©Ă© Ă  Venise en 1675 (sur la scĂšne du Teatro San Salvador), suscitant un succĂšs rĂ©el (nombreuses reprises). Pour la recrĂ©ation de l’opĂ©ra, la metteuse en scĂšne nĂ©erlandaise Jetske Mijnssen, fait ses dĂ©buts Ă  l’OpĂ©ra national du Rhin.
AprĂšs que Jupiter nĂ©gocie avec les Titans le partage du monde connu, VĂ©nus fait de l’ombre Ă  toutes les divinitĂ©s, en particulier la moralisatrice Junon, trĂšs jalouse de la beautĂ© de la dĂ©esse de l’amour. Son corps, sa prĂ©sence font tourner les tĂȘtes. Elle suscite le dĂ©sir des hommes : Neptune, Pluton, et mĂȘme Apollon (sauf Saturne) et l’irritation des femmes. Legrenzi rehausse encore l’expressivitĂ© des scĂšnes et le dramatisme des situations en soignant les effets de machineries, assurant Ă  son spectacle, sa force visuelle, – partie essentielle de l’opĂ©ra vĂ©nitien, aux cĂŽtĂ©s de l’articulation du texte.
Comme savent l’ĂȘtre, les textes de la persiflante Venise, le livret de Corradi dĂ©peint en rĂ©alitĂ© les pires dĂ©bauches des dieux, dont aucun n’est exempt si ce n’est le patriarche Saturne. VĂ©nus, son fils Cupidon, Jupiter, Neptune, Pluton ou encore Apollon se tirent bon an mal an de situations grotesques, rĂ©sultats d’imbroglios et de quiproquos cocasses. Le propos est subversif, sĂ©ditieux, provocant, parodique : il s’inscrit dans la veine d’un thĂ©Ăątre libre, autant comique, sensuel, cynique voire sulfureux tel que le dĂ©veloppe aussi Cavvali (La Calisto)

AprĂšs Barkouf d’Offenbach, l’OpĂ©ra national du Rhin poursuit son Ɠuvre de dĂ©frichement, favorisant la redĂ©couverte de partitions aussi mĂ©connues que passionnantes. Bien d’autres scĂšnes et thĂ©Ăątres en France n’ont pas un tel souci. Prochaine critique et compte rendu sur CLASSIQUENEWS

LEGRENZI, La Divisione del mondoGiovanni_Legrenzi
opéra en trois actes
Livret de Giulio Cesare Corradi
Créé le 4 février 1675 à Venise, Teatro San Salvador
Nouvelle produciton et création française
recréation baroque
5 représentations à Strasbourg
2 Ă  Mulhouse, 1 Ă  Colmar

________________________________________________________________________________________________

OPERA de STRASBOURG
ve 8 février 20 h
di 10 février 15 h
ma 12 février 20 h
je 14 février 20 h
sa 16 février 20 h

MULHOUSE
La Sinne
ve 1 mars 20 h
di 3 mars 15 h

COLMAR
Théùtre
sa 9 mars 20 h
en langue italienne surtitrages en français et en allemand
durĂ©e du spectacle 2 h 45 environ entracte aprĂšs l’acte ii

mise en scĂšne : Jetske Mijnssen
LES TALENS LYRIQUES
direction musicale : Ch. Rousset

________________________________________________________________________________________________