LIVRE Ă©vĂ©nement, critique. Histoire de l’OpĂ©ra Français, de Louis XIV Ă  la RĂ©volution – collectif, sous la direction d’HervĂ© Lacombe (Fayard, avril 2021)

histoire opera francais de louis xiv a la revolution critique livre clic classiquenews herve lacombeLIVRE Ă©vĂ©nement, critique. Histoire de l’OpĂ©ra Français, de Louis XIV Ă  la RĂ©volution – collectif, sous la direction d’HervĂ© Lacombe (Fayard, avril 2021). A l’instar du format « classique » de la tragĂ©die lyrique française (en 5 actes), l’ouvrage majeur Ă©ditĂ© ce printemps par Fayard, offre un panorama de l’opĂ©ra français de Louis XIV Ă  la rĂ©volution, en un prologue, 5 actes (parties) et un Ă©pilogue. De quoi nous rĂ©galer afin de comprendre comment l’opĂ©ra Ă  la française, institutionnalisĂ© par Louis XIV au XVIIĂš (avec les opĂ©ras de Lully – en rĂ©alitĂ© prĂ©cĂ©dĂ© par Perrin, Cambert et Boesset sous le ministĂšre de Mazarin) a Ă©voluĂ© et s’est maintenu coĂ»te que coĂ»te malgrĂ© dĂ©boires et ruptures, scandales et concurrence, toujours original et puissant, singulier mĂȘme vis Ă  vis des autres nations crĂ©atrices, l’Italie ou les pays germaniques entre autres. C’est que l’apport de l’opĂ©ra comique et surtout de la danse, Ă©lĂ©ment emblĂ©matique de l’art français, a profondĂ©ment influencĂ© le genre voulu par le Roi-Soleil
 La tragĂ©die lyrique est nĂ©e du laboratoire du ballet et de la comĂ©die ballet, elle a fixĂ© ses rĂšgles dans les opĂ©ras de Lully, modĂšles du genre, encore cĂ©lĂ©brĂ©s sous le rĂšgne de Louis XV et de Louis XVI.
De Rameau, le plus grand gĂ©nie musical au XVIIIĂš, les auteurs examinent non sans justesse « le sous-texte politique des opĂ©ras » (l’une des contributions les plus passionnantes)
 tandis que la question de la comĂ©die italienne et de l’OpĂ©ra-Comique est Ă©tudiĂ©e avec le mĂȘme discernement sous l’angle d’ « un nouveau territoire lyrique », de plus en plus explicite et actif au XVIIIĂš. Enfin l’époque des LumiĂšres met en avant sous le rĂšgne de Louis XVI et Marie-Antoinette, un essor jamais vu jusque lĂ  des arts du spectacle dont la forme est marquĂ©e par Gluck (et sa rĂ©volution des annĂ©es 1770), puis la prĂ©sence des Italiens Ă  Paris (et Ă  Versailles) : Piccinni, Sacchini, Salieri
 contemporains des opĂ©ras comiques de GrĂ©try et Dalayrac.
Le tableau historique se conclut avec Cherubini Ă  l’époque de la PremiĂšre RĂ©publique (1789-1799). Il est complĂ©tĂ© par deux parties finales, thĂ©matiques : « production et diffusion » (QuatriĂšme partie) et « Imaginaire et culture » (CinquiĂšme partie), comprenant, approche bienvenue et originale, emblĂ©matique de notre Ă©poque, un chapitre dĂ©diĂ© Ă  « la place et la reprĂ©sentation des femmes dans le thĂ©Ăątre lyrique », captivante approche qui prĂ©pare la figure de la diva romantique au XIXĂš. En un regard critique sur le genre et la mĂ©moire patrimoniale qui s’est Ă©difiĂ©e du XVII au XVIIIĂš, les nombreux textes analysent aussi la rĂ©ception et la fortune des opĂ©ras « fondateurs » de Lully au siĂšcle suivant ; en particulier comment les livrets de Quinault ont Ă©tĂ© rĂ©adaptĂ©s, vĂ©nĂ©rĂ©s autant que la partition lullyste, mais retaillĂ©s pour de nouvelles musiques propres au XVIIIĂš.
AprĂšs un prĂ©cĂ©dent ouvrage « Du Consulat au dĂ©but de la IIIĂš RĂ©publique » (qui en fait prolonge historiquement le prĂ©sent opus), voici un nouveau jalon absolument incontournable de la collection Ă©ditĂ©e par Fayard et dĂ©diĂ©e Ă  l’Histoire de l’OpĂ©ra français. Incontournable. CLIC de CLASSIQUENEWS printemps 2021.

________________________________________________________________________________________________

CLIC D'OR macaron 200LIVRE Ă©vĂ©nement, critique. Histoire de l’OpĂ©ra Français, de Louis XIV Ă  la RĂ©volution – collectif, sous la direction d’HervĂ© Lacombe (Fayard, avril 2021) - 1272 pages – 39 euros (prix indicatif) – EAN : 9782213709901 – Plus d’infos sur la page dĂ©diĂ©e du site des Ă©ditions FAYARD : https://www.fayard.fr/musique/histoire-de-lopera-francais-xvii-xviiie-siecles-9782213709901

PrĂ©sentation par l’éditeur :
« Les dĂ©buts de l’opĂ©ra en France, de sa fondation par Louis XIV Ă  ses dĂ©veloppements jusqu’à la RĂ©volution. De la tragĂ©die lyrique, genre spectaculaire qui s’impose au monde musical, Ă  l’apparition de nouveaux genres : l’opĂ©ra-comique, qui se dĂ©veloppera au XIXe siĂšcle. MenĂ©e par HervĂ© Lacombe, une Ă©quipe pluridisciplinaire passe en revue tous les aspects de l’opĂ©ra français Ă  ses dĂ©buts, et montre comment se constitue une vĂ©ritable culture lyrique. »

VIDEO. Piccinni : ATYS, 1780 (recréation 2012)

Niccolo Piccinni : Atys, 1780. Recréation (version chambriste pour 4 chanteurs)

Piccinni : auteur d'Atys en 1780 pour Paris et VersaillesEn septembre 2012, rĂ©surrection attendue d’un Napolitain Ă  Paris, grand vainqueur sur la scĂšne lyrique et tragique… AprĂšs les Allemands, Gluck, Vogel, Jean-ChrĂ©tien Bach, les Italiens suscitent les plus vifs applaudissements… sĂ©duction d’une vocalitĂ  adaptĂ©e au vers du premier baroque hĂ©ritĂ© de Quinault, surtout introspection exceptionnelle (la derniĂšre scĂšne d’Atys oĂč le berger renonce Ă  tout et s’abĂźme dans la mort pour rejoindre son aimĂ©e, Eurydice…)… Piccinni ne manque pas d’arguments pour sĂ©duire et convaincre. Avant l’arrivĂ©e de Sacchini, un compatriote, Piccinni est bien le champion de l’opĂ©ra en France… La version enregistrĂ©e aux Bouffes du Nord, chambriste et sĂ©lective (sĂ©lections d’airs), renforce la charge expressive et pathĂ©tique de chaque portrait (CybĂšle, Sangaride, CelĂ©nius et bien sĂ»r, Atys, hĂ©ros tragique par excellence)… REPORTAGE CLASSIQUENEWS.TV 2012

Continue reading