La Guerre des Théùtres à NANTES et à ANGERS

guerre des theatres fuzelier matrone d ephese opera comique francoise rubelin clic de classiquenewsAngers Nantes OpĂ©ra. La Querelle des ThĂ©Ăątres. 30 sept-14 octobre 2016. NAISSANCE et IMPERTINENCE de L’OPERA-COMIQUE. Elle pleure et se lamente Ă  pleurer des litres d’eau
 La Veuve d’EphĂšse est dĂ©sespĂ©rĂ©e ; mais Combine sa servante fomente un astucieux stratagĂšme pour l’en libĂ©rer : car la figure du truculent Polichinelle n’est pas sans exciter les ardeurs de la dame en noire
 On a dĂ©jĂ  vu Ă  l’opĂ©ra la rencontre improbable de la scĂšne tragique larmoyante et des comĂ©diens italiens
 voyez du cĂŽtĂ© de Richard Strauss et de son librettiste francophile, Hugo von Hofmannsthal (Ariadne aux Naxos). Ici mĂȘme choc des genres et fastueuses intrigues comiques


Au XVIIIĂš, ComĂ©die Française et AcadĂ©mie Lyrique se disputent le monopole de la scĂšne parisienne : la rivalitĂ© est Ă  son paroxysme et derriĂšre leurs coups d’éclats s’intensifie la guerre entre le thĂ©Ăątre chantĂ© et le thĂ©Ăątre parlĂ©. Depuis 1673 et sa premiĂšre tragĂ©die en musique (Cadmus et Hermione), l’opĂ©ra Ă  la française entend Ă©galer voire dĂ©passer la tragĂ©die classique conçue par Corneille et Racine ; de fait, au XVIIIĂš, la musique thĂ©Ăątrale s’est aillĂ©e une solide rĂ©putation mettant en pĂ©ril les comĂ©diens. Or hĂ©ritiĂšre des thĂ©Ăątres de la Foire, volontiers parodiques et comiques, une nouvelle veine se prĂ©cise, l’opĂ©ra-comique. Le public se passionne pour les nouvelles reprĂ©sentations d’autant plus dĂ©lirantes et inventives que ses sƓurs ainĂ©es, OpĂ©ra et ComĂ©die française s’entendent pour mieux ruiner son essor
 en pure perte. La formidable production portĂ©e par l’équipe des Lunaisons et son fondateur, le baryton Arnaud Marzorati Ă©voque les avatars d’un genre devenu immĂ©diatement populaire mais qui dĂ»t surmonter bien des dĂ©fis et limitations pour le dĂ©ploiement de son art ; sur les planches, tels que pouvaient les voir alors les spectateurs de la Foire, Saint-Martin et Saint-Laurent, les personnages hĂ©ritiers de la Commedia dell’Arte : Colombine et Polichinelle/Pulcinella, astucieux, spirituels ; Pierrot plus benĂȘt ; sans omettre les marionnettes (qui ici critiquent la solennitĂ© ridicule de l’opĂ©ra français tragique et antique
) et aussi le personnage larmoyant comique de la Matrone d’EphĂšse, veuve inconsolable qui dans le livret de Fuzelier transmis par l’intrigue de La Matrone d’EphĂšse de 1714 (qui a Ă©tĂ© intĂ©grĂ© dans la conception du spectacle), ajoute la veine du lamento et de la priĂšre Ă  rĂ©pĂ©tition, pour renforcer les contrastes dramatiques d’une action haute en couleurs ; tous les personnages composent une action Ă  rebondissements qui rĂ©capitule toutes les interdictions imposĂ©es au genre nouveau, et toutes les solutions aptes Ă  les surmonter (faire chanter le public Ă  l’aide d’écriteaux puisque les acteurs ne pouvaient plus eux-mĂȘme chanter
). Pour mieux railler les genres nobles antĂ©rieurs, les auteurs convoquent concrĂštement l’OpĂ©ra et la ComĂ©die, sujets Ă  de dĂ©lirantes apparitions, du dernier comique. L’OpĂ©ra-Comique affirme ainsi sa formidable verve insolente et impertinente, sa prodigieuse facilitĂ© Ă  se rĂ©inventer et redĂ©finir avec elle, la forme du spectacle
 Passionnante et vivante approche.

 

 

 

 

LA GUERRE DES THEATRES présentée par
ANGERS NANTES OPERA
7 représentations

NANTES THÉÂTRE GRASLINLa Guerre des ThĂ©Ăątres d'aprĂšs Fuzelier
vendredi 30 septembre, dimanche 2, mardi 4, mercredi 5, vendredi 7 octobre 2016
ANGERS GRAND THÉÂTRE
mercredi 12, jeudi 13, vendredi 14 octobre 2016
en semaine Ă  20h, le dimanche Ă  14h30

 

RESERVEZ VOTRE PLACE

 

 

OPÉRA COMIQUE D’APRÈS LA MATRONE D’ÉPHÈSE (1714) DE LOUIS FUZELIER (1672-1752).
Musiques de Jean-Joseph Mouret, Marin Marais, Jean-Philippe Rameau, Jean-Baptiste Lully, Louis-Nicolas ClĂ©rambault. CrĂ©Ă© Ă  l’OpĂ©ra Comique de Paris, le 8 avril 2015.

MISE EN SCÈNE : JEAN-PHILIPPE DESROUSSEAUX
DIRECTION ARTISTIQUE : ARNAUD MARZORATI
CONSEILLÈRE THÉÂTRALE : FRANÇOISE RUBELLIN

avec
Sandrine Buendia, Colombine, L’OpĂ©ra
Bruno Coulon, Arlequin
Jean-Philippe Desrousseaux, La Comédie-Française, Polichinelle
Jean-François Lombard, La Matrone d’Éphùse
Arnaud Marzorati, Pierrot, Un Exempt

Ensemble La Clique des Lunaisiens
Mélanie Flahaut, flûte, basson
Isabelle Saint-Yves, viole de gambe, dessus de viole
Massimo Moscardo, luth
Blandine Rannou, clavecin

 

 

LIRE notre compte rendu du spectacle La Guerre des ThĂ©Ăątres, crĂ©Ă©e Ă  l’OpĂ©ra-Comique Ă  Paris (avril 2015)

 

VOIR notre teaser vidéo La Guerre des Théùtres par Les Lunaisons, Arnaud Marzorati.