CD. Franco Fagioli : Arias for Caffarelli (1 cd NaĂŻve)

CLICK_classiquenews_dec13Premier rĂ©cital lyrique du jeune contre-tĂ©nor assoluto Franco Fagioli. Un must absolu. Il y a en qui se mesure aux airs tissĂ©s pour Farinelli (Philippe Jaroussky et surtout l’excellent jeune David Hansen, rĂ©cente rĂ©vĂ©lation mĂ©morable), et d’autres comme le divo ” Bartolo ” (le masculin de Bartoli) qui, vocalises agiles et flexibles, aigus mordants et timbrĂ©s, ose se confronter Ă  l’autre castrat lĂ©gendaire : Caffarelli lequel doit sa lĂ©gende exceptionnelle comme interprète favori entre autres de Haendel.
Avouons d’emblĂ©e que Fagioli appartient aux nouveaux champions des contre tĂ©nors immensĂ©ment douĂ©s et pleins d’ardeur dramatique, de la trempe de son confrère et contemporain, David Hansen (cd DHM, ” Rivals “, qui a suscitĂ© l’enthousiasme de la rĂ©daction cd de classiquenews).

 
 

nouveau divo assoluto :
il Bartolo double ” ff ” (Franco Fagioli)

 
 

Fagioli_franco_caffarelli_arias_for_cd_naiveMême sens du risque, même musicalité, surtout exigence artistique délectable qui compose in fine un programme des plus jubilatoires.
Le chanteur argentin renouvelle la performance de son semblable rĂ©cemment rĂ©vĂ©lĂ© : voici un style franc, immĂ©diat, claironnant comme une trompette qui tourne dĂ©finitivement la page des pionniers tels Deller ou Bowman, adeptes de l’Ă©lĂ©gance et de la langueur hĂ©doniste d’un beau son, parfois rĂ©ducteur.
Ici, en plus de la musicalitĂ©, le contre-tĂ©nor new style, ajoute la flexibilitĂ©, l’expressionnisme qui Ă©crase totalement le mythe habituel du castrat au mĂ©tal Ă©triquĂ©. De la rondeur, du tempĂ©rament, de la suavitĂ© gĂ©nĂ©reuse et onctueuse mĂŞme, une richesse harmonique naturelle, l’Argentin en a Ă  revendre. L’agilitĂ© pĂ©tarandante dont est capable Fagioli l’assimile sans peine Ă  ce que fit une Bartoli Ă  ses dĂ©buts tout aussi prometteurs et spectaculaires (d’oĂą le surnom du contre-tĂ©nor, baptisĂ© ” Bartolo “). Ici ressuscite l’immense champion du chant haendĂ©lien (quand Farnielli Ă©tait plutĂ´t dĂ©fenseur du style concurrent de … Porpora) : Caffarelli en personne (1710-1783). Serviteur ou vedette des compositeurs baroques tels Pergolesi, Hasse, Leo, surtout les mĂ©connus pourtant très habiles Cafaro (L’Ipermestra), Sarro (Valdemarro), Manna (Lucio Vero et Lucio Papiro)… sans omettre Porpora dĂ©cidĂ©ment incontournable.

Du dĂ©but Ă  la fin, on reste mĂ©dusĂ© par l’aplomb vocal, la sĂ»retĂ© technique, l’aisance interprĂ©tative d’un soliste nĂ© fin musicien. Quand la virtuositĂ© Ă©gale la subtilitĂ©, le rĂ©sultat est tout simplement Ă  couper le souffle. Et ce n’est pas l’accompagnement tout en relief et en finesse d’Il Pomo doro (Ricardo Minasi, direction) qui abaisse la note gĂ©nĂ©rale du cd. Un must absolu.
Voici avec David Hansen, le contre-tĂ©nor le plus passionnant de l’heure.

 

Franco Fagioli : Arias for Caffarelli. Il Pomo d’oro. Ricardo Minasi, direction. Livre cd de 76 pages avec une riche notice de prĂ©sentation comportant un dossier intitulĂ© ” Naples et la musique “. Enregistrement rĂ©alisĂ© Ă  Vicence (Italie) en aoĂ»t et septembre 2012. 1 cd NaĂŻve